Mon Sac sur mesure en Crocodile Himalaya #bespoke

C’est bien connu : les sacs les plus chers au monde sont vendus aux enchères, et les records sont tenus par des sacs Hermès en peau de crocodile d’Himalaya.

« Himalaya » est simplement le nom de la teinte Hermès pour cette combinaison particulière de blanc, de beige et de gris. Il est destiné à évoquer les montagnes enneigées, c’est la seule raison pour laquelle Himalaya entre dans l’équation ici. Apparemment, les couleurs claires et les transitions de nuances sont particulièrement difficiles et longues à créer. Les couleurs claires sont particulièrement difficiles à obtenir sur le crocodile, donc obtenir cette teinte demande une habileté considérable de la part du tanneur car il faut se débarrasser complètement de la teinte naturelle.

Les sacs les plus chers au monde

À l’origine, le crocodile Niloticus couleur Himalaya n’était disponible que pour les modèles Birkin, mais maintenant, à la fois Birkin et Kelly sont proposés en crocodile Himalaya, au compte-goutte. Il faut être super VIP chez Hermès pour qu’on vous propose un sac de ce type.

Le Kelly en crocodile Himalaya a été vendu aux enchères pour plus de 437 000$. Ce modèle ne contient aucun diamant, mais le Kelly Himalaya est un modèle extrêmement rare en peau de crocodile blanc et beige, plus rare que Birkin Himalaya.

Le Birkin en crocodile himalaya a été vendu aux enchères pour 380 000$. Le sac est décoré de parties métalliques serties de 245 diamants de couleur F, soit plus de 10 carats. Alors que l’estimation est entre 190 000 $ à 260 000 $, le sac a été remporté pour 380 000$.

CITES & OIE

Au début, je voulais juste m’y intéresser pour savoir si oui ou non la matière première coûte chère, et si oui, à quel prix. Mais plus je m’y intéresse, plus je trouve ça intéressant et j’ai fini par m’acheter une peau pour en faire un petit sac. J’ai dû acheter un crocodile entier, je vais vous expliquer pourquoi.

Avant que vous ne me traitiez de sauvage ou me dénonciez à la PETA, il faut savoir que le commerce des cuirs dits exotiques (alligator, crocodile, lézard,éléphant…) est extrêmement réglementé et encadré par CITES et OIE.

Les cuirs qui sont vendus ou achetés sont tous déclarés à CITES et il faut un certificat d’importation/ exportation pour le faire.

Tout ça pour dire qu’il n’y a aucun risque de tomber sur un crocodile rarissime en voie de disparition.

Le crocodile du Nil fait partie de l’appendice 2 de CITES donc bénéficie des conditions plus souples que le crocodile Porosus de l’appendice 1.
Ca vous donne aussi une idée : quelle espèce est plus rare que d’autres/est à protéger.

Sachez que les USA interdisent l’importation des peaux des crocodiles Porosus. Les américains exportent essentiellement des cuirs d’alligator.

Par contre si vous voyagez avec un sac en crocodile en Europe ou aux Etats-Unis, il n’y a aucun problème (vous avez droit jusqu’à 4 articles par personne). Là on parle juste de l’import/export professionnel

L’industrie du cuir participe directement à la conservation des crocodiles et alligators. Avant, dans la nature 95% des œufs ne deviendront jamais des reptiles pour causes naturelles. Ici, les fermiers s’engagent à récupérer tous les œufs, s’en occuper, puis relâcher 10% dans la nature. Ainsi, les alligators, en voie de disparition dans les années 70, ne sont plus du tout menacés.

Il n’y a aucune demande pour les peaux de crocodiles sauvages car ils se battent beaucoup et abîment leur peau, alors que les crocodiles de ferme sont nourris, et se battent moins.

Je suis déjà allée dans plusieurs fermes de crocodiles et c’est toujours super impressionnant.

Les alligators sont territoriaux et ne supportent pas la captivité donc eux sont toujours dans des fermes immenses, presque comme dans la nature.

La différence notable entre le cuir de crocodile et celui de l’alligator, c’est la présence de ces petits points, comme des sensors pour le crocodile.

Certes, la peau est ce qui intéresse le plus les fermiers, mais la viande de crocodile et d’alligator est récupérée et vendue dans les pays où ils ont l’habitude d’en consommer. En Australie par exemple, la viande du kangourou et du crocodile est même vendue au supermarché. Ces viandes sont moins grasses, ont plus de protéines, et sont savoureuses en plus.

Quant à la manière de tuer les animaux, vous vous doutez bien qu’avec un animal aussi féroce (surtout le crocodile du Nil qui est très agressif), les méthodes sont très rapides et efficaces, permettant de minimiser la souffrance & assurer la sécurité des employés également.

Bien choisir son maroquinier

Himalayan crocodile est un cuir matte. Plus facile à travailler qu’un cuir brillant. Le crocodile brillant est très bling bling mais sachez que pour obtenir un tel effet, la tannerie en a bavé, l’artisan qui travaille dessus en a bavé aussi.

Le crocodile tout court est une matière difficile à travailler. Les maroquiniers non expérimentés n’osent en général pas y toucher, notamment quand il s’agit d’un sac, car l’enjeu est trop élevé.

Chez Hermès, ils portent des gants quand ils travaillent avec le cuir de crocodile et le couvrent de plastique pour éviter tout accident. Ils n’osent même pas éternuer.

Ce cuir est non seulement cher mais en plus à protéger à chaque fois qu’il pleut. Donc s’il pleut, je dois d’abord protéger mon sac avant de me protéger, moi. Les taches d’eau sur la peau de crocodile sont irréversibles.

Travailler avec du himalayan crocodile est encore plus difficile à cause des contrastes de couleurs. Il faut couper la peau en quelque sorte que ce soit bien symétrique et intègre absolument toutes les nuances de couleurs. Ainsi, il ne suffit pas d’acheter une peau de 50cm de largeur si le sac ne fait que 20cm de largeur. Contrairement aux cuirs de vache ou d’agneau, chaque peau achetée est réfléchie et on a en tête le projet correspondant à la peau en question.

Cette fois-ci, j’ai fait appel à mon maroquinier habituel Jabee. Voici un de ses projets en crocodile.

Le prix

Ensuite pourquoi il faut acheter un crocodile entier dans mon cas ?

La partie la plus utilisée pour le himalayan crocodile, c’est le ventre.

Si je n’achète que cette partie, le fournisseur aura beaucoup de mal à revendre le reste. Et ça coûte super cher donc il va perdre de l’argent.
Pour les autres cuirs de crocodile, il n’y a pas de contraste de couleurs donc c’est plus facile de diviser le cuir en deux et le vendre à deux personnes différentes. Par exemple, pour faire une ceinture, le maroquinier va juste acheter la queue.

Le prix se calcule en cm càd que le fournisseur va mesurer la partie la plus large du crocodile. Dans mon cas c’est 31cm. Et il va calculer le prix total = prix par cm x largeur en cm.

Le prix par cm dépend de la qualité du cuir et de la rareté du crocodile. Il y a des grades 1, 2, 3, 4… et c’est le tanneur qui va vous dire précisément pour chaque peau son tarif. Un crocodile large est plus rare / cher qu’un petit crocodile donc une peau de 60cm de largeur de crocodile d’Himalaya coûtera plus cher. Les peaux de catégorie 1/2 coûte plusieurs milliers d’euros.

Voici les tanneries que j’ai consultées.

Tannerie Henglong – Singapour

Henglong est une tannerie singapourienne et leur crocodile d’Himalaya est le plus beau et le plus prisé au monde. Il est très difficile d’acheter une peau de chez eux, il faut obligatoirement passer par les revendeurs.

Le crocodile d’Henglong est divisé en plusieurs catégories mais les plus communes sont les qualités 1, 2, 3 et 4. La qualité 1 n’est pas disponible, même pas pour les revendeurs car elle est vendue directement aux maisons de luxe. Je ne sais même pas si l’on peut accéder aux chutes des grandes maisons mais pour le moment, je n’ai vu aucun artisan revendiquer l’accès aux chutes en tout cas.

La partie du crocodile utilisée chez les maison de luxe c’est la partie du ventre. Les parties Q1 à Q4 (qui constituent le « belly area » A2) sont les plus utilisées car elles sont plus larges et plus belles. Pour déterminer la qualité d’une peau, ils vont non seulement regarder la couleur, la texture, la taille, mais aussi les imperfections sur chaque zone.

Si je voulais opter pour Henglong de qualité moyenne, j’aurais payé 770€ pour une peau de 31cm, ce qui me paraît trop cher pour un petit sac.

Les Birkin et Kelly chez Hermès, utilisent au moins 3 peaux de crocodile, dont une de qualité 1 pour la partie visible du sac. Les parties visibles de ces sacs utilisent le ventre du crocodile uniquement. Seule la base du sac utilise la queue du crocodile. C’est pour ça qu’ils coûtent très chers, car la matière première est déjà chère.

Une tannerie vietnamienne

J’ai ensuite contacté un autre revendeur qui propose des peaux de crocodile tannées au Vietnam pour 200€ environ. J’ai envoyé la photo à mon maroquinier qui n’est pas content de mon choix. Il me dit que la matière semble être beaucoup trop dure, et on le voit au niveau du ventre, ça ne se plie pas bien. Ce cuir n’est adapté que pour les projets où le cuir est complètement plat, et ce n’est clairement pas adapté pour un sac.

Tannerie La Prairie – Italie

La Patrie est une tannerie qui travaille avec des marques de luxe (apparemment Hermès et Gucci). C’est un gage de qualité en soi car les marques de luxe auditent également leurs fournisseurs pour éviter
de se faire taper dessus. J’ai pu mettre la main sur cette petite peau (31cm) provenant de la tannerie La Patrie.

Elle présente deux défauts aux niveaux A1 et A3 et c’est la dernière peau du lot donc le revendeur m’a fait un petit prix (regardez où il a mis ses doigts). Elle m’a coûté 313€.

En général, les gens ont besoin d’au moins 2 peaux pour faire un sac, donc le revendeur va vendre des peaux provenant d’un même lot, pour que les couleurs soient similaires. Le fait qu’il lui reste une seule peau du lot rende la vente plus difficile. Il faut trouver un client ultra bling bling qui ose acheter un crocodile entier juste pour une ceinture. Ou alors tomber sur quelqu’un comme moi qui suis bling bling et qui aime les petits objets, donc qui a besoin juste d’une peau. Bref, le revendeur a été soulagé de me la vendre mdr. Comme tout ça s’est fait à distance, la peau a été envoyée directement chez mon maroquinier, et je ne l’ai toujours pas vue ni touchée pour le moment.

Le projet

Puisque le cuir choisi est petit, j’opte pour un petit sac. Je me suis rappelée d’un sac un faux-cuir, minuscule, que j’ai trop aimé, mais que j’ai dû jeter car le faux cuir s’abîme vite. Je suis partie sur des dimensions un petit peu plus grandes. Et comme je n’ai pas le droit à beaucoup d’affaires, je veux un sac versatile, capable de se transformer en gros portefeuille, ou en pochette. Je ne veux pas de clapet pour le sac car l’ajustement des motifs est encore plus difficile et le crocodile est trop petit.

Les étapes du projet

Comme tous les projets bespoke, sur mesure, voici les étapes principaux :

  1. Je donne le design et les consignes au maroquinier. C’est mon maroquinier habituel Jabee qui va s’en charger.
  2. Il me conseille sur la peau & la taille à acheter (dans mon cas 31cm suffit largement). Nous devons encore réfléchir sur la peau de doublure.
  3. Soit il achète la peau, soit je l’achète, il ne prend pas de commissions de toute façon
  4. Il achète tous les accessoires (fermeture zippée, des ronds métalliques etc.)
  5. Un premier prototype en carton est créé, on peut améliorer le design
  6. Un deuxième prototype en cuir est créé, on peut améliorer le design
  7. On coupe la peau de crocodile et il n’y a pas de retour en arrière possible
  8. Comme cette peau coûte cher, on va regarder ensemble quelle est la quantité de cuir restant et on fera un autre petit projet (petite maroquinerie)

Les photos

Voici les photos que j’ai reçues pour le prototype en carton + le prototype en cuir (epsom). Le maroquinier me dit qu’un sac cousu puis retourné, à cette taille, n’est pas idéal car ça crée trop de plis. Comme on a du temps, on va partir sur un deuxième prototype en cuir.

Voici le deuxième prototype en cuir epsom. Le sac n’est plus retourné, mais la forme reste intacte. Je suis contente donc on va partir sur ce modèle pour le sac final.

Comme il manque encore des accessoires métalliques et le cuir de doublure, je suis allée chercher moi-même du cuir de chèvre (tannerie Alran) ainsi que les accessoires. Ce cuir de chèvre Sully a subi un traitement en 23 étapes et 3 semaines de travail pour arriver jusqu’à nous dans ces couleurs et cette souplesse.

Depuis 1903, l’entreprise ALRAN est spécialisée dans la tannerie et la mégisserie.
Elle produit et commercialise des cuirs de chèvres, veaux et buffles de grande qualité. La mégisserie ALRAN intervient ainsi auprès de grandes industries et de grands noms du luxe. Elle travaille pour des entreprises de la maroquinerie, l’ameublement, la reliure, la gainerie, la chaussure et l’orthopédie.

Alran S.A.S

Pause shopping : Vous pouvez acheter du cuir de chèvre Alran ou acheter des produits finis (faits main) doublés de cuir de chèvre d’Alran sur Etsy (ici)

Pour la fermeture zippée, j’ai opté pour du YKK Excella (version luxueuse de la fermeture éclair la plus utilisée au monde) car j’ai trouvé que la fermeture RIRI (marque suisse utilisée par des maisons de luxe) est un peu trop serrée. On a regardé attentivement la quantité de cuir restant et j’ai décidé de faire un porte-carte un peu spécial.

Voici quelques photos « behind the scenes » où mon artisan me montre l’avancée du projet

Et voici le sac final, avec les deux prototypes à côté pour que vous puissiez comparer. C’est plus joli en crocodile, non ?

Je suis trop contente du design et des dimensions. C’est tout petit comme j’aime mais très spacieux à l’intérieur, suffisamment pour contenir mon téléphone, ranger de l’argent et mes cartes dans la petite pochette intérieure, un rouge à lèvres et des clés. Le toucher est AMAZING, ça sent bon le cuir et c’est absolument luxueux !! Le cuir de chèvre à l’intérieur est très doux, en contraste avec l’extérieur en crocodile. La bandoulière est amovible, permettant au sac de se transformer en pochette en un clin d’œil. Je ne suis pas peu fière car les dimensions du sac et de la poche ont été calculées par moi-même.

Et voici le porte-carte avec les chutes du cuir de crocodile. Le design est inspiré de la collection Petit H chez Hermès. Il y a 3 compartiments pour les cartes, on peut aussi mettre quelques billets. Tout est doublé en cuir de chèvre également. Les fentes suivent la courbe naturelle et les motifs du cuir. C’est sublime !

Yen Tu & MGallery Legacy : L'endroit le plus spirituel du Vietnam
[Test & Avis détaillé] reMarkable 2, la Tablette qui imite le Papier
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.