León (Nicaragua) : la ville des étudiants

Après 2 semaines à Granada, nous déménageons pour passer 2 semaines à Leon, à 2h30 de route de là. Leon est une ville coloniale encore plus vivante que Granada, c’est ici que viennent étudier des milliers d’étudiants. Comme d’habitude, les conseils pratiques se trouvent en fin de l’article.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Granada – Leon en shuttle

Nous aurions pu faire le chemin en transport public (134 cordobas = 33 cordobas jusqu’à Managua, puis 71 cordobas en expreso (c’est un bus climatisé qui ne s’arrête pas sur le chemin pour prendre des clients, il part quand c’est full) jusqu’à Leon, et enfin 30 cordobas de taxi jusqu’au centre-ville).

Mais nous venions juste de faire un long chemin Ometepe – Granada la veille et n’avons aucune envie de traîner nos valises dans les transports publics. Nous optons alors pour un shuttle pour touristes, qui part à 12h tous les jours. C’est un van de 12 places, et dès les 1ers instants, on regrette notre choix : un touriste assis à côté de moi pue la transpiration – et une autre pose ses pieds dégueulasses juste derrière la tête de JB. Ce genre de comportements assez courant chez les touristes backpackers aurait été impensable chez les locaux. Les transports locaux nous manquent…

Pour échapper à cette odeur horrible, je me mets juste à côté du chauffeur, quitte à prendre la clim en pleine face. Il est super sympa et on a pu discuter pendant de longs moments. Je suis ravie d’avoir pu comprendre 80% de ce qu’il dit, la preuve de l’efficacité de mes cours d’espagnol ces 2 dernières semaines.

Les paysages sur le chemin sont incroyables, on traverse des zones toutes vertes, sans habitants.

Le Centre-ville

La ville de Leon est beaucoup plus grande que Granada. Toute la ville est en architecture coloniale, alors qu’à Granada, il n’y a que le centre-ville qui est particulièrement bien préservé pour les touristes. Leon est plus vivant, plus local, plus authentique car des milliers d’étudiants vivent ici également : cette ville ne dépend pas que des touristes. La ville reste petite et peut être visitée à pied.

Le lieu le plus animé c’est à côté de la cathédrale, toute blanche, à proximité aussi du marché. Les locaux montent à l’arrière des camions (comme à Cuba), ce type de transport est très bon marché (comptez 2 à 3 cordobas seulement).

On voit partout au Nicaragua, mais particulièrement à Leon, des stands de fruits pré-découpés. Chaque sac coûte 10 cordobas, quelque soit le fruit. J’aime particulièrement les mangues vertes, à manger avec du sel et un peu de piment (pour cela, demandez « con sal y chile »).

Dès qu’on s’approche du marché, une odeur de barbecue irrésistible émane de deux stands dans la rue. Vous pouvez y aller à n’importe quel moment de la journée. C’est ici que nous dînons souvent. On a le choix entre poulet, bœuf et porc – le tout accompagné d’une assiette de riz mélangé aux haricots. C’est très bon, et économique (100 cordobas + 20 si vous prenez un soda). Les deux dames fort sympathiques vendent aussi des desserts un peu sucrés, de la banane grillée etc. bref il y a beaucoup de choses inconnues à tester.

Sur cette même rue, on trouve un McDo avec la devanture la plus stylée d’Amérique Centrale, un café tout mignon Mañana Mañana Cafe avec plein de prises pour ceux qui veulent travailler (la connexion n’est pas très rapide malheureusement). Tout cela cohabite avec des produits artisanaux et des vendeurs de bonbons dans la rue.

La Cathédrale de Leon

Je ne mettrai pas la photo de la cathédrale, qui est tout à fait ordinaire – mais des photos de son toit. A visiter absolument sinon, c’est comme si vous n’étiez jamais venu à Leon 🙂 L’accès coûte 98 cordobas (ou 3$) par personne, et il y a deux accès située sur le côté de la cathédrale (repérez une petite porte). Attention, c’est fermé pour la pause déj et le dimanche.

Tout est super blanc, ça nous éblouit malgré nos lunettes de soleil. La vue sur les dômes est époustouflante, tout comme celle sur les volcans & la ville.

On voit plusieurs volcans au loin. C’est le lieu idéal pour le coucher de soleil aussi.

Cette cathédrale devait être beaucoup plus modeste. Mais son architecte a voulu autrement et en a fait la cathédrale la plus impressionnante du pays.

Notre Airbnb

Après beaucoup de recherches, comme pour Granada, on doit renoncer à notre habitude de louer un logement entier – soit c’est très moche, soit c’est peu équipé. On trouve en alternative une chambre privée dans un airbnb incroyable au centre-ville, niché dans un jardin luxuriant. Les espaces communs que nous avons a disposition sont ceux du restaurant du même propriétaire, mais il n’est ouvert que 5 jours sur 7. Ainsi, les lundis et mardis, où l’on travaille, nous avons tout le jardin (et la piscine) pour nous tout seul (plus les éventuels locataires de la deuxième chambre mais qui sont généralement à l’extérieur durant la journée). Mercredi, ça commence à s’activer un peu mais on trouve toujours un petit coin tranquille pour travailler. C’est vraiment un havre de paix. Tous les jours, je vois des colibris venir juste devant ma fenêtre, ils font un bruit spécial, j’ai appris à reconnaître leur chant.

La chambre et la douche (privée) sont spacieuses. Il nous manque juste une petite table à l’intérieur de la chambre, pour continuer à travailler quand le soleil se couche (à 17h30 !) laissant place aux moustiques qui partent à l’attaque. Il y a seulement deux chambres sur place, dépêchez-vous de réserver, Internet ici est le meilleur de toute la ville (nous avons testé un peu partout à Leon) : 16,8Mbps descendant, 8,15Mbps ascendant.

Lien du Airbnb : https://abnb.me/B3IBOXmaY1
Cliquez sur ce lien pour bénéficier de 25$ de bienvenue sur Airbnb

Si vous n’avez pas la chance d’être logé sur place, le resto s’appelle Coco Calala, et ne sert que des plats végétariens. Il est ouvert du Mercredi au Dimanche, quand vous arrivez, continuez tout droit, jusqu’au fond. Vous pouvez aussi payer 5$ pour profiter de la piscine.

Cours d’espagnol

Je continue à prendre des cours d’espagnol dans une école inconnue, mais à un rythme plus soutenu car nous ne restons pas longtemps à Leon. Très contente de mon expérience à Granada, je pensais que tous les profs étaient pareils. Mais non, ma prof semble vouloir bosser à fond sur la grammaire (notamment les cas spéciaux que personne n’utilise) – et quand je lui demande de se concentrer plus sur la conversation, on n’a quasiment rien à se dire. Ça s’est bien arrangé vers la fin, mais plus jamais de cours dans les écoles sans avoir eu de bons retours désormais. Pour infos, j’ai payé 150$ pour 20h de cours, soit 30$ plus cher qu’à Granada.

Divers

A Leon, les touristes se concentrent sur une rue – celle où se trouve ViaVia (lien Booking), une auberge de jeunesse très connue, mais c’est très sympa car plein de locaux traînent au bar le soir – il y a plus de locaux que de touristes. Juste en face se trouve une autre auberge connue Big Foot Hostel : on se demande pourquoi il figure dans Lonely Planet, c’est vraiment un concentré de gringos assez désagréable avec une mentalité consumériste / fêtard / je-m’en-foutiste pas tip top. Je déconseille de partir en excursion avec Big Foot ou ViaVia car les excursions se font à 20++ dans une ambiance boîte de nuit, alcool, …. sauf si c’est ce que vous recherchez.

Leon est aussi une superbe ville pour faire du shopping (on ne dirait pas mais c’est grâce aux étudiants). Il y a plein de boutiques de vêtements importés des USA (neufs), de marque, entre 4$ et 6$ l’unité. Cela doit être des invendus aux USA… en tout cas, on a pu voir pas mal de belles marques à un prix incroyable. Il y a une grosse boutique sur la même rue que ViaVia, les vêtements sont classés par catégorie et par taille, ça rend le shopping encore plus simple.

Nous avons passé un peu trop de temps à la boulangerie française Pan & Paz hhehehe. On aime beaucoup leur quiche lorraine, leur pain perdu, leur fromage très correct (il vaut mieux acheter à emporter plutôt que d’opter pour la planche de fromage), et leur fraisier. Comptez 45 cordobas pour une quiche, 140 cordobas pour un camembert local à emporter… c’est très accessible et ça dépanne bien ceux qui en ont marre de la nourriture d’Amérique Centrale. Malheureusement, à cause des conditions météorologiques très différentes de la France, les viennoiseries sont très moyennes. On peut amener son ordi et travailler ici aussi (il y a deux adresses, et celle loin de la cathédrale est plus spacieuse), mais la connexion est un peu lente.

Un autre endroit où nous aimons déjeuner, c’est Paz de Luna (lien Booking), avec un joli jardin – et un restaurant très économique. Il n’y a jamais personne.

Depuis Leon, vu notre temps limité, nous ne sommes allés qu’à Las Penitas et visité le projet des tortues.

Au final, nous n’avons passé qu’un mois au Nicaragua mais nous avons vraiment aimé ce pays. Il est déjà temps d’aller au Salvador.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller ?

  • Shuttle Granada – Leon : 15$ (passez par l’agence Danny’s Tour à Granada). Départ tous les jours à midi
  • Transport public : Bus Granada – Leon :
    • Prenez un mini-bus depuis le Terminal de Buses Granda – Managua (UCA) : 33 cordobas
    • A UCA (Managua), prenez un expreso (bus qui ne s’arrête pas sur le chemin) directement jusqu’au terminal de bus de Leon : 71 cordobas
    • Depuis le terminal de bus de Leon, prenez un taxi colectivo : 30 cordobas jusqu’à votre hôtel (prix fixe mais négociable si vous êtes plus que 3)
  • Depuis Managua en transport public (Bus Managua – Leon) :
    • Prenez un taxi jusqu’au terminal UCA (prononciation OUCA)
    • Prenez un expreso (bus climatisé qui ne s’arrête pas sur le chemin) directement jusqu’au terminal de bus de Leon : 71 cordobas
    • Depuis le terminal de bus de Leon, prenez un taxi colectivo : 30 cordobas jusqu’à votre hôtel (prix fixe mais négociable si vous êtes plus que 3)

Comment partir de Leon ?

Prenez les mêmes transports cités ci-dessus, mais dans le sens inverse.

Si vous voulez opter pour un shuttle, voici les tarifs constatés en Novembre 2019 (un départ par jour) :

  • Shuttle Leon – Aéroport de Managua : 15$
  • Shuttle Leon – Granada : 15$
  • Shuttle Leon – San Jorge : 25$
  • Shuttle Leon – San Juan del Sur : 25$
  • Shuttle Leon – San Salvador : 50$++ (nous en avons parlé en détails ici)

Dépenses

  • Airbnb : 23€/nuit
  • Nourriture :
    • 100 cordobas dans les comedors
    • ou au moins 12$/personne dans les restaurants pour touristes (pourboire non obligatoire)
  • Tours & excursions dans les environs : 30 à 45$/personne (KarmaNica donne ses bénéfices à un programme d’éducation)
    • Cerro Negro : 30$ (c’est le volcan le plus jeune du Nicaragua. Il n’est pas très haut (un peu plus de 1000m) et on peut descendre le volcan à la luge)
    • Coucher de soleil au bord du volcan Telica : 45$
    • Dormir à côté du volcan Telica : 55$
    • Forêt de mangrove : 45$

Vous avez aimé cet article ? Consultez tous nos carnets de voyage & guides pratiques sur le Nicaragua ici

Arriver et Sortir du Nicaragua par Voie Terrestre
Granada (Nicaragua) : Une Ville Coloniale Charmante
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.