Environs d’Essaouira #2 : Visite du souk Had Draa (Maroc)

Comme vous le saviez peut-être, nous sommes actuellement à Essaouira pou 1 mois. Le propriétaire de notre appartement à Essaouira nous a conseillé de visiter le souk d’Had Draa qui a lieu tous les dimanches et se situe à une vingtaine de kilomètres d’Essaouira.

Il s’agit d’un marché berbère authentique, loin de l’attrape touriste de la medina. Notre propriétaire nous conseille de nous y rendre le matin car le marché des bestiaux termine assez tôt.

Anh préfère faire la grasse matinée, c’est donc seul que je m’apprête à y aller.

Le propriétaire nous avait indiqué que des taxis collectifs partaient de la gare pour s’y rendre.

Je pars donc à 8h et me rends à la gare de bus CTM qui se trouve à 5 minutes à pieds. La place de la gare est étrangement déserte, je trouve quelqu’un pour me renseigner : les taxis ne partent pas de la gare CTM mais de la gare routière. Fail !

Je trouve rapidement un taxi pour m’y rendre (7 dh, prix fixe pour toutes les courses à l’intérieur d’Essaouira). Je lui explique où je me rends, il me demande alors si je veux prendre un taxi collectif (10 dh) ou un minibus (6 ou 7 dh).

Il me conseille de prendre un taxi. Arrivé à la gare, il me trouve lui même un taxi collectif qui part aussitôt.

C’est un taxi classique, voiture 5 places mais qui va prendre 4 voyageurs à l’arrière et deux voyageurs sur le siège passager avant 😀

Je partage donc le siège de devant avec quelqu’un d’autre. C’est serré mais heureusement, la route est très bonne et nous mettons 30 petites minutes pour nous y rendre. Je m’inquiétais de ne pas avoir confirmé le prix avec le chauffeur mais pas de mauvaise surprise, c’est bien 10 dh.

Mon taxi collectif

Arrivé à Had Draa, la zone est en pleine ébullition. Le ventre vide, je m’achète un bon morceau de pain tout chaud pour 1 dh. Le souk est organisé en « section thématique » et je me mets de suite à la recherche du marché des bestiaux. Je trouve assez rapidement mais je vous laisse tout de même le point précis sur Google Map car ce n’est pas si évident que ça : https://goo.gl/maps/5pvvXBXgmTt

Le marché à bestiaux se trouve sur une grande place où l’on trouve plusieurs zones : les dromadaires, les chevaux, les vaches, les ânes, les moutons et les chèvres.

Même si je ne comprends évidemment rien, je sens que les négociations sont difficiles et certains élèvent la voix. Ça me fait un peu mal au cœur de voir les animaux entravés pour éviter qu’ils ne prennent la poudre d’escampette. Les ânes ont les deux pattes avants liées. Les moutons sont mêmes regroupés et attachés par la tête…

Une fois une vente conclue, certains utilisent l’animal comme moyen de locomotion pour repartir. D’autres les font entrer tant bien que mal dans un véhicule.

Après avoir passé un peu de temps dans cette zone, je remonte et passe par la zone boucherie. Je ne m’attarde pas trop car il faut avoir l’estomac bien accroché, en début de matinée c’est un petit peu difficile. Je fais attention où je mets les pieds pour passer au dessus des rivières de sang…

Des tentes de repos sont disponibles pour boire un thé ou pour manger des grillades. En temps normal ça me ferait très envie, mais pas maintenant 😀

Je déambule ensuite dans le souk. Il ne faut pas hésiter à se perdre un petit peu et passer du temps sur place, c’est vraiment authentique et je ne croiserais qu’une poignée de touristes durant mes 2h sur place.

Je passerai successivement dans la zone fruits et légumes. 

Un peu plus loin, je suis intrigué par des petites tentes alignées : il s’agit de coiffeurs / barbiers ! J’hésite un peu à l’idée de me faire raser car c’est une expérience locale que j’aime bien faire mais la perspective d’avoir la peau irritée sans pouvoir me rincer me décourage.

Dans une autre zone encore, on voit des vendeurs proposant des produits du quotidien, du matériel pour les pêcheurs ou encore des chaudronniers travaillant des métaux.

A partir de 10h30 il commence à y avoir beaucoup de monde et c’est moins agréable de déambuler, je vous conseille donc de venir le plus tôt possible.

En me dirigeant vers la zone des taxis avec l’intention de rentrer, je suis abordé par un local qui me dit bonjour et me souhaite bienvenue. Je me mets en « mode alerte » car je sens bien qu’il est trop gentil pour que ce soit désintéressé.

Il me demande si j’ai vu les dromadaires, oui. Si j’ai vu les barbiers, oui. Les chaudronniers, oui. A priori j’ai donc vu le principal 🙂

Je lui explique que je vais prendre un taxi collectif pour rentrer à Essaouira. Il me parle alors d’un bus qui coûte 5 dh et m’y amène (il s’agit bien d’un vrai grand bus et pas d’un mini-bus). Au moment de le quitter, il me demande « Est-ce que tu as 2 ou 3 dh pour prendre un thé ? Si tu n’as pas c’est pas grave ». Ahaha, je savais bien que ce n’était pas désintéressé !

Comme il m’a appris quelque chose (le bus), je lui offre son thé de bon coeur.

Le bus est clairement un bon plan, moins cher et bien plus confortable que le taxi collectif où nous sommes serrés comme des sardines. Mon voisin m’a même offert une clémentine 🙂 Entrez dans le bus sans ticket, quelqu’un viendra vous vendre un ticket.

Arrivé à Essaouira, je profite d’un arrêt demandé par quelqu’un pour descendre juste à côté de notre Airbnb, je n’aurais même pas à prendre un taxi depuis la gare routière pour rentrer chez moi.

Je vous recommande vraiment cette visite authentique très dépaysante, je suis ravi de cette découverte 🙂 Il y a vraiment très très peu de touristes, vous ne passerez donc pas du tout inaperçu mais ça ne m’a posé aucun problème, les gens vont vous remarquer sans pour autant vous solliciter, c’est vraiment un souk pour les locaux. A noter qu’il y a très peu de femmes, je vous recommande de vous couvrir si vous souhaitez éviter d’être dévisagés. 

Budget

Taxi pour vous rendre jusqu’à la gare routière d’Essaouira : 7dh (demandez à votre chauffeur de vous trouver le taxi collectif et laissez lui un petit pourboire).

Taxi collectif pour se rendre au souk d’Had Draa : 10 dh (possible de prendre un mini-bus pour 6 ou 7dh ou encore un bus pour 5 dh mais je ne les ai pas vus).

Bus pour rentrer : 5 dh.

 

[Réflexion] #4 : Mes Livres de Développement Personnel
Essaouira (Maroc) #1 : Premières impressions
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.