Batam (Indonésie) : séjour de rêve à Elysia Nongsa

Batam est une île indonésienne située à seulement 1h de bateau de Singapour. Nous ne savions pas qu’elle était accessible depuis Singapour, jusqu’à notre rencontre avec Feng il y a 6 mois (avant notre tour du monde). Nous avons rencontré Feng via Couchsurfing.

Cela faisait seulement 3 mois qu’il apprenait le français mais il la parlait déjà couramment. Il est extrêmement intelligent, si bien qu’il lui suffisait seulement de 2h pour comprendre mon métier (comment créer une structure et gérer des campagnes Adwords). C’est également Feng qui m’a encouragée à apprendre l’espagnol pour profiter pleinement de notre voyage en Amérique du Sud. En voyant à quel point il maîtrise le français en 3 mois, je me suis dit qu’il était tout à fait possible d’apprendre une autre langue, avec beaucoup de pratique et de motivation.

Sachant qu’on inclut Singapour dans notre tour du monde, Feng nous a proposé de passer à Batam, où il a plusieurs villas au Nongsa Village. D’habitude, il les loue via Airbnb, son site Web Elysia Nongsa ou pour la location mensuelle.

Nous voilà à Batam pour un mini séjour de rêve !

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

En 50 minutes, le bateau Batamfast nous amène de Tanah Merah Ferry Terminal jusqu’à Nongsa Ferry Terminal.

img_4492.jpg

Feng s’est arrangé pour que quelqu’un vienne nous chercher et nous amène jusqu’à la villa <3

On n’a jamais été dans une villa aussi luxueuse et aussi bien grande. On peut loger jusqu’à 6 personnes, il y a des canapés et fauteuils partout, une énorme cuisine et des salles de bain façon hôtel 5 étoiles.

img_4528.jpg img_4531.jpg

La plage est juste à 10m, elle est super propre, profonde le matin et basse l’après-midi. La piscine est super propre et grande. Il y a même un chat super câlin qui traîne sur la plage 🙂

img_4546.jpg

img_4533.jpg

La villa fait partie d’un complexe hôtelier. Les villas sont privées, et peuvent être mises en location en Airbnb. Il y a un gardien à chaque accès, rendant le lieu ultra sécurisé. Tous ceux qui louent ou possèdent une villa ici ont accès gratuitement à deux hôtels à côté : Turi Beach Resort & Nongsa Point Marina & Resort. Nous allons souvent à Turi Beach Resort (à 10mn à pied) pour manger et profiter de la piscine à débordement.

img_4526.jpg

J’adore le hamac & la jetée. On ne la voit pas ici mais il y a aussi une balançoire dans la mer.img_4501.jpg

Miam ! J’adore la cuisine indonésienne aussi

img_4493.jpg

img_4550.jpg

On aime particulièrement les jetées, ça donne envie de s’en servir comme plongeoir (c’est interdit !)

img_4515.jpg

Nous sommes dans la partie la plus calme de l’île, il n’y a pas grande chose à faire à part se reposer, se baigner et s’asseoir sur la jetée. Mais les plages sont belles et propres (la plage la plus propre est celle en face de notre villa), il n’y a quasiment pas de vague.

Nous apprécions énormément ce calme, ayant passé ces derniers mois dans les villes les plus denses d’Asie. De plus, après plusieurs mois d’hôtel, ça nous fait du bien d’avoir une cuisine. Pouvoir toaster son pain pour le petit déjeuner ou faire son propre thé nous rappelle le confort d’avoir un « chez nous ». Bref, ça donne énormément envie de louer une villa de ce genre si nous décidons de nous expatrier un jour.

Merci Feng pour cette jolie découverte !

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment aller à Batam (Nongsa) depuis Singapour ?

Depuis Tanah Merah Ferry Terminal, le trajet Singapour – Nongsa (Batam) dure 50 minutes. Le ticket s’achète en ligne (nous n’avons pas pu le faire à cause d’un problème de paiement, nous ne sommes apparemment pas les seuls à avoir ce problème), au Tanah Merah Ferry Terminal ou au HarbourFront Center où Batamfast a un bureau.

D’autres ferries desservent Batam Centre au départ de HarbourFront Center. Batam Centre est plus animé, mais les plages sont moins sauvages que Nongsa.

Liens

  • Si vous voulez louer la même villa (qui peut héberger jusqu’à 6 personnes), contactez Feng via son site web
  • Site officiel de BatamFast : nous avons eu beaucoup de mal à réserver les tickets du ferry en ligne, nous avons préféré acheter les tickets directement à leur bureau au HarbourFront Center. L’achat se fait via des ordinateurs mis à disposition des clients, c’est hyper moderne et rapide. On peut payer par carte bancaire (92$SG pour 2 personnes aller-retour)

img_4406.jpg

Autres infos

  • Pour le ferry, il faut enregistrer ses bagages (comme dans un aéroport). L’enregistrement pour les bagages est gratuit s’ils sont < 20kg
  • Il faut être au terminal au minimum 45 minutes avant le départ du bateau
  • Même si on ne nous a pas demandé le ticket de retour à Singapour, il est plus prudent d’en avoir un pour passer le contrôle de l’immigration en Indonésie
  • Il y a un décalage horaire d’1h entre Singapour et Indonésie. Votre téléphone ne se mettra pas toujours au bon fuseau horaire donc faites attention pour ne pas louper votre bateau (ou être trop en avance)
  • Faites le change avant de venir à Batam, chaque repas coûte environ 300000 roupies pour deux, les taxis coûtent cher (200 à 300000 roupies)
  • Achetez un peu de nourriture depuis Singapour pour cuisiner le soir (nouilles instantanées par exemple) au cas où vous avez la flemme de sortir quand il fait nuit noire
  • La location de scooter est fortement déconseillée si vous n’avez pas de permis moto
  • Les prix indiqués sont hors taxes, ajoutez 21% à 25%
Articles similaires
Singapour (partie 2/2) : la douce vie
Singapour (partie 1/2) : un des quatre dragons d'Asie
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.