3 jours de roadtrip entre Montréal & le fjord de Saguenay

Coucou, c’est avec beaucoup de retard que je vous raconte notre week-end prolongé vers le Fjord de Saguenay mi-mai.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Avant de venir à Montréal, nous avons reçu un mail d’Airbnb nous signalant des inondations vers le Nord-Est de la ville. Notre airbnb n’est pas concerné heureusement, mais c’est en prenant la voiture qu’on a pu voir l’ampleur du phénomène. L’eau arrive presque jusqu’au niveau de l’autoroute et des milliers de maisons et arbres ont les pieds dans l’eau.

En parlant de la voiture, nous en avons loué chez Avis. Maintenant que JB a une carte American Express, nous ne sommes plus obligés de payer les assurances facultatives (l’assurance de la carte prend en charge les éventuels dégâts, JB en a parlé en détails ici), donc on a payé dans les 25€/jour de location. Vraiment économique. En plus, ils ne sont pas du tout difficiles pour l’état des lieux.

On avait réservé une voiture compact mais ils ne doivent pas en avoir beaucoup donc on a été upgradé, en nous donnant un petit 4×4. Il faut savoir que les voitures ici ont tendance à être énormes, pour résister aux tempêtes de neige etc. donc même le « petit » 4×4 nous semble assez grand, large. Mais nous l’apprécions beaucoup car il est à la pointe de la technologie, avec un signal lumineux sur le rétroviseur dès qu’une voiture est dans l’angle mort. Il y a même une alerte sonore si l’on met le clignotant alors qu’une voiture est à côté de nous. La caméra de recul pour le parking est super pratique – car on ne se sent pas toujours à l’aise avec une grande voiture comme ça. En Mai, nous n’avons plus le droit aux roues d’hiver, mais comme on nous l’avait expliqué, les roues d’été au Canada = roues d’hiver en France 🙂 On nous a dit de faire attention également sur la route car à la fin de l’hiver, il y a beaucoup de nids de poule.

notre 4×4, un mazda quelque chose…

C’est la 1ère fois que JB conduit en Amérique du Nord. Le trafic est très dense au centre de Montréal, et il y a de très gros camions qui roulent à côté, c’est impressionnant. Avec la pluie battante, des voitures qui roulent très vite… on était bien contents de ne pas avoir une toute petite voiture.

Trois Rivières

Cette ville au bord du fleuve est notre première destination. Nous passons à toute vitesse devant les lieux les plus instagrammables de la ville, à savoir ce bureau de vente de tickets de croisière – près du port. Et un petit manoir, avant de nous arrêter rapidement devant l’ancienne prison de la ville. Il fait très moche et n’ayant pas envie de s’éterniser ici, on ne s’y arrête pas. Mais elle est à visiter quand il fait beau.

Il faut dire qu’il fait extrêmement froid pour un mois de mai. J’ai ressorti tous mes vêtements achetés pour l’Islande. C’est terrible !

Quebec City & Montmorency Falls

La route jusqu’à Québec City est fastidieuse, stressante – à cause de nombreux camions – et le peu d’arbres autour. La conduite en centre-ville est juste horrible un vendredi après-midi. On décide d’y revenir un autre jour car rien que pour trouver une place de parking, ça va être horrible. Nous passons devant les chutes : Montmorency Falls, qui sont juste à côté de l’autoroute Avec la pluie, l’eau est toute sale. OK, on y retournera la prochaine fois.

Spa des Neiges

A partir de Quebec City, la route devient plus supportable, il y a plus d’arbres, on est, par moment, entourés des forêts de sapins. Nous nous arrêtons au Spa des Neiges, qui est littéralement couvert de neige en hiver, c’est très beau. Mais au mois de mai, c’est très beau aussi. Il y a différents bassins, l’eau est entre 20° et 41°C. Il y a 2 saunas, un hammam, des salles de repos (où l’on peut demander qu’on nous allume la cheminée). Nous avons payé 45$/personne (incluant des serviettes, et l’accès aux bassins). Il faut venir avec des tongs (c’est obligatoire), et on peut louer en plus un peignoir (6$). Il y a pas mal de spas comme ça autour de Quebec City et Montréal, mais celui-ci est un des seuls à utiliser vraiment de l’eau thermale. Bien évidemment, ce n’est en aucun cas comparable avec tous les spas de ouf que nous avons testés au Japon ou en Islande, mais ça reste très propre et agréable, surtout après une journée de conduite difficile.

Baie Saint-Paul

C’est à la baie Saint-Paul que nous avons décidé de passer la nuit (on l’a réservé le jour même, entre midi et deux lol – car on n’était pas sûr si on pouvait beaucoup rouler aujourd’hui). Notre première impression de la ville c’est la beauté des maisons de la ville. On est comme chez Disneyland. C’est super super beau et propre. J’ai oublié de prendre les photos, je vous laisse regarder sur Google Images.

En plus, JB a choisi une maison d’hôtel super charmante : Gîte TerreCiel (lien Booking) On a une suite avec un espace « console/TV » 🙂 Regardez le salon, c’est trop trop beau !

Nous dînons dans un resto tenu par un chef français. Je retrouve avec bonheur du tartare de bœuf – du vrai. Ça m’a trop manqué ! Et JB opte pour le plat du moment : une moitié de homard sauté à l’ail. C’est délicieux. Le homard ne coûte pas très cher au Canada, pendant quelques semaines. Et les restos proposent tous des menus « de saison » avec du homard dans tous les plats et à toutes les sauce. Le resto s’appelle Le Mouton Noir, c’est un petit peu cher (30$CA le plat à peu près).

Après une bonne nuit et un formidable petit-déjeuner fait maison (le pancake aux myrtilles !!! miam) nous allons à la plage, pile au moment où les habitants organisent un ramassage des déchets. Ils ont failli nous tendre des sacs pour le ramassage lol – mais il y a tellement peu de déchets qu’ils n’ont pas besoin de notre aide.

Sur le chemin…

Nous continuons à rouler non-stop jusqu’à la Baie Saint-Catherine. Sur le chemin, nous voyons une multitude de lacs, gelés ou pas. C’est très beau. La nature commence à se réveiller doucement après un – très – long hiver. Nous roulons désormais sur une route plus petite, il n’y a pas beaucoup de trafic le samedi.

On arrive à la fin de la route. D’ici partent les ferrys vers Tadoussac, un lieu prisé pour l’observation des phoques, baleines… les ferrys partent toutes les 20 minutes et la traversée est gratuite. Nous n’allons pas le faire aujourd’hui car les excursions et plateformes d’observation sont fermées jusqu’à mi-juin. On s’y retournera plus tard.

Petit Saguenay

On s’aventure jusqu’au Petit Saguenay en prenant une petite route. Le chemin a l’air de durer une éternité, il n’y a rien sur le chemin, pas de boutiques, pas de restos, et on a super faim. Une fois arrivés au centre-ville du Petit Saguenay, on achète de quoi snacker à la station d’essence. Avant de prendre un petit chemin (tapez Rue du Quai sur Google Maps) jusqu’à la Rivière Saguenay. L’eau n’est pas très belle aujourd’hui, mais l’endroit est très agréable, avec quelques tables de pique-nique.

La neige n’a pas encore fondu à 100%, regardez le tas de neige derrière JB.

Nous déjeunons au supermarché du coin, il y a quelques tables et un micro-ondes mis à notre disposition. Tandis que JB fait la queue derrière un vieux monsieur, le monsieur tend un papier à la caissière et lui demande ce qui est marqué dessus. Elle lit tout haut des numéros, sans savoir ce que ça signifie. Et le monsieur lui répond : « merci, c’est mon code de carte bancaire » :). Ensuite, il a failli oublier sa carte – alors que tous les clients derrière connaissent son code désormais ahahahha. La scène est déjà burlesque, ajoutez y un très fort accent québécois et ça devient vraiment très drôle.

Belvédère du fjord de Saguenay

Nous continuons le chemin jusqu’à l’Anse de Tabatière pour accéder à ce belvédère donnant sur le fjord de Saguenay. On a un petit peu de soleil donc la vue est très satisfaisante. L’accès au parc est payant, il y a une petite boîte où l’on peut déposer une enveloppe avec de l’argent pour les droits d’accès (de mémoire 8,75$/personne). Mais le paiement peut se faire en ligne aussi.

J’ignore si c’est parce que Free est en train de passer du 3G au 4G au Canada, mais pendant un long moment, nous ne captons plus rien. Pas de réseau, pas d’Internet. Mais ça semble être le cas de tout le monde car nous croisons beaucoup de voitures avec une grosse antenne de cibi. En fait on est au milieu de nul part 🙂

Lac Saint-Jean

Alors que le lac Saint-Jean était encore gelé il y a une semaine, nous retrouvons ce lac énorme à moitié gelé aujourd’hui. Il y a même des plages de sable, en été ça doit être très agréable.

C’est la fin de la journée, nous continuons encore 30 minutes en longeant la route 155, une des plus petites belles routes du Canada, jusqu’à notre Motel : Auberge Motel Panorama (lien Booking) , avec vue sur un autre lac (Lac Bouchette). Nous dînons au resto local du coin. JB essaie enfin la poutine, la spécialité québécoise, mais malheureusement, c’est vraiment pas top (comme l’aspect visuel le laisse imaginer).

la poutine, spécialité québécoise

Sur le chemin vers le lac Wapizagonke

Nous voulions y aller, mais une partie de la route est fermée, donc nous nous contentons de nous arrêter au parking le plus proche pour contempler le petit lac d’en face.

Lac Sacacomie

L’accès au lac Sacacomie est heureusement ouvert, même la route y amenant est un peu petite. Mais nous sommes en pleine nature, c’est vraiment super agréable. Nous nous garons au parking et marchons jusqu’à la plage de l’hôtel du coin. Il n’est pas autorisé de rouler sur ce chemin, mais on peut y aller à pied je pense, surtout si on ne s’y baigne pas et ne profite pas des infrastructures. il n’y a absolument personne.

Nous profitons d’avoir la voiture pour aller faire des courses (j’aime beaucoup les supermarchés IGA, ils ont des rayons beaucoup plus variés et fournis que les autres). Comme je vous le disais, c’est la saison des homards au Canada. Les prix sont encore élevés en-début de saison (18$CA le homard), un lecteur nous a soufflé qu’il fallait partir pour 9$CA la livre et opter pour un homard entre 1 lb- 1 1/4 lb, c’est le meilleur rapport qualité/prix. Mais franchement, c’est déjà pas cher du tout comparé à la France. Ohlala !

Nous rendons la voiture sans aucune difficulté (en jetant la clé dans le bureau de location puisqu’on arrive après la fermeture). Ce qui est cool avec le Canada, c’est que c’est tellement sécurisé qu’on a pas beaucoup de soucis à se faire. Pas trop besoin d’être sur ses gardes.

En résumé

En 3 jours, nous avons énormément roulé – alors que nous n’avons pas l’impression d’avoir vu grande chose. Les distances sont tellement immenses au Canada ! On n’a même pas eu le temps de randonner, ni le temps de nous attarder à Quebec City. Je pense que pour le même parcours, pour être tranquille, il faudra ajouter au moins 1 jour de plus.

Les paysages sont assez monotones, forêts lac, lac forêts… c’est sûr qu’on n’est plus en Islande ni en Nouvelle-Zélande où les paysages peuvent changer à chaque virage. Essayez d’éviter si possible l’autoroute entre Montréal et Quebec City et prenez dès que possible la pittoresque route 155 – moins rapide certes, mais plus verte aussi.

A bientôt pour d’autres carnets de voyage au Canada. Désolée d’avoir pris beaucoup de temps pour les écrire, mais après une série d’articles sur l’Islande, j’avais besoin de faire une petite pause. But I’m back!

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Location de voiture chez Avis : 100$CA pour 3 jours
  • Essence : 70$CA
  • Repas : entre 20$CA et 30$CA/personne (taxe + tips inclus)
  • Spa des neiges : 45$CA en fin de semaine (38$CA les autres jours), pas besoin de réserver à l’avance. Pensez à prendre vos tongs !
  • Hôtels :
    • à Baie-Saint-Paul : Gîte TerreCiel (lien Booking) 105$CA (soit 70€) pour deux, délicieux petit-déjeuner inclus
    • à Lac-Bouchette (route 155) : Auberge Motel Panorama (lien Booking) $71CAD – attention, le Wifi ne fonctionnait pas et le réseau téléphonique était très faible.

J'ai assisté au Grand Prix de Formule 1 du Canada - Carnet de Voyage à Montréal
Séance de tir à air comprimé à Montréal (Canada)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.