Billet d’humeur : se faire soigner au Canada

Vous avez sûrement remarqué mon silence radio sur le blog depuis notre arrivée au Canada. Je l’ai expliqué brièvement sur Facebook, mais je vais vous en parler un peu plus en détails ici.

Comme je vais chez le dentiste au moins tous les ans, je demande les coordonnées des dentistes réputés dans les pays où je me rends, et si l’occasion se présente, j’y vais pour un check-up.

Ainsi, j’ai pu aller voir des dentistes en Thaïlande et au Maroc. Au Maroc, un très bon dentiste-chirurgien m’a recommandée de rester quelque part un peu plus longtemps – car il ne peut pas soigner une carie très près du nerf. Et s’il faut dévitaliser cette dent, ce n’est pas en un mois qu’on va y arriver.

C’est ainsi que nous avons décidé de revenir en France, d’une part pour refaire nos passeports, mais aussi pour soigner tout ça avant de partir ailleurs. Pas de chance, nous avons découverts la réalité des déserts médicaux (on était dans un bled paumé en Normandie), nous sommes tombés sur le seul dentiste disponible, mais très incompétente, de la région.

Sur le moment, j’avais des doutes quant à sa compétence, mais je n’avais pas de choix, donc je l’ai laissée me soigner.

Pendant 3 semaines après son soin, j’ai eu plus mal qu’avant. Je ne pouvais plus boire d’eau trop chaude/froide – sans que ça ne me monte directement au cerveau.

JB et moi décidons de me faire soigner au Canada. Karen du blog kalokali, rencontrée par hasard au Laos, m’a recommandée sa dentiste à Montréal. Par chance, j’obtiens un RDV avec elle le lendemain, pour une urgence.

On fait la radio, la dentiste n’est pas contente du tout, et confirme tout ce que le dentiste marocain m’avait dit, mais à une échelle encore plus grave.

En gros, tous les soins dentaires effectués depuis des années en France (avec deux dentistes parisiens différents !) étaient super mal faits.

Petit calcul dans ma tête : minimum 4000$ pour tout ça – et l’assurance de voyage pourra me couvrir que jusqu’à 666$

Soit le prix d’un billet de tour du monde…

Plus que le coût exorbitant des soins, c’est surtout la culpabilité qui m’envahit et me déprime le plus.

La culpabilité d’avoir traîné autant pour prendre soin de moi (entre le Maroc et la France, j’aurais pu trouver un dentiste à Lisbonne). Pour être honnête, sans la radio, je n’aurais pas su que j’avais d’autres problèmes. J’avais de petites gênes de rien du tout, d’où ma procrastination.

La culpabilité d’avoir continué à faire confiance à mes dentistes français, alors que j’avais toujours un doute (quelques détails qui me turlupinent), concernant leur compétence.

Depuis plusieurs semaines, ma principale activité est de prendre soin de moi, de comprendre le pourquoi du comment je traînais toujours les mêmes problèmes aux même endroits. Du coup, je lis beaucoup de livres et je me suis intéressée à d’autres formes de soin holistique. Je vous en parlerai dans d’autres articles.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est l’extrême bienveillance de l’équipe médicale chez ma dentiste, qui rend l’expérience beaucoup plus supportable. Par exemple, elle est tout le temps à l’heure, déjà. En plus, pour tous les soins qui font un peu mal, j’ai directement le droit à une anesthésie locale. Et avant de subir une piqûre, il y a même une pâte anesthésiante sur l’endroit où elle doit piquer. Mais je parlerai plus en détails de mes passages chez le dentiste plus tard, pour ceux qui seront intéressés.

Bref, je vais beaucoup mieux maintenant, je dois encore rester à Montréal jusqu’à fin juin pour les différents soins – pas douloureux physiquement, mais psychologiquement. Comme je vous l’avais dit auparavant, dans chaque pays, je reçois une leçon de vie, et au Canada, j’ai appris que je devais m’écouter plus, écouter mes intuitions, et à mettre ma santé au-dessus de tout.

Visite des chutes de Niagara (Canada) en Avril (début printemps)
Assister au spectacle Alegria du Cirque du Soleil à Montréal (Canada)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.