Gjirokastra (Albanie) : une ville figée dans le temps

Depuis Vlorë, nous faisons un mini road trip de 3 jours, histoire de nous attarder plus longuement dans les villes que nous avons survolées la dernière fois. Gjirokastra, patrimoine mondiale d’UNESCO et ses belles maisons ottomanes m’ont beaucoup impressionnée la dernière fois, et je devais absolument y retourner.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Souvenez-vous, la dernière fois, nous n’avons pas pu entrer car l’accès à la vieille ville était en travaux. Cette fois, nous venons de l’autre côté et malgré les rues pentues, notre voiture automatique a tenu le coup.

Voici l’itinéraire que nous vous recommandons. Ne partez pas dans les petites rues, il n’y aura pas assez de place si vous croisez une voiture dans le sens inverse. Nous laissons la voiture en face de notre hôtel Praga (lien Booking), et explorons la vieille ville à pied.

Nous avons loué une voiture chez Sixt à Vlorë pour 20€/jour. L’agence n’a même pas de bureau, la voiture et un employé nous attendent à l’heure convenue dans la rue. Alors que la dernière fois, nous avions une voiture manuelle louée chez Europcar à Tirana et elle glissait en arrière dès la moindre route pentue. Bref, que ce soit au Monténégro ou en Albanie, privilégiez une voiture automatique pour votre propre sécurité !

Comme la voiture est remplie à 1/4 d’essence, on s’arrête au pif à une station d’essence. Les gens qui travaillent là-bas ont l’air tellement louches qu’on se demande si on ne s’est pas fait arnaquer / s’ils nous ont vraiment servi de l’essence / si cette station n’est pas juste pour le blanchiment d’argent : pas de prix clairement affiché, ils nous donnent le prix en euros, mais quand on paie en LEK, ils appliquent un taux beaucoup trop avantageux.

Je pense que notre imagination dépasse celle d’Hollywood car après avoir roulé un bon moment, non seulement nous nous apercevons que l’essence a été correctement mise, mais en plus le prix était bon 😀 ahihihihi les pauvres albanais, même s’ils sont super gentils, il y a quelques restes de préjugés quand même, surtout quand on voit des milliers de maisons non terminées sur la route. Car les propriétaires ont dû tellement arroser les mafieux qu’ils n’ont plus d’argent pour terminer leur maison.

Nous tentons de déjeuner au restaurant le plus proche de l’hôtel, mais tout le monde fume clope sur clope à l’intérieur. Le propriétaire est super gentil et nous traite comme des VIP mais la fumée m’est insupportable. Je lui dis au revoir en m’étouffant.

Nous trouvons ensuite un petit restaurant tout mignon où les plats sont préparés sur commande, dans une cuisine minuscule. Mais tout est trop bon et pas cher, malgré l’emplacement central. JB se régale de sa portion de moussaka. On a payé à peu près 1000LEK pour deux (entrée – plat – dessert). Tapez Kurveleshi sur Google Maps.

Ce carrefour est probablement le plus beau et le plus animé de la vieille ville. Vu le nombre de boutiques de souvenir et de restaurants (fermés), il doit y avoir beaucoup de touristes en temps normal. Ce n’est pas surprenant : Gjirokastra est dans toutes les brochures touristiques. C’est un must-see en Albanie, avec Berat.

Gjirokastra est la ville natale de l’ex-dictateur Enver Hoxha. Il s’y trouve un des deux bunkers les plus massifs du pays : Cold War Tunnel. Je n’ai pas aimé la visite du petit bunker à Tirana et celui-ci a l’air encore plus glauque, donc je n’ai pas souhaité m’y rendre.

Château de Gjirokastra

En suivant les flèches, nous prenons un raccourci (escaliers pas difficiles) pour monter jusqu’au château. Une vieille dame attend devant le château sous la pluie, essayant de nous vendre des herbes fraîches, sûrement pour des infusions. Nous avons beaucoup de peine pour elle car elle passe la journée sous la pluie, il y a peu de touristes et ce qu’elle vend a tellement peu d’intérêt 🙁

Cette forteresse existe depuis le 12ème siècle, mais elle a ensuite été transformée en prison au temps du communisme. L’accès coûte 200LEK/personne. Et 100LEK/personne pour les deux musées à l’étage, consacré aux armes & l’ancienne prison.

Les collections sont assez pauvres. Ce qui nous intéresse le plus, c’est la petite tour au loin et la vue depuis la terrasse,

D’ici, nous avons une vue à 180° sur la ville. Nous apercevons le carrefour où nous étions tout à l’heure pour le déjeuner.

Et des centaines de maisons à l’architecture ottomane, trop trop jolies.

Un avion de l’US Air Force est exposé ici. Une pancarte explique les deux versions de son histoire. D’après la version américaine, le pilote (parti de Châteauroux en France), à cause des problèmes techniques, a dû atterrir près de Tirana, hors de sa trajectoire. Il a été renvoyé aux Etats-Unis peu de temps après. La version albanaise parle d’un avion « espion », qui est devenu rapidement un trophée de la guerre froide et symbole de la menace extérieure contre le communisme. Selon Lonely Planet, les deux versions sont toutes les deux des « fake news », mais la version américaine est encore plus fake que la version albanaise ahahah.

Nous redescendons dans la vieille ville et tombons nez-à-nez avec ce magnifique minaret. N’étant pas voilée, seul JB explore l’intérieur de la mosquée, très simple, me dit-il.

Faites attention aux enfants. Par ici, il y a des toits qui ressemblent à des escaliers et il n’y a absolument aucune protection. Vous ou vos enfants risquez de marcher sur un toit par erreur.

Viewpoint près du restaurant KODRA

Nous nous dirigeons vers le restaurant Kodra, repéré depuis la terrasse du château. Le terrain ici est surélevé et bien dégagé, permettant une vue à 270° sur les environs et le château.

A cause de la pluie, nous décidons de nous poser et prenons un chocolat chaud pour 180LEK. Il est aussi épais que le chocolat chaud d’Andalousie, on dirait du chocolat fondu, plutôt qu’un chocolat chaud.

Skenduli House

Très fatigués par la conduite ce matin et la pluie, nous comptons rentrer à l’hôtel, mais un panneau attire notre attention et on fait la dernière visite de la journée : Skenduli House. Malgré l’époque communiste, les propriétaires ont pu récupérer leur maison familiale, même s’ils n’y vivent plus.

Dans cette vieille maison, il y a aussi un bunker. L’eau courante est distribuée grâce une citerne énorme (de 2 étages) qui stocke l’eau de pluie. Le système fonctionne toujours. Pour 200LEK/personne, nous avons droit à une visite guidée de toute la maison.

C’est très peu meublé car ils dormaient par terre, sur les tapis et couvertures rangés dans la mezzanine (un peu comme les japonais). Seuls les aînés et les nouveaux mariés ont droit à une chambre privée, sinon le reste de la famille dort ensemble. Les salles de réception au dernier étage sont les plus belles, avec une belle vue sur les montagnes.

Il y a encore d’autres maisons à explorer dans les environs :

  • The Zekate house
  • Fico House
  • Angonate House
  • Babameto House
  • Jaho-Babaramo House

mais The Zekate House (que nous n’avons pas eu l’occasion de visiter) et Skenduli House sont les plus importantes.

Hotel Praga

Nous rentrons, toujours sous la pluie, à notre hôtel Praga, rénové en 2019, mais qui garde encore une structure traditionnelle. Heureusement que la dame de l’hôtel m’a prêté son large parapluie sinon j’aurais été trempée pendant toutes ces visites. JB, quant à lui, a toujours son manteau waterproof et n’en a pas besoin. D’ailleurs, ça a fait réagir un albanais qui pensait que j’étais égoïste au point de ne pas vouloir partager le parapluie avec lui 😀

La piscine de l’hôtel est petite mais assez profonde. Dommage qu’il pleuve et qu’il fasse si froid.

Le service est au top car nous avons une cheminée traditionnelle dans la chambre et ils ont proposé de l’allumer pour nous. Ainsi, on a dormi au chaud avec l’odeur et le son de crépitement d’un feu de bois, c’est tellement agréable et surtout inattendu ! Nous n’avons pas dîné par contre, le chocolat chaud de l’après-midi était consistant et nous avions prévu du snack pour combler la faim et ne pas avoir à retourner dans l’humidité.

Je vous recommande vivement cet hôtel (lien Booking). Nous avons pris la chambre la plus onéreuse (60€), j’ignore si les autres chambres ont une cheminée. La douche italienne est superbe, et le petit déjeuner, très consistant, est servi dans la chambre, sûrement à cause du Covid.

Le lendemain, nous nous dirigeons vers Berat (suite dans le prochain article)

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Location de voiture avec Sixt à Vlorë : 22€/jour
  • Essence : 15€/jour
  • Hôtel Praga (lien Booking) : 60€ la chambre avec cheminée
  • Restaurant à midi : 1000LEK pour deux personnes
  • Château : 200LEK/personne
  • Les deux petits musées : 100LEK/personne pour les deux

Liens

Tous mes articles sur l’Albanie sont disponibles ici

Pour les excursions, visites guidées en Albanie, regardez sur Civitatis ou Viator (de Tripadvisor) ici.

Mes meilleures adresses en Albanie sont sur ce Google Maps personnalisé. Vous pouvez aussi y accéder ici

Berat (Albanie) : la ville aux milles fenêtres classée au patrimoine d'UNESCO
Vlorë (Albanie) : La douce vie dans une station balnéaire

    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.