Les chiens errants en Inde, au Népal et en Birmanie

Lors de nos séjours en Inde, au Népal et en Birmanie, nous sommes frappés par le nombre de chiens errants que nous croisons dans la rue. C’est une scène que nous ne voyons plus dans d’autres pays asiatiques comme la Thailande, le Vietnam ou la Chine, où l’on mange les chiens et des équipes fournissant les chiens aux restaurants « nettoient » les rues en kidnappant tous les chiens qui ont le malheur de traîner dans la rue, qu’ils appartiennent ou pas à quelqu’un.

Heureusement, la ferveur religieuse observée en Inde, au Népal et la Birmanie a aussi une conséquence la vie sauve de nombreux chiens errants. Ils ne leur font pas du mal, mais ne s’en occupent pas non plus. 

Le concept d’avoir des animaux domestiques, pour les aimer, n’existent pas pour ces pays. Les rares fois où nous avons vu des chiens non-errants, c’était quand ils étaient enchaînés, servant de chiens de garde.

Dans ces pays où la rage existe, je ne vous conseille évidemment pas de vous lier d’amitié avec les chiens errants. Il est possible de les nourrir mais faites le quand il y a un seul chien. J’ai remarqué que quand il y en avait plusieurs, les chiens se regardent et n’osent pas toucher à la nourriture, de peur d’être attaqué par un des chiens présents. Si vous voulez nourrir plusieurs chiens en même temps, donne à chacun un morceau comme ca il n’y aura pas de jaloux. Bien évidemment, avant de les nourrir, assurez vous que vous n’êtes pas en train de les empoisonner. Le chocolat par exemple est toxique pour eux. Ils sont craintifs donc ne risquent pas de venir vous faire un gros bisou pour vous remercier.

En Inde et au Népal, les chiens semblent être plutôt solitaires. En Birmanie en revanche, on peut voir des meutes de chien ensemble. Les bagarres sont fréquentes notamment quand une chienne est en chaleur et les prétendants nombreux. 

Nha Trang (Vietnam) : une grosse station balnéaire
Mui Ne (Vietnam) : le paradis des kitesurfeurs
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 4,67 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    3 commentaires
    • Répondre DPAM

      18 février 2017, 13 h 13 min

      Bonjour Anh,
      Au cours de ton voyage, as tu rencontré un sentiment de peur par rapport aux chiens ? J’ai vu que JB s’était fait mordre, avez vous eu la « trouille » à d’autres moments ? Les enfants étant très craintifs c’est un vrai sujet dans nos préparatifs..
      Quels sont les pays où ils sont les plus nombreux ? (Asie et Amsud).

      Merci pour tes réponses et à bientôt ! 😉

      • Répondre Anh

        19 février 2017, 20 h 55 min

        Bonjour, Étant mordue par un chien du voisin quand j’étais petite, je suis plutôt prudente, je laisse JB marcher du côté du chien lol 🙂 a aucun moment on s’est senti particulièrement en danger. Et même si le chien mord, il ne mord qu’une fois. Ce n’est pas un tigre non plus.

        On en a vu plein qui traînent dans la rue en Asie dans les pays où le chien n’est pas mangé et surtout en Amérique du Sud.

        On apprend très vite à reconnaître un chien errant/chien de compagnie d’un chien de garde. Le chien errant ou chien de compagnie, marche dans la rue, sniffe et s’intéresse peu à l’homme. Il s’approche de nous uniquement quand on mange de la viande. Ces chiens, même si on leur tend la main, on n’arrivera pas toujours à les caresser. Ils sont timides et ont particulièrement peur qu’on leur jette quelque chose.

        Donc si tu te sens en danger fais semblant de leur jeter quelque chose ils vont reculer. Enlève une chaussure et fais semblant de les taper avec, ils vont partir aussi. Ils sont aussi habitués à être chassés, une petite tape dans la main et ils comprennent vite qu’ils ne sont pas les bienvenus.

        Les chiens de garde en Asie ont toujours une chaîne à leur cou et sont attachés dehors en face de leur maison. Ils sont entraînés pour aboyer dès que quelqu’un passe devant. Quand on voit un chien avec une chaîne, il faut s’éloigner de sa maison ou changer de trottoir. Le meilleur est de l’ignorer et ne pas le regarder.

        Il m’arrive de croiser soudainement un chien en marchant dans la rue et par surprise je recule. Le chien le remarque forcément ma peur mais ensuite je continue à marcher tranquillement en regardant tout droit et tout se passe bien.

        En Amérique du Sud, les chiens errants ou ayant un maître se ressemblent tous. L’astuce pour les distinguer est de regarder les poils et la propreté du chien. Mais ils se comportent tous de manière très polie. La seule exception s’applique aux chiens territoriaux qui aiment aboyer. Quand on les voit dormir devant une maison ou debout devant une maison sans bouger c’en est un. Dans ce cas pareil soit on descend du trottoir pour le contourner, on change de trottoir, sans regarder le chien. La plupart n’ont pas de chaîne mais ils sont enfermés dans la cour ou alors ils sont entraînés pour rester toujours au même endroit. Le fait de les repérer t’aide déjà à éviter les morsures, JB en a reçue une car il faisait trop noir, il ne faisait pas attention à la nature du chien (chien de garde ou chien errant) et il marchait donc sur le territoire du chien (il dormait devant la maison).

        En Amérique du Sud, certains chiens aiment courser les vélos ou les voitures. Les cyclistes ont plus de risques d’être mordus donc fais attention. Quand on est dans un taxi, évite de laisser pendre tes bras par la fenêtre … pour te protéger des chiens mais aussi parce que les rues sont étroites aussi.

        Bref :
        Chien qui marche dans la rue ou dort dans un lieu public : il fait sa vie, rien à craindre
        Chien qui ne bouge pas/dort devant une maison : si les enfants ont peur -> changer de trottoir

        Ce qui peut être utile est d’apprendre aux enfants à reconnaître l’état d’âme du chien en observant le mouvement de sa queue. Le fait d’avoir des interactions avec les chiens (en France chez un ami par exemple) peut rendre les enfants moins craintifs.

        Voilà j’espère que ca t’a un peu rassuré

      • Répondre Anh

        19 février 2017, 20 h 57 min

        Pour les pays, on en a vu bcp bcp en Inde Birmanie et Népal. Vietnam Chine Cambodge très peu et en Amérique du Sud, ils sont nombreux surtout au Chili et en Argentine. Il y en a moins en Bolivie et au Pérou. Quasiment pas de chiens errants au Paraguay.

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.