Les 16 applications à avoir pour partir en tour du monde

En bons technophiles, notre smartphone est un précieux compagnon de voyage. Voici un récapitulatif des applications que nous utilisons.

Booking / Agoda

Incontournables applications de réservations de chambres, Booking et Agoda proposent des logements absolument partout sur la planète.

Vous ne le savez peut-être pas mais Agoda appartient au groupe… Priceline, tout comme Booking ! Vous retrouverez donc quasiment les mêmes offres sur les deux applications.

Booking est plus complet et propose des hôtels qu’on ne retrouvera pas sur Agoda (sauf en Asie où Agoda a un catalogue plus fourni).

Agoda a cependant un double intérêt :

  • Des offres « spécial application mobile » permettent de temps en temps de bénéficier d’un meilleur prix.
  • En Asie, il est souvent possible de payer en ligne alors que Booking propose une simple réservation avec un paiement sur place. Bien pratique quand on préfère payer par carte sans risque.

HostelWorld

Service spécialisé dans la réservation en auberge de jeunesse, HostelWorld propose certains établissements économiques qu’on ne trouve pas sur Booking.

Dans certains cas, une auberge peut afficher complet sur Booking mais avoir encore des lits disponibles sur HostelWorld.

Sur HostelWorld, il faut payer en ligne une partie du prix en guise d’acompte ce qui peut être pratique en Amérique du Sud où il faut tout payer en cash (et c’est toujours un peu galère et ça coûte cher de retirer du cash).

Airbnb

Célèbre service pour réserver un logement chez un particulier. On l’a peu utilisé durant notre voyage car le process est tout de même assez lourd : réserver, attendre la confirmation du propriétaire, se fixer un rendez-vous, … peu évident quand on change d’endroit tous les 3 jours en moyenne.

Nous étions tout de même bien contents d’avoir cette alternative dans les zones hors de prix comme Singapour, Macau ou le Paraguay en pleine période de carnaval.

Cliquez sur ce lien de parrainage pour bénéficier d’un bon de 35 € 

Uber

Service au combien critiquable pour son rôle sociétal, il faut bien avouer qu’en tant que client, c’est un service génialissime !

Présent dans (presque) toutes les grandes villes du monde, Uber permet d’appeler un véhicule qui viendra vous chercher où que vous soyez même si il n’y a aucun taxi à l’horizon.

Généralement moins cher qu’un taxi, on évite la fatigante phase de négociation et le risque de se faire arnaquer. Même pas la peine de sortir de cash puisqu’on paie via l’application.

Un Uber a essayé de nous arnaquer à Santiago en n’arrêtant pas la course après nous avoir déposé. Uber nous as remboursé l’intégralité de la course !

Bénéficiez d’une course gratuite avec le code uberUBERTOP

Si vous allez en Asie, le grand concurrent d’Uber s’appel Grab (code promo Grab : GRABTOURDUMONDE)

En Europe centrale et en Europe de l’Est, Taxify est très populaire.

Google Maps

Sans doute l’application la plus utile du monde, surtout pour un voyageur sans sens de l’orientation comme moi.

Quel plaisir de pouvoir déambuler au hasard dans une ville inconnue sans risquer de se perdre.

Deux astuces à connaître :

  • Il est possible de définir des zones « hors connexion » pour pouvoir utiliser l’application sans être connecté à internet.
  • La possibilité de « taguer » des lieux pour les mettre en évidence sur la carte : votre hôtel, le terminal de bus, …

Dans certains pays, il n’est pas possible de télécharger des zones « hors connexion », l’application Maps.me est dans ce cas une excellente alternative.

Taux de change

Indispensable quand on change de monnaie toutes les 3 semaines. Nous l’utilisons bien entendu pour convertir les prix en euros mais également pour vérifier si les taux proposés par les bureaux de change sont corrects.

Wifi Map

Découverte sur le tard, cette application est géniale ! C’est une application communautaire qui répertorie les réseaux Wifi… et leur mot de passe.

Le taux de succès n’est évidemment pas de 100% car le mot de passe peut avoir changé ou mal avoir été renseigné mais je suis très agréablement surpris par la qualité de la base.

Il est possible de classer les réseaux Wifi par distance mais également par date d’update du mot de passe pour maximiser les chances que ça fonctionne.

La fonctionnalité de téléchargement d’une base hors ligne est également très appréciable : je viens de télécharger toute la base de Rio De Janeiro (18 368 hotspots WiFi !).

L’application est gratuite mais la pub’ assez envahissante. J’ai payé avec plaisir les 2 euros nécessaires pour la supprimer.

Google Photos

Utilisant mon smartphone en guise d’appareil photos, l’application Google Photos synchronise mes photos dans le cloud dès que je suis connecté à un WiFi.

Plus de stress de perdre mes photos. Je m’en serais voulu à mort si j’avais perdu tous mes clichés d’Afrique du Sud et d’Inde lorsque j’ai cassé mon téléphone au Népal !

En plus de ça, Google Photo va classer vos photos par lieux, par thématiques, par dates, … et même vous proposer des montages ou des retouches.

TripAdvisor

Application indispensable utilisée quotidiennement pour choisir nos hébergements (et notamment fuir les bed bugs). Elle nous as permis d’éviter de nous retrouver dans des taudis ou de manger dans des endroits infects.

A utiliser en connaissance de cause cependant : les endroits les mieux notés sont ceux où il y a le plus de touristes… Pas l’idéal pour sortir des sentiers battus.

Pour les restaurants, on préfère demander conseil aux locaux.

WhatsApp

Je suis vraiment impressionné à quel point cette messagerie instantanée rachetée par Facebook est populaire à travers le monde.

C’est super pratique de pouvoir ainsi réserver le taxi qu’on avait déjà pris à l’aller, poser des questions à un guide ou prévenir son hôtel qu’on est en retard, …

En Amérique du Sud, beaucoup d’opérateurs proposent des offres WhatsApp illimité pour un prix dérisoire (même pour les cartes prépayées).

Dans certaines régions, WhatsApp n’est cependant pas la messagerie la plus populaire. En Thaïlande ou au Japon il s’agit de Line. Aux Philippines il s’agit de Viber. En Chine c’est WeChat, …

OpenVPN

Pas évident à configurer pour des débutants, OpenVPN nous permet d’une part de crypter et sécuriser une connexion (indispensable lorsqu’on utilise tout le temps des WiFi publics) et d’autre part de surfer avec une IP française (pratique pour éviter d’être sans arrêt redirigé vers les versions espagnoles d’un site ou pour regarder des vidéos ayant des restrictions géographiques).

Google Translate

L’application de traduction de Google est de plus en plus impressionnante ! Elle nous as permis de nous faire comprendre par des chinois qui ne parlaient pas un mot d’anglais. Sa fonctionnalité de réalité augmentée est bluffante, nous avons pu traduire des affiches ou des menus en mandarin !

Il est possible de télécharger les langues souhaitées pour pouvoir utiliser l’application sans connexion à internet, mais à une qualité moindre (une seule traduction proposée, et pas de possibilité de traduire l’audio en temps réel).

MosaLingua

Application préférée d’Anh pour apprendre les langues étrangères. Elle l’a utilisée assidument pendant notre séjour en Amérique du Sud pour apprendre l’espagnol et le portugais, en parallèle avec la méthode audio Michel Thomas.
L’appli se base sur la méthode de répétition espacée, une méthode de mémorisation très efficace et scientifiquement prouvée (la répétition espacée) : il faut réviser régulièrement (5mn/jour) mais peu. Car plus un mot est ancré dans la mémoire à long terme, plus les révisions sont espacées, ce qui représente un gain de temps énorme. Pour savoir si le mot est ancré dans la mémoire à long terme, l’utilisateur, lors de la révision, signale à l’application s’il est facile ou non pour lui de se rappeler de ce mot.

L’application est payante (4,99€) mais cela vaut l’investissement. Anh a téléchargé le package de 7 langues à 18€ pour notre prochain tour en Europe.

Podcast Addict

L’application que je recommande pour ceux qui sont sous Android.
Sur iPhone, il y a une application Podcast pré-installée sur le téléphone et liée à App Store.

J’écoute beaucoup de podcasts, notamment lors de nos longs trajets de bus. Anh préfère écouter des chaînes de podcasts consacrées à l’apprentissage des langues étrangères.

L’intérêt des podcasts c’est qu’on peut les télécharger et les écouter en hors ligne.

Kindle

Anh utilise cette application pour avoir le Lonely Planet, des guides de conversations et de gros bouquins sur son téléphone.

Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.