Mount Cook (Nouvelle Zélande) : du saumon et des sommets enneigés

Nous partons d’Akaroa directement après l’excursion pour voir les dauphins.

Comme le trajet vers Mount Cook est très long (plus de 400km), nous choisissons de nous arrêter au lac Tekapo, à 1h de Mount Cook, pour dormir.

Le déjeuner se fait à côté d’un lac vu sur le chemin. Quelques canards et vans nous tiennent compagnie. Nous ne sommes pas très difficiles pour le déjeuner. En général, quelques tranches de pain toastées à la poêle et une bonne omelette suffisent largement. Si on a un peu plus de temps, je prépare aussi une salade. La vaisselle sale est mise dans un sac plastique pour être lavé dans un campsite le soir.

Le lac Tekapo est très grand et sublime. La meilleure vue est probablement depuis le centre ville, où l’on voit des sommets enneigés au loin.

Campsite à Tekapo

Nous choisissons de loger pour la première fois dans un campsite sans douche, avec pour seul équipement des toilettes sèches (ça ressemble aux toilettes normales mais en-dessous c’est un gros trou), un évier où on doit pomper à la main pour obtenir de l’eau du lac. Tout ça pour 13$NZ/personne, payable en honesty box. Alors comment ça marche ce paiement en honesty box pour le camping ? Il y a une boîte métallique contenant des enveloppes à l’entrée du campsite, avec un stylo. On remplit les infos demandées sur l’enveloppe (nom, plaque d’immatriculation, nombre de personnes) et met l’argent qu’il faut dedans. Ensuite, on glisse l’enveloppe dans un tube métallique à côté. Voilà ! Si vous dormez sur place sans payer, il y a de gros risques qu’un ranger vienne vous réveiller à 6h du matin et vous colle une grosse amende. On a entendu des français se plaindre d’avoir été réveillés, ils n’avaient pas payés considérant qu’un simple terrain sans rien devait être gratuit. No comment…

Ce campsite appartient au DOC (department of conservation) qui gère une centaine de campsites, souvent très bien situés, pour par chers. Mais la plupart fonctionne en mode « premier arrivé, premier servi » et les meilleurs camps (vue, emplacement) sont vite pris d’assaut en été.

A un moment, JB va aux WC, et quand il revient, une cinquantaine d’insectes ont déjà élu domicile dans notre van, autour de la lampe du plafond. L’horreur ! On se croirait dans le film Les Oiseaux d’Hitchcock. Il éteint la lumière, aère le van, mais les insectes ne partent pas. On passe donc 20 minutes, enfermés dans la voiture, à les tuer, un par un. Un vrai génocide ! Heureusement pour nous, il ne s’agit pas des fameuses mouches de sable dont les piqûres sont pires que celles des moustiques. On a droit juste à deux sortes d’insectes, dont un ressemble aux moustiques (mais ne pique pas), et l’autre aux mites.

Le lendemain, on regarde par la vitre et aperçoit un nuage d’insectes volant à côté de notre voiture. On s’enfuit tout de suite vers Mount John, à 4km de là (5$NZ par voiture). Malheureusement, le temps nuageux nous empêche d’avoir une belle vue sur le lac Tekapo. Mais la présence de quelques lapins nous enchante.

Lac Pukaki

Nous partons vers Mount Cook, avec un gros arrêt au lac Pukaki qui nous enchante encore plus que le lac Tekapo. Il est tellement grand qu’on met 30 minutes pour passer d’un bout à l’autre. D’ailleurs, à l’office de tourisme du lac Pukaki, ils vendent du sashimi de saumon (d’élevage) à un prix tellement dérisoire qu’on a acheté 500g ! Depuis cet office de tourisme, on a une vue globale sur le lac et le Mount Cook, mais il pleut donc nous ne verrons la couleur turquoise du lac (et le Mount Cook) que le lendemain.

En attendant que le temps s’éclaircisse, nous passons du temps au Public Shelter au centre du village Mount Cook, à prendre une bonne douche chaude (pour 2$NZ) et profiter de notre sashimi acheté tout à l’heure.

JB en profite pour faire un mini trek de 30 minutes partant du public shelter.

Tasman Glacier Lake

Il fait beau de nouveau, nous empruntons la route vers Tasman Valley et faisons le fameux walk vers Tasman Glacier Lake. 15minutes de marche (facile) et nous voilà devant un lac immense (24km de longueur), sur lequel flottent quelques énormes glaciers (mais très petits vus de loin). Ce lac est alimenté par les glaciers, et à cause du réchauffement climatique, diminue d’environ 50 centimètres chaque année.

Dernier walk depuis notre campsite, le fameux Halley Track (un incontournable !) qui est censé durer 3h aller-retour, on ne fera que la 1ère partie, puisqu’il est déjà tard, mais le peu qu’on a vu encourage à faire le trek au complet le lendemain.

 

Le lendemain, il pleut des cordes, on ne voit même plus les sommets les plus proches. A seulement 1,5km de là, il fait grand soleil. Quel temps capricieux ! Nous partons du Mount Cook à regrets, direction Moeraki Boulders et Dunadin.

 

Moeraki Boulders et Dunedin (Nouvelle Zélande)
Akaroa (Nouvelle Zélande) : rencontre avec les dauphins Hector
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.