Location d’un scooter à Chiang Mai (Thaïlande) : comment ça marche ?

Ayant loué un condominium légèrement excentré à Chiang Mai, nous avons décidé de louer un scooter pour un mois afin d’être 100% autonome.

Petit guide des choses à savoir.

Commençons par une question très importante.

Puis-je louer un scooter sans avoir le permis moto ?

On va décomposer la question en deux :

  • Est-ce que je peux louer un scooter sans avoir de permis moto ? La réponse est oui.
  • Est-ce que j’ai le droit de conduire un scooter sans le permis moto ? La réponse est non.

Beaucoup affirment que vous pouvez louer un scooter en Thaïlande avec un simple permis voiture.

Affirmer ça, c’est incomplet, c’est faux et c’est dangereux.

Très concrètement, aucun loueur ne va vous demander le permis avant de vous louer un scooter, ce n’est pas leur job. Vous pouvez donc en louer un en 10 minutes sans le moindre problème.

Mais vous n’avez pas le droit de rouler avec ! En Thaïlande, le permis moto est obligatoire.

Vous pouvez passer outre mais :

  • En cas de contrôle de police, et ils sont nombreux à Chiang Mai, vous devrez payer une amende.
  • Pire, en cas d’accident, vous ne serez pas couvert par votre assurance.

Si le premier point n’est pas bien grave, le second est beaucoup plus impactant, d’autant plus qu’en Thaïlande comme souvent en Asie, les conducteurs sont des fous furieux qui ne respectent aucune règle.

Les accidents de la route en Thaïlande sont un fléau et les étrangers qui n’ont pas l’habitude de conduire un scooter, et encore moins dans ces conditions, sont particulièrement exposés.

Il n’est malheureusement pas rare de voir des étrangers mendier de l’argent à leurs amis et leur famille car ils ont eu un accident de la route en scooter qui n’est pas couvert par leur assurance.

Autrement dit, louer un scooter en Thaïlande sans permis moto, c’est possible mais c’est dangereux et c’est à vos risques et périls.

Nous prenons ce risque, nous essayons d’être particulièrement prudents sur la route en roulant à vitesse réduite.

A vous de prendre vos responsabilités si vous faîtes la même chose.

Ne soyez pas inconscients : portez un casque ! Connaissant le nombre d’accidents en Thaïlande, il est complètement délirant de voir des étrangers non assurés rouler sans casque !

Si vous restez plusieurs mois, il est vivement conseillé de passer le permis moto sur place. C’est apparemment rapide et facile, même si l’on ne parle pas le Thaï.

Où louer un scooter à Chiang Mai ?

Il existe de nombreux loueurs de scooters à Chiang Mai.

Nous avons fait le choix du loueur Mango Bikes Rent pour plusieurs raisons :

  • Il est très bien noté sur Google et Tripadvisor
  • Les scooters sont en bon état
  • Il n’est pas nécessaire de laisser son passeport en caution

Nous nous sommes rendus sur place à l’improviste mais il est possible de réserver à l’avance par mail ou par Facebook, vous aurez plus de choix.

Combien coûte la location d’un scooter à Chiang Mai ?

Les tarifs de Mango Bikes Rent varient en fonction du modèle de scooter que vous choisissez et de la durée de location.

Les tarifs varient :

  • Pour une location d’une journée : de 150 à 250 bahts
  • Pour une location d’une semaine : de 900 à 1 300 bahts
  • Pour une location d’un mois : de 2 000 à 3 200 bahts

N’ayant pas réservé à l’avance, notre choix était restreint et nous avons opté pour le modèle le plus récent et le plus cher. Nous payons donc 3 200 bahts pour un mois (environ 80 €).

Quels documents sont nécessaires ?

Ce qui fait plaisir en Asie c’est que beaucoup de choses compliquées en Europe sont très simples ici.

Pour la location du scooter, nous avons eu besoin de :

  • Notre passeport (Mango Bikes en fait une copie alors que la plupart des loueurs vont le garder en caution)
  • 1 000 bahts de caution en cash

Et c’est tout !

Nous avons payé tout de suite la totalité de la location, en cash, les cartes ne sont pas acceptées.

Vous signez le contrat et en 10 minutes, vous repartez avec votre scooter.

Y a t-il une assurance lors de la location du scooter ?

Il n’y a aucune assurance sur le scooter en lui même. Si vous vous le faites voler ou si vous le cassez, vous devez le réparer ou dans le pire des cas, le rembourser intégralement.

Dans notre cas, le montant à rembourser est de 35 000 bahts.

Dans le contrat de Mango Bikes, nous bénéficions d’une couverture médicale en cas d’accident de 30 000 bahts par personne (environ 750 €).

Je ne connais pas le prix des services d’urgence en Thaïlande, c’est peut être suffisant pour un accident léger mais pour des soins lourds et encore pire, si besoin d’un rapatriement, ce sera clairement insuffisant.

Encore une fois, si vous louez sans permis, votre assurance ne vous couvrira pas en cas d’accident, donc soyez prudent !

Les conseils de notre loueur

Comment se déroule l’état des lieux du scooter ?

C’est très simple, il n’y a aucun état des lieux.

Comme vous devrez payer en cas de dégradation, je vous encourage à bien vérifier l’état du scooter avant de partir avec, éventuellement de prendre une série de photos.

Vérifiez que les feux fonctionnent, que les freins sont OK, que les clignotants marchent et que les pneus sont bien gonflés.

Que se passe-t-il en cas de contrôle de police ?

Les contrôles de police sont très fréquents à Chiang Mai, les autorités ont bien compris qu’il y avait de l’argent à faire avec les touristes.

Concrètement, la police bloque une route et arrête 100% des scooters pour les contrôler. Si vous êtes sur l’autoroute c’est imparable, vous n’allez pas vous amuser à faire demi-tour.

Mango Bikes nous avait expliqué qu’en cas de contrôle de police sans avoir de permis moto international, nous étions exposés à une amende de 500 bahts et que nous recevrons alors un reçu qui nous « autorisait » à rester en infraction pendant 3 jours.

Nous avions donc calculé que « au pire », nous aurions 10 amendes à payer pour une période de 30 jours.

La réalité est un petit peu plus complexe.

Nous avons été contrôlés une fois pour le moment. Nous avons montré notre permis de conduire international (voiture uniquement) en espérant que ça passe.

Evidemment, ce n’est pas passé 😀

Le policier nous a alors montré un document nous indiquant que l’amende est de 1 000 bahts.

Il nous a alors laissé deux options :

  • « Je garde votre passeport, vous allez au poste de police pour payer l’amende de 1 000 bahts et vous revenez ». Dans ce cas là vous avez le « reçu de 3 jours ».
  • « Vous payez tout de suite 600 bahts et on vous laisse repartir ». Dans ce cas là, vous n’avez pas le « reçu de 3 jours ».

Nous avons fait le choix de la deuxième option en ne donnant que 500 bahts.

Les avantages de cette option sont :

  • C’est moins cher
  • C’est beaucoup plus rapide

Les inconvénients sont :

  • Vous n’avez pas le reçu, vous pouvez reprendre une amende 30 minutes plus tard.
  • Vous participez et encouragez un système de corruption.

A vous de faire votre choix.

En 10 jours, nous n’avons pour le moment eu qu’une seule amende en jouant un petit peu au chat et à la souris car la police est très souvent sur l’autoroute à côté de chez nous. Nous avons glissés 300 bahts dans notre permis en espérant que ça suffise pour la prochaine fois.

Quoi qu’il en soit, ne faîtes pas les français arrogants. Vous êtes en tord, la loi est contre vous et si vous avez lu le début de l’article, vous en êtes parfaitement informés 😉

Note : nous avons été arrêtés une 2nde fois et cette fois, en tendant 500baths en cash, le policier nous a dit qu’il avait bien noté notre plaque d’immatriculation et qu’on était tranquille pour 3 jours. Voili voilou.

Conclusion

C’est top de rouler en scooter en Thaïlande, profitez en ! Mais soyez prudents !

Combats de Boxe thaï au Chiang Mai Boxing Stadium
Le guide du Digital Nomad à Hanoi (Vietnam) : Location d'un appartement, Internet, espace co-working, nourriture
Jean-Benoit

Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

All author posts
3 commentaires
  • Répondre Gerard

    3 avril 2018, 20 h 42 min

    Nous avons loué un scooter à Cat Motors. À mon avis – la meilleure location de motos dans la ville. Nouvelles motos, bons casques, trousse de premiers soins, antivol et bien plus encore. Ils sont vraiment cool. Vous devriez le voir ici – https://catmotors.net

  • Répondre Camille

    1 février 2018, 13 h 55 min

    La location de scooter est possible, sans permis moto.
    Quand vous passez le permis de conduire francais (voiture) vous obtiendrait automatiquement le permis BSR (Donc possibilité de conduire un scooter 50cc) a vous de voir ce dont vous avez légalement droit de conduire (confirmation de mon assurance voyage).
    Après ça, la conduite thaï est une des moins anarchiste d’Asie du Sud-Est (un désordre organisé).
    Il faut quand meme vérifier le scooter avant de louer, les freins (très important vers Chang Mai et ses parcs nationaux dans les collines).

    Ce qu’il en est des contrôles de polices (barrages en sortant de la ville), les Policiers arrêtent généralement QUE les touristes, regardent votre passeport international et vous demandent enfin de payer (faute de tampons pour scooter). Dans ces cas la, il cherchent juste a amasser des Bahts, et vous n’avez qu’a négocier une dizaine de minute, de simuler l’appel de l’ambassade, pour enfin lui demander d’appeler l’ambassade pour avoir un traducteur (sachant qu’il parlent assez bien anglais mais qu’il simulent le contraire). Après 20/30mn sans vouloir payer, il vous laisseront filer pour attraper d’autres touristes peut etre plus naïf. (Ayant eu la confirmation de l’ambassade, sur parole d’une joyeuse bonne femme travaillant la bas).

    • Répondre Jean-Benoit

      1 février 2018, 14 h 15 min

      Bonjour Camille,

      Merci pour ces informations.

      Sauf erreur de ma part, le BSR n’existe plus et a été remplacé par le permis AM qui n’a aucune valeur en dehors de la France.

      Ca suffit peut être pour te permettre d’être assuré mais pas pour être en règle aux yeux de la police.

      De toute façon il ne me semble pas avoir vu de loueur de scooter 50cc (pas chez Mango Rent en tout cas).

      Pour la conduite thaï, c’est sûr que c’est moins anarchique que le Vietnam par exemple mais il suffit de voir le nombre de touristes avec des bandages impressionnants aux bras et aux jambes pour constater que les accidents sont fréquents.

      Concernant les contrôles, pour en avoir vu plusieurs lors des 3 dernières semaines, je te confirme que TOUS les scooters sont arrêtés sans distinctions de nationalités. Sans permis, à priori la seule chose négociable c’est le montant du bakchich.

      Pas tenté le coup de l’ambassade, je sais m’incliner quand je suis en tord 😉

Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.