Avis: Couchsurfing pendant le tour du monde

Vous avez sûrement entendu parler du couchsurfing. Des inconnus vous hébergent chez eux,  gratuitement. Vous dormirez sur le sol, dans leur jardin, la plupart du temps sur leur canapé, ou, plus rarement, dans une chambre d’amis. C’est une sorte de « J’irai dormir chez vous » en plus organisé car planifié souvent en amont.

Vous pouvez, vous aussi, héberger des voyageurs chez vous. Le but est d’avoir un échange culturel, et vivre comme des locaux.

J’ai décidé de m’appuyer sur ce réseau pour mon tour du monde.

 

D’abord en tant qu’hébergeur à Paris.

J’ai pu rencontrer des voyageurs venant des destinations où je me rendrai (Hong Kong, Argentine, Uruguay). Le but n’est pas d’être hébergé chez eux quand je voyagerai mais d’avoir un premier échange culturel avec des personnes des pays que je visiterai. Ils m’ont tous aidée à planifier mon voyage dans leur pays et m’ont donné plein de bonnes adresses et astuces. Mieux encore : on est devenu amies.

Pendant leur séjour chez moi, je les traite comme des membres de ma famille. Je leur fais à manger si je peux et me promène avec eux pour leur montrer des endroits secrets de Paris. On s’échange beaucoup de mails avant leur séjour pour planifier les visites. Quand je visite avec eux, je me limite aux monuments non-payants et les dépose, s’ils le souhaitent, devant les attractions payantes comme Le Louvre ou la Tour Eiffel.

Je m’adapte au budget de chacun. Par exemple pour midi, je leur demande s’ils veulent amener un tupperware ou s’ils préfèrent manger une galette dans un restaurant. Certains couchsurfers préfèrent marcher pour économiser les frais de transport, je leur propose donc un programme adapté à leur mode de déplacement.

Si vous travaillez et n’avez pas de temps, ce n’est pas très grave, offrir votre toit et une preview de votre vie de « locaux » est déjà pas mal.

Tous mes surfers étaient d’une gentillesse extraordinaire ! Après le tour du monde, je vais héberger de nouveau.

Le couchsurfing est aussi une communauté.

Je me suis fait des amies grâce à un meet-up entre Couchsurfers à Barcelone alors que j’y étais en vacances.
A Doha, Couchsurfing nous a permis de rencontrer des expats qui travaillent à Doha et passer une bonne soirée avec eux en plein ramadan. Au Népal, nous avons été logés et nourris en échange des cours de français et DIY dans une école privée. En Indonésie, nous avons été hébergés dans une villa de rêve au bord de l’eau. En Amérique du Sud, nous retrouvons nos couchsurfeuses-devenues-amies, pour un week-end au bord de la plage.

Comment « surfer » en toute sécurité ?

Je vous recommande de :

  • Rester maximum 2 nuits chez un host histoire d’avoir assez de temps pour lui parler et éventuellement cuisiner un dîner pour lui remercier. Au-delà, ça devient un peu long pour l’hébergeur et pour le surfeur
  • Choisir votre host et envoyer une demande personnalisée au lieu de créer un « public trip ». Même si vous avez trouvé un host, votre « public trip » apparaît quand même sur le moteur de recherche.Capturecouchsurfing
  • Lire attentivement les profils et références des hôtes et choisir si possible des hôtes vérifiés (par adresse postale ou téléphone). C’est important car certains membres, après de nombreux avis négatifs, créent de nouveaux profils non vérifiés. Le fait d’avoir uniquement des références positives n’est donc pas la preuve ultime. Perso j’aime les profils qui ont des amis (qui eux aussi ont des références positives). Cela donne un côté moins virtuel à la personne. Préférez aussi les profils actifs, et qui parlent une des langues que vous maîtrisez.Capturecs2
  • Être frais quand vous surfez. En effet, surfer chez l’habitant peut être crevant. Après votre journée de visite, vous allez parler avec votre host, l’aider à cuisiner, ou cuisiner pour lui, nettoyer, ranger après. Ne surfez pas le premier jour où vous arrivez dans une ville, surfez à partir du deuxième jour, comme ça vous pouvez faire garder vos baggages à l’hôtel jusqu’à ce que votre hôte soit disposé à vous recevoir, vous serez plus frais, vous aurez déjà contacté votre famille la veille, vous serez plus disposé pour une discussion culturelle au lieu de vous coller à votre smartphone.
  • Donner les coordonnées de votre host & lien vers son profil Couchsurfing à votre famille avant de surfer, histoire de garder une trace de vos déplacements.

Comment trouver un host ?

Pour augmenter votre chance d’être accepté, voici quelques conseils:

  • Envoyez vos demandes 3 semaines à l’avance, mais pas trop tôt non plus
  • Faites des demandes personnalisées ! Perso des demandes type : « je t’en prie, je n’ai pas de sous, est ce que je peux venir dormir chez toi ce soir », je les refuse toutes. Une demande type « ce qui m’a attiré sur ton profil/ce que tu peux m’apporter/ce que je peux t’apporter » est idéale.
  • N’envoyez pas trop de demandes à la fois. Une demande tous les deux jours suffit. Les gens répondent vite.
  • Soignez votre profil. Ajoutez une photo de vous. Si vous avez 0 référence, demandez à un ami à vous de vous en écrire une (couchsurfing peut être lié à Facebook donc vous verrez quel ami FB a déjà un compte couchsurfing)
  • Le système est basé sur l’échange donc si vous ne faites que surfer sans héberger, ça sonne faux. Essayez d’héberger avant de surfer. D’une part, ça vous donne une preview de ce qui vous attend, quelles sont vos limites (je me suis aperçue par ex. de ma limite de 2 nuits maxi), et mieux apprécier l’hospitalité de votre host parce que vous êtes déjà passé par là. Vous savez, dormir sur le sol ne dérange pas certains qui voyagent avec des sacs de couchage. Tout le monde peut hoster, car le but recherché n’est pas le confort matériel, n’oubliez pas !

Et pendant le couchsurfing ?

Pendant le surf, voici quelques règles :

  • Ayez toujours un plan B. Le couchsurfing n’est ni un Airbnb ni un hôtel. Ne comptez pas uniquement là dessus pour vous héberger. A tout moment, vous devez être capable de trouver un hôtel dans le pire des cas.
  • Donnez une fourchette d’heure d’arrivée, la plus précise possible. Votre host travaille aussi et ne pourra pas vous attendre toute la journée.
  • Nettoyez après vous, peu importe si votre host ait une femme de ménage ou pas.
  • Soyez poli ! S’il vous dit « make yourself at home », cela ne veut pas dire non plus que vous pouvez vider son frigo/ses parfums/ses bouteilles, utiliser son ordi et fouiller partout. Demandez la permission à chaque fois. Si vous cuisinez, demandez si vous pouvez utiliser leur huile/sel/poivre, choses que vous ne voulez pas acheter juste pour faire deux repas.
  • Demandez clairement pour la nourriture pour qu’il n’y ait pas de sous-entendu. Les hosts ne sont pas censés cuisiner pour vous. Déjà ils vous hébergent.
  • Demandez si vous pouvez utiliser votre sac de couchage. Certains pensent que c’est mieux pour le host qui n’aura pas à laver le drap. Mais beaucoup d’hébergeurs préfèrent fournir du linge propre aux surfers.
  • Si votre host doit partir tôt le matin et ne peut pas vous laisser partir juste en claquant la porte, débrouillez-vous pour être prêt à l’heure indiquée.
  • Vous n’êtes pas obligés de donner quoi que ce soit à votre hôte, mais un petit cadeau ou service fait toujours plaisir : vous pouvez cuisiner, l’inviter à dîner, acheter un pack de bières et quelques snacks, proposer de cuisiner avec lui, offrir des cartes postales de votre pays, offrir une bouteille de vin, donner des cours de langue…
  • Vous pouvez laisser une note de remerciement avant de partir. Ça fait toujours plaisir je vous l’assure.
  • Laisser une référence sur le site Couchsurfing dans les 24h après votre départ, voire le jour de votre départ. C’est le minimum !

Des fois, la vision que vous avez du couchsurfing n’est pas la même que celle de votre surfeur/host. Soyez quand même reconnaissant de ce que vous recevez. N’oubliez pas que la différence culturelle y est pour beaucoup aussi. Communiquez dans ce cas !

Il y a des bonnes et mauvaises personnes partout dans le monde, soyez ouvert d’esprit, mais donnez aussi la parole à votre intuition. Si votre intuition vous dit de dire non, et surtout si vous êtes une femme voyageant seule, n’hésitez pas à terminer votre couchsurfing plus tôt et aller à l’hôtel.

Envoyer un colis depuis la Birmanie vers la France : tarifs et conseils
Avis: Sac à dos Gregory Baltoro 65 pour le Tour du Monde
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (50 votes, average: 4,02 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre PIERRE

      5 juin 2016, 10 h 29 min

      Bonjour,

      Comment faire pour déposer un avis dur mon invité ? Merci pour votre réponse.Bonne journée

      Irène

      • Répondre Anh

        5 juin 2016, 11 h 25 min

        bonjour, après le séjour, sur votre interface, Couchsurfing vous demandera si le séjour s’est bien passé et que vous auriez envie de le hoster de nouveau. Si vous ne le voyez pas sur votre interrace, il suffira d’aller sur le profil de l’invité, cliquer sur references puis « leave a reference ».

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.