Ho Chi Minh Ville (Vietnam) : hub de transport

Le vol le moins cher depuis Manille atterrit à 0h20 à Ho Chi Minh ville. D’habitude, nous faisons toujours attention à arriver dans une nouvelle ville avant 19h, mais Ho Chi Minh ville est une exception (1) Parce que je suis vietnamienne, et (2) parce que Ho Chi Minh ville est une ville qui ne dort pas.

Pourquoi la ville (anciennement Saigon) porte le nom de Ho Chi Minh ? Il y a plusieurs villes pouvant porter son nom : la capitale Ha Noi, sa ville de naissance (Nghe An) et Saigon.

Mais c’est Saigon qui a été choisi (il y a 40 ans – 1976, un an après la libération du Sud), pour porter son nom, pour plusieurs raisons (1) Ho Chi Minh (ou « oncle Ho » pour les vietnamiens), n’a pas pu vivre suffisamment longtemps pour voir réunir le Nord et le Sud du Vietnam. Nommer cette ville d’après son nom a une valeur symbolique (2) Il est parti à l’étranger chercher la solution pour libérer le Vietnam depuis le port Bach Dang (Saigon).

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Ce n’est pas la première fois que nous venons à Ho Chi Minh ville, du coup, nous nous en servons seulement comme un hub de transport. Arrivés à 0h20, nous partons le lendemain à 8h. Pendant ces 32h, nous avons tout simplement profité du meilleur de la ville : ses habitants.

img_4107.jpg

Le premier repas depuis notre retour au Vietnam se passe, bien évidemment au restaurant « Quan An Ngon ». C’est une chaîne que j’aime particulièrement car il y a beaucoup de plats. A Ha Noi, cela fait aussi partie de mes restaurants préférés. Plusieurs cuisines entourent ce resto, chacune responsable de 2 ou 3 plats. Les serveurs courent dans tous les sens pour aller chercher les plats et servir les clients.

Je n’aime pas particulièrement la cuisine du Sud du Vietnam, c’est plein d’huile et de sucre. On voit ici les nems du Sud, roulés dans des galettes de riz trouées, qui sont censées booster le côté croustillant des nems. L’inconvénient c’est que c’est plus huileux également.

Cependant le plat à côté (banh trang …) (j’ai oublié le nom) est très bon. Les ingrédients que vous voyez servent à rouler soi-même des rouleaux de printemps au porc et aux légumes.

img_4110.jpg

Nous passons ensuite tout l’après-midi chez mon esthéticienne préférée, que j’ai connue à Hanoi mais qui est venue s’installer à Saigon. Ce n’est pas la 1ère ni la dernière à le faire. Les salaires sont plus attractifs, parfois jusqu’à 2x plus qu’au Nord. Avec ses 270 jours de soleil/an (les vietnamiens n’aiment pas particulièrement le soleil, mais les enfants sont moins malades quand la météo est stable comme ça), et les plus grandes entreprises installées à HCM Ville, le Sud attire énormément de talents.

Faut-il que je parle de la qualité des soins visage du Vietnam ? C’est juste le meilleur de toute l’Asie du Sud-Est, et bien meilleur qu’en France. Les vietnamiens sont très bien équipés, les machines sont importées du monde entier pour régler tout problème de peau. Et pendant la pose du masque, l’esthéticienne ne vous laisse pas seule, elle vous masse les bras et la tête pour que le temps passe plus vite. Un autre endroit très réputé pour les soins visage, c’est la Corée du Sud (mais je ne suis jamais allée là-bas, un jour j’espère).

En y allant en taxi, je remarque une boutique au nom très marketing « Phan nu Hoang Cung » (poudre royale). Evidemment, ça a réveillé mon côté consumériste. Il paraît que c’est un produit secret, réservé aux reines et concubines du roi. Plus elles en mettent, plus leur peau est belle. Au début, je me disais qu’il serait bien d’exporter ce genre de produits 100% naturels en France et le faire connaître. Mais après avoir lu le mode d’emploi, j’ai laissé tomber, trop compliqué, même moi, je me mélange les pinceaux.

Le soir, on se promène dans les rues près de notre hôtel et je m’aperçois que JB a réservé un hôtel dans « khu phố Tây » (coin des étrangers). Ce coin concerne 3 rues : Bùi Viện, Đề Thám, Phạm Ngũ Lão. Autant vous dire qu’on voit très peu de locaux, et les massages (tous les 5m) sûrement pas qualis.

Ah si, on a vu un « local » 😀 Pendant qu’on désespère de trouver un restaurant à peu près vietnamien (càd pas de pizza/burgers), un mec nous interpelle « ah les français, bonsoir, venez ici, la bière n’est pas chère » avant de philosopher « nous ici au Vietnam, François Hollande n’était pas très connu, jusqu’à sa visite ici pour vendre des Airbus… et le fait qu’il ne soit pas marié, les vietnamiens ne sont pas habitués… ». Wooow, trop impressionné qu’un local parle aussi bien français n’est-ce pas ? Mais vous serez pas si impressionné que ça si vous voyez sa tête : il est blanc, et français 😀 ça nous a bien fait rire : le mec est en train de boire une bière dans la partie la plus touristique et la moins locale du Vietnam, et parle comme s’il était vietnamien et que c’était moi l’étrangère dans cette histoire lol (il m’a demandé d’où je venais).

Comme on a trop la flemme de changer de quartier, je me contente d’une portion de « banh trang tron » (salade de galettes de riz) et « xoai lac » (mangues secouées, oui oui c’est le vrai nom) achetée chez une vendeuse ambulante (note : maux de ventre le lendemain).

Et JB se contente de manger un « bun cha » façon Hanoi. Quand un mode d’emploi du plat est fourni en anglais, tu sais que tu es dans un quartier TROP touristique

img_4112.jpg

Heureusement, on trouve quand même quelques vendeurs ambulants avec des panneaux non traduits. Vous voyez l’écriture sur le mur derrière ? Comme le vendeur ambulant n’a pas de boutique physique, il a dû écrire les horaires sur le mur, disant qu’il vend seulement le soir et non en journée.

img_4115.jpg

Il y a toujours un deal entre les boutiques et ces vendeurs. S’ils prennent une partie du trottoir des boutiques, en échange, ils gardent un oeil sur les motos des clients et les préviennent quand la police est là. La police passe régulièrement pour coller une amende aux motos stationnées dans la rue.

img_4114.jpg

Kem xoi dua = Glace de coco avec du riz du gluant et des cacahuètes. JB adore ça !

Trop hâte de partir de cette ville polluée, direction Mui Ne.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller

Ho Chi Minh ville est un hub aérien important du Vietnam. L’aéroport se situe à seulement 10km du 1er arrondissement (le quartier le plus touristique de la ville). Les taxis prépayés existent mais coûtent plus chers que les taxis avec compteur stationnant devant l’aéroport.

Astuces

  • La ville est super grande (beaucoup plus grande qu’à Hanoi) et polluée (la densité de moto au m2 est impressionnante) donc marcher n’est pas une option. Préférez les hôtels dans le 1er arrondissement pour faciliter les visites (tous les musées/coins intéressants sont dans le 1er arrondissement).
  • Options de transport :
    • Taxi avec compteur (Mai Linh est une bonne option)
    • Uber (moto ou voiture) : pas cher et sécurisé
  • Si vous ne l’avez pas encore, achetez une carte SIM, c’est pas cher et la 3G est excellente
  • Si vous n’êtes pas encore immunisés contre les bactéries vietnamiennes, choisissez uniquement des restaurants ou vendeurs ambulants avec plein de vietnamiens en train de manger. L’intoxication alimentaire est un gros problème au Vietnam, faites attention !
  • N’achetez pas les tickets de bus en ligne (sleeperbus machin), c’est 2 fois plus cher que dans une agence ou à l’hôtel. Les compagnies de bus connues sont : Sinh Cafe, Viet Nhat ou pour les locaux : Phuong Trang

 

Mui Ne (Vietnam) : le paradis des kitesurfeurs
Comment Tout Vendre/donner/jeter pour Partir Voyager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (33 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.