Tour du Monde 5 continents | 2017 - 2018 - 2019

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Punta del Este (Uruguay) : plages de rêve

Si vous êtes du genre à aimer des plages à perte de vue, vous trouverez votre bonheur à Punta del Este.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment y aller

Nous prenons un Uber pour aller au terminal Tres Cruces à Montevideo. La course coûte 130$UR, 2 fois plus cher que si on avait pris le bus public CA1 (30$UR par personne). La compagnie COT est une des deux compagnies assurant le trajet Montevideo – Punta del Este (je vous mettrai les horaires en bas de l’article). Les bus sont super confortables même s’ils sont beaucoup trop climatisés.

Où séjourner ?

Comme vous pouvez le voir sur le plan, Punta del Este est ce petit bout de terre qui vous donne accès à deux superbes plages aux styles différents : à droite la Playa Brava de l’Océan Atlantique, avec beaucoup de vagues… et à gauche la Playa Las Delicias, beaucoup plus calme. En marchant 3-4 rues, on peut choisir la meilleure plage de l’instant T pour son bronzage, ou les meilleurs vagues pour surfer… ou pas.

Quand on sait que même les brésiliens viennent ici pour profiter de la plage, on comprend que Punta del Este est une destination incontournable quand on met les pieds en Uruguay.

Malheureusement, cela fait augmenter aussi les prix en été : pas possible de trouver des pizzas pour moins de 300$UR (10€) ou des dortoirs à moins de 15€ le lit. Même les prix affichés au supermarché sont élevés…

Nous arrivons cependant à trouver l’auberge la mieux placée de Punta del Este, à quelques rues du terminal de bus et à 2-3 rues de chaque plage (Tas D Viaje Hostel Surf Camp). L’hostal a une petite terrasse donnant sur la rue et un grand jardin avec hamacs. Presque toutes les chambres sont climatisées, et tout est super propre. Je vous le recommande vivement ! Attention, vous tomberez sûrement sur des auberges moins chères à Maldonado (la ville d’à côté), mais c’est un peu loin de Punta del Este. Le fait de choisir un hébergement à Punta del Este permet de choisir le type de plages qu’on aime, c’est plus fun. 

Activités

Dès qu’on sort du terminal de bus de Punta del Este, on voit la sculpture La Mano o Los Dedos de l’artiste chilien Mario Irarrázabal. Je crois qu’elle a été repeinte car ça ne ressemble pas trop aux photos que j’ai vues sur Internet.

Cette sculpture est en face de Playa Brava, celle avec beaucoup de vagues. Il y a une école de surf à même la plage, pour ceux qui veulent apprendre un nouveau sport.

Là, on voit seulement deux petites plages mais en continuant tout droit, on découvre une autre plage de plusieurs km de long. Surprise : l’eau est un peu froide, mais une fois qu’on arrive à entrer dans l’eau, tout va bien (le soleil aide beaucoup). On peut louer un parasol (200$UR) et des chaises pliantes (100$UR chacune) pour toute la journée. C’est tellement cher que la plupart des gens viennent avec leur propre matos. Cependant, bronzer à même le sable sur sa serviette n’a pas l’air d’être tendance ici. Tout le monde est déjà super bronzé, je crois qu’ils ne cherchent pas à l’être encore plus 🙂

Par contre, de l’autre côté, l’eau est beaucoup plus calme avec une plage longue de plusieurs km.

Le port fait penser à Saint Tropez 🙂 avec des guest stars qui sont des lions de mer dans l’eau ou en train de bronzer. On peut s’en approcher de près, même pour les entendre râler 😀

Le vent souffle en permanence, mais ce n’est pas comme le Mistral non plus, ni comme le vent en Patagonie, c’est un vent agréable, qui n’est pas destiné à soulever de la poussière pour en mettre dans nos yeux.

La réceptionniste nous conseille d’aller regarder le coucher de soleil à Punta Ballena. On peut prendre n’importe quel bus depuis le terminal de bus (en direction de Montevideo) et demander de descendre à Punta Ballena (environ 75$UR/personne). Il y a un balcon prévu pour ça.

Le coucher de soleil est effectivement très impressionnant. Je pense que c’est le plus beau coucher de soleil depuis notre départ en tour du monde.

Et pour le retour, il suffit de héler le premier bus, il y a de nombreux bus publics passant devant et qui vous ramènent à Punta del Este (75$UR/personne).

Il y a 2 îles à côté. La première a des plages de rêve. La deuxième abrite une grande colonie de lions de mer. On ne peut pas s’arrêter sur cette ‘île mais on peut faire de la plongée, du snorkelling et nager avec des lions de mer, à partir de 60 dollars US.

Nous sommes restés à Punta del Este 3 nuits, ce qui est suffisant pour faire horriblement mal à notre portefeuille 😀

Et puis, cela fait longtemps que nous ne sommes pas en dortoirs. Nous redécouvrons la joie de la vie commune, surtout avec une autrichienne qui allume la lumière à 2h du matin et qui parle fort et rigole fort, et qui nous demande ouvertement « de quelle règle on parle » quand on lui demande de baisser la voix et respecter les règles de politesse de base. Elle et ses potes ne se calment que quand je switche en espagnol pour leur faire comprendre que je ne suis pas une « américaine parce que je parle anglais ». Soudainement, ils comprennent mieux la différence entre « chuchoter » et « parler ». Je n’ai encore jamais vu quelqu’un s’offusquant à ce point pour une règle de base à 2h du mat’. Le lendemain, la réceptionniste accepte notre demande de changer de chambre. Ce genre de situations doit arriver de temps en temps car elle a tout de suite compris le pourquoi du comment.

Partie 2 : Conseils pratiques

Bus : horaires de départ/retour depuis Montevideo et les tarifs (cliquez sur l’image pour zoomer)

Budget

  • Bus Montevideo -> Punta del Este : 272$UR/personne
  • Bus Punta del Este -> Punta Ballena : 75$UR/personne
  • Hébergement : Tas D Viaje Hostel Surf Camp, 18 dollars US/lit en dortoir, à payer en cash (sinon +10% avec un paiement par carte)
  • Nourriture :
    • de 440$UR/repas pour deux (menu du jour, style fast-food, paiement en cash) à 1200$UR (deux bonnes pizzas, ou de la viande grillée ou des sushis, paiement par carte possible pour récupérer les 22% de TVA)
    • Cocktails : 250$UR
    • Evitez les mini markets, préférez de vrais supermarchés comme El Dorado

Ici, il y a beaucoup de magasins « duty free » qui vous remboursent directement la TVA (cette info sera bien sûr communiquée avec un énorme sticker sur les vitres).
Comme partout en Uruguay, le paiement par carte de crédit/débit étrangère vous permettra de récupérer automatiquement 22% de TVA dans les restaurants.

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Tour du Monde 5 continents | 2017 – 2018 – 2019

Theme by Anders Norén