Notre séjour à Istanbul en 2022 (Turquie)

Juste après Dubaï, nous avons alterné entre Istanbul et la France entre Novembre 2021 et Mars 2022. Nous en avons profité pour aller voir notre dentiste polyglotte préférée à Istanbul et visiter quelques lieux non visités la dernière fois. La monnaie turque est en chute libre et nous pouvons en profiter deux fois plus.

Cette fois-ci, nous profitons des prix Covid pour loger en plein centre du quartier Karakoy, à 100 mètres de la tour Galata (Galateia Residence, lien Booking) et à 10 mètres d’une station de métro. C’est un quartier très animé avec énormément de restaurants. Notre appartement a deux tables de travail, il est super bien chauffé et très calme, ce qui est appréciable car l’hiver en Turquie peut être dur. Quelques semaines avant notre arrivée, il y avait une tempête de neige et tout Istanbul s’est réveillé avec 2 mètres de neige et des problèmes de transport (of course). De mémoire, on a payé 52€/nuit. C’est l’appartement idéal pour un couple de digital nomads, on aime trop <3

Nous avons également passé quelques jours à l’hôtel The Artisans (lien Booking), un peu excentré, mais dont le confort et les infrastructures correspondent bien à notre vie de nomades : longue table au bar, restaurant avec vue panoramique, Internet haut débit, j’aime beaucoup. Pour un court voyage d’affaires, je recommande !

Je continue d’aller au hammam turc (le meilleur au monde). Mon hammam préféré Kılıc Ali Pasa Hamam, est tout en marbre. Il conserve des prix en TL (alors que nombre d’endroits à destination des touristes fixent les prix en euros ou en dollars pour ne pas être impactés par la baisse de la livre turque). Donc avec mes revenus en euros, j’ai l’impression d’être trop riche lol (570TL pour le hammam et 590TL pour le massage d’une heure sachant qu’au moment de notre séjour, le TL fluctue beaucoup, 1€ = 15TL ou 20TL).

Tour Galata

C’est notre troisième fois à Istanbul mais nous la visitons pour la première fois. Il faut acheter les tickets devant un vieux tramway (environ 10€/personne). Il vaut mieux visiter en semaine car il y a énormément de touristes (turcs) le week-end. On monte via un ascenseur et descend via des escaliers (facile).

Considérée parmi les plus anciennes tours du monde et l’un des symboles d’Istanbul, la tour de Galata a été inscrite sur la liste temporaire du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2013. Utilisée comme tour de guet d’incendie, elle était nommée également Galata Fire Tower. La tour de Galata a été construite pour la première fois par l’empereur byzantin Justinianos en 507-508 après JC. Les Génois ont reconstruit la tour actuelle en 1348-49. Elle a été endommagée par un tremblement de terre dans les années 1500. Après réparation, une baie vitrée est ajoutée à l’étage supérieur. En 1831, la tour a subi un autre incendie, deux étages supplémentaires au-dessus de la tour ont été ajoutés et le sommet de la tour recouvert de la célèbre couverture de toit en forme de cône. Le bâtiment a été réparé pour la dernière fois en 1967.

Ceux qui ont le vertige (comme moi) peuvent quand même profiter de la vue en restant à l’intérieur. La vue à 360 est très satisfaisante et vaut chaque centime.

A Istanbul, les animaux errants sont toujours traités avec beaucoup de respect. Les commerçants et habitants les nourrissent et les soignent. On voit beaucoup de chats et de chiens dormir sur les chaises réservées aux clients. Ce petit chat bien dodu est mon préféré. Il est très câlin mais tient absolument à rester près de cette porte métallique lors des câlins 😀 je ne sais pas trop pourquoi.

Sainte Sophie

Nous sommes revenus visiter la Sainte-Sophie reconvertie en mosquée. Lors de la prière, les images chrétiennes sont cachées par des voiles et l’accès à l’étage supérieur est bloqué. Nous ne sommes pas restés assez longtemps pour voir si l’accès est possible après la prière. En tout cas, on a vu que la forte fréquentation avait dégradé le bâtiment, contrairement à ce qu’on a vu la dernière fois. La seule bonne nouvelle, c’est que l’accès est désormais gratuit.

Mosquée de Çamlıca

C’est une visite que nous voulions faire depuis longtemps, mais c’est seulement lors d’une journée ensoleillée que nous avons pu nous motiver à prendre un taxi vers la mosquée de Çamlıca. Située sur le continent asiatique, cette mosquée inaugurée en 2019 est la plus grande en Turquie et domine les environs. Dès que nous avons accès à une terrasse ou autres, on l’aperçoit au loin.

Dès l’entrée, on est émerveillés par la porte et de nombreuses calligraphies arabes dorées. On dirait que la calligraphie a été créée pour cette langue, c’est tellement joli. Nous avons demandé à notre ami franco-turc à quel moment il fallait visiter les mosquées. Il a regardé les heures de prière et nous a conseillés d’y aller tôt le matin car en ce moment, les heures de prière sont très proches l’après-midi.

Cela fait trop de bien de visiter une mosquée aussi belle, sans constructions, sans bruits… car les belles mosquées anciennes sont souvent en travaux et on a trop du mal à admirer l’architecture complète à cause des échafaudages.

Par une petite porte, sortez et contournez la mosquée jusqu’à ce que vous arriviez à un endroit où vous laissez vos chaussures dans des casiers.

L’intérieur est immense et comporte plusieurs étages. Prenez le temps de tout visiter, on peut s’approcher de près des calligraphies et avoir une vision globale de la mosquée.

Comme partout, la zone de prière est accessible uniquement aux hommes, les femmes prient ailleurs, à l’abri des regards.

Il y règne une atmosphère exceptionnelle, je me sens vraiment bien ici. J’aime beaucoup beaucoup !

Nous profitons d’être sur le continent asiatique pour nous rendre à un restaurant de menemen que notre ami a beaucoup apprécié. Nous y allons en taxi et sommes déposés à côté. Je remarque un long fil d’attente devant un food truck. Intriguée, je fais la queue également. Quand je tends un billet de 50TL, on me fait signe que c’est gratos. Une heure plus tard, le camion a disparu. On n’a pas très bien compris pourquoi ils distribuaient de la nourriture gratuitement. C’est peut-être lié à la règle comme quoi les musulmans devaient donner une petite partie de leurs revenus aux pauvres. Un petit sentiment de honte nous gagne car on n’est pas pauvres lol. En tout cas, ceux qui font la queue n’ont pas l’air pauvres non plus. Bon bah on va faire des dons autrement pour rembourser ce geste de gentillesse.

En tout cas, l’ambiance sur le continent asiatique est extraordinaire. Il y a plein de monde, plein de boutiques, plein de bijoutiers… on ne sait pas où se donner la tête.

Le ferry

Nous nous dirigeons doucement vers le ferry pour regagner le continent européen. Cette fois-ci, les touristes à l’étage supérieur nourrissent les mouettes en leur balançant du pain et pendant tout le trajet d’une vingtaine de minutes, nous sommes suivis par une centaine d’oiseaux, le spectacle était inoubliable !

Le ticket du ferry peut être payé avec la carte de transport utilisée pour le métro et le tramway. Il faut savoir que l’achat de cette carte + l’achat du crédit ne sont pas intuitifs aux machines automatiques. On vous recommande vivement d’acheter la carte de transport directement dans un kiosque à journaux. Ils ne prennent pas de commission.

Dès la sortie du ferry, nous sommes attirés par une odeur irrésistible de poisson au barbecue… pour découvrir ensuite un marché aux poissons qu’on n’avait encore jamais vu auparavant. Ca alors ! Les petits poissons viennent directement des centaines de pêcheurs sur le pont juste à côté.

Et bien sûr, les stands de moules farcies pullullent la capitale. Désormais, il y a des tarifs par taille : 2TL pour les plus petites, et 3TL pour les grosses. JB en rêve la nuit et c’est son petit « dessert » le soir, même si c’est salé.

Shopping

Quant à moi, j’ai fait énormément de shopping. Pas pour moi mais pour mes copines.

Je vous ai parlé, entre autres, d’une bague faite sur mesure devant mes yeux ébahis – par un joaillier turc. Je vous recommande vivement l’expérience, surtout si vous cherchez des bagues de fiançailles ou de mariage.

Après avoir découvert un magasin qui vend des perles & bijoux en pierres naturelles pour pas cher, j’ai reçu des commandes de la part de mes copines et j’ai ramené tout ça en France ahaha 😀

Le magasin s’appelle Taş Sandığı et il y en a un pas très loin de Taksim et c’est là où je suis allée. Ce n’est malheureusement pas indiqué sur Google Maps donc allez plutôt ici (google maps), à gauche vous verrez le magasin Taş Sandığı.

Les colliers en perles (vraies perles de culture) coûtent dans les 10€ tandis que les bracelets 2€-3€ selon les pierres. J’en ai acheté pour une copine qui s’y connaît bien en pierres naturelles et elle m’a dit que certaines pierres que j’ai choisies au hasard pour elles étaient assez rares et de meilleure qualité que ce qu’elle pouvait trouver en Europe. Ils acceptent le paiement par carte bancaire. Evitez le week-end car tout le monde se bat pour remplir son panier 😀 Vous y trouverez aussi des roll-ons, guashas… c’est de la folie ! Heureusement que je ne suis pas sensibles aux pierres sinon ça aurait été irrésistible devant ces prix fous !

Restaurants

Voici quelques nouvelles adresses que nous avons découvertes. Je ne vous donne pas les prix car à cause de l’inflation en Turquie, les prix vont énormément varier dans les jours et mois qui suivent. En tout cas, convertis à l’euro, on peut très bien manger pour 5 à 10€/personne.

Bilice Kebap

Cet énorme plateau ne coûte pas grand chose, et on s’en régale. Nous y sommes allés plusieurs fois, tellement je suis fan de leurs ailes de poulet, menemen et brochettes d’agneau.

Restaurant Mabou

Ce restaurant est notre cantine. Il y a un menu à 3 ou 4 plats qui change tous les jours. C’est fait maison avec amour. La cuisine est fusion, on mange bien et découvre plein de nouvelles saveurs. Le restaurant est tout petit donc venez tôt. Petite déception pour les desserts par contre.

Barnathan Cafe & Brasserie

Ce café/restaurant est notre adresse préférée pour un petit brunch le week-end. Le buffet à volonté à la terrasse n’est pas terrible (du tout), ça peut valoir le coup de le faire une fois pour la belle vue sur la tour Galata. Nous préférons commander à la carte au RDC. J’aime beaucoup leur menemen (omelette aux tomates), chocolat chaud et JB aime beaucoup leur salade au saumon.

Vous pouvez toujours aller prendre des photos à la terrasse après avoir bien mangé au RDC.

Café Didar

Pas très loin du cabinet de ma dentiste, c’est là où je me console après un long rendez-vous chez elle. Le menemen est trop trop bon.

Develi Nisantasi

Pas loin des boutiques et hôtels de luxe, se trouve ce restaurant très populaire mais joliment décoré, où l’on peut goûter une multitude de plats turcs. Nous y sommes allés avec notre ami franco-turc qui a commandé pour nous. Je ne connais pas le nom des plats que nous avons pu goûter mais tout était bon. Je pense que vous pouvez y aller comme ça et commander au hasard.

Brunch libanais chez Arada Cafe

JB le trouve super super bon. Moi un peu moins (je suis difficile), mais la quantité suffit pour nourrir une famille entière.

Ismiz Gucumu Menemen

Sur le continent asiatique, on peut manger des menemens aux ingrédients variés. Je n’ai encore jamais vu de menu avec autant de choix de menemens. N’hésitez pas à choisir au hasard, tout est bon de toute façon.

Cecconi’s Istanbul

Ce n’est pas turc mais nous avons beaucoup aimé la cuisine ouverte et les plats ici.

Nobu Istanbul

C’est une chaîne mais les Nobu dans les autres villes du monde sont tellement chers qu’on a préféré découvrir celui en Turquie. Niché dans l’hôtel Ritz-Carlton, la déco est superbe et on a même une belle vue sur le stade d’à côté. Je vous conseille la formule « surprise » à midi pour 38€

J’espère que vous avez aimé ce carnet de voyage et que ça vous donnerai envie de visiter la Turquie.

Pour consulter nos articles sur Istanbul et la Turquie, cliquez ici.

Vous préparez un voyage en Turquie ? Notre partenaire Civitatis propose des excursions avec guide francophone à des tarifs très corrects. Cliquez-ici pour voir ce qu’ils proposent et réserver en ligne.

Quel visa pour le Vietnam en 2022 ? Exemption de Visa, Visa à l'arrivée, e-Visa
Mes Adresses de Shopping Préférées à Istanbul (Turquie)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.