Un saut dans le passé à Hoi An (Vietnam) : Carnet de voyage

Après Ha Noi, c’est à Hoi An que nous avons décidé de nous installer pendant un mois. Mais n’ayez crainte, vous pouvez faire tout ce que nous avons fait ci-dessous en 2 jours 😀

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment aller à Hoi An ?

Nous avons choisir de prendre l’avion depuis Ha Noi jusqu’à Da Nang (75€/personne bagage en soute compris avec VietJet Air), puis un taxi depuis l’aéroport de Da Nang jusqu’à Hoi An (300,000VND une voiture de 4 places).

Notre hôtel

Comme la ville est toute petite, la plupart des touristes ne restent qu’une à deux nuits. Du coup, avec nos 25 nuits réservées, tous les hôtels nous ont fait des ristournes de malade, et on a fini par choisir Green Apple (hôtel 3 étoiles), à 15mn à pied et 5mn de vélo de la vieille ville, avec tables de travail dans la chambre, piscine et tables de travail au restaurant si besoin.

Cela nous revient à 650,000VND/nuit pour une chambre double avec balcon soit 23€/nuit => 690€/mois, petit déjeuner et ménage inclus. Plusieurs shuttles amènent les clients gratuitement à la vieille ville et à la plage, et les vélos sont à disposition, gratuitement. Internet est très rapide et disponible partout.

Carnet de voyage

La vieille ville

L’accès à la vieille ville n’est autorisée qu’aux piétons et aux cyclistes. Les motards sont autorisés tard la nuit. Et lors du full moon party, seuls les piétons sont autorisés à y entrer. Nous achetons chacun un ticket qui coûte 120,000VND qui donne accès à 5 lieux payants au choix (sur les 22 à Hoi An). Quand on veut entrer dans un lieu payant, il faut montrer le ticket et on va nous couper un morceau du ticket, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

Nous choisissons de visiter deux « assembly halls », anciens lieux de réunion des commerçants de la ville, une maison ancienne, une pagode (Chùa ông) réservée aux commerçants et le pont japonais.

Mais ce qui nous plaît le plus, c’est l’ambiance de la vieille ville, et cette impression de remonter le temps (500 ans). Le centre-ville de Hoi An est une ville-musée, avec des maisons classées UNESCO, aucune nouvelle construction n’est autorisée, les seuls travaux tolérés concernent la décoration intérieure.

Et niveau décoration, ils ont vraiment du goût ! Les cafés au centre ville sont tous très bien décorés, le plus dur est de choisir.

Le shopping est tellement tentant, on ne sait plus où regarder.

Le seul hôtel en plein centre de la vieille ville, c’est Vinh Hung 1 Heritage (attention il y a plusieurs Vinh Hung), complet des mois à l’avance, mais c’est un véritable luxe de pouvoir passer la nuit en plein centre.

Tous les soirs, les lanternes (électriques) sont allumées et la ville est plus belle que jamais. Tout devient plus animé, les restaurants éphémères apparaissent de nulle part, et les gens se promènent, font du shopping, passent d’un resto à l’autre…

Le Full Moon Party (1 fois par mois) n’est pas si différent d’une soirée ordinaire, il y a juste quelques activités en plus comme l’opéra vietnamien, quelques jeux traditionnels, l’interdiction des vélos, l’accès gratuit à quelques sites religieux le soir, et un peu plus de lanternes que d’habitude (notamment sur le fleuve).

Le fleuVE

Juxtant la vieille ville de Hoi An, le fleuve est à l’origine du succès économique de Hoi An il y a 6 siècles. Ce fleuve rejoint l’océan à quelques km de là, et grâce à ce fleuve, Hoi An était devenu l’un des ports les plus importants de l’Asie…

Maintenant, le long du fleuve, il y a des restaurants le soir, et le Night Market, très très animé, de l’autre côté du petit pont.

On peut payer un bateau (120,000VND pour deux après négociation), lanternes en papier inclus – pour aller déposer les lanternes et nos vœux au milieu du fleuve. Cette pratique proviendrait d’une histoire triste : le garçon parti à la mer, n’est jamais revenu. Et sa financée, qui l’attend toujours, envoie ces lanternes (et ses pensées) à travers le fleuve, pour qu’ils rejoignent l’océan – là où se trouverait son amoureux.

Vêtements sur mesure à Hoi An

Nous allons y consacrer un article séparé. Mais Hoi An est très réputé pour ses vêtements sur mesure, surtout parce que les couturiers ici sont capables de vous les faire en 24h, voire en 3h.

Au Vietnam, tout le monde a recours aux couturiers, mais dans les autres villes, il faut relancer, menacer ou soudoyer son couturier pour avoir les vêtements à temps. Un mois en général ! Mais à Hoi An, 24h c’est le standard pour pouvoir vendre aux touristes qui ne restent pas longtemps.

Le prix n’a RIEN à voir avec du mesure en France, ça peut être même MOINS CHER que le prêt-à-porter en France, d’où une armée de vendeurs, boutiques… et des touristes venant commander 9 articles à la fois. C’est une expérience amusante, que je recommande à tout le monde. Il y a un côté très satisfaisant de choisir jusqu’à la couleur du fil de couture, et voir le fruit de son imagination un jour plus tard, fait par un couturier.

La Gastronomie

Même si les vietnamiens trouvent la gastronomie d’un niveau au-dessus à Da Nang (à 45km de Hoi An), pour les non-vietnamiens, l’expérience gastronomique à Hoi an est plus que satisfaisante. Les sandwichs ici sont vraiment délicieux.

Nous avons testé toutes les adresses connues des étrangers, et des vietnamiens. J’ai failli mourir sur place dans les adresses connues des étrangers tellement c’était infecte, donc la renommée n’est pas forcément un gage de qualité. A Hoi An, les plats les plus célèbres sont Cao Lau (nouilles au porc), Banh Hoa Hong (white rose), Bun Thit Nuong (vermicelles & porc au barbecue), Thit nuong (porc au bbq) et Com Ga (riz au poulet).

Je vais vous faire un article détaillé sur ce point car les gens (surtout les vietnamiens) ne viennent ici que pour manger.

JB et moi avons trouvé un resto façon Ha Noi, tenu par un couple de vietnamiens du nord. Ca nous fait beaucoup de bien car malgré l’excellente gastronomie à Hoi An, les plats ici ont tendance à être un peu trop sucrés, et comme je suis du nord, je préfère les plats un chouia plus salés, comme à Ha Noi 😀

Massage

Les massages au Vietnam sont vraiment plus chers par rapport au Cambodge, la Thailande ou l’Indonésie. Hoi An étant une ville hyper touristique, il est très difficile de trouver des massages de moins de 300,000VND. Mais tout se négocie ! JB et moi avons pu négocier des massages à -50% pour exactement la même qualité (la bi-nationalité d’Anh aidant).

Nous avons testé aussi les massages réservés uniquement pour les vietnamiens (qui coûtent 3 fois moins cher), mais la qualité n’est pas là : les masseurs discutent entre eux pendant le massage, rigolent, et on a encore plus mal en sortant.

La plage

Vous ne le saviez peut-être mais Hoi An est à côté de 2 plages : An Bang et Cua Dai. Les locaux nous conseillent d’aller plutôt à An Bang, c’est moins touristique, plus propre. La première fois, nous prenons le chemin touristique pour y aller et finissons dans un resto hyper cher (130,000VND pour 4 crevettes)

Mais la 2ème fois, nous repérons une entrée 100m plus loin et déjeunons à même la plage, pour beaucoup moins cher (d’où ma tête trop contente sur la photo) 95,000VND pour une grosse assiette de petits crabes).

Nous y allons soit en vélo (20mn) ou en moto (10mn). En mars, l’eau est trop froide pour moi (s’y ajoute un gros vent permanent), mais les autres touristes n’ont aucun mal, ils font même du parachute ascensionnel.

C’est l’endroit où JB a choisi pour faire couper ses cheveux, s’inspirant d’une photo devant la devanture du coiffeur. Au bout d’un moment, il faut assumer sa calvitie ! (note d’Anh : c’est JB qui l’a écrit, je n’ai rien dit)

Tra Que Village

Sur le chemin vers la plage, nous passons devant des rizières magnifiques (Mars 2018).

A un moment, il faut tourner à droite pour accéder au village de Tra Que, qui cultive des légumes bio. Les engrais proviennent des algues, et il est tout à fait possible de passer par une agence de voyage pour participer à d’autres activités fun dans le village : apprendre à cuisiner et cultiver les légumes comme un vrai agriculteur (activité très appréciée par les enfants).

Coconut Village

Comme mes parents nous rendent visite à Hoi An, nous louons deux motos pour aller à Coconut Village (accessible aussi à vélo). On s’arrête chez « Ecotourism destinations Coconut » (tapez sur Google Maps) et découvre un lieu chaleureux, très « campagne vietnamienne » avec différentes activités (bateau, pêche, cours de cuisine…)

Nous optons pour une balade en bateau rond (thuyen thung), 200,000VND/bateau, maximum 2 personnes.

La zone s’appelle Cam Thanh, mais les agences de tourisme utilisent le terme « coconut village » parce que cette zone, dont l’eau est à moitiée salée et douce, se voit pousser des cocotiers d’eau (qui ressemblent aux cocotiers mais ça pousse dans l’eau).

On nous fait goûter les fruits de cet arbre, qui a un goût similaire aux noix de coco, c’est super bon.

Ensuite, à partir d’une jeune feuille, on nous fait des bagues en forme de sauterelles (tout ça est inclus dans le tarif).

A la fin, nous demandons de ramer nous-même, pour tourner au mieux en rond, ou suivre le courant, au pire 😀 comme le bateau est rond et qu’il n’y a qu’une seule rame, il faut ramer en forme de U pour faire avancer le bateau. C’est plus dur qu’on ne le pensait.

Pont de Cua Dai

Après Cam Thanh (coconut village), nous reprenons la moto pour aller voir l’océan. Pour cela, nous traversons le pont de Cua Dai (tapez Cầu Cửa Đại sur Google Maps), d’un côté on voit le fleuve et un bout de Hoi An.

De l’autre côté, on voit l’océan et on comprend pourquoi Hoi An était un port aussi important : le fleuve étant très large et très profond, capable de contenir de très gros bateaux.

Village de la soie

Nous revenons à Hoi an pour aller au village de la soie (ça s’appelle Village mais c’est un atelier lié à un hôtel) – tapez Silk village sur google maps. Ce lieu se comporte d’une partie shop et d’une partie atelier. Si on veut visiter avec un guide, la visite est payante, sinon c’est gratuit.

Les produits ici sont très chers mais on est au moins sûr que les produits en soie utilisent uniquement de la soie vietnamienne (et pas de la soie importée comme c’est le cas ailleurs). La soie vietnamienne est plus chère que la soie chinoise, d’où le prix assez cher des vêtements et écharpes (entre 500,000VND et 2,000,000VND).

Village de la Potterie

Nous continuons notre chemin jusqu’au village de la poterie, visité par des bus entiers de touristes asiatiques l’après-midi. L’entrée au village coûte 15,000VND/personne, incluant un petit cours et la fabrication d’une vase en poterie (qu’on ne peut pas ramener à la maison par contre). Comme nous avons déjà visité des villages similaires (notamment près de Ha Noi), nous allons directement au musée Terracotta (tapez Terracotta Parks sur Google Maps), un nouveau musée très sympa dont l’entrée ne coûte que 30,000VND/personne.

La première partie est un peu boring, avec des expos et explications que j’ai la flemme de lire.

Par contre, j’aime particulièrement les « tableaux » muraux en poterie, c’est super bien fait, joli, j’aime j’aime j’aime !

Et enfin, c’était marrant de faire le tour du monde grâce aux miniatures en poterie des monuments célèbres (ou célèbres uniquement au Vietnam).

Je recommande vivement car il ne fait pas encore partie des tours organisés.

Conclusion

Hoi An est une petite ville pleine de trésors. Malgré notre long séjour à Hoi An, nous n’avons pas encore pu tester toutes les adresses gastronomiques conseillées par les locaux, ni les points d’intérêt un peu plus loins (village de Tam Thanh, Cu Lao Island), je pense qu’on y reviendra, peut-être pas exactement à Hoi an, mais à Da Nang, une ville très dynamique dotée de plusieurs plages de rêve, à seulement 45km de Hoi An.

 

 

Partie 2 : Conseils pratiques

Tout ceci se visite en 2 jours 1 nuit sans aucun souci. Voici le trajet qu’on vous conseille :

  • Jour 1 (à vélo) :
    • Tôt le matin : aller chez le couturier pour faire faire un (ou plusieurs) vêtement(s) sur mesure
    • La journée : Visite de la vieille ville à pied et à vélo (5 points d’intérêt avec votre ticket)
    • Le soir : Visite de la vieille ville à pied, dîner au Night Market, bateau sur le fleuve
  • Jour 2 (en moto) :
    • Tra Que Village (avec une agence) : cours de cuisine, apprenti-agriculteur, déjeuner à Tra Que
    • An Bang Beach : faire une sieste à la plage
    • Passer chercher les vêtements chez le couturier et demander qu’il fasse des retouches
    • Silk Village
    • Terracotta Park
    • Coconut Village : promenade en bateau (40mn)
    • Massage
    • Récupérer les vêtements chez le couturier

Budget

  • Transport :
    • Da Nang Airport => Hoi An : 300,000VND en taxi 4 places
    • Hoi an => Da Nang Airport en shuttle : 110,000VND/personne, ou 250,000VND en voiture 4 places (contactez les agences de voyage)
  • Hôtel : à partir de 10€/chambre double, selon l’emplacement de l’hôtel. Le nôtre (Green Apple) coûte 23€/nuit une chambre double avec balcon, piscine, petit déjeuner, shuttle et vélos gratos
  • Massage : minimum 300,000VND/heure
  • Visite :
    • Vieille ville de Hoi an : 120,000VND/personne, permettant de visiter 5 lieux d’intérêt. L’achat du ticket d’entrée est obligatoire
    • Village de poterie : 15,000VND/personne, le ticket d’entrée est obligatoire
    • Terracotta Park  : 30,000VND/personne
    • Coconut Village : 200,000VND/bateau, 2 personnes maxi
    • Location d’un transat sur la plage : 30,000VND/chaise, parasol inclus
    • Silk Village : entrée gratuite (sans guide) – je ne sais pas combien ça coûte avec guide
    •  Tra Que Village : ne sais pas
    • Location de scooter automatique : 100,000VND/jour, essence non comprise
    • Essence : environ 40,000VND
  • Restaurants :
    • à partir de 35,000VND/plat
    • les brochettes de porc au BBQ coûtent 10,000VND/brochette (ça se vend par 10)
    • sandwichs : entre 25,000VND et 35,000VND/sandwich
    • eau : 10,000VND la petite bouteille, 20,000VND un Coca
  • Prix des vêtements sur mesure à Hoi An (ça dépend du tissu, et de votre taille aussi, si vous êtes trop grand, ça coûtera plus cher)
    • Chemise manche courte : entre 20USD et 35USD
    • Chemise manche longue : entre 30USD et 40USD
    • Une robe :  entre 50USD et 75USD, jusqu’à 150USD pour de la pure soie
    • Un haut/top : entre 20USD et 35USD

Je vous mettrai un lien ici quand je terminerai le guide ultime pour tout voyageur à Hoi An ;D Stay tuned!

 

 

 

Guide des Vêtements sur mesure et des Tailleurs à Hoi An (Vietnam)
Comment se faire rembourser la TVA en Thailande : Détaxe, Tax Refund en Thailande
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (13 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.