Playa Larga (Cuba) : plages de rêve et sable fin

Comme Playa Giron, Playa Larga fait partie de la baie des cochons. Les plages ici sont plus belles, mais cela un coût.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment y aller ?

Depuis Playa Giron, nous prenons le shuttle (bus turistico) Guama Tour à 10h (3CUC/personne) et arrivons à Playa Larga à 10h30. A la sortie du bus, un cyclo nous aborde et nous propose 2CUC pour nous amener à notre casa (à 1,5km). C’est 1CUC normalement, mais on accepte car on a la flemme de négocier.

 

Jour 1 :

Notre casa est « Casa de Yeni ». Les hôtes parlent très bien anglais, mais on se parle beaucoup en espagnol pour que je pratique un peu. Les hôtes cubains ont l’habitude de bien articuler pour se faire comprendre par les touristes. Cependant, quand ils se parlent entre eux, je ne comprends rien.

Comme d’habitude, nous avons droit à une boisson de bienvenue offerte par la casa, pendant que Yeni note nos numéros de passeports et nous présente les « must-see » de la région. On lui demande de réserver un bus pour aller à la Cueva de los Peces le lendemain.

Nous sortons déjeuner et tombons sur un restaurant local qui vend des pizzas. Le prix est en moneda nacional, c’est pas cher du tout : 15CUP pour la pizza la plus chère (0,7€). Les cubains mangent les pizzas comme des tacos, en les pliant en deux. La pizza est délicieuse !

A la place principale, devant le supermarché Los Cocos, on trouve enfin un accès Internet (cela fait 3 jours que nous ne nous sommes pas connectés, une éternité pour des drogués comme nous). Pour la peine, on reste 1h. C’est là où je découvre une très bonne nouvelle venant de ma soeur. Elle me dit que le bracelet brésilien que je lui a offert, au retour de notre séjour à Rio, lui a porté chance ! C’est un bracelet où l’on fait un vœu en le nouant et quand le nœud se défait, le voeu se réalise.

Nous passons devant une école primaire et décidons de donner une partie des stylos que nous avons à cette école. J’ignore s’ils en ont encore besoin car ça a été un flop total, l’accueil est limite froid. Nous avons trop l’impression d’être ces impérialistes/colons ignorants qui prennent les gens de haut.

20 minutes plus tard, nous croisons une dame sur la plage qui nous arrête pour nous demander si on aurait du savon/shampooing ou vêtements à donner. Rhalala, on en avait il y a 4 jours.

Note : notre donation de stylos a fait un flop car les écoles reçoivent déjà des stylos de la part du gouvernement. Notre proprio de casa nous a dit que les petits savons, shampooings, échantillons de parfums etc. seraient plus utiles car beaucoup de touristes viennent déjà avec des stylos.
Un petit chien nous suit depuis que nous avons la pizza. JB lui donnera même deux gros morceaux. Il nous suivra jusqu’à la plage de Caleton, une belle plage de 2km de long. La plupart des casas sont proches de la plage de Caleton, et non de la Playa Larga.

On s’installe dans un restaurant qui donne sur la plage, sous les cocotiers. Le paysage est magnifique, la plage est incroyable ! Eau transparente à 180° ! Il y a très peu de vent, l’eau arrive jusqu’aux cuisses, les coraux sont présents mais pas envahissants. On se demande ce qu’on a fait pour mériter autant de bonnes choses.

Du côté gauche de la plage, il y a un peu plus de coraux et de rochers. Les enfants s’amusent à pêcher depuis un paddle. L’eau est verte pastel et transparente. C’est une très jolie plage, mais je préfère quand même Punta Perdiz : là-bas, l’eau est plus profonde d’où la couleur turquoise plus foncée.

Après une sieste bien méritée, nous revenons à la plage Caleton en fin d’après-midi pour découvrir une plage souillée par le vent et les vagues. L’eau devient boueuse. Quelle déception ! Nous tentons de nous échapper du vent et retrouver une eau limpide en allant à une autre du côté du centre de plongée, mais celle-ci est pleine d’algues, de puces de sable, et il y a des morceaux de verre dans le sable…

Heureusement que le dîner se passe bien. Nous dînons à un restaurant donnant sur la plage, qui a eu la bonne idée d’inviter un groupe de musique très sympathique.

Jour 2 : Cueva de los Peces

Cueva de los Peces est un site très intéressant pour les fans du snorkelling. D’un côté de la route, on peut nager dans une faille de plaque tectonique inondée avec 70m de profondeur. De l’autre côté, on accède à la baie avec de l’eau turquoise transparente pleine de poissons colorés.

On ne peut malheureusement pas y aller en bus turistico (3CUC/personne) car les horaires du bus depuis Playa Larga nous auraient obligés d’y rester seulement 1h. Cependant, depuis Playa Giron, les horaires de ce bus s’y prêtent particulièrement (arrivée à 10h15 et départ à 15h45).

Du coup, on a dû réserver un autre bus, le « bus des plongueurs ». A 9h, il vient nous chercher à la casa pour nous amener à Cueva de los Peces. Il a des airs de bus scolaire américain, c’est trop chou (il n’est pas américain mais canadien). Plus d’infos pratiques sur l’itinéraire de ce bus en bas de l’article.

Comme nous avons déjà été à Punta Perdiz, nous demandons à être déposés directement à Cueva de los Peces tandis que les autres vont à Punta Perdiz. On les retrouvera vers 14h30.

 

Nous allons d’abord à la faille tectonique. Un allemand qui a l’air expert en poissons est en train d’expliquer à sa famille les poissons qu’il a vus en faisant du snorkelling. Il a même une petite fiche avec noms et images des poissons, le genre de fiches que vous tend votre prof de plongée.

J’en profite pour lui demander la visibilité de l’eau (moyenne selon lui), et les endroits où il a vu les poissons (près des rochers pleins d’algues).

Le fait de savoir à l’avance que ce « trou » /cenote fasse 70m de profondeur ne m’aide pas ! Rien que d’imaginer une telle profondeur m’effraie particulièrement. J’y ai fait 3mn de snorkelling top chrono, paralysée par ma peur, tandis que JB nage comme un poisson dans l’eau. Il n’a pas vu beaucoup de poissons (la visibilité est moyenne à cause du mélange d’eau salée/eau douce), mais les couleurs sont très belles justement grâce à ce type d’eau particulière. A 2m de profondeur, il y a comme un courant d’eau chaude.

 

Un groupe de touristes donne du pain aux poissons, on peut apercevoir un grand poisson bleu façon Dorothy dans Nemo (mais ce n’est pas Dorothy car ce poisson est très très grand). Les autres petits poissons sont moins colorés mais très mignons aussi.

 

On traverse la route pour faire du snorkelling, cette fois, dans la baie. L’eau est turquoise et transparente comme à Punta Perdiz, mais les coraux sont presque tous morts sur 30m. Ici, il y a un gros banc de poissons qui aime être à proximité de l’échelle qui donne accès à la mer. Du coup, on n’a pas besoin de trop s’éloigner pour profiter du spectacle. il y a beaucoup plus de poissons qu’à Punta, mais la plage est moins jolie.

 

Là encore, un touriste nourrit les poissons avec du pain, et on se trouve encerclés par une centaine de poissons de toutes les couleurs. Ils calculent bien leur mouvement car aucun ne nous a touchés. Je trouve ça dommage de nourrir les poissons de cette manière, déjà ce n’est pas leur aliment naturel. En plus, ça rend le snorkelling trop facile et ça réduit l’émerveillement de la découverte.

Un banc de poissons ignore complètement la distribution de pain. JB le suit, et il est récompensé par un spectacle encore plus grandiose : un autre banc de poissons 5 fois plus nombreux. ils sont en plus très jolis avec des nageoires violets.

 

Pour conclure, je préfère quand même le snorkelling à Punta Perdiz. Je trouve le lieu plus préservé alors que Cueva de los Peces, dont l’entrée est gratuite, attire beaucoup trop de touristes qui viennent nourrir les poissons juste pour prendre une photo. Cependant, si vous avez du temps pour visiter les deux, je les conseille vivement lors de votre passage à Playa Larga/Playa Giron.

 

Nous passons le reste de l’après-midi à la plage Caleton qui a retrouvé son eau limpide (car il y a moins de vent qu’hier aprèm). Le soleil joue au cache-cache, ce qui rend la baignade un peu froide à cause de ce petit vent en permanence. Sur la plage, un masseur propose des massages de 45mn et il a tellement de succès que les gens se battent pour se faire masser.

Ce soir, nous choisissons de dîner à notre casa. Le dîner est royal, on a chacun 1 poisson et demie, du ceviche à l’entrée, du riz, des pommes de terre à volonté et une glace en dessert.

 

Jour 3 : Playa Larga

Aujourd’hui est notre dernier jour à Playa Larga. Nous changeons de casa car la nôtre n’a pas de dispo pour la 3ème nuit. C’est l’hôte de notre casa actuelle qui s’est débrouillé pour nous trouver une casa au même prix et de même qualité (chez son voisin en fait).

 

Il ne nous reste que 200CUC alors que nous devons régler 165CUC ce soir aux deux casas, ce qui nous laisse juste de quoi payer le bus Viazul de demain (15CUC) et un déjeuner (20CUC).

 

Un passage rapide du bureau de change nous rappelle qu’on est le vendredi saint et tout est fermé. Heureusement, ce bureau sera de nouveau ouvert demain samedi matin. En attendant, on retire 150CUC au distributeur pour nous garantir de quoi survivre jusqu’à lundi, au cas où les bureaux de change décident de faire un week-end prolongé (lundi de Pâques). Très peu de cubains sont croyants mais ils profitent tout de même des jours fériés religieux. Les enfants, pendant la Semaine de Pâques, seront dispensés d’école, pareil pour Noël.

 

Que ce soit via distributeur ou au bureau de change, le taux de change appliqué n’est pas très avantageux : l’état prend d’office 3-4% sur toute transaction financière…

On insère ma carte VISA au distributeur… et il ne se passe rien ! L’écran reste inchangé « insérez votre carte ». JB et moi commençons à paniquer et à appuyer sur tous les boutons. Il y a bien le logo VISA sur le distributeur pourtant ! Si ma carte est avalée par le distributeur, et la banque fermée, il va falloir faire opposition ! Heureusement qu’on reste toujours devant le distributeur, puisque 20 secondes plus tard, un autre écran s’affiche « saisissez votre code ». En fait, le système est juste super lent ! Ma carte n’a pas été avalée. OUF !

 

Au distributeur, on croise un couple italien qui n’attire pas à retirer de l’argent malgré leurs 3 cartes bancaires. Quant aux américains, il ne faut même pas essayer, les cartes américaines ne sont pas acceptées.

 

Note to myself : à Cuba, il vaut mieux avoir trop de cash (en CUC) que juste assez. On ne peut compter ni sur les bureaux de change, ni sur les distributeurs. Et puis Cuba est un pays safe, on peut avoir beaucoup de cash sur soi (près du corps quand même) sans se faire égorger.

 

Nous prenons ensuite un cyclo (ou taxi-bicyclette) pour 1CUC pour nous éviter 21mn de marche sous le soleil jusqu’à la grande plage principale Playa Larga, à gauche du centre de plongée. Le « chauffeur » met de la musique à fond avec sa mini-enceinte et son lecteur de CD avec télécommande. Dès qu’il croise quelqu’un qu’il connaît (il connaît tout le monde en fait, c’est une petite ville), il klaxonne, fait une blague, ou alors on lui demande où il va. Je vous recommande ces taxi-bicyclette, c’est marrant, et le « chauffeur » ne se fatigue pas trop car le cyclo est bien conçu.

A la différence de la Plage Caleton où nous sommes, Playa Larga est plus locale. Il y a beaucoup plus d’arbres et cocotiers (les locaux n’aiment pas trop bronzer), le sable est plus fin, l’eau est toujours transparente et peu profonde, parfaite pour les enfants.

Un groupe de jeunes cubains joue au volleyball sur la plage, un autre groupe s’accoude au bar de la cafét. Les locaux paient en moneda nacional, et nous payons en CUC, 3 fois plus cher, car le serveur ne nous laisse pas payer en moneda nacional.

 

Pour le retour, nous devons marcher car il n’y a pas beaucoup de taxi-bicyclettes ici. On aurait dû faire comme les locaux : demander à notre cyclo de venir nous chercher à une heure déterminée.

 

Nous passerons le reste de la soirée avec notre Kindle (on lit plus que d’habitude depuis notre tour du monde mais beaucoup beaucoup plus depuis notre séjour à Cuba, faute de télé, Facebook, Twitter, Gmail…).

 

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Transport :
    • Bus touristique Playa Giron -> Playa Larga : 3CUC/personne
    • Bus des plongeurs, de Playa Larga -> Punta Perdiz -> Cueva de los Peces : 10CUC/personne (sans matos). 15CUC si location de tuba, masque et palmes en plus.
  • Hébergement : 30CUC/nuit
  • Nourriture :
    • Petit déjeuner à la casa : 5CUC/personne
    • Déjeuner à la plage : 13CUC boissons incluses
    • Déjeuner au resto de la Cueva de los Peces : seulement 2 menus : 12CUC ou 15CUC/personne. Boissons entre 1 et 3CUC
    • Dîner à la plage : 9CUC/personne
    • Dîner à la casa : 12CUC/personne, boissons non incluses
    • Pizza au restaurant locale : 15CUP (moneda nacional)
    • Eau 1,5L : entre 1 et 2CUC selon le magasin
    • Boissons à la casa : 1CUC à 2CUC

Adresse de notre casa :

Casa de Yeni – Tarifs d’Avril 2017 : 30CUC/chambre spacieuse, pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes (2 lits doubles). Portions monstrueuses au dîner (12CUC/personne) et au petit-déjeuner (5CUC/personne). Yeny et Juan Carlos parlent bien anglais et sont très patients pour répondre à toutes nos questions concernant la vie au Cuba.
Réservation par email : yenyjcarlos@nauta.cu
Réservation à confirmer par téléphone 2 jours avant :
045 98 73 85 casa
52476096 movil Juan Carlos
52477999 movil  yeny
Adresse : Ciénaga de Zapata , Caleton , playa larga ,  » casa de yeni ». Depuis l’arrêt Viazul, prenez la rue principale direction Caleton. Quand vous voyez la mer et quelques bateaux, la casa ne sera plus très loin. Elle est du côté droit de la route avec un drapeau « Tripadvisor ».

Astuces

  • Choisissez une casa à proximité de la Playa Caleton, comme nous
  • Le soleil tape fort ici, j’ai failli me brûler les bras en marchant 1km jusqu’au centre-ville sans crème solaire. N’oubliez pas de vous tartiner de crème solaire toutes les 2h.
  • Le prix acceptable pour une course en cyclo au sein de la ville (de Playa Caleton à Playa Larga par ex) est de 1CUC
  • Pour Cueva de los Peces, il est plus économique de visiter ce site depuis Playa Giron, car vous pourrez prendre le bus touristique (3CUC/personne). Les horaires s’y prêtent particulièrement (départ à 10h de Playa Giron et le bus vient nous chercher à 15h40 pour le retour). Il y a un restaurant (menus à 12CUC ou 15CUC) à côté de la cenote et plusieurs bars. Mais pas de transats au bord de la plage.
  • Cependant, si vous voulez visiter à la fois Punta Perdiz (15CUC l’entrée, déjeuner buffet inclus) et Cueva de los Peces (entrée gratuite) dans la même journée, il vaut mieux prendre le « bus des plongeurs » depuis Playa Larga
  • Si vous n’avez pas de temps pour visiter cette cenote, ce n’est pas grave, il y en aura d’autres aux alentours de Varadero, desservis par le bus touristique de Mantanzas (10CUC/personne)
  • Infos pratiques sur le « bus des plongeurs » :
    • Il faut demander à votre casa de réserver ce bus pour vous la veille. Il y a une quarantaine de places mais le bus était bien plein quand on l’a pris (Avril 2017). Dites à la casa que vous voulez le bus jaune allant à Punta Perdiz ET Cueva de los Peces.
    • Après avoir fait le tour des casas pour chercher tout le monde, le bus s’arrêtera au Diving Center à Playa Larga pendant 10 minutes pour que tout le monde puisse récupérer son matos de snorkelling et payer : 10CUC/personne si on a son matos de snorkelling, 15CUC/personne si on veut louer les masque, tuba et palmes. Le transport est gratos pour ceux qui font de la plongée. Le bus ira ensuite à Punta Perdiz, y restera 2h environ pour ensuite amener tout le monde à Cueva de Los Peces, où il reste environ 1h30
  • Les petits stands et restaurants de rue n’ont pas de change en CUC, il faut faire l’appoint ou les payer en CUP (moneda nacional). Si le prix n’est pas clairement affiché, soyez prêt à négocier. On a essayé de nous vendre des churros à 50CUP (moneda nacional), soit 10 fois le prix normal.
  • Le point de connexion ETECSA est le parc principal, devant la casa « Mercy » et le supermarché/cafet « Los Cocos »
  • Il n’y a pas de bureau de vente de tickets Viazul ici, il faut arrêter le bus sur le chemin (en face du « tank ») et payer directement au chauffeur (s’il reste des places). Demandez l’heure de passage des bus Viazul à votre casa.

Trinidad (Cuba) : une ville vieille de plus de 500 ans
Playa Giron (Cuba) : des plages turquoises incroyables
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Sarah

      1 mai 2018, 14 h 46 min

      Très très bonnes informations. Merci beaucoup, c’est très précis et utiles. Je voulais savoir comme je vais à Cuba en Novembre et voulant changer de logement un minimum de fois je voulais demander ton avis et savoir où rester pendant 3 jours entre Playa Giron et Playa Larga? À la base je voulais rester 3 jours à Playa Larga et visiter Playa Giron et les différents autres endroits que tu as cité mais le trajet du shuttle est il le même en sens inverse? Si je reste à Playa Larga est ce que je pourrais aller à Playa Giron facilement. Le shuttle passe t-il plusieurs fois par jour? Je voudrais faire la ferme aux crocodiles et ensuite après midi plage est ce possible? C’est 3 CUC par trajet de bus ou pour toute la journée? Merci d’avance. Vraiment parmis les vingtaine de site que j’ai consulté tu es de loin le meilleur.

      • Répondre Anh

        1 mai 2018, 15 h 01 min

        Bonjour, il n’y a qu’un seul bus qui circule et qui fait l’aller retour deux fois dans la journée donc on ne peut pas visiter deux endroits dans la journée car le timing est trop short. Pour plus d’infos sur le bus lisez mon autre article sur Playa Giron. Pour les plages je pense que partir depuis playa giron est plus compatible avec les horaires du bus. Donc je vous recommande de passer 3 jours a la playa giron mais attention il n’y a pas de restaurants il faudra diner chez votre casa. 3cuc c’est pour la journée il faut garder le ticket sur soi.

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.