Retour à Koh Phangan et visite de Thong Nai Pan, Bottle Beach View Point (Thailande)

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Des restrictions de déplacement contraignantes

Du jour au lendemain, Koh Samui devient un cluster, avec plus de 100 cas Covid (sur 616 cas contact) suite à une contamination au sein d’une boîte de nuit. Koh Phangan traite Koh Samui comme une zone rouge foncée (alors qu’ils font partie de la même province), en exigeant de la part des visiteurs : soit un test Covid, soit le certificat de vaccination (xxx jours après Sinovac, xx jours après Astra..).

Heureusement qu’avec Janssen, ils n’ont pas trop l’habitude (l’ambassade nous a permis d’obtenir ce vaccin mais il n’est pas utilisé pour les Thaïlandais) et demandent tout simplement que toutes les doses soient administrées. Mais il n’y a qu’une dose, donc seulement 2 jours après la vaccination, nous pouvons déjà monter dans le speedboat en direction de Koh Phangan.

Bref, tous mes précautions se sont avérées utiles : après le vaccin, j’ai prévu de rester quelques jours à Koh Samui et j’ai bien fait car (1) le certificat ne nous a été donné que l’après-midi à cause d’un problème informatique. Si je repartais directement vers Koh Phangan, je n’aurais pas eu ce fameux certificat thaïlandais qui me permet de bouger partout, et on n’aurait pas su qui harceler pour les recevoir par mail (2) j’ai eu la fièvre après le vaccin, on ne m’aurait jamais laissée prendre le speedboat avec la fièvre et je risquais de finir à l’hôpital pour un test PCR obligatoire.

Voici le certificat vaccinal thaïlandais. Il suffit de scanner un QR code qui renvoie vers cette page.

Après la vaccination, on se sent soulagés et plus légers car plus de frontières nous seront ouvertes à l’avenir.

Ceux qui n’ont ni test ni certificat sont mis à l’écart et amenés à Koh Phangan Hospital pour un test antigénique gratuit. Dans notre speedboat, il y a une farang qui râle tout haut tout fort et qui s’est fait recadrer sévère par l’immigration. On a prié très fort pour qu’elle ne soit pas positive au Covid car si elle était, tout le speedboat partirait en quarantaine à domicile ou dans un hôtel super cher pendant 7 jours. Mais l’après-midi passe et personne ne nous contacte donc tout le speedboat doit être en règle ou négatif Covid. Ouf. On ne bougera plus de notre île avec des restrictions de déplacement de plus en plus complexes (on en a parlé ici). Même nos amis de Koh Samui, non vaccinés, n’accepteront pas de venir s’ils doivent obligatoirement se faire fourrer le nez.

En ce moment, tous les avions domestiques ont été suspendus pour contenir la vague de Covid qui frappe la Thaïlande actuellement, il est plus safe de rester ici. Déjà, rien que d’aller à Bangkok représente trop de risques. A chaque fois qu’il faut passer un test antigénique ou un test PCR, il y a le risque d’avoir un faux test positif et finir à l’hôpital, enfermé pendant 14 jours. Ce risque est réel et coûteux en Thaïlande. C’est pour ça que si nous pouvons éviter de passer des tests PCR à tout va, mieux on se portera.

Phuket Sandbox souffre actuellement d’une vague de Covid également et ils sont en train d’isoler l’île en ne laissant entrer et sortir que des gens qui ont une raison d’être là. Si le nombre de cas explose, ils vont arrêter Phuket Sandbox tout court. Ceux qui ont pu faire Phuket – Koh Samui après Phuket Sandbox ont dû se payer un conducteur privé + ferry. Bref, on est encore privilégiés sachant que sur nos îles, 70% des gens sont vaccinés – donc les restrictions seront toujours beaucoup plus souples que Bangkok par exemple qui est en confinement strict pour 2 mois.

The Cabin

D’habitude, on est à Chaloklum tout au Nord, mais nous revenons passer une semaine à l’hôtel The Cabin au Sud de l’île, que nous avons découvert et beaucoup aimé.

A cause du vent, il y a des vagues et je ne peux pas faire de paddle, mais l’hôtel est agréable et on y mange bien. On fait du room service le soir et déjeunons au restaurant à midi. Il y a deux tables dans la chambre donc nous travaillons directement depuis la chambre, mais j’aurais pu m’installer au restaurant aussi. Ils nous ont filé deux chaises bien confortables pour qu’on puisse mieux travailler

Au bout d’une semaine, nous louons un scooter pour aller au bureau d’immigration faire notre 90-day-report (il faut signaler notre adresse tous les 90 jours auprès de l’immigration). L’hôtel nous a donné un TM30 (certificat de résidence) pour ça. Et nous passons un jour à explorer le côté Thong Nai Pan, que nous ne connaissions pas du tout.

Thong Nai Pan

Il n’y a pas de raccourci pour venir jusqu’ici. Il faut commencer depuis Ban Tai et parcourir un long chemin jusqu’à cette plage magnifique. Il y a 3 plages dans le coin, toutes accessibles par taxi boat depuis Chaloklum. Mais accessible aussi via scooter en prenant un gros détour. C’est pour ça que venir depuis Haad Rin est finalement le chemin le plus court.

Malheureusement, on a mal calculé l’essence qu’il faut pour aller jusqu’au bout. Avec des montées faciles mais constantes, notre indicateur d’essence clignote. Heureusement que nous trouvons une commerçante sur le bord de la route qui vend de l’essence dans des bouteilles en verre. Il faut en général éviter ce genre de boutiques car on ne sait pas si l’essence a été diluée/mélangée, mais vu le prix de la bouteille (50 bahts pour à peine 1 litre), je pense qu’elle n’a rien mélangé du tout et s’est juste contentée de gagner de l’argent grâce à la différence de prix vente/achat.

Arrivées à Thong Nai Pan, on remplit un max notre réservoir d’essence.

Nous passons voir l’hôtel 4 étoiles Panvinam Resort qui propose des day pass à 600 bahts pour deux, pour profiter de l’ensemble de son infrastructure et avoir un voucher de 600 bahts pour dépenser au restaurant. Malheureusement, il n’y a qu’un seul restaurant ouvert et la piscine est en plein soleil donc nous venons juste discuter avec le General Manager, tester le parcours qui stimule les points méridiens sur la plante des pieds, puis nous partons.

JB veut qu’on déjeune dans un bui bui, mais c’est un des rares endroits de l’île où il y a une concentration d’hôtels 5 étoiles donc on finit plutôt chez Anantara Koh Phangan. La chambre coûte 142€/nuit et je pense que tout le monde a été upgradés car tous les clients finissent avec une villa beachfront. Cet hôtel semble attirer les familles le week-end. Donc si jamais on veut passer une nuit ici, on viendra plutôt en semaine 😀

D’habitude, il faut payer un day pass pour utiliser les transats et la piscine, mais il y a tellement peu de clients que nous pouvons les utiliser en échange d’une consommation ou d’un plat. J’ai pris du poisson frit, il y a tellement d’herbes aromatiques que ça sent divinement bon, et c’est super super délicieux. Comptez entre 350 et 700 bahts le plat, 100 bahts un soda +17% de taxes et de services. Ce n’est pas donné mais ils acceptent le paiement par carte et JB paie avec la carte Binance pour récupérer 2% de cashback à chaque fois.

Il y a une piscine pour adulte (1m20 de profondeur) et une piscine pour les enfants avec un coin jacuzzi. On se sent super relax ici.

La plage est super belle mais comme il a plu énormément ces derniers jours, la visibilité n’est pas top. Quelques cuboméduses sont arrivées, donc avec une visibilité pas top, il est déconseillé de se baigner. Tous les hôtels et bars de Koh Samui et de Koh Phangan sont équipés de vinaigre pour le premier secours, en cas de contact avec les cuboméduses. Si vous pouvez effectivement risquer la mort en cas de contact, la plupart du temps, les gens sont secourus à temps mais avec une vilaine blessure qui restera à vie.

Sur le côté droit, vous pouvez voir l’hôtel Panvinam 4 étoiles qu’on a visité le matin. A gauche, un autre hôtel au style plus thaïlandais Santhiya Resort 5*, mais qui ne mérite plus ses 5 étoiles à cause de l’absence de maintenance.

The Bottle Beach View point

Puisque nous sommes dans le coin, et nous avons plein d’essence, nous en profitons pour nous rendre au view point qui donne sur le Bottle Beach. Le chemin n’est pas super beau mais avec un scooter et le beau temps, on y arrive sans problème.

Le chemin est balisé et assez facile à repérer. Il faut suivre les panneaux view point. 500m de descente et de montée. Avec au final une partie un peu sportive sur les rochers où il ne faut pas avoir le vertige.

Et voici le view point !

Sur la gauche : Bottle Beach

Sur la droite : beaucoup de cocotiers

Sur le chemin du retour, nous apercevons deux chiens transportés à l’arrière d’un pick-up. Un autre chien leur court derrière pour défendre son territoire 😀 c’est trop mignon

Il est temps de revenir à Chaloklum, où nous avons plus de choix de restaurants et de lieux de snorkeling.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • The Cabin :
    • 13 000 bahts par semaine
    • 250-300 bahts/plat
    • 300 baths/1h de massage
  • Location de scooter : 150 bahts/jour
  • Essence : comptez 80 bahts
  • 90 day report auprès de l’immigration : gratuit

Retour à Chaloklum, Koh Phangan (Thailande)
[Réflexion] #10 : Comment améliorer sa qualité de vie avec quelques astuces simples ?
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.