Avis & Expérience : Acheter une Bague chez Dior, place Vendôme

Après les carrés Hermès au 24 Faubourg, nous continuons la série du tourisme / shoping de luxe à Paris avec cet article sur Dior et leur fameuse boutique place Vendôme.

Pourquoi Dior ? Quand j’ai découvert les collections « OUI » et « MINIOUI » chez Dior, j’étais encore étudiante, mais je les ai gardées dans un coin de ma tête, en attendant de pouvoir me les offrir un jour. Les années ont passé et mes copines ont commencé à acheter des bijoux chez Dior. J’ai pu voir comment ça rendait sur elles, c’était encore plus beau que sur les photos.

J’en ai parlé à JB et à cette époque, notre tradition était qu’il m’offre une petite bague à chaque anniversaire de mariage.
Et au bout de quelques années de mariage, grâce aux augmentations qu’on a obtenues au travail, on s’est mis d’accord pour m’offrir une bague Dior.

Où acheter une bague Dior ?

Dior aux grands magasins

A l’époque, nous nous sommes tout simplement rendu au corner Dior du Bon Marché. Je suis partie avec l’idée d’acheter une « minioui », mais sur place, la bague ne m’a pas plu donc j’ai opté pour la bague « Oui » tout simplement.

J’ai acheté la taille 46 ! Je suis surprise moi-même, car chez les autres marques, j’oscille entre 47 et 48.

L’expérience d’achat n’était pas à la hauteur de l’image de la marque, la boutique était trop petite, il y avait trop de monde, les vendeurs étaient très occupés, on était debout, au lieu d’être assis confortablement… Bref, même si la bague est magnifique, je ne recommande pas l’achat chez Dior dans un grand magasin, mais plutôt dans une vraie boutique Dior.

Boutique Dior à l’angle de la rue Saint-Honoré

Lors de mon passage chez Hermès au 24 Faubourg avec ma sœur, nous sommes passées rapidement au magasin Dior en taille XXL à l’angle du 261 de la rue Saint-Honoré et le 14/16 de la rue Cambon juste pour voir le nouveau magasin (ouvert il y a à peine une semaine).

Comme je ne connaissais pas l’ancien magasin à quelques mètres de là, je ne pourrais pas vous dire si c’est mieux ou pas. Mais déjà, comparé à un pauvre petit corner au Bon Marché, ce magasin est beaucoup plus respirable, l’expérience est plus plaisante. Par contre, tous les modèles ne sont pas montrés dans la vitrine, donc il faut se renseigner un minimum et demander aux vendeurs celui qui vous intéresse.

Je voulais juste passer voir, mais l’erreur est fatale ! Il y a une bague qui me fait l’œil depuis des années : le Bois de Rose, repéré grâce à une sublime photo prise par Garance Doré. Aucune de mes copines ne l’a encore achetée, donc je ne sais pas du tout à quoi elle ressemble en vrai.

sur cette photo, la bague « bois en rose » est portée sur la main droite, au majeur

Juste par curiosité, j’ai demandé à la voir et l’essayer. 3 personnes se sont occupées de ma sœur et moi à l’étage. On était confortablement installées.

Je n’avais aucune idée de la taille de ma bague, et les vendeurs ont montré et demandé à voir ma bague Oui. La taille était marquée dessus.

Ce n’était pas seulement l’expérience plaisante qui m’a convaincue, mais la bague était encore plus splendide, plus belle, plus épaisse que ce que je ne pensais. J’ai été extrêmement surprise mais aussi embêtée. On m’a fait essayer la taille 48, mais comme la bague Bois de Rose taille plus correctement que la Oui, elle pouvait peut-être me convenir. Je pense que je suis entre 47 et 48 pour ce modèle aussi. Ils n’avaient pas la taille 47 de la bague, mais pouvaient envoyer un coursier pour me l’amener en une heure (ils ont accès à tout le stock de tous les magasins Dior) . Etant pressée par le temps, mon train, et mon portefeuille vidé chez Hermès une heure plus tôt, j’ai quitté à regrets l’endroit, pour mieux revenir lol.

Malgré mon absence d’achat, on m’a amenée faire le tour de la boutique, pour me montrer le coin « maison », et un coin où l’on pouvait personnaliser son sac Lady Dior. Je pense que ce magasin XXL sera une expérience plaisante. L’avantage de cette boutique, c’est d’avoir accès à tous leurs produits : des bijoux aux sacs en passant par les objets de décoration.

Il y a beaucoup de place, de plus, à l’étage, on est super tranquilles. Les bijoux nous ont été délivrés sur un plateau pour l’essayage.

Après beaucoup de réflexion, j’ai décidé d’acheter quand même le Bois de Rose tant convoité. Nous sommes à quelques mois de notre 10ème anniversaire de mariage. Depuis que j’ai pris des cours de joaillerie, on a interrompu notre tradition « cadeau d’anniversaire de mariage ». C’est donc le meilleur prétexte pour m’offrir une deuxième bague Dior.

Boutique Dior place Vendôme

Quitte à payer cher, pourquoi ne pas se rendre carrément dans la boutique Dior place Vendôme ? Je n’y ai encore jamais mis les pieds. Elle est plutôt petite mais extrêmement bien placée. En plus, cet emplacement historique est symbolique : juste à côté d’autres boutiques de haute joaillerie : Van Cleef, Chaumet, Boucheron, Chanel… En diagonale se trouve l’hôtel du Ritz (où nous avions vécu l’expérience du Tea Time) et au milieu, la statue d’un roi aussi haute couture que la place elle-même : Louis XIV.

Connaissant à peu près ma taille, je téléphone à la boutique la veille de ma visite pour qu’ils me mettent de côté les tailles 47 et 48. Heureusement que j’ai téléphone plus tôt car la taille 47 n’était pas disponible, et la vendeuse a dû demander que la Centrale (??!) la lui envoie à la première heure le lendemain. Tout ça m’a été confirmé par téléphone et par SMS, pour que je puisse venir essayer ma future bague à n’importe quelle heure le lendemain.

Comme d’habitude, je suis accompagnée par ma sœur. Contrairement à la boutique rue Saint-Honoré, ici les portes de toutes les boutiques place Vendôme sont fermées à clé. Un monsieur est chargé d’ouvrir et fermer la porte, toute la journée. Pas besoin de prendre RDV à l’avance, il faut juste faire signe pour entrer, mais ça surprend quand même. On dirait qu’on entre dans un coffre fort géant (NB : nous sommes en période de covid où tout le monde est masqué, c’est donc peut-être une contrainte de sécurité).

Dans cette boutique dédiée uniquement aux bijoux et aux montres, on peut regarder quelques bagues de haute joaillerie. Un film tourne en boucle, nous montrant comment sont fabriquées certaines bagues, ou certaines montres chez Dior. J’ignore si c’est l’effet Covid ou parce qu’on est en semaine, mais la boutique est complètement vide. Nous sommes les seules clientes. Il faut absolument que vous regardiez les vitrines au milieu de la boutique. Les miniatures sont exquises ! Les meubles sur les photos sont des miniatures !!

La vendeuse que j’ai eue au téléphone est heureusement là (elle m’a donné son nom au téléphone). Comme elle s’est donné du mal à trouver ma bague, j’ai tenu à être conseillée par elle. Comme dans toutes les boutiques Dior, dès que nous nous asseyons pour essayer un bijou, on nous propose de l’eau, du thé, du café ou du Coca.

Elle me fait essayer du 47 d’abord. Toujours sur un plateau.

Comme la taille me convient, je n’ai plus besoin d’essayer la taille 48. Un vigile nous surveille pendant toute notre visite, alors que tous les bijoux sont en vitrine. Sûrement parce qu’il y a plus d’enjeux ici que dans les autres boutiques Dior.

Sans surprise, je repars avec la bague, ravie de l’expérience. Ma vendeuse travaille depuis plus de 15 ans ici, donc elle connaît par cœur la boutique, les collections, et a beaucoup d’informations et d’anecdotes à nous raconter. Au bout de 20 minutes, on a l’impression de connaître personnellement Victoire de Castellane, la créatrice de joaillerie chez Dior, le pourquoi du comment elle a créé telle ou telle collection.

La bague m’est délivrée de manière assez théâtrale. La boîte chez Dior est vraiment très belle et durable. Je vous recommande de la garder, il y a assez de place pour ranger deux bagues hihihi. On nous donne un sac 10 fois plus grand que la boîte, avec des rubans Dior dans tous les sens, et du papier de soie Dior. Bref, il est impossible de ne pas remarquer qu’on vient d’acheter du Dior ahahah.

Chaque bague a un numéro de série unique. Ainsi, si jamais je perds la facture ou le certificat d’authenticité, on pourra me délivrer un autre certificat. Ils retrouveront la date et le lieu d’achat.

On termine l’expérience par faire le tour de la boutique, il y a 2 étages seulement, mais c’est beaucoup plus luxueux que toutes les boutiques de luxe que nous avons visitées.

Je vous montre quelques bijoux que j’ai bien aimés :

Acheter ou ne pas acheter chez Dior ?

Encore une fois, je vais décevoir mes profs de joaillerie (je vous ai parlé de mes cours de joaillerie ici). En effet, j’ai montré ma bague Oui de Dior à mon prof, et il m’a demandé comment moi, qui avais des connaissances en joaillerie et ai créé mes propres bijoux à la cheville (c’est une expression qui signifie qu’on les crée manuellement), pouvais acheter ça, et à ce prix. Ça se voyait que c’était un bijou produit à la chaîne, à partir d’un modèle en cire. Selon lui, et les joailliers de l’ancienne génération, qui valorisent les pièces uniques, du fait main… la joaillerie, ce n’est plus ce que c’était.

Mais bon, nous sommes tous d’accord que quand on achète chez Dior, on achète la marque. Et ensuite le design, qui est unique car c’est une création de Dior. C’est comme acheter la bague Clou chez Cartier, c’est juste un pauvre clou en or, mais c’est Cartier, on achète la marque, ensuite le design unique.

  • mon avis sur la bague Oui : cette bague a un petit défaut de conception/design. Le point sur le « i » subit beaucoup de pression et chez certains, il est tombé. C’est toujours ce point qui s’accroche aux vêtements, à la dentelle particulièrement. Après plusieurs années d’utilisation intense, mon « i » s’est un peu plus rapproché du « u ». Ce n’est pas gênant en soi, mais il faut faire attention. Le sertissage utilisé est un sertissage clos et mon diamant est encore tenu parfaitement en place. Aux yeux des pros, il y a un problème avec le modèle de cire qui est à l’origine de toutes les bagues oui. La lettre « o » est particulièrement mal exécutée. ça se voit trop que c’est de la cire. Mais bon, seuls les pros seront capables de le voir. Elle coûte 850€, comme Bois de Rose, et la version en or blanc est plus chère (900€) à cause du rhodiage à faire en plus. La version « or jaune » est la plus belle à mon avis.
  • mon avis sur la bague Bois de rose : cette bague est moins connue, mais elle est plus épaisse que la bague Oui. Elle ressemble plus ou moins à une mini tige de rose, avec de petites épines. Elle est asymétrique donc en la tournant sur le doigt, on a l’impression d’avoir une nouvelle bague. Il y a comme plusieurs « facettes » et on peut la porter dans n’importe quel sens. Contrairement à la bague « oui », ces épines ne s’accrochent pas du tout aux vêtements, et ont été bien arrondies et polies. La version avec diamants à 1800€ est bizarre car les diamants sont placés à l’extrémité des épines, c’est juste histoire d’avoir des diamants (et nous la vendre plus chère), mais ça ne sert à rien visuellement, et leurs emplacements ne sont pas tip top. Il s’agit d’un sertissage masse dont il vaut mieux faire attention. Bref, je vous recommande la version sans diamants. La version sans diamants coûte 850€, comme la Oui, et la version en or blanc est plus chère (900€) à cause du rhodiage à faire en plus. La version « or rose » est la plus belle à mon avis.

Si vous voulez quand même du luxe sans prendre un crédit à la consommation, il vaut mieux vous rendre chez les petits joailliers qui font des bijoux sur mesure (je peux vous donner quelques adresses si besoin à Paris & à Québec). Vous aurez là une expérience encore plus enrichissante, encore plus luxueuse car les commandes sont personnalisées. Vous allez choisir votre diamant, votre bague vous ira au 1/5 de millimètre près, pour un prix inférieur aux marques de luxe.

Pour du vrai vrai luxe, si votre énorme portefeuille le permet, essayez de mettre la main sur un des bijoux Van Cleef utilisant la technique du Serti Mystérieux. Elle permet le sertissage de pierres sans aucune griffe de métal apparente. Le niveau d’expertise requis pour réaliser le Serti Mystérieux est tel que seuls quelques rares maîtres joailliers, appelés les « Mains d’or », en détiennent le secret. Mais là, on est dans la haute joaillerie.

Mes conseils pratiques

Ensuite, comme chez toutes les marques de luxe, ce qu’on achète c’est surtout la marque, l’expérience d’achat et le design unique. Donc je vous conseille vivement, si vous décidez quand même de craquer pour une bague chez Dior :

  • de vous rendre dans une vraie boutique Dior (et pas un corner au grand magasin). Ma préférée reste celle de la Place Vendôme.
  • de prendre tout votre temps, et donc si possible en semaine, comme ça les vendeurs auront encore plus de temps à vous consacrer
  • d’essayer les bagues sur place pour être sûr de prendre la bonne taille. Si jamais vous comptez acheter une bague d’occasion sur Internet, essayez d’abord une neuve au magasin. Les bagues ne taillent pas de la même façon d’un modèle à l’autre, et puis il y a des modèles qui sont plus jolis sur un doigt et pas l’autre 😀 ahaha
  • d’essayer tous les types d’or du même modèle (or blanc, or jaune, or rose), avec ou sans diamants.
  • l’or blanc est en fait couvert de rhodium et au fil du temps, cette couche peut s’enlever. Pour faire rhodier sa bague Dior chez Dior, ça ajoute des coûts de maintenance en plus. D’ailleurs, vous remarquerez que la plupart des bagues revendues en occasion sont en or blanc. Si possible, je vous conseille l’or jaune ou l’or rose qui sont plus faciles à entretenir et sont plus durables
  • le fait de porter un modèle iconique dont il existe trop de fake est peut-être énervant : on me demande sans cesse si ma bague Dior est un fake. L’inconvénient, c’est que les voleurs ne penseront pas forcément à me la voler ahaha

Qu’en est-il de la revente ?

Un des avantages d’acheter de la marque et surtout un modèle aussi connu, c’est qu’on perd peu d’argent en la revendant.

Quand j’ai vu la bague Oui de Dior pour la 1ère fois de ma vie, son prix était de 600€.
Au moment où JB a pu me l’offrir, on l’a acheté à 640€
En 2020, elle coûte 850€

Je ne pense pas que mon livret A m’ait rapporté autant.

Le point « positif » du luxe, c’est que le prix ne suit aucunement l’inflation et augmente comme ça. +50€ d’une année à l’autre, sans aucune raison.

Je vous ai déjà expliqué sur un autre post concernant Hermès, que les acheteurs d’occasion regardaient beaucoup le prix du neuf pour accepter ou pas le prix de l’occasion.

Donc, je pense que si une personne a payé sa bague neuve 650€, si elle est encore en très bon état, par rapport au prix neuf (850€), il est tout à fait raisonnable de la revendre à 600€ en 2020.

Mais bon, il ne faut pas acheter quelque chose en pensant tout de suite à la revente ahahaha. Il faut acheter d’abord pour soi. Mais si vous êtes du genre à acheter des choses de manière compulsive et regrettez quelques mois plus tard, gardez des réflexes concernant le luxe pour optimiser la revente :

  • gardez tout ce qu’on vous donne : boîte, certificat d’authenticité, facture…
  • si le bijou a un défaut, demander la réparation à la marque d’abord avant d’aller voir un joaillier lambda
  • prenez bien soin de vos bijoux
  • gardez les photos officielles de votre bijou (mises sur le site de Dior) sur l’ordinateur, notez bien le prix d’achat et le nom du bijou
  • la vente de ce type d’articles se fait mieux en dépôt vente physique, ou via les sites avec beaucoup de protection comme Vestiaire Collective (mon lien de parrainage ici, qui vous donne 15€ sur votre 1er achat), attention à la commission par contre. Vinted est acceptable, mais il faut dans ce cas exiger la remise en main propre.

Vous avez aimé cet article ? Pour un séjour 100% luxueux dans la capitale, consultez notre article sur l’achat des carrés Hermès au 24 Faubourg, le prix des solitaires chez Tiffany, le tea time au Ritz, les parfums de niche à découvrir chez Jovoy et les bars d’hôtel mythiques dans la capitale.

Apple Sidecar : votre iPad comme deuxième écran sur votre Macbook
Avis & Expérience : Acheter un Carré chez Hermès, au 24 faubourg Saint-Honoré Paris
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.