Assister à un match de Basket à Istanbul (Turquie)

Après avoir assisté à plusieurs matchs de football, je me dois de découvrir le basket qui est également très populaire en Turquie.

Je dois dire que je suis beaucoup moins amateur de basket que de foot mais j’apprécie l’intensité des rencontres et le fait d’avoir régulièrement un suspens intense jusqu’à la fin du match.

Ca tombe bien, l’Euroleague (la coupe d’Europe de Basket) a repris tout récemment.

Il n’est pas évident de trouver des informations sur la manière d’acheter des billets.

Je repère cependant que le match Fenerbhace – Khimki Moscou est disponible à la vente sur le site Mobilet.

Le site est bien fait, je vérifie qu’il s’agit bien d’un site officiel et je pose mon dévolu sur une place à 70 TL.

Tout se passe bien jusqu’au moment de payer : j’essaie avec deux cartes bancaires différentes, échec ! J’ai un message « Your credit card is not allowed to online shopping »

Je contact le support par mail qui revient très rapidement vers moi et qui m’explique que ça ne marche pas toujours avec les cartes étrangères. Mon interlocuteur m’explique qu’il y a aussi une histoire de 3D secure qui ne se déclenche qu’à partir de 100 TL.

J’essaie donc d’acheter deux billets : un à 70 TL et un autre à 50 TL pour atteindre les 100 TL. 3D secure se déclenche en effet et je reçois en effet le SMS de ma banque. Sans succès, échec de nouveau.

En dernier recours, le support m’explique que je peux acheter des places directement au stade le jour du match si il reste des places, ou alors me rendre dans un centre commercial où une boutique commercialise les places.

C’est le choix que je fais et je me rends donc dans la boutique Hifimyfi du centre commercial Kanyon.

Le vendeur parle anglais et l’opération se fait en quelques minutes. Vous devrez simplement indiquer votre numéro de téléphone et numéro de passeport.

Je récupère un ticket physique mais je peux aussi le récupérer de manière dématérialisée sur l’application Mobilet de mon smartphone.

Le match se déroule côté asiatique au « Ülker Sports Arena », enceinte moderne (ouvert en 2012) d’une capacité de 15 000 places.

D’où je suis, le trajet est long (plus d’une heure) et je dois enchaîner un tramway, un métro et un bus pour être déposé au pieds du stade.

La billetterie est ouverte, j’aurais pu acheter ma place directement au stade.

Fouille assez symbolique pour atteindre l’abord du stade, je repère facilement la porte d’entrée grâce à mon numéro de tribune.

Portique où l’on doit scanner notre billet et deuxième fouille un peu plus poussée.

J’arrive enfin dans le stade. Ouahou, c’est immense ! J’ai déjà assisté à un match à l’American Airlines Arena de Miami qui est un peu plus grand mais je n’avais pas souvenir que c’était si impressionnant.

Etant donné que j’ai pris une place bon marché, je suis dans la partie haute de l’enceinte mais la visibilité est bonne malgré tout.

Le match commence et les tribunes sont assez loin d’être remplies.

Comme je vous l’ai dit je ne suis pas un grand suiveur de basket, le seul joueur que je connais est le français de Fenerbahce Joffrey Lauvergne.

Le début de match ressemble à un concours de 3 points, l’adresse est au rendez-vous des deux côtés.

Fenerbahce prend cependant rapidement le dessus et atteint la mi-temps avec un confortable +11 au compteur.

Le début du 3e quart temps est cependant terrible et Moscou inflige un 10 – 0 au club turc.

Les russes manqueront même de prendre l’avantage lors d’un 63 – 63 (de mémoire), possession à suivre.

C’est le moment où l’entraineur d’Istanbul abat sa botte secrète en faisant entrer l’américain Bobby Dixon. Je ne le connais pas mais il est acclamé par le publique.

Ce tout petit gabarit pour un basketer (178 cm) va martyriser Moscou en inscrivant 14 points en 12 minutes avec un magnifique 4/5 au 3 points.

Les moscovites ne s’en remettront pas et Istanbul s’impose 93 – 85.

Le français Lauvergne ne jouera que 9 minutes. Son entrée est prometteuse avec 2 paniers inscrits très rapidement mais un 0/3 au lancer franc vienne ternir sa prestation.

L’ambiance était très sympa même si je m’attendais à un volume sonore plus important. Les supporters savent mettre la pression sur l’adversaire et encourager leur équipe dans les moments critiques.

J’étais positionné en bloc 414. Le (petit) groupe de supporter se trouvait dans le virage à ma droite, partie basse. Donc si vous voulez être au plus proche de l’ambiance, il faut réserver une place dans les blocs 118, 119, 218 ou 219.

Le retour est assez compliqué : j’attends longuement un bus qui n’arrive pas, entre dans un mini-bus qui va dans ma direction et qui m’avance un peu avant de finir en taxi, option que j’aurais dû prendre dès le départ.

Résumé vidéo du match ici : https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Euroligue-le-fenerbahce-domine-le-khimki-moscou/950552

Istanbul (Turquie) #5 : Cérémonie de Derviches Tourneurs au Centre Culturel Silivrikapi (Silivrikapı Mevlana Culture Center)
Istanbul (Turquie) #4 : Petit-déjeuner turque, Mosquée Bleue, Citerne Basilique
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.