Lisbonne (Portugal) #7 : Palais national de Pena & le Chalet de la Comtesse d’Edla à Sintra

Je vous ai déjà parlé de notre mini-excursion à Sintra ici. Nous n’avons visité qu’un seul palais. J’ai donc profité que ma copine C., vienne à Lisbonne pour visiter le palais de Pena, le plus connu de Sintra, avec elle.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment y aller

La dernière fois, nous sommes allés à Sintra en voiture (et avons beaucoup galéré). Cette fois-ci, nous prenons le transport public pour voir si c’est mieux. On part un vendredi (pour éviter la foule) et fait confiance à City Mapper. Les trains de banlieue de Lisbonne sont un peu ch*ants à prendre donc c’est cool que City Mapper nous propose de nombreux horaires (au cas où on mette du temps à trouver le bon train et le rate).

Donc, on prend le métro jusqu’à Reboleira (terminus de la ligne bleue) puis un train de banlieue jusqu’à Sintra (il y en a toutes les 10 minutes). Le trajet dure 70 minutes car le train s’arrête à tous les arrêts.

Arrivés à la station de train, nous repérons un bureau d’information. Ils y vendent également les tickets d’entrée aux monuments. Je vous recommande vivement d’acheter les tickets d’entrée ici pour ne pas avoir à faire la queue plus tard.

Les prix sont exactement pareils que devant les monuments. Il y a même des tickets combinés (les tarifs seront mis à la fin de l’article). C. opte pour un ticket combiné Sintra (National Palace) + Pena Palace & Park pour 22,5€ tandis que je prends un ticket pour Pena Palace + Park pour 14€.

Attention : ils essaieront de vous vendre un ticket de bus à 15€ (valable pour tous les bus 4xx pendant 24h) mais il y a d’autres alternatives.

On fait la queue pour prendre le bus public n° 434 et opte pour un ticket illimité (mais uniquement pour une seule ligne de bus) à 6,90€/personne. Le bus est hyper bondé même s’il y en a un toutes les 15 minutes. Note : ils font toujours monter les touristes avec enfants en premier.

C’est alors que les choses se compliquent. Il y a plus d’arrêts que ce qui est marqué sur le plan. Du coup, c’est le chauffeur qui gueule dans un anglais-portugais incompréhensible. Le premier stop important, c’est le Moorish Castle. Je déconseille de le visiter, car on le voit très bien depuis le palais de Pena.

Il y a 2 autres mini-stops (ce palais est tellement énorme qu’il y a plusieurs entrées), avant le gros stop – l’entrée principale du palais, où tout le monde descend.

Palais de Pena

Le parc et le palais de Pena sont les représentants majeurs du romantisme du XIXème siècle au Portugal. Les personnages qui ont construit Pena : Dona Maria II (reine), D. Fernando II (roi consort), la comtesse d’Edla (seconde épouse de Fernando II).

Il y a moins de monde que ce qu’on ne pensait, et avec nos tickets achetés tout à l’heure, nous entrons sans attente. Le temps d’avaler un sandwich pas bon à la cafétéria, nous voilà prêtes à grimper la colline pour aller jusqu’au château. Note : paraît que le resto à l’intérieur du palais est meilleur

On regarde, choquées, le prix d’un shuttle pour amener les gens jusqu’au palais : 3€ pour 3 minutes ! On a vraiment le sentiment, depuis ce matin, qu’on est prises pour des ATM sur pattes.

Mais ce palais façon Disneyland ne déçoit pas !

Je vous mets la maquette du palais pour que vous vous rendiez compte de sa taille et de sa beauté. La partie rouge, c’est l’ancien monastère. Acquise en 1838 après l’extinction des ordres religieuses en 1834, le monastère a été transformé en palais. Et le reste (le « Palais Nouveau ») a été ajouté après. Ce qui explique le changement de déco et d’architecture quand on passe d’une partie du palais à l’autre.

J’ai l’impression que ce palais se situe sur la colline la plus haute de la ville, en tout cas, quand nous regardons autour, nous n’avons absolument aucun vis-à-vis 😀

Il y a plein de mini-tours pour jouer à la princesse (façon Raiponce) et prendre des photos Instagram.

L’intérieur de la première partie du palais rappelle bien évidemment le couvent. Les plafonds sont magnifiques.

J’aime particulièrement cette salle avec la peinture trompe-l’œil.

RAS sur l’autre partie du château, où l’on ne fait que passer d’une salle à l’autre. Le mobilier est assez beau, mais ce n’est pas comparable aux châteaux français.

En suivant la flèche « wall walk », vous verrez ça : le Moorish castle dont je parlais tout à l’heure. J’ai zoomé à fond avec mon appareil de photo. En réalité, il n’est pas aussi proche, mais on le voit très très bien. Attention, il y a énormément de courants d’air ici, prenez vos vêtements chauds.

C. prend le bus pour aller visiter le palais national de Sintra, tandis que je reste dans le parc pour explorer le reste.

Le parc du palais

Dans ce parc, il y a un chalet magnifique, qui se trouve à 30 minutes à pieds du palais. Je décide d’y aller à pieds. Apparemment, il y a un bus gratuit qui y va toutes les heures. Mais les infos se contredisent, car il y a aussi un bus faisant le même trajet pour 3,5€. Donc, est-ce gratuit ou payant ? Je ne le saurai jamais.

La promenade est plaisante, pas trop dure même si ça monte par moments. J’ignore si vous avez vu cette photo du parc. On dirait trop la forêt enchantée

Expectation

Eh ben je vous ai retrouvé le même arbre. Merci Photoshop !

Reality

Chalet de la Comtesse d’Edla

La comtesse d’Edla est la maîtresse, puis la 2nde femme de D.Fernando II, le proprio du palais. Conçu comme une habitation de plaisance, le chalet de la Comtesse suit le modèle des chalets alpins. Un jardin romantique entoure le chalet de la comtesse et on le découvre avant de voir le chalet. On y trouve une ferme…

un pont trop mignon…

Même la maison du gardien du chalet ressemble à la maison des contes de fée….

Mais alors le chalet ! Il me fait penser à la Maison en pain d’épice d’Hansel et Gretel. Dommage qu’il n’y ait pas beaucoup de visiteurs (trop difficile d’accès) car ce chalet est magnifique. Ravagé par un incendie, il a été bien restauré pendant des années.

Beaucoup de décorations sont faites de liège ! Par exemple pour imiter les plantes grimpantes et revêtir les balustres.

L’intérieur me semble plus petit car divisé en plusieurs petites chambres, mais c’est très coloré, très romantique.

Il y a une chambre magnifique (salle du lierre) où l’on voit des plantes de lierre en stuc.

Note : l’accès au chalet est inclus dans le ticket combiné à 14€ (mais si vous n’avez payé que pour le parc (7,5€), il faudra payer en plus 2€). Si la porte est fermée, attendez un peu. Le chalet ferme ses portes à 18h.

Je reprends le chemin dans l’autre sens et aperçois (en zoomant à fond) le château de l’autre côté.

Il y a une sortie du côté de la « vallée des lacs ». C’est l’endroit où le bus s’est arrêté ce matin et personne n’est descendu.

La minute #ras-le-bol

J’ai dû attendre le bus 30 minutes dans le froid. Mais heureusement que j’ai choisi de sortir par cet endroit car j’ai pu m’asseoir et surtout… monter dans le bus. Car quand le bus atteint l’entrée principale du palais (200m plus loin), il y a une soixante de touristes en train d’attendre, et le chauffeur ne peut que faire monter 10 personnes. Donc ces 50 personnes vont devoir attendre le prochain bus, qui arrivera dans 30 minutes.

Sérieusement, je trouve qu’il y a un profond manque de respect des touristes dans cette ville. Les tarifs du bus sont vraiment élevés mais ils s’en f*utent royalement si les touristes doivent attendre.

Les horaires ne sont aucunement respectés (un bus toutes les 30 minutes au lieu de 15). Nous sommes vendredi. Imaginez un samedi ou dimanche ! A ce rythme, c’est un miracle de pouvoir visiter plus d’un palais/jour.

Heureusement, en cas d’hypothermie/hypoglycémie/ou ras-de-bol, de nombreux tuk-tuks seront ravis de vous ramener à la station de train – pour le même prix que le bus, disent-ils. Cela veut dire 6,90€ ou 15€ ? Je n’ai pas posé la question.

Je m’inquiète que C., se trouvant à 2 stations de bus plus loin, n’arrive pas à monter. Mais elle y arrive, par miracle, et dans le même bus que moi en plus ! Nous passerons encore plus d’une heure dans le train (puis le métro) jusqu’à notre airbnb.

Partie 2 : Conseils pratiques

Je n’en peux plus de cette ville ! Que ce soit en voiture ou en transport public, les choses semblent être tellement compliquées. C. et moi nous sommes dit que tout nous invitait à payer plus, pour rien.

Je vous conseille vivement d’opter pour une excursion à Sintra avec une agence depuis Lisbonne.

Mais si vous préférez toujours y aller vous-même, je vous conseille de :

  • acheter les tickets d’entrée dès votre arrivée à la station de train Sintra
  • opter pour le bus Sightseeing : il y en a un toutes les 30 minutes, mais il n’y aura pas de problème de places. 25€/personne
  • oublier les bus publics, bondés, ne respectant pas les horaires
  • ne pas venir avec une poussette, il y a des pavés partout
  • ne pas venir en voiture
  • ne pas venir le week-end. Venez plutôt le mardi/mercredi ou jeudi
  • bien s’habiller, c’est la montagne donc il fait plus frais qu’à Lisbonne et il y a beaucoup de courants d’air

Budget

  • Transport
    • Lisbonne => Sintra : métro 1,3€ + train 2,25€ = 3,55€
    • Sintra => Lisbonne : 3,55€
  • Bus 434 (illimité toute la journée) : 6,9€
  • Déjeuner (sandwich + boisson) : 4,3€
  • Ticket Palais de Pena : 14€

Total : 32,3€/personne

Je vous mets ici les tarifs des billets d’entrée + billets combinés à Sintra (cliquez ici pour télécharger la photo)

Soin du visage chez Skinlife à Lisbonne (Portugal)
Da Lat (Vietnam) : La ville la plus romantique du Vietnam
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (31 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.