Visite de Doi Suthep à Chiang Mai (Thailande) : Carnet de voyage

Il paraît que si on n’est pas venu à Doi Suthep, on n’est pas venu à Chiang Mai tout court. C’est ce que nous disent les agences de voyage. Un tour de 4h jusqu’à Doi Suthep coûte 500 bahts/personne, mais comme nous avons un scooter et que nous n’avons peur de rien, nous avons décidé d’y aller comme ça sur un coup de tête.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Avant d’y aller, on s’arrête à un restaurant vietnamien très bien noté sur Tripadvisor, c’est le 2ème resto vietnamien bien noté à Chiang Mai qui nous déçoit profondément. Décidément, ce n’est pas the place pour manger vietnamien car ils ont tendance à adapter toutes les recettes au goût thailandais (très épicé, pas suffisamment bien assaisonné, baigné dans de l’huile). Attendons notre séjour au Vietnam, dans 2 semaines !

Quand le GPS nous annonce 1h de trajet et quand on voit une énorme montagne devant nous, on se demande si on a pris la bonne décision. Mais heureusement la route est vraiment facile.

On doit accélérer à fond, mais ça va, notre scooter est suffisamment costaud pour ça, et il y a 2 voies pour la montée, aucun risque d’être écrasés par les voitures. Note : on vous dira à la fin de l’article comment s’y rendre sans scooter.

Plus on monte, plus l’air est pur et plus il fait froid. Heureusement que nous avons toujours avec nous une petite veste (pour contrer le froid de la clim à outrance).

Wat Phrathat Doi Suthep

C’est notre premier stop, et c’est aussi le stop des camions rouges qui amènent les touristes ici pour seulement 30 bahts/personne. Je tremble devant les centaines de marches qui mènent jusqu’au temple, mais heureusement, on n’est pas à Hong Kong et cet effort sportif ne dure pas très longtemps.

Les étrangers doivent payer 30 bahts/personne je crois et on a droit aux consignes concernant l’étiquette aux temples thailandais :

Avant d’entrer au temple, on doit enlever ses chaussures

et puis on monte pour découvrir un très très joli temple avec un énorme stupa au milieu

Ce qui est particulièrement impressionnant ici, c’est la présence de plein plein de bouddhas dont ceux qui sont faits en pierre style de jade, qui imite bien le fameux bouddha « émeraude » à Bangkok

Au niveau inférieur, on retrouve d’autres statues de bouddhas et d’éléphants

et enfin, une superbe vue sur tout Chiang Mai

Oui oui c’est de la pollution, et pas une montagne à l’horizon. Ça refroidit direct JB qui commençait à envisager de s’installer ici.

Bhuping Palace

Nous continuons notre chemin pour aller à la Bhuping Palace qui est malheureusement déjà fermée (15h30). C’est le palais royal d’hiver.

Ce n’est pas grave, nous nous promenons dans les alentours et découvre un belvédère.

La vue sur les montagnes est quand même plus sympa que la vue sur un Chiang Mai bien pollué.

H’mong village

A partir d’ici, la route est plus serrée et plus irrégulière. On ne monte plus mais descend non-stop. Nous arrivons au H’mong village, qui ne ressemble pas à un village de minorités ethniques mais à un « Chiang Mai market » à la montagne. Les maisons sont moins traditionnelles que ce que je pensais.

On y trouve surtout un petit marché avec plein de souvenirs et vêtements ethniques.

et on paie 10 bahts/personne pour accéder à une petite cascade entourée de jardins.

Sympa, sans plus. On aurait pu revenir sur nos pas et monter plus haut pour accéder à Doi Pui Summit (au sommet de la montagne) et Khun Chang Khian (pour voir les cerisiers en fleurs) – mais on a trop la flemme. De toute façon, on a eu accès à plusieurs belvédères et vu des cerisiers en fleurs.

Le retour est plus facile que ça en a l’air. On ne doit pas freiner si souvent que ça, et la route est bien dégagée, il n’y a pas tant de voitures que ça.

Cependant, plus on descend et plus l’air est pollué. Sur le chemin du retour, on est coincés dans un embouteillage et l’air est tellement irrespirable qu’on a dû sortir nos masques anti-pollution.

 

Cat Brothers Cafe

On finit dans un café à chat. Le concept est simple, on paie une consommation ou 100 bahts pour aller voir une dizaine de chats au 1er étage. On peut acheter aussi des croquettes en plus (20 bahts/pot) pour attirer les chats vers soi.

Je ne trouve pas ça normal qu’ils soient autant attirés par la nourriture. En même temps, ils ont l’air en forme, et en bonne santé, avec les poils brillants. ils ne sont sûrement pas nourris en mode « open bar » mais ils ne sont pas affamés non plus.

Il y a une employée qui surveille tout, mais elle n’ose pas engueuler les clients peu respectueux. Ils n’hésitent pas à déranger les chats qui sont en train de dormir, ou à les prendre dans leurs bras. Il y a aucun jeu pour chats non plus (de peur peut-être que les clients les utilisent pour embêter encore plus les chats ?), certains chats sont habillés de façon ridicule – bref je n’aime pas trop la manière dont c’est géré.

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment y aller depuis Chiang Mai

Vous pouvez y aller en scooter comme nous (2h aller-retour) ou payer une agence (500 bahts/personne pour 4h en tout – 3 stops comme nous).

Ou alors vous pouvez héler un camion rouge à partager (songthaew). Demandez au chauffeur s’il va à Doi Suthep. Si c’est le cas, il vous faudra payer 30 bahts/personne et il vous déposera devant le temple Wat Phratha Doi Suthep.

Une fois que vous avez visité ce temple, vous trouverez d’autres camions rouges qui vont vous amener aux destinations suivantes

  • Bhubing Palace : 40 bahts/personne
  • Doi Pui Hmong Village : 60 bahts/personne
  • Doi Pui Summit : 200 baths/personne
  • Khun Chang Khian : 200 bahts/personne

Je ne vous conseille pas de marcher car c’est très loin et fatiguant (ça monte sans cesse).

La privatisation d’un camion rouge (songthaew) ou d’un tuk-tuk pour la demi-journée pourrait coûter dans les 500 bahts. Mettez-vous d’accord sur le temps d’attente ainsi que les lieux de visite.

Budget

  • Location de scooter : 3 200bahts/mois
  • Visite du temple : 30 bahts/personne
  • Visite de la cascade : 10 baths/personne
  • Essence : 50 baths environ pour l’aller-retour
  • Café des chats : Cat Brothers Cafe : consommations 170 baths pour deux ou entrée seule 100 bahts/personne + 20 baths de croquettes pour les chats

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.