Da Lat (Vietnam) : La ville la plus romantique du Vietnam

Au Vietnam, Da Lat est associé au romantisme. C’est normal ! Da Lat est la destination n°1 pour les lunes de miel. Il évoque également les fantômes, c’est aussi le lieu de tournage le plus prisé des films d’horreur vietnamiens.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Dans ce carnet de voyage qui remonte le temps, je vous raconte notre séjour dans cette ville magnifique, que nous avons visitée, JB et moi, en décembre 2013. C’est seulement la 2ème fois que je visite Da Lat. La première fois étant en 2006 ou 2007, avec ma famille. J’ai beaucoup aimé, et je voulais y retourner avec JB.

Ce qu’il faut savoir sur Da Lat

Pour les vietnamiens, Da Lat = ville où les 4 saisons défilent en une journée. Le matin, c’est le printemps, à midi, c’est l’été, l’après-midi, c’est l’automne et le soir, c’est l’hiver. Dès que quelqu’un va à Da Lat, tout son entourage va l’avertir : la météo est changeante, ne tombe pas malade. D’autant plus si cette personne vient du Sud du Vietnam (là où il fait beau toute l’année). Aller à Da Lat est comme aller en Islande pour lui, il doit être suffisamment habillé, et habillé en couches, pour pouvoir enlever/remettre les vêtements selon la « saison » de la journée.

Da Lat, située dans les hauteurs, était une destination très prisée des colons voulant fuir la chaleur étouffante de Saigon. Da Lat leur rappelait l’Europe.

C’est un peu comme Ba Na hills, qui servait de lieu de vacances pour les colons stationnés à Da Nang. Du coup, il y a énormément de villas françaises au style art déco. La ville est très grande, car constituée de vastes vallées, parcs, lacs… rivières… c’est super romantique.

Après la guerre, les villas ont été abandonnées. Les plantes y ont élu domicile, détruisant certaines, couvrant d’autres, créant des lieux abandonnés très favorables au tournage de film. S’y ajoutent le brouillard présent vers la fin de la journée, le froid, le vent, les forêts… et vous avez le meilleur décor de films d’horreur.

Mais bon, si vous restez au centre-ville, vous n’aurez pas cette vision d’horreur hein ahahaha n’ayez pas peur !

Jour 1 : Arrivée à l’hôtel Edensee Da Lat

Lors de ma première visite à Da Lat, je suis tombée amoureuse du lac Tuyen Lam, un peu excentré de la ville. Et quand mon père m’a dit qu’un hôtel 4 étoiles a ouvert au bord du lac et qu’il pouvait avoir des réducs pour nous, j’ai dit oui sans réfléchir.

De mémoire, nous avons réservé 3 nuits là-bas, dont le 24 et 25 décembre. Grâce à Noël, nous avons eu quelques activités gratuites, dont je vous parlerai plus tard.

Comme l’hôtel est un peu excentré, il y a un shuttle gratuit qui fait hôtel – centre-ville plusieurs fois par jour. Il y a aussi un shuttle (payant) qui vient nous chercher à l’aéroport. Je me souviens encore, dans ce shuttle, il y avait un client vietnamien, qui devait répondre aux questions bêtes de ses collègues junior. Je l’ai entendu expliquer la différence entres « impressions » et « clics » sur Facebook 😀 J’ai eu envie de lui arracher le téléphone et lui dire « tu es en vacances mec, laissez-les faire une recherche sur Google ! »

Cet hôtel, c’est vraiment l’hôtel de mes rêves. Non seulement il donne sur le lac le plus paisible (et propre) que je connaisse au Vietnam, mais en plus, on a comme une villa privée, avec balcon, entourée par les arbres. Vous pouvez voir sur la photo le bâtiment principal, et les petites villas.

Pour aller de la villa au bâtiment principal, il y a un système de voiture électrique type voiture de golf. Il suffit d’appeler l’accueil et ils viennent nous chercher. Trop classe ! Même si on n’est seulement qu’à 100m du bâtiment principal, JB et moi appelons quand même la voiture électrique haahha.

Nous avons pu bénéficier, grâce à Noël, d’une heure de pêche gratuite et un massage par personne + demi-pension (nous pouvons choisir entre le déjeuner et le dîner, mais nous préférons le dîner à l’hôtel au lieu de faire l’aller-retour jusqu’au centre-ville avec le shuttle). Bref, nous avons passé un excellent Noël dans cet hôtel. Pour 4 jours 3 nuits => 100€/nuit chambre double en demi-pension

Note : j’ai vérifié les tarifs en 2019, c’est environ 80€/chambre double, petit-déjeuner inclus (lien Booking)

Lac Tuyen Lam

Puisque le lac Tuyen Lam est juste à côté, c’est ce qu’on visite en premier ! Le shuttle de l’hôtel nous y dépose également, à l’embarcadère d’où partent plusieurs bateaux motorisés.

Le lac Tuyen Lam est un lac artificiel de 350ha, créé grâce à un barrage. L’eau est utilisée pour l’agriculture et l’eau du lac provient de la rivière Tia. Il est très profond (jusqu’à 30m) et comporte de petits îlots couverts de sapins. C’est d’un romantisme sans égal.

Nous apercevons d’autres hôtels en construction (à mon avis, ils sont terminés maintenant en 2019), les fleurs, les jardins, c’est super super beau !

Le visage de JB n’a pas beaucoup changé vs. 2013

Alors que je parle vietnamien, la communication ne se passe pas très bien avec le proprio du bateau (les vietnamiens du Nord comme moi ne comprenons rien à l’accent du Sud).

Il nous fait faire un stop « shopping » sur un îlot, où on se sent un peu obligés de consommer, avant de reprendre la route. C’est quand il comprend qu’on vient juste de petit-déjeuner et qu’on n’a vraiment pas faim, que nous reprenons la route vers la pagode de Truc Lam.

En tout cas, s’il y a quelque chose à ne pas rater à Da Lat, c’est bien ce lac. On s’y sent vraiment bien, avec une énergie tellement positive qu’un temple bouddiste zen est construit juste à côté (au Vietnam, les emplacements des pagodes, temples, statues sont toujours choisis avec soin, selon des règles du feng-shui, énergie, quatre éléments etc.)

Thuyen Vien Truc Lam

Eh oui, au bord du lac se trouve un temple relativement récent, Truc Lam. La première fois que je suis allée à ce temple, j’ai traversé tout le lac comme aujourd’hui, et quand j’ai aperçu le temple, depuis le bateau, j’ai cru que j’étais au paradis (en plus ma mère ne m’a même pas dit où l’on allait).

La deuxième visite est moins impressionnante par contre 🙂 car je sais à quoi m’attendre.

On voit bien sur cette photo que JB a fondu lors du tour du monde

On fait le tour du temple. Il est trop récent pour moi et partout, je vois des signes de richesses, comme ce bonsai probablement hors de prix. Ce n’est pas mon temple préféré au Vietnam, mais son emplacement exceptionnel rend le lieu intéressant.

Ensuite, on prend le câble téléphérique pour descendre jusqu’au centre-ville. La vue est moins sympa que le lac 🙂 mais on peut voir que la ville n’est pas polluée.

Love Valley

Nous prenons ensuite un taxi pour aller à la vallée de l’amour. C’est un parc payant où se promènent les amoureux.

Les paysages sont magnifiques…

… mais attention les yeux car les éléments kitsch sont omniprésents

Partout à Da Lat, vous verrez des lettres/phrases entières faites de plantes/fleurs.

Nous reprenons un taxi pour aller au centre-ville. Nous réservons un tour d’un jour au pif dans une agence de tourisme et le shuttle de l’hôtel vient nous chercher.

Jour 2 : Excursion d’un jour

L’agence de tourisme vient nous chercher tôt le matin à l’hôtel. Nous devons être une vingtaine de touristes.

La guide parle très bien anglais et est très drôle. Je ne peux pas m’empêcher de remarquer qu’elle est très très jolie, mais que son tee-shirt à fleurs et son chapeau éventail sont d’un goût douteux. Cependant, il n’est pas rare que les guides – femmes – font exprès de s’amocher pour ne pas se faire harceler. Notamment en cas de tours de plusieurs jours, où elles risquent d’être harcelées par les touristes, ou pire encore, les proprios d’hôtels. Dans les bus trans-régionaux, beaucoup de vietnamiennes voyageant seules, portent un masque en tissu – pour cacher leur beauté et se faire moins importuner.

Note : le harcèlement concerne peu les touristes étrangères.

Le premier stop est une plantation de fleurs. La météo particulière à Da Lat permet de cultiver beaucoup de fleurs et de plantes qui ne poussent pas ailleurs au Vietnam. Les roses de Da Lat sont réputées dans tout le pays, on y trouve encore des roses qui piquent et qui sentent bon (des vraies). Elles ont la particularité d’avoir de grandes tiges, contrairement aux fleurs d’autres régions vietnamiennes.

Les vietnamiens aiment toujours avoir des fleurs aux grandes tiges car ils achètent souvent de gros vases. Quand il s’agit d’offrir des fleurs, il faut que ce soit énorme, ostentatoire.

C’est le seul endroit du pays où poussent les tulipes, ainsi que les fraises, et les kakis d’une qualité extraordinaire. Avant, c’était le seul endroit où l’on pouvait avoir des tomates toute l’année par exemple, mais maintenant nous les importons car Da Lat ne peut pas subvenir aux besoins de tout le pays.

Les fleurs poussent toute l’année, et les fleuristes vietnamiens – de toute les régions – comptent toujours sur Da Lat pour leur fournir les plus belles fleurs pour la Saint Valentin, la fête des professeurs, la fête des mères etc.

Le premier stop est une plantation de café. Je m’y connais rien en café donc ce stop ne m’a pas été d’un intérêt extraordinaire, mais je pense que c’est bien de promouvoir le café vietnamien aux touristes – car il est encore peu connu. Les vietnamiens ont l’habitude de boire du café très fort. Les touristes et expats, ayant goûté au café vietnamien, en deviennent souvent accros. Il y a encore plus de plantations de café et de thé dans le Nord du Vietnam, du côté Thai Nguyen, si jamais ça vous intéresse. Et si vous avez envie d’importer du café et du thé bio vietnamien, j’ai des contacts aussi (la fille qui ne rate pas une occasion pour booster l’économie de son pays loool)

Nous visitons ensuite une ferme d’insectes – de crickets plus précisément. C’est moins craignos que ce qu’on ne pensait. Quelques jours avant d’être consommés, les crickets doivent être à jeun pour être le plus clean possible. Ensuite, ils seront frits ou grillés. Quand on les mange avec de la sauce pimentée, franchement, c’est pas mal du tout. J’avoue que je ne sais pas à qui ils vendent tout ça car je n’en ai jamais mangé de ma vie, et mes amis vietnamiens non plus. Peut-être qu’ils en mangent plus au Sud qu’au Nord ?

On nous amène voir la fabrication de soie. On voit les vers de soie, comment sont faits les fils de soie (10 vers = 1 fil de soie) etc. la guide nous propose de manger les vers de soie cuits, mais personne n’en veut 🙂 Les vers de soie se mangent dans le Nord du Vietnam aussi, c’est comme une entrée pour nous, en attendant le dîner. Mais mes parents n’aiment pas trop alors je n’en ai pas beaucoup mangé.

Dommage collatéral : des vers de soie tout cuits

Nous continuons notre visite à la cascade Datanla. Ca y est, le « printemps » est parti, il fait super chaud maintenant, c’est « l’été ». Heureusement qu’on est habillés en couches. Le débit est très fort, faites attention et ne faites pas trop de selfies au risque de finir en bas de la cascade.

Nous visitons ensuite un temple. Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai absolument aucun souvenir de ce temple #mémoiresélective ni de ce qu’on a mangé à midi 😀

Et on finit par la visite de cette maison nommée Crazy House – dont une partie est convertie en hôtel – à l’architecture étrange, telle une toile d’araignée gigantesque. A l’époque, certaines parties étaient encore en construction.

Juste à côté de cette maison se trouve une galerie de broderie. Je vous encourage vivement à la visiter, car ils présentent des toiles brodés sur les deux faces. Je n’ai encore jamais vu ça, c’est super beau, c’est 100% traditionnel et 100% manuel. A visiter !

Voilà, c’est déjà fini ! J’ai bien aimé ce tour d’un jour, c’est vraiment super et ils nous amènent pas dans les parcs romantiques réservés aux amoureux. C’est une bonne introduction aux spécialités et savoir-faire de Da Lat.

Jour 3 : Centre-ville de Da Lat

Nous nous rendons de nouveau au centre-ville, à la recherche d’un barbecue de chèvre. La première fois que je suis venue ici, les amis de ma mère m’ont amenée manger du barbecue et j’ai trop aimé. Malheureusement, je n’ai pas noté l’adresse donc cette fois, on a choisi un barbecue au piff.

Le barbecue est au charbon. il y a un mec qui pousse une charrette remplie de viandes et de poissons. On prend l’assiette qu’on veut (chaque assiette a une couleur correspondant au prix), et on règle à la fin. C’est moins bon que ce que j’avais mangé la dernière fois, mais ça reste pas mal.

Note : ne me demandez pas l’adresse, je ne m’en souviens plus. Tapez « bbq » sur google maps pour trouver le barbecue le plus proche de votre hôtel.

A Da Lat, il y a énormément de jolis cafés, jolis restaurants, il faudra fouiller un peu sur Tripadvisor. C’est la ville où les homestays sont les plus beaux du pays également, n’hésitez pas à faire un tour sur Airbnb

Nous passons du temps au marché central de la ville. Je tiens absolument à y aller car les vendeuses, mielleuses, me font toujours goûter plein de trucs gratos. Contrairement aux vendeuses du Nord qui engueulent les clients qui n’achètent rien, ici, elles sont super agréables et gentilles « viens goûter ça et ça, tu n’es pas obligée d’acheter ». Et si je n’achète rien, elles ne disent rien non plus.

J’ai particulièrement aimé le bœuf séché ici (qu’elles appellent « biche séchée », mais c’est plutôt du bœuf, voire du porc). Quand elles nous font goûter du thé, elles trichent aussi, en mettant un peu de miel ou d’herbes aromatiques au goût sucré – le thé goûté sur le stand sera trop bon, mais à la maison, ce sera fade. Allez-y, c’est une superbe expérience locale !

Il y a des restaurants locaux à l’intérieur, l’hygiène n’est pas leur point fort, mais c’est bon et pas cher. Je me souviens d’avoir mangé une sorte de crêpe grillée au barbecue, la spécialité de la ville mais je n’ai pas trouvé ça super bon.

C’est ici qu’on peut trouver plein de pulls en laine. OK, c’est de l’acrylique, mais c’est pas cher et ça dépanne bien les touristes qui n’ont pas amené suffisamment de vêtements chauds.

Jour 4 :

Nous sommes restés à l’hôtel toute la journée (c’est le jour de Noël), pour profiter des activités gratuites et pour nous reposer.

Partie 2 : Conseils pratiques

A Da Lat, la ville la plus romantique du Vietnam, il est recommandé d’opter pour un super hôtel 4/5 étoiles, ou un homestay plein de charme sur Airbnb.

Notre hôtel s’appelle Edensee (lien booking), je le recommande notamment pour la période de Noël.

C’est la ville que je conseille volontiers aux nomades digitaux, il y a plein de choses à découvrir aux alentours, des cafés trop jolis, trop bien, c’est agréable, calme, frais, et pas pollué. Il y a des rivières, montagnes, des plantations de lavandes, de tulipes… les instagrammeurs y trouveront leur bonheur également. Vous pouvez aussi visiter d’autres lacs tout aussi romantiques au centre-ville, vous rendre à la villa du dernier roi du Vietnam… les activités ne manquent pas.

Ceux qui sont à la recherche de sensations fortes, demandez aux locaux où se trouve la maison hantée la plus connue de Da Lat. Elle est occupée de temps en temps par des SDF.

Après Da Lat, vous pouvez vous rendre à Nha Trang, ou à Ho Chi Minh ville. En bus ou en avion.

Lisbonne (Portugal) #7 : Palais national de Pena & le Chalet de la Comtesse d'Edla à Sintra
Comment surfer plus rapidement lorsqu'on a une connexion pourrie ? (Avec uBlock Origin, ScriptSafe, Pi-hole et TripMode)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (50 votes, average: 4,60 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.