Vlorë (Albanie) : La douce vie dans une station balnéaire

Lors de notre mini road trip en Albanie, nous sommes passés à Vlorë et j’ai immédiatement eu un coup de cœur pour cette station balnéaire. Nous avons passé une nuit dans un Airbnb que nous avons repéré (pour vérifier la connexion Internet & le chauffage qui étaient les deux critères que nous souhaitions valider avant un séjour plus long) et c’est parti pour 3 semaines au bord de la mer.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Bus Tirana – Vlorë

Il y a un bus partant du Terminal Sud (lien Google Maps) vers Vlorë toutes les 30 minutes. Depuis chez nous, on a payé 700LEK en taxi pour rejoindre le terminal. Les chauffeurs de taxi se battent pour nous avoir, pensant que nous allons à l’aéroport. Mais finalement, avec les bouchons, notre chauffeur a pu gratter un peu plus que le prix normal de la course 🙂

Cette station de bus est plus grande que celle par laquelle nous sommes arrivés depuis le Monténégro. Dès notre arrivée, quelqu’un nous demande où on va et nous dirige vers le bon bus. Il n’y a pas beaucoup de choix de toute façon.

Normalement, le bus part toutes les 30 minutes, mais j’ignore pourquoi aujourd’hui, ils ont attendu le remplissage du bus pour partir, donc nous avons dû attendre 45 minutes. La conduite du chauffeur n’est pas aux normes européens, et il fume de temps en temps, mais le trajet ne nous a coûté que 500LEK/personne. Paiement en espèces à l’arrivée.

Nous sommes déposés devant cette énorme statue. Une dame albanaise me sourit et me dit quelque chose. Je ne comprends rien du tout et lui souris. Des fois, je regrette de ne pas avoir appris l’italien plus sérieusement, car dans les Balkans, beaucoup de monde comprend et parle italien.

Notre Airbnb

Notre propriétaire d’Airbnb, trop gentil, vient nous chercher à la station de bus. Tant mieux car il fait une chaleur et marcher avec ma valise et le masque aurait été un peu hard. L’endroit est à l’écart du centre et nous aurions sûrement dû attendre un petit peu avant de trouver un taxi Notre proprio ne parle pas anglais, mais sait communiquer via Google Translate. Il est super gentil. Nous avons fait la remarque comme quoi il manquait un rideau de douche (ce qui inondait la salle de bain à chaque fois qu’on l’utilisait) et il a fait le tour de la ville le jour même pour en chercher un pour nous (et l’installer).

Regardez, notre Airbnb (22€/nuit) se trouve dans cette petite rue, toujours pleine de voitures car il y a un supermarché à côté. Les gens se garent n’importe comment donc on est contents de ne pas avoir de voiture en permanence. Le parking aurait posé un énorme souci.

La vue depuis la fenêtre est très moche mais l’appartement nous convient bien. La connexion Internet est excellente (100Mbps download, 3Mbps upload). Il fait froid lors de notre arrivée mais le chauffage met un peu de temps à réchauffer tout l’appartement, c’est correct dès le 2ème jour. La salle de bain sent un peu, mais il suffit de mettre un seau sur la bouche d’évacuation de la douche (d’où remontent des odeurs d’égouts) pour que ça ne sente plus rien. Il y a des travaux dans l’immeuble à côté, qui commencent super tôt (7h30). Mais je ne sais pas pourquoi, on est quand même cool et heureux.

Vous pouvez réserver cet appartement sur Airbnb ici

Juste à 10 minutes de marche se trouvent un port (avec un ferry reliant Brindici en Italie) et une promenade financée par l’Union Européenne. Ce qui est appréciable avec Vlorë, c’est que le front de mer n’est pas du tout obstrué. Il n’y a aucune construction et tout le monde peut apprécier la belle vue, se promener voire faire du jogging au long de la mer. Le sable est un peu gris, et il faut sûrement porter des aqua shoes, car on voit quelques oursins (miam). La mer Adriatique n’a pas de plages de rêve j’ai l’impression, car le sable n’est pas suffisamment blanc. Même si l’eau est transparente, on n’est clairement pas en Thaïlande.

Nous sommes entourés de montagnes. On dirait un mélange de Budva & Kotor du Monténégro. Ca fait du bien, une ville aussi tranquille.

Grâce à cette belle promenade, JB a repris le jogging. En courant jusqu’au bout, il a découvert ce superbe café / restaurant sur un ponton (Bar Pizzeria Sunset). Avec la plage et une aire de jeux à côté.

Bon, nous y sommes allés tous les deux en voiture (louée à l’occasion d’un WE) car je ne suis pas douée pour marcher aussi longtemps. Comme vous pouvez le constater, les immeubles sont super moches, bétonnés, beaucoup trop rectangulaires pour être charmants, mais il y règne une douce ambiance. J’étais prise d’un gros stress ces derniers temps, sans savoir pourquoi, et rien que de marcher au long de la mer me détend énormément.

Par contre, il faut ouvrir ses yeux et regarder la route en permanence, car il y a des trous super larges, profonds (jusqu’à 2 mètres) remplis de déchets ou de liquide (beurkkk), qui peuvent vous engloutir en quelques secondes. Je déconseille de vous promener le soir, car vous risquez de ne pas les voir.

Restaurants

Comme nous sommes en plein centre-ville, nous avons un large choix de restaurants. Cependant, nous avons été fidèles à 4 restaurants car ils étaient parfaitement à notre goût et à proximité immédiate.

Tre Forchette

C’est le restaurant le plus cher de la liste (on peut même parler de haut de gamme), mais le meilleur aussi. On y trouve des poissons frais (la « pêche du jour ») vendus au kilo et préparés sur commande (environ 4000LEK/kg mais ça dépend des poissons, il faut toujours demander le prix). Nous aimons beaucoup la recette aux olives et aux tomates. Leur tomate mozzarella (caprese salad) est délicieux aussi, et le vin italien exquis. Chaque repas nous coûte environ 6000LEK pour deux, un verre de vin inclus. Paiement par carte accepté.

Bold Bistro

Nous y dînons tous les soirs. Parce que c’est quasiment en face de notre Airbnb, et les plats sont simples mais savoureux. Il y a pas mal de plats traditionnels. Leurs brochettes, kebab albanais sont superbes ! Je n’ai pas noté le nom albanais des plats désolée, mais tout ce que nous avons testé là-bas était super bon. Comptez 600LEK à 1200LEK/plat. Paiement en espèces uniquement. Mention spéciale à la serveuse très serviable qui parlait un excellent anglais.

Novus Traditional-Food-Restaurant

C’est notre cantine à midi. En mode traiteur, on regarde dans la vitrine ce qu’on souhaite et on nous l’apporte 5 minutes plus tard à table. Les plats ne varient pas beaucoup, mais ils sont toujours prêts à 12h30. Ca coûte environ 1000LEK/personne. C’est délicieux, fait maison et servi rapidement, c’est pour ça que nous y allons les jours où nous travaillons.

Paiement par carte accepté.

Taverna Te LILO

Sûrement le plus local des 4 restaurants de cette liste. On y trouve des locaux qui passent toute la journée devant la télévision du restaurant. Ils y servent des plats de fruits de mer, délicieux. Je recommande la soupe de poisson et les moules sautées. La sauce des moules est tellement bonne qu’une fois que vous avez goûté ce plat, il est difficile de commander autres choses. Nous venons toujours pour commander 2 soupes de poisson et 3 portions de moules, pour deux 😀 et éventuellement une salade car toutes les salades sont bonnes et parfaitement assaisonnées en Albanie. Les responsables du restaurant étaient très amusés de nous voir revenir à chaque fois et recommander la même chose. Comptez 1000LEK/personne. Paiement en espèces uniquement.

Les pizzas cuites au feu de bois à Vlorë sont simples mais délicieuses pour le prix, environ 3€. N’hésitez pas à tester les desserts hyper sucrés vendus dans les boulangeries, pour 100LEK seulement (0,8€). Il y a un seul restaurant vendant des sushis, c’est acceptable si vous n’en avez pas mangé depuis un an, mais si vous venez ici juste pour quelques semaines, évitez ! Ils ne savent pas faire la cuisine asiatique.

Où retirer de l’argent ?

Chez BKT tout simplement. Il n’y a pas de frais de retrait avec une carte internationale.

Contrairement à Tirana, ici les restaurants acceptent peu les cartes bancaires. Les albanais ont toujours beaucoup de cash, donc n’hésitez pas à sortir vos billets de 5000LEK, ils trouveront toujours du change.

Un secret local

Lors de la location d’une voiture pour visiter les autres villes albanaises, nous avons eu l’occasion de parcourir en long et en large la ville de Vlorë, notamment en longeant la mer. A un endroit, nous voyons un groupe de jeunes en train de se prendre en selfie et décidons de nous y arrêter pour les imiter. La vue est effectivement magnifique.

Et puis, nous remarquons un monsieur au bord de l’eau avec de grosses bouteilles d’eau, en train de faire quelque chose. Pensant qu’il s’agit d’un pêcheur du dimanche, nous n’y faisons pas attention. Puis un des jeunes du groupe va au même endroit, avec une bouteille d’eau vide, puis remonte en buvant. Très intrigués par toutes ces bouteilles, nous les observons plus attentivement.

Quelques minutes plus tard, une famille vient avec plusieurs bouteilles de 10L vides et semble les remplir d’eau. Pourquoi ? Ils boivent de l’eau de mer ou quoi ? Nous les suivons et JB teste les différentes zones. Là où il y a des vagues, effectivement l’eau est salée, mais il y a comme une source d’eau douce. JB remplit la bouteille et découvre que l’eau est d’excellente qualité.

Voici la source en question, à quelques centimètres seulement de la mer. Oui, nous avons découvert une source, connue uniquement des locaux. J’adore les sources (cf. mon enthousiasme devant le Blue Eye en Albanie)

L’eau du robinet n’est pas potable en Albanie. Même si les bouteilles d’eau de 10L ne coûtent pas chères (0,7€), c’est plus écologique de recycler les anciennes bouteilles et les remplir d’eau de source, gratuitement. Ca a l’air d’être une activité familiale hebdomadaire, car nous voyons plein de familles descendre ici. Il y a une autre fontaine avec une tête de lion à côté, et il y a aussi une autre famille avec des bouteilles.

Si on n’avait pas vu le jeune garçon boire cette eau de source, on n’aurait pas osé tester. Mais l’eau est bonne et après avoir consommé une bouteille entière, je confirme que l’eau est pure et a le même goût que l’eau en bouteille 😀

On continue notre chemin et remarquons deux voitures arrêtées sur le côté. Les gens sont en train de charger leur coffre de bouteilles d’eau également. Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Où se trouve la source ? Nous croisons un vieux monsieur les bras chargés, qui nous indique la direction. On ne voit rien du tout, mais on suit la trace des bouteilles et bouchons jetés sur le chemin pour trouver « la source ».

Ici, l’eau coule à flot, encore plus que l’autre, mais depuis deux énormes tuyaux. C’est plus facile de remplir les bouteilles ici, mais la « source » est plus loin de la route. Il y a une sorte de petite usine à côté, gardée par un chien assez bruyant mais retenu par une chaîne. A mon avis, c’est ici qu’ils embouteillent de l’eau de source. Et pendant le week-end, comme personne ne travaille, ils laissent l’eau couler vers la mer, et les habitants en profitent pour remplir leurs bouteilles.

Je suis déjà venue ici une fois, pour prendre une jolie photo, mais comme c’était en semaine, personne n’est venu chercher de l’eau et je ne savais pas qu’il y avait une source.

Nous avons l’impression d’avoir découvert un trésor ou trouvé de l’or, et sommes tout excités de chercher d’autres sources. Nous longeons la mer plusieurs fois, mais ne recroisons plus aucune voiture chargée de bouteilles d’eau.

Nous passons enfin devant une fontaine à tête de lion et là aussi, les gens remplissent leurs bouteilles. On a donc trouvé 3 lieux où remplir les bouteilles. Dommage qu’ils soient aussi loin de notre Airbnb.

Bref, Vlorë est une superbe ville pour les nomades.

Elle ne fait pas encore partie des hubs de digital nomads, comme le reste de l’Albanie à cause du manque de logements adaptés aux nomades. Lors de nos recherches sur Airbnb, notre logement était le seul à disposer d’une table confortable pour travailler. La nourriture est délicieuse, pas chère, Internet est correct, les gens sont trop gentils. Et en tant que français, nous pouvons y rester jusqu’à 3 mois sans visa.

La suite de notre aventure en Albanie, c’est par ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Airbnb : 22€/nuit (lien Airbnb)
  • Restaurant : entre 500LEK et 1500LEK en moyenne/repas/personne
  • Location de voiture : 22€/jour chez Sixt
  • Bus Tirana – Vlorë : 500LEK/personne, départ toutes les 30 minutes du terminal Sud

Liens

Tous mes articles sur l’Albanie sont disponibles ici

Pour les excursions, visites guidées en Albanie, regardez sur Civitatis ou Viator (de Tripadvisor) ici.

Mes meilleures adresses en Albanie sont sur ce Google Maps personnalisé. Vous pouvez aussi y accéder ici

Gjirokastra (Albanie) : une ville figée dans le temps
6 Astuces pour Bien Vendre sur Le Bon Coin

    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.