Temples d’Angkor (Cambodge) : Ta Som, Neak Pean, Banteay Srei, Banteay Samre, Kbal Spean, Banteay Prom, Ta Nei, Mebon Occidental – Carnet de voyage

Aujourd’hui, notre carnet de voyage vous amène visiter les temples d’Angkor suivants : Ta Som, Neak Pean, Banteay Srei, Banteay Samre, Banteay Prom, Mebon Occidental ainsi que la rivière aux 1000 lingas : Kbal Spean et le Butterfly Centre.

Lire le carnet de voyage de nos 2 premiers jours à Angkor
Lire le carnet de voyage de notre 3ème jour à Angkor

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

 

Partie 1 : Carnet de voyage

Jour 4

Nous sommes rejoints par un confrère de JB, venu passer les fêtes de fin d’année au Cambodge. A trois, nous louons un tuk-tuk. Le chauffeur, Kimly, est super sympa. Comme il cherche à financer son mariage qui aura lieu dans 2 semaines, il est dur en affaires et nous payons le tarif de 20$ au lieu de 15$ habituel.

Nous amenons notre ami visiter les temples que nous avons beaucoup aimés comme Ta Prohm, Banteay Kdei et Bayon. Mais nous vous avons montré ces temples lors des deux derniers carnets de voyage alors nous allons seulement vous montrer les deux temples visités pour la 1ère fois :

Ta Som

C’est un petit temple sympathique, qui réserve une grosse surprise à la fin du parcours : la porte arrière couverte par des racines d’arbre centenaire.

Neak Pean

Un ami m’a dit que c’était son temple préféré. Je n’ai donc pas d’autres choix que de m’y rendre et de vérifier par moi-même. Le temple se trouve sur un îlot. Pour s’y rendre, on traverse une petite passerelle en bois. La vue est époustouflante ! A faire si possible par ciel bleu et nuageux pour le voir se refléter sur l’eau.

Le temple en lui-même n’est pas très beau, on ne peut même pas s’en approcher. Mais allez-y pour le bassin d’eau !

Jour 5

Une autre amie m’a parlé de Banteay Srei, le plus beau temple d’Angkor se trouvant à une trentaine de km de Siem Reap. On se motive pour y aller, d’autant plus qu’il y a aussi une rivière aux 1000 lingas à côté (Kbal Spean)

Cette fois, comme la route est longue, nous décidons de louer une voiture avec chauffeur via notre hôtel pour 50$. C’est le manager de notre hôtel qui nous y conduit. La classe ! Nous séjournons à cet hôtel depuis 2 semaines maintenant et nous apprécions beaucoup le manager. Il parle super bien anglais et grâce à ses 15 ans d’expériences en tant que guide touristique, chauffeur de taxi, manager d’hôtel… nous avons pu lui poser plein de questions sur le Cambodge, ce qu’il faut manger, comment marchent les assurances etc.

Kbal Spean

On passe chercher notre copain à son hôtel et puis c’est parti pour 1h de route. On s’arrête d’abord à Kbal Spean car la route pour s’y rendre est fermée à 15h. Autant de ne pas prendre de risque et y aller en premier.

Après 25 minutes de marche (ça monte doucement mais nous sommes à l’ombre dans la jungle donc ça n’a pas été très dur), nous découvrons les premières sculptures religieuses

…suivies des centaines de lingas (de forme phallique), qui font référence à un Dieu hindou (ne me demandez pas lequel j’ai oublié). Selon notre guide, l’eau qui ruisselle au-dessus de ces lingas deviennent sacrée, d’où l’emplacement de ces lingas au fond de la rivière.

Juste au-dessus d’une cascade, nous apercevons un groupe de moines et de personnes habillées en blanc en train de faire une cérémonie type « baptême ». Il est possible qu’ils viennent demander quelque chose aux divinités, ou qu’ils viennent remercier les divinités de leur avoir accordé ce qu’ils ont demandé.

Nous continuons sur le chemin et sommes en bas de la petite cascade. L’eau a l’air tellement propre (en plus elle est sacrée, après avoir traversé autant de lingas) que nos deux hommes ne résistent pas à l’envie de prendre une douche fraîche sous la cascade.

Nous mettons une bonne demie heure à descendre. Ce n’est pas facile, mais nous avons vu pas mal de touristes senior sur le chemin. Certes, ils ne sont pas super rapides, mais ce n’est pas un parcours trop difficile pour eux.

Nous déjeunons tranquillement sur place en faisant du people watching.

Banteay Srei

On reprend la route pour se rendre à Banteay Srei, le temple rose, ou le « lady temple », Srei veut dire « femme ». C’est un petite temple car il n’est pas construit par un roi mais par ses frères. Les pierres utilisées pour le construire ont une couleur rosée, d’où le surnom « temple rose ». C’est vraiment le plus beau temple d’Angkor, car les reliefs, sculptures sont incroyables, ayant été faits par les sculpteurs les plus réputés de l’époque.

Heureusement que nous le visitons en début d’après-midi car le matin, ce temple est envahi par des cars de touristes chinois.

Butterfly center

Qui n’aime pas les papillons ? Alors quand notre chauffeur nous propose d’aller au sanctuaire des papillons, on dit oui tout de suite. La visite coûte 5$ et un guide très enthousiaste nous accompagne pour nous montrer les différents types de papillons, les cocons, chenilles… bref le cycle complet d’un papillon.

Malheureusement, nous ne voyons pas tant de papillons que ça car beaucoup sont morts à cause du grand froid (20°C !!!) d’il y a quelques jours. Mais ce centre fait partie d’un plus grand projet ayant pour but de former les agriculteurs du coin à reconnaître, produire des papillons et les revendre aux expositions et zoos. Cela leur permet de gagner plus d’argent. Le centre achète aussi les cocons aux agriculteurs, les petits pour 25 centimes et les grands pour 50 centimes. Un agriculteur motivé peut gagner jusqu’à 200$/mois de la vente des cocons. Protéger les papillons, c’est aussi renoncer aux pesticides.

Cependant, le centre a peu de visiteurs et a du mal à joindre les deux bouts. Donc notre guide nous a dit qu’on pouvait les soutenir en achetant des boissons – ou en parlant d’eux. Ce que je fais sur ce blog 🙂 Allez-y, le centre s’appelle Banteay Srey Butterfly Centre (BBC) et n’est pas très loin du temple Banteay Srey.

Banteay Samre

Nous arrivons à Banteay Samre vers 16h30, c’est un temple un peu excentré mais accessible en scooter depuis Siem Reap. Cependant, comme c’est notre chemin, on en profite pour le visiter quand même.

Nous sommes seuls sur le lieu. Quel luxe ! C’est tellement agréable de visiter un temple sans la horde de touristes habituelle. Seul un groupe de petits garçons cambodgiens nous accompagne, ils jouent à cache cache dans le temple.

Le silence complet, un temple en ruine, la douce lumière du coucher du soleil… qu’est-ce qu’on a aimé cet instant de grâce.

Jour 6 : Visite des temples avec un guide francophone

C’est notre 6ème journée aux temples d’Angkor. On est presque archéologues ! Aujourd’hui, nous décidons de payer un guide francophone Watanabe – qui vient nous chercher à l’hôtel avec un ami tuk-tuk, le tout pour 60$ la journée.

Heureusement que nous sommes que 3 + le guide (dont 2 super slim) car le tuk tuk ne peut pas contenir plus de monde. Nous revisitons Ta Prohm car notre copain ne l’a vu qu’une seule fois et ce temple mérite qu’on lui consacre au moins 2 visites.

Ta Nei

Ensuite, nous visitons Ta Nei, un temple caché dans la jungle. Le chemin est étroit mais on peut s’y rendre en tuk-tuk. Le temple n’a pas été restauré, on est obligés d’escalader une montagne de pierres pour visiter le site. Mais cela nous donne une idée assez précise de ce à quoi ressemblaient les autres temples quand ils ont été redécouverts.

Thommanon

Ce petit temple était très important car à l’époque, avant de faire construire un nouveau temple, le roi devait venir ici (et au temple d’en face) pour faire une cérémonie et prier pour que les travaux se passent bien. D’ailleurs, le temple Ta Keo à côté n’a pas eu cette cérémonie et les travaux ont dû être interrompus à cause de nombreux accidents de travail pendant sa construction.

Bayon

Nous passons juste devant le temple Bayon, où il y a des artefacts pour nous montrer les outils utilisés pour la sculpture et le polissage des pierres.

Ensuite, nous marchons sur les murs longeant Angkor Thom pendant 3km, à la découverte d’un passage secret réservé au roi (pour s’enfuir de la ville si besoin), d’un temple caché – rdv des amoureux pour le coucher du soleil. Nous sommes accompagnés par des vingtaines de papillons, des petits comme des grands, bleus, blancs, jaunes…

C’est vraiment superbe car ce sont des lieux que nous ne pouvons pas découvrir sans le guide.

Sur le chemin, nous croisons un groupe de touristes en scooter Vespa. Chaque touriste est conduit par un chauffeur de scooter (puisque les touristes ne sont pas censés conduire eux-même), c’est une très bonne idée je trouve, mais ça doit coûter cher aussi.

Banteay Prom

Voici un autre temple complètement perdu dans la jungle que nous n’avions pas réussi à trouver la dernière fois en scooter. Mais grâce à la motivation du guide et du tuk-tuk, nous avons pu y aller, en tuk-tuk. On a eu quelques frayeurs (tuk tuk trop penché vers la gauche, ou chemin plein de sable), mais nous sommes tellement contents d’être seuls sur le site.

Mebon occidental

Mebon occidental est un temple sur un îlot au milieu d’un énorme réservoir d’eau. Nous avons aussi essayé de le visiter en scooter en vain. En fait, il fallait prendre le chemin le plus long, en contournant l’aéroport de Siem Reap, et ne pas prendre les raccourcis comme nous l’indiquait Google Maps.

Pour se rendre au temple, il faut payer un bateau (20$), mais ayant déjà visité Mebon Oriental, son exacte copie de l’autre côté, nous n’en voyons pas l’intérêt.

Le guide nous conseille de déjeuner ici. Certes, il y a des stands de poulet grillé, mais what else? Il nous montre en suite une sorte de maison flottante, accessible via un escalier en bois super dangereux. Mais on est baroudeur ou on ne l’est pas. Nous achetons du poulet grillé à côté, en leur demandant de nous l’apporter en bas car je ne me vois pas du tout descendre cet escalier les bras chargés.

Et là… surprise !

Plein de hamacs sont installés en bas, pour nous garantir une bonne sieste au bord de l’eau.

Quelques minutes plus tard, le poulet et les boissons arrivent. Morts de faim, et comme le poulet est très bon aussi, on a tout mangé. Jus de canne à sucre et jus de coco en boisson, c’est parfait !

Ohlala, trop dure la vie !

Le guide est super sympa et nous attend jusqu’à ce qu’on ait fini une petite sieste. A côté, les cambodgiens s’adonnent à la pêche, tandis que les enfants se baignent dans l’eau. Le temps semble s’arrêter, seuls les bruits d’eau causés par les bateaux nous réveillent de temps en temps.

Voilà, c’est la fin de cette journée super chargée.

Nous avons vraiment profité à fond des temples d’Angkor avec notre pass de 7 jours. Je vais écrire un autre article pour vous raconter nos autres activités à Siem Reap.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Ticket d’Angkor : Pass de 7 jours 72$/personne
  • Tuk-tuk une journée pour visiter les temples les plus loins : 15$-20$
  • Voiture pour une journée (Kbal Spean, Banteay Srei, Banteay Samre et Butterfly Center) : 50$
  • Guide francophone + tuk tuk pour visiter des temples lointains cachés dans la jungle : 60$
  • Déjeuner au Mebon Occidental (avec hamac) : 3$/personne
  • Déjeuner à Kbal Spean : 6$/personne

Cordonnées & Liens utiles

  • Notre hôtel : Sakun Angkor Boutique. C’est toujours moins cher de réserver les tuk tuk et voitures via notre hôtel que dans la rue
  • Guide francophone : https://www.facebook.com/watanabe.piseth

Astuces

  • Il y a deux lieux où l’on peut visiter une rivière aux 1000 lingas près de Siem Reap. Nous avons choisi de visiter Kbal Spean car sa visite est incluse dans le ticket d’Angkor. Mais il y a une autre montagne avec des cascades plus grandes dont l’entrée coûte 20$.
  • Ne prenez pas de guide pour visiter les temples connus car les guides qu’on a croisés semblent réciter leurs connaissances sur chacun des reliefs de chaque temple, et ne font pas trop attention aux meilleurs horaires pour visiter sans la foule. Que ce soit les guides ou les tuk tuks, pour eux, il y a du monde tout le temps,  ils ne sont pas vraiment de bons conseils quant aux horaires de visite. C’est donc à vous d’être ferme et d’exiger un parcours sans la foule – quitte à faire des recherches vous-même et leur proposer un parcours qui vous semble le plus adapté.
  • On vous conseille de visiter les temples cachés dans la jungle comme nous avec un guide, et bien insister sur les lieux secrets, loin d’autres touristes et de la foule.
  • Les autres astuces + guide de visite des temples d’Angkor sont disponibles ici
Comment se déplacer à Cuba ? Bus Viazul, Transtur, taxis, taxis collectifs, trajets, tarifs & horaires Viazul
Comment nous trouvons nos clients en tant que nomades digitaux ? 7 conseils pratiques
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.