Mui Ne (Vietnam) : le paradis des kitesurfeurs

J’ai toujours rêvé d’aller à Mui Ne. On m’en parlait comme une destination tellement lointaine et difficile d’accès (pas d’aéroport à proximité) que pendant longtemps, je croyais que c’était sur une île lol 😀muinemap

Mui Ne, qui se trouve à 5h de HCM ville, est connue pour ses dunes de sable, ses kitesurfeurs (c’est rare d’avoir des plages avec autant de vent au Vietnam) et accessoirement pour ses fruits de mer.

J’ai été un peu déçue par les plages de Mui Ne car j’ai oublié que cette ville était connue pour ses dunes et pas pour ses plages. Je ne sais pas pourquoi mon cerveau a ajouté « eau transparente » alors que Mui Ne n’en a pas à cause du vent (et donc des vagues). Les dunes, en revanche, étaient superbes.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

La compagnie de bus Viet Nhat nous dépose à leur QG à Mui Ne vers 13h (on est parti à 8h). Ils nous proposent de déjeuner chez eux et puis ils vont nous déposer à notre hôtel gratuitement. Sentant le piège refermer sur nous (le déjeuner doit être pas bon et très cher), on les remercie et décidons de prendre un taxi.

Ils ont cependant le temps de nous vendre des tickets de bus vers Nha Trang avec pick-up gratuit depuis notre hôtel (hôtel indéterminé et heure indéterminée), en mode « open ticket ». A côté, un gars nous interpelle pour la location de son scooter à 120 000VND/jour. Ce sera le tarif le plus bas que nous aurons de tout notre séjour, mais nous avons trop la flemme de transporter nos bagages en moto alors on a pris un taxi.

Pourquoi tant de russes et chinois dans le Sud du Vietnam ?

Notre hôtel se trouve sur la rue Nguyen Dinh Chieu : C’est la partie la plus touristique de Mui Ne et on est envahi par les touristes russes et chinois. Sur le papier, ça a l’air horrible comme ça, des touristes réputés les plus impolis au monde concentrés en un seul endroit. Mais on dit la même chose des touristes vietnamiens et français alors… 😀 Les russes et chinois sont tellement nombreux que tout le monde (serveurs et chauffeurs) parle désormais russe et chinois (en plus de l’anglais et le vietnamien). Les russes sont particulièrement nuls en anglais, c’est pour ça que les menus sont traduits en anglais et en russe. Un chauffeur de taxi me raconte que les russes descendent tout de suite du taxi si le chauffeur ne parle pas russe (ils ont peur que le chauffeur ne les amène pas au bon endroit).

La présence croissante des chinois au Vietnam ne fait que refléter une tendance observée dans toute l’Asie du Sud-Est. De plus, les chinois ont aussi droit à l’exemption du visa pour tout séjour inférieur à 15 jours. Les pays voisins et moins chers comme la Thaïlande et le Cambodge essaient d’encadrer les touristes chinois en affichant les règles et appliquer des amendes.

La présence des russes commence, si je me trompe pas, depuis la création de l’hôtel VinPearl à Nha Trang. C’est un hôtel 5 étoiles construit par un milliardaire vietnamien et polygame. Il a fait ses études en Russie et une de « ses femmes » est russe (la polygamie est interdite ici mais quand le mec est riche et les filles consentantes…). Tout l’hôtel et le parc d’attraction à côté sont traduits en russe. C’est cet hôtel qui attire en premier la riche clientèle russe. Mui Ne, qui se trouve à proximité de Nha Trang, en bénéficie aussi.

De ce que j’ai vu, les touristes russes et chinois qui viennent ici ont un bon pouvoir d’achat et se comportent bien. Contrairement aux touristes chinois très impolis qu’on a vus en Thaïlande ou aux Philippines qui passent leur temps à cracher et se promener le ventre à l’air. Je pense que le coût élevé au Vietnam aide à éliminer un peu les « touristes de base ».

Revenons à nos moutons

Après cette longue introduction, revenons à Mui Ne : notre hôtel (Herbal Hotel and Spa) 21 rue Nguyen Dinh Chieu est tenu par un couple canadien-vietnamien, vraiment adorable. Une fois, on est rentré à l’hôtel sous la pluie et la boss est venue nous chercher avec un parapluie. De plus, le spa (Herbal Spa) à côté est tip top (-30% pour les clients de l’hôtel et le massage vietnamien d’une heure est mon favori !!!!).

La plage se trouve à 3mn, on longe une petite rue pleine de sable et arrive sur une grande plage au sable blanc et fin. Il y a beaucoup de vagues et on voit plein de kitesurfeurs. Les cours de 7h coûtent 380$ (snif) et apparemment il faut rester à Mui Ne 3 à 4 jours pour les compléter, alors j’ai dû renoncer à mon rêve.

On ne vient pas ici pour l’eau transparente…

14553343_857700754364838_3834920876340412416_n

Je suis un peu déçue par la plage, l’eau n’est pas transparente (trop de vagues) et l’eau est profonde (vagues + profondeur bof bof). Mais le sable est super fin.

La proprio de l’hôtel me dit que la plage d’à côté, près de Sealinks (un hôtel très classe) est beaucoup plus calme et très propre. Elle est libre d’accès et il faut marcher 10mn.

Mon chauffeur de taxi affirme que les touristes vietnamiens économes se trouvent près de Hon Rom (l’autre grande plage de Mui Ne). Et les cadres vietnamiens réservent plutôt des chambres à 100€ la nuit comme Sealinks, Romana… Alors on a changé d’hôtel pour nous retrouver à Nam Chau Beach Resort (côté viet économe). C’est tout mignon, il n’y a que des vietnamiens dans cet hôtel, cachés dans des bungalows super confortables.

img_4189.jpg

img_4187.jpg

Mais pareil, l’eau de la mer n’est pas le point fort de Mui Ne, le sable est blanc et fin, mais nous sommes trop habitués à l’eau transparente que nous préférons la piscine et réservons nos baignades à la mer pour notre séjour à Nha Trang.

C’est tellement la nature que quelques lézards et moustiques cohabitent avec nous, mais un grand moustiquaire est fourni dans la chambre. Cela me gêne pas trop car j’ai un bon anti moustique : JB.

img_4177.jpg

…mais pour la gastronomie..

C’est LE point fort de Mui Ne.

Ci-dessous, vous voyez la spécialité du coin : Go?i Ca’ Mai (poisson cru mariné au citron vert). On met les herbes aromatiques et les poissons sur la galette de riz. Et on mange avec la sauce pimentée aux cacahuètes. C’est SUPER bon !!!

img_4138.jpg

Les crevettes et gambasses grillées se vendent au KG ou par assiette. Pour les autres : crabes, homards, araignées de mer… s’il y a un prix fixe affiché dans le menu, c’est sûr que ce n’est pas frais. Le prix des fruits de mer varient selon le succès de la pêche du jour, ce n’est pas normal, à Mui Ne, d’avoir des assiettes de fruits de mer au prix fixe.

J’ai une bonne adresse pour vous : Tuan Thao (120 rue Nguyen Dinh Chieu), vous montrez l’araignée de mer que vous voulez (elles sont plus petites qu’en France. Ici, on ne mange pas trop de crabe, mais plutôt les araignées de mer), et les cuisiniers vont la peser et la cuisiner à votre façon (à la vapeur, BBQ ou au tamarin). Pour avoir plus de choses à manger, préférez les araignées de mer mâles. Les femelles sont choisies uniquement si vous aimez manger des oeufs.

Les prix qu’on a eus à Mui Ne : 380 000VND le KG d’araignée de mer (15€). 250 000VND le KG de crevettes soit 10€ (ou 95 000VND l’assiette de 8 gambasses). Voilà, sachant que les prix varient selon la pêche du jour.

img_4126.jpg

img_4186.jpg

Les fruits sont peu chers et très juteux. Les longanes sont vendues à 30 000VHD (1,2€) le demi kilo, et les mangues 40 000VND le KG (1,6€). 1,4€ l’assiette d’ananas, 0,8€ la noix de coco…

14607060_918980484902931_5777807924629864448_n

… et pour les dunes de sable

14597472_297182650669073_4586058605702152192_n

img_4224.jpg

Les dunes de sable blanc vues de loin :

img_4216.jpg

Les dunes de sable blanc se trouvent à à 40km de Mui Ne. On a payé un extra pour qu’un squad nous amène en haut des dunes (il est possible de louer le squad et le conduire soi-même mais on a vu des gens faire un looping avec…). Sur la photo ci-dessous, j’espère que vous apercevez de loin les deux lacs à côté des dunes, et au fond, l’océan. Bon désolée ça ne rend pas très bien sur les photos, mais en vrai c’est superbe.

img_4227.jpg

Les dunes de sable rouge/jaune, plus près de Mui Ne, sont réputées pour les glissades sur des planches en plastique que les enfants nous louent pour 30 000VND/personne.

img_4231.jpg

img_4230.jpg

La rivière féérique ou « Fairy Stream » n’est pas très loin du village de pêcheurs. On remonte la rivière, les pieds dans l’eau (jusqu’à la cheville seulement) et au bout de 20 minutes, on découvre, bouche bée, ce canyon… L’eau est brune, pas parce qu’elle est sale, mais à cause de la terre rouge.

14488291_1671246849832928_2468221424729325568_n

Voilà, on a passé en tout 4 nuits ici, 2 nuits de trop à cause de la pluie nous empêchant de visiter les dunes. Mais pas de regrets, on a super bien mangé et c’est l’essentiel ! On va plutôt profiter de la plage à Nha Trang, ma ville préférée au Vietnam.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller ?

Mui Ne n’a pas d’aéroport, la plupart des gens viennent de HCM ville ou Cam Ranh ou Nha Trang en prenant le bus (5 à 6h).

Les bus de Sinh Café, Phuong Trang ou Viet Nhat coûtent dans les 140 000VND/personne, avec un seul arrêt pipi.

Les modes de transport

J’ai sous-estimé les distances en regardant sur Google Maps. Passer d’une plage à l’autre, prendre taxi pour me rendre de mon hôtel Nam Chau à Bo Ke (endroit touristique avec plein de restaurants de fruits de mer dont Tuan Thao que j’ai mentionné au-dessus) ou Lang Chai (village de pêcheurs avec restaurants de fruits de mer, encore moins chers) revient à cher, très cher (125 000VND l’aller).

Donc l’option la plus économique est de louer une moto (entre 150 000VND et 200 000VND les 24h), à nos risques et périls. Contrairement aux autres pays, le risque de se faire choper par la police est beaucoup plus grand (on n’a pas de permis). La seule méthode pour qu’ils ferment les yeux en nous voyant est de respecter la vitesse. Malheureusement, la moto qu’on a loué n’affichait pas la vitesse, j’ai dû télécharger une appli sur mon tél pour la mesurer.

Plus tard dans la journée, quand j’étais assise tranquille dans une jeep pour aller aux dunes de sable blanc, j’ai vu un couple de touristes arrêtés par la police (je ne sais pas si c’est pour le permis ou le dépassement de vitesse). Voilà, du coup je suis beaucoup plus hésitante maintenant par rapport à la location de moto.

-> La meilleure option est de trouver l’hôtel situant au bon endroit. Je vous conseille donc d’être aux alentours du super bon restaurant de fruits de mer que je vous ai recommandé, donc entre 110 et 140 rue Nguyen Dinh Chieu 😀

Si vous tenez quand même à louer une moto à vos risques et périls, l’hôtel Nam Chau Beach Resort est un bon choix : piscine, plage déserte et proximité avec fairy stream, les dunes et le village de pêcheurs. Bien évidemment, sans moto, cette « proximité » devient vite 30mn de marche.

En cas d’arrêt par les policiers, il est conseillé de payer une amende de 200 000VND, en cash. Et téléphoner au loueur ASAP si les policiers insistent pour garder la moto.

Pour réduire le risque d’être chopé par la police, respectez les vitesses : 40km/h maxi sur la rue longeant la mer, et 60km/h max sur l’avenue Vo Nguyen Giap.

Pour faire le plein d’essence (et il faut le faire dès que vous louez une moto car les loueurs n’en mettent pas beaucoup), il y a des boutiques avec une boîte rouge marquée « gas » dessus. La mesure est approximative (c’est une pompe manuelle) mais cela coûte environ 125 000VND pour faire le plein.

Astuces

  • Les services autour du QG de la compagnie de bus Viet Nhat (233C Nguyen Dinh Chieu) sont les moins chers de la ville (entre 20 000 et 30 000VND moins chers vs. les tarifs donnés par les hôtels) donc allez là-bas pour :
    • réserver votre excursion (dunes de sable, village de pêcheurs + fairy stream)
    • louer une moto (seulement 120 000VND/24h)
    • acheter vos tickets de bus
  • Venez avec le plus de cash possible. Les ATMs sont nombreux mais ils ne sont pas du tout sécurisés, il n’y a jamais de gardiens devant. Qui dit pas de gardiens dit « possibilité de tomber sur un ATM truqué ».
  • Plusieurs vietnamiens m’ont dit de faire très attention à mes affaires quand j’arrive en haut des dunes de sable rouge/jaune. En haut de ces dites dunes, je n’ai pas vu de comportement suspect, mais c’est vrai que les loueurs de planches ont tendance à me sauter dessus pour cirer ma planche (alors que j’ai dit non à plusieurs reprises).
  • A amener avec vous en excursion (le soleil tape fort) :
    • Beaucoup de crème solaire
    • Un chapeau
    • Des lunettes de soleil
  • Faites attention quand vous vous baignez à la mer, demandez à la réception de l’hôtel s’il y a des parties de la plage à éviter. Il peut y avoir des courants très forts vous amenant au large, seuls les locaux sont au courant. Si vous ne demandez pas, jamais ils ne prendront l’initiative de vous le dire.

Budget

  • 1€ = 25 000VND
  • 2h de leçon de kite-surf (où l’on s’asseoit sur le sable pour apprendre à manier l’outil) : 100$. 7h de leçon : 380$ je crois, dont 5H dans l’eau avec ou sans le moniteur
  • Hôtel : entre 10€ et 200€/nuit, on trouve de tout, les hôtels sont vraiment top, il faut juste faire attention à son emplacement par rapport à la plage (pour cela, lisez les avis attentivement). Les accès directs à la plage sont rares car les resorts sont nombreux et n’ont pas d’accès libre à la plage pour les visiteurs (il faut traverser leur hall pour aller à la plage…). Préférez, si vous aimez bronzer, un hôtel avec plage privée (Sealinks est le choix préféré des vietnamiens à peu près riches). Nos hôtels coûtent entre 10€ et 25€ la nuit, il y a des tarifs semaine vs. week-end
  • Transport :
    • HCM ville – Mui Ne en bus (5h): 140 000VND
    • Mui Ne – Nha Trang (5h) : 140 000VND
    • Excursion Mui Ne (dunes + fairy stream + village de pêcheurs) : 120 000VND à 150 000VND. Extra : squad 200 000VND/personne pour l’aller-retour jusqu’en haut des dunes; ou 400 000VND si on conduit soi-même (20mn). Location de planches : 30 000VND/personne
  • Repas : entre 300 000VND (un peu de crevettes) et 500 000VND (uniquement des fruits de mer) par repas pour 2 personnes
  • Autres :
    • Noix de coco : 20 000VND à 30 000VND
    • Coca : 20 000 VND
    • Assiette d’ananas : 35 000VND
    • 1/2 kg de longane : 30 000VND
    • 1kg de mangues : 40 000VND
    • Une bouteille d’eau (1,5L) : 15 000VND
    • Un chapeau/une casquette : 100 000VND
    • Riz au poulet/canard (une spécialité) : 30 000VND
    • Goi ca mai (une autre spécialité), poisson cru mariné : entre 90 000 et 150 000VND
    • Araignée de mer : environ 380 000VND/kg
    • Crevettes/gambasses : 250 000VND/kg
    • Homard : pas plus de 500 000VND/kg
Les chiens errants en Inde, au Népal et en Birmanie
Ho Chi Minh Ville (Vietnam) : hub de transport
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (11 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.