Assister à un match de Besiktas à Istanbul (Turquie)

Pour acheter des places pour un match de Besiktas, vous devez absolument avoir une carte Passolig. J’ai écrit un article détaillé sur le sujet ici : comment obtenir une carte Passolig.

Le lendemain de ma première expérience du foot en Turquie (avec un match de Galatasaray), c’est cette fois-ci à un match de Besiktas que je vais assister. Le club d’Istanbul affronte Kayserispor.

Le match se déroule au Vodafone Park, enceinte toute récente inaugurée en 2016 et pouvant accueillir 41 900 personnes.

Je me rends au stade à pieds puisqu’il est seulement à 20 minutes de notre Airbnb.

Pas de difficulté particulière pour trouver mon entrée. Comme la veille, je dois présenter mon Passolig à deux reprises et je subis également une triple fouille. Les fouilles sont toujours assez symboliques mais cette fois, le stylo que j’ai toujours dans ma pochette passe à la trappe.

Je découvre le stade que je trouve très impressionnant, il est magnifique. Dans les travées, on a même une belle vue sur la pelouse grâce à de grandes baies vitrées. Ce stade est magnifique !

Je suis de nouveau en virage et cette fois-ci je ne me suis pas trompé, j’ai choisis le virage avec la meilleure ambiance. Je suis même juste derrière les filets, à 5 mètres du capo. (Block 108 pour ceux que ça peut intéresser, prix de la place : 100 TL).

 

Si Besiktas n’a terminée que 4e du dernier championnat (derrière 3 autres clubs d’Istanbul !) elle a sans doute le meilleur effectif. C’est d’ailleurs la seule équipe turque a s’être qualifiée pour l’Europa League cette année.

Quelques grands noms sont titulaires ce soir :

Loris Karius, prêté par Liverpool garde les cages. Il est tristement célèbre pour ses deux grosses boulettes lors de la dernière finale de ligue des champions.

Pepe qui a joué 10 ans au Real Madrid et Vida tout juste vice champion du monde composent la défense centrale. Ils seront très solide durant tout le match.

Quaresma, l’ailier portugais, chouchou du public m’impressionne durant l’échauffement. Quelle technique ! Ce joueur aurait pu avoir une carrière incroyable avec un meilleur comportement.

Le match démarre et le niveau de jeu de Besiktas me plaît bien plus que celui de Galatasaray la veille. Le milieu de terrain canadien Hutchinson (que je ne connaissais pas) m’impressionne et ratisse un nombre incalculable de ballons.

Côté tribune et bien… je suis de nouveau déçu ! Le stade n’est pas plein non plus, 27 900 spectateurs pour une capacité de 41 900. Pour le coup je suis en plein dedans et à part un noyau dur de quelques dizaines de supporters, c’est tout de même assez calme. Il y a d’ailleurs quelques grognards pour engueuler ceux qui ne chantent pas. De mon côté, j’ai beau être bien motivé et frapper dans mes mains, chanter en turque je sais pas faire 😀

Il y a bien quelques moments impressionnants : au début de chaque mi-temps, le célèbre cri de guerre de Besiktas où le stade fait silence avant de chanter en coeur. Lorsque les tribunes se défient à qui chantera le plus fort en se répondant ou encore lorsque tout le stade allume sa lumière de téléphone pour un joli effet visuel.

Petit aperçu de l’ambiance dans cette vidéo.

Mais globalement, c’est assez loin de l’idée que je me faisais de l’ambiance des tribunes à Istanbul. Même l’ambiance du Parc des Princes où j’étais il y a 15 jours pour le match PSG – Saint-Etienne (4 – 0) m’a semblé meilleure.

Kayserispor résistera comme il peut en jouant principalement en contres mais Besiktas n’aura pas trop de difficultés à l’emporter 2 – 0, des buts de Vagner Love et de Quaresma.

La résolution de la vidéo n’est pas très bonne, sans ça on me verrait sur le ralenti du 2e but 🙂

Découvertes des Bains Turcs (hammam) à Istanbul (Turquie)
Assister à un match de Galatasaray à Istanbul (Turquie)
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.