[Story Time] Comment Air France a financé notre week-end suite à un vol en retard ?

Nous sommes le 13 juin 2015 au matin, nous sommes à l’aéroport CDG où nous nous apprêtons à prendre l’avion pour Francfort en Allemagne pour assister au concert d’un groupe que nous aimons beaucoup : 2cellos.

C’est un petit évènement pour nous : à l’époque nous travaillons beaucoup et nous n’avons pas l’habitude de faire grand chose de nos week-ends qui sont surtout consacrés au repos.

On a donc décidé de se faire plaisir en réservant un bel hôtel (hôtel Hilton !) qui nous permettra de nous rendre à pied au concert.

Alors que nous attendons dans la salle d’embarquement, nous apprenons que notre vol a 1h de retard, puis 2h… Pas d’inquiétude pour autant, le vol était prévu à 10h du matin et le concert est dans la soirée, nous avons largement le temps !

Puis c’est enfin le moment d’embarquer. Au moment où nous scannons notre boarding pass, l’hôtesse nous demande de patienter sur le côté au même titre qu’une poignée d’autres passagers. Ca ne sent pas très bon.

Et le couperet tombe : nous ne partons pas !

L’explication est simple : l’avion prévu initialement est en panne, il a été remplacé par un avion plus petit qui n’a une capacité limitée et n’a donc pas de places pour tout le monde. On demande alors « pourquoi nous ? ». L’explication est simple également : dans ce genre de cas, la politique d’Air France est simple : ce sont les passagers qui ont payé leur billet le moins cher qui sont pénalisés. Nous avions réservé nos billets 6 mois à l’avance, j’imagine donc qu’on avait bénéficié de tarifs intéressants.

On nous invite alors à quitter la salle d’embarquement et de nous rendre à un guichet de la compagnie pour trouver une solution. Nous n’avons pas de bagages en soute donc pas d’inquiétude de ce côté.

Au guichet, on explique simplement qu’on a un impératif horaire (notre concert !) et on trouve facilement un autre vol qui part quelques heures plus tard. On espérait bénéficier de la première classe mais ce n’est pas le cas 🙂

L’hôtesse nous propose également de choisir une compensation :

  • Soit en miles Air France (je ne me rappelle plus du montant)
  • Soit en euros : 250 € par personne !

Je sais désormais qu’il s’agit de la simple application d’un règlement européen sur les retards mais nous ne le connaissions pas à l’époque. De plus c’est très appréciable de se le voir proposer sans avoir à réclamer.

Je ne connaissais pas la valeur des miles à l’époque donc aucune hésitation : on veut des euros 🙂

Il y avait alors deux solutions : soit un paiement directement sur la carte bancaire utilisée lors de l’achat du billet, soit un paiement en cash. Comme j’avais changé de banque entre temps, j’ai choisi le paiement en cash : on m’a alors donné un voucher à échanger contre le paiement à l’agence Air France à quelques minutes à pied.

Comme c’était l’heure de déjeuner et je savais que c’était possible : j’ai demandé si on pouvait bénéficier d’un voucher au restaurant. Nous l’avons obtenu sans difficulté.

Nous sommes donc allés récupérer les 500 € qui remboursaient toutes les dépenses du WE (vols + concert + hôtel) avant d’aller tranquillement déjeuner gratuitement en attendant notre vol puis d’assister à un super concert et de manger des currywurst. Des WE comme ça, on en redemande !

[Story Time] Comment je me suis retrouvé en business class lors de mon tout premier vol ?
[Avis] reMarkable 2, la Tablette qui imite le Papier + Code promo 40€
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.