J’ai assisté au Grand Prix de Formule 1 du Canada – Carnet de Voyage à Montréal

En arrivant à Montréal, j’ai appris que le Grand Prix de Formule 1 du Canada se déroulerait durant notre séjour.

Même si je ne suis pas du tout un amateur de sports automobiles, vous commencez à savoir que j’aime assister aux événements sportifs des endroits où je voyage. Je me suis donc dit que c’était l’occasion où jamais d’assister à un Grand Prix de F1. Avant ça, j’ai regardé la série Netflix Formula 1 : Drive to survive qui vient juste de sortir. Elle est très bien faite et permet pour un néophyte comme moi de comprendre un peu mieux cette discipline.

Comment se déroule le Grand Prix du Canada ?

Comme tous les Grand Prix de F1, le Grand Prix du Canada se déroule sur 3 jours, du vendredi au dimanche.

Le vendredi est dédié aux essais libres, les pilotes vont pouvoir faire des tour de piste pour apprivoiser le circuit, régler leur voiture, commencer à comparer leurs temps avec les autres pilotes, …

Le samedi est dédié aux qualifications, les performances des pilotes vont définir leur ordre sur la grille de départ.

Le dimanche, jour de la course en elle même.

La course de Formule 1 est évidemment l’événement principal mais il y a également des courses d’autres catégories automobiles : Formula 1600, Porche GT3 et Challenge Ferrari. Ces catégories vont également avoir leurs essais libres, leurs qualifications et leurs courses les mêmes jours que la F1. Pour être honnête, ça intéresse beaucoup moins de monde mais pour quelqu’un qui découvre comme moi, c’est intéressant de pouvoir comparer les différences de vitesse, de bruit, … entre différentes catégories.

Où se déroule le Grand Prix du Canada ?

Le Grand Prix du Canada se déroule à Montréal se déroule sur le circuit Gilles Villeneuve (du nom d’un ancien pilote Canadien rentré dans la légende suite à sa mort accidentelle lors d’un grand prix. Son fils, Jacques a été champion du monde de F1 en 1997).

Le circuit se situe sur l’île Notre-Dame et est facilement accessible en métro. Attendez-vous cependant à beaucoup marcher durant le week-end.

Lors du Grand Prix, la Société de Transport de Montréal (STM) propose un titre de transport spécifique au grand prix qui vous permets d’utiliser les transports de manière illimitée durant les 3 jours. Ce titre est vendu au prix de 19 CAD. C’est un tarif intéressant si vous venez les 3 jours. Si vous ne venez qu’un ou deux jours, d’autres formules seront plus intéressantes (formule jour ou formule week-end).

Combien coûtent les billets ?

Ca coûte cher.

J’ai acheté mes billets sur le site officiel (Ticketmaster).

Il existe de nombreuses formules différentes mais en gros, le prix va varier en fonction :

  • Du nombre de jours de présence, vous pouvez acheter un billet pour un seul jour (auquel cas le vendredi sera le moins cher et dimanche le plus cher) ou un billet pour le WE complet de 3 jours.
  • De la qualité de votre emplacement (j’entre dans les détails ci-dessous)

Pour ma part, j’ai pris un billet pour les 3 jours dans la tribune 47 (l’une des moins bien placées), cela m’a coûté 200 CAD.

Cela est déjà un sacré budget mais ça peut grimper beaucoup plus. Les 3 jours dans la meilleure tribune coûtera 4 fois plus cher et il existe de nombreuses formules « VIP » avec accès en loge, repas, …

Comment choisir son emplacement ?

Le premier choix à faire c’est de décider si on prend une « admission générale » ou une place en tribune.

Avec une « admission générale », vous n’avez pas de place réservée en tribune mais vous pouvez vous installer derrière les grilles, à hauteur de piste ou sur certaines zones avec du gazon. Ces « admissions générales » sont les meilleurs marchés, c’est ce que je souhaitais prendre initialement mais j’ai lu qu’il fallait venir très tôt pour espérer trouver une place intéressante et ça m’a découragé.

C’est partiellement vrai, il y a suffisamment de places pour pouvoir s’asseoir quelque part même sans venir des heures à l’avance. Par contre, pour les meilleurs spots en « admission générale », il faut être un sacré connaisseur du circuit et venir dès l’ouverture.

J’ai donc fait le choix d’une place en tribune. Mon choix était limité car je m’y prenais au dernier moment (beaucoup de tribunes affichaient déjà complet) et par le fait que je ne voulais pas y consacrer un budget énorme.

Je me suis donc retrouvé dans la tribune 47 qui est sans doute la moins intéressante à deux titres :

  • Elle est en ligne droite et ne permet donc pas d’admirer les manoeuvres des pilotes qui ne font que passer à toute vitesse (même si on aperçoit la sortie du virage en épingle qui est l’un des points chaud du circuit).
  • On ne bénéficie pas d’écran géant ce qui rend le suivi de la course difficile.

Si vous avez le budget, la tribune numéro 1 est sans doute la plus intéressante (vous êtes sur la grille de départ et d’arrivée, vous êtes au dessus des stands, vous voyez la cérémonie protocolaire, …). Ensuite, les tribunes avec vue sur l’épingle (tribunes 15, 21, 34 et Lance Stroll) semblent très intéressante, c’est un virage à 180° et c’est souvent là qu’il y a des sorties de piste.

Petit point à savoir car j’ai eu du mal à trouver l’information. Les rangées sont numérotés de A à ZZ (A, B, C, … Z, AA, BB, CC, … ZZ). La rangée A est la plus proche de la piste et la ZZ la plus en hauteur. Pour ma part, j’étais en rangée J et ça me semblait pas mal.

Les activités à côté du circuit

Quelque soit votre billet, vous aurez accès aux zones d’admission générale où de nombreuses activités sont proposées : simulateur de F1, simulation « d’arrêt au stand », exercice pour mesurer vos réflexes, … Rien de transcendant mais ça permet de passer le temps.

Mon expérience

N’ayant aucune expérience de course automobile, tout était une première pour moi.

Je me suis rendu compte à quel point la F1 était un sport de passionnés : il y avait énormément d’étrangers qui doivent faire plusieurs grand prix tous les ans. Rares sont les spectateurs qui n’avaient pas un maillot, une casquette, parfois toute la panoplie aux couleurs d’une équipe.

Les gens viennent sûr-équipés : glacières remplis de victuailles, chaises pliables, parapluies, coussins pour les fesses, … de vrais pros !

L’ambiance est globalement très bonne, on sent les gens contents d’être ici. Petite anecdote marrante, juste avant le départ de la course, des avions de chasse sont passés au dessus de la piste, acclamés par la foule. Quelques instants plus tard, deux mouettes sont passés par hasard avec une trajectoire plus ou moins similaire. Les mouettes ont également été ovationnées par la foule, c’était très drôle 😀

Je suis venu une première fois le vendredi pour découvrir le circuit et l’ambiance. J’ai été impressionné par la sensation de vitesse et le bruit des moteurs, ça fait un sacré boucan !

Je ne suis pas venu le samedi car j’avais un pique nique de prévu et je me suis dit que la journée serait plus ou moins similaire à celle du vendredi.

Le dimanche, je suis venu dès le début de journée (arrivée à 9h) pour assister aux courses des autres catégories. Si c’était à refaire, j’arriverais sûrement un peu plus tard car ça fait quand même pas mal d’attente avant la course de F1 qui démarre à 14h. D’autant que les courses des autres catégories ont été écourtées suite à des crash (que j’ai pu entre apercevoir dans l’épingle) et l’intervention des voitures de sécurité.

Avant le début de la course, les pilotes font une parade, assis à l’arrière de jolis Porsche décapotables.

J’ai ensuite vécu les 70 tours de la course en elle-même. A vrai dire, en tant que néophyte, dans ma tribune 47, sans écran, ce n’est pas évident de suivre la course.

On voit passer les voitures à toute vitesse. Je reconnaissais les couleurs des constructeurs principaux (Ferrari, Mercedes, Renault, Redbull, …) ce qui me donnait une idée du classement de la course. Mais on n’a aucune information sur les dépassements, les arrêts au stand, les accidents, les pénalités, …

L’idéal serait évidemment d’avoir un écran géant en face de chaque tribune mais à minima, on pourrait avoir des commentaires audio.

Contrairement à un match de foot où depuis les tribunes, on a accès à l’ensemble du terrain de jeu, la vision depuis une tribune de F1 est très parcellaire.

J’avais plus d’informations en suivant la course sur Twitter qu’en étant en tribune ce qui est assez paradoxal.

Ce constat s’est démontré par l’absurde lorsque les très nombreux fans de Ferrari ont cru que Vettel avait remporté la victoire, n’étant pas au courant qu’il avait était pénalisé de 5 secondes pour manœuvre dangereuse, donnant ainsi la victoire à Hamilton qui n’a pourtant franchi la ligne d’arrivée qu’en second. C’est absurde.

Ci-tôt la course terminée, de nombreux fans se sont introduits sur la piste. Je ne sais pas trop si c’est autorisé mais vu le nombre de personnes, j’ai suivi le mouvement. Certains en profitaient pour ramasser des bouts de gomme de pneu ce qui est un souvenir comme un autre 😀

Nous avons remonté la piste jusqu’à la ligne d’arrivée où j’ai pu admirer les voitures garées ainsi que le paddock où les techniciens étaient en train de ranger le matériel. C’est également là que les coureurs sont interviewés après la course, ils étaient déjà partis quand je suis arrivé mais j’ai pu voir Toto Wolff, le directeur de Mercedes répondre aux journalistes.

La sortie n’est pas le moment le plus marrant du WE, ça bouchonnait pas mal pour ressortir et le métro était complètement bondé, j’ai préféré patienter en me reposant à l’ombre et prendre le métro 40 minutes plus tard.

Quelques conseils

Au moins de juin, il fait beau à Montréal. Prévoyez donc de quoi vous hydrater et vous protéger du soleil.

Cette année, le beau temps a mis plus de temps que d’habitude à venir et le WE du Grand Prix correspondait au premier WE très ensoleillé.

Du coup je me suis fait avoir, j’avais bien prévu de l’eau et un chapeau mais pas de crème solaire. Il faut savoir que sur tout le circuit, il y a très peu de zones ombragées et les tribunes sont en plein soleil qui tape sévèrement. Du coup… j’ai grillé 😀 Même si je me suis bien hydraté (j’ai bu pas loin de 2 litres), j’avais un sacré mal de tête en fin de journée.

Ne faîtes pas mon erreur, prenez de la crème solaire avec vous.

Pendant le temps d’attente, la « Terrasse Heineken » est un bon spot. C’est au bord de l’eau, avec de l’ombre, des fauteuils et hamacs, très agréable.

Prévoyez également de quoi manger. Je voulais m’acheter quelques provisions avant d’entrer sur le circuit mais il n’y a aucune supérette sur l’île. Une fois entré, il y a de nombreux stands pour acheter à manger mais il y a pas mal de queue, c’est cher et pas forcément très appétissant.

Enfin, les Formule 1 sont des voitures très puissantes qui font un bruit impressionnant ! Des protections auditives me semblent donc indispensables. Certains ont des casques comme ceux que peuvent avoir les ingénieurs dans les stands. En bon voyageur, j’avais de simples boules quiès dans mon kit EDC, ça a fait parfaitement le job.

En conclusion

Je suis bien content d’avoir vécu cette expérience même si je suis rentré avec un mal de tête et plein de coups de soleil.

C’était une découverte totale d’un univers que je ne connaissais pas.

Je pense cependant qu’il faut vraiment être un fan de F1 pour apprécier la course à sa juste valeur, surtout dans une tribune « peu intéressante » comme la tribune 47.

Je ne renouvellerai sans doute pas l’expérience sauf si j’ai l’occasion, un jour, d’avoir un bien meilleur emplacement pour un budget raisonnable.

Un jour à Montréal (Canada) : Basilique Notre-Dame, Ville souterraine, Quartier Chinois...
3 jours de road trip entre Montréal & le fjord de Saguenay
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (61 votes, average: 4,15 out of 5)
Loading...
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.