Machu Picchu (Pérou) : une des 7 nouvelles merveilles du monde

Cet article est un carnet de voyage, pour des conseils pratiques, consultez notre guide (mise à jour en Juillet 2018) : 10 choses à savoir avant de visiter le Machu Picchu

 

Sur les sept nouvelles merveilles du monde, j’ai visité le Taj Mahal et la Grande Muraille de Chine. Aujourd’hui, c’est le tour du Machu Picchu.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

L’excitation générale à l’hôtel débute à 4h du matin, les gens commencent à dévaler l’escalier, se préparer, petit-déjeuner. Sans vouloir me réveiller aussi tôt, tous ces bruits me réveillent quand même. Un petit check par la fenêtre me confirme qu’il vaut mieux, effectivement, se lever à 7h30. Il pleut des cordes et il y a beaucoup de brouillard.

A Aguas Calientes, le petit déjeuner des hôtels débute à 4h30 et finit à 8h. A 7h30, on descend prendre le petit déjeuner, les yeux à moitié fermés.

Depuis ma fenêtre, je vois encore beaucoup de nuages, mais la pluie commence à diminuer.

Contenu de mon sac pour le Machu Picchu

Nous partons de l’hôtel à 8h45. Il ne pleut plus du tout, il y a même un peu de soleil. Pendant les 15 minutes d’attente à la station de bus, les employés s’activent pour vérifier qu’on a bien les tickets de bus et les tickets d’entrée au Machu Picchu (il faut les avoir avant de monter dans le bus car les tickets d’entrée ne se vendent pas à l’entrée des ruines).

30 minutes plus tard, nous sommes déposés à l’entrée. Il y a déjà beaucoup de monde. On remarque les baños (toilettes) et une cafétéria à l’extérieur.

Nous passons le contrôle très rapidement. Il faut montrer son passeport et son ticket. A chaque entrée, le billet est tamponné. On peut entrer au Machu Picchu maximum 3 fois dans la même journée (upate 2018 : ce n’est plus possible maintenant, c’est limité à 1 seule entrée/ticket). Les entrées multiples permettent de sortir prendre son déjeuner ou aller aux toilettes.

Car il est strictement interdit d’amener de la nourriture ou des boissons à l’intérieur du Machu Picchu. En pratique, tout le monde le fait et mange discrètement loin des regards des gardiens. Seuls ceux qui ont de très gros sacs les laissent aux consignes.

Je m’attendais à grimper très vite et beaucoup, ayant beaucoup entendu parler de la fameuse « entrée au Machu Picchu ». Je crois qu’il y avait un malentendu (ou les gens parlaient de la marche entre Aguas Calientes et Machu Picchu) car on n’a juste eu à marcher tout droit pour tomber nez à nez avec ça :

Nous y sommes !

Après quelques minutes à contempler le paysage, nous montons, comme tout le monde, jusqu’au view point où tout le monde prend le selfie typique avec le mont HuyaynaPicchu au fond. Il y a un peu trop de monde, trop de selfie sticks, trop d’appareils photo à mon goût. Nous sommes cependant très loin des 2500 visiteurs attendus et tant mieux !

Après une visite rapide des ruines, on se rend compte qu’il n’y a aucun panneau, aucune explication, on a BESOIN d’un guide ! Notre tentative de nous plugger à un groupe est un échec : les groupes sont beaucoup trop gros et se déplacent avec difficulté, la plupart des groupes sont hispaniques. On essaie de trouver un petit groupe anglophone, mais en vain. On tente de repasser par l’entrée, où attendent plusieurs guides officiels. Malheureusement, comme il y a beaucoup de monde, il faut suivre un certain parcours, on ne peut plus revenir en arrière. Nous sommes obligés de sortir pour pouvoir repasser par l’entrée.

Ayant entendu parler de la possibilité de trouver un groupe et partager les frais du guide (150 soles tout de même soit 43€), on exprime notre souhait aux guides présents. Ils nous expliquent que c’est une mission difficile en basse saison, mais que si l’on veut, on peut s’asseoir et attendre qu’un groupe de 6 personnes se forme.

45 minutes d’attente plus tard, toujours rien. Ceux qui veulent avoir un guide en ont trouvé un à Aguas Calientes. La plupart des gens veulent visiter sans guide. Finalement, on nous présente un jeune guide, qui accepte de nous accompagner pour 100 soles, 2h. On était prêts à payer 35 soles/personne dans un groupe de six alors si on a un guide privé pour 100 soles, et en plus, 2h !! Oui oui oui !

Edouard, notre guide, parle très bien anglais et est super motivé. Il a un carnet avec plein de photos pour illustrer ses propos, notamment les anciennes photos du Machu Picchu ou les techniques de taille de pierres.

Note : On n’a pas pris beaucoup de photos pendant la visite guidée (à l’heure de pointe : entre 11h et 12h30). Les photos que vous voyez ci-dessous ont été prises après la visite guidée (14h – 17h), quand nous sommes re-rentrés au site, c’est pour ça que vous ne voyez pas grand monde.

Voyez-vous les maisons avec toits ? Elles ont été restaurées pour nous montrer à quoi ressemblaient les maisons du site. Le toit doit être refait tous les 3-4 ans, ce qui était probablement le cas à l’époque aussi.

Viennent ensuite les explications sur les murs en « puzzle », quand ils ont parfaitement ajustés comme ça, il y a une connotation religieuse. Il s’agit, soit de la maison du prêtre, soit d’un temple. Sur cette photo, on voit la double porte, avec le mur en puzzle, c’est l’entrée de la maison du prêtre.

Là, ce sont des murs de maisons ordinaires. On remarquera, en regardant l’ensemble du site d’en haut, que les murs ne sont pas faits uniquement de pierres, mais de deux couches de pierres avec au milieu de la terre.

Les pierres proviennent directement de cette montagne, on voit d’ailleurs une carrière sur le site. Les tailleurs de pierre profitent des fissures naturelles des pierres pour les casser. Le polissage se fait avec du sable et de l’eau. La construction du Machu Picchu a duré plus de 100 ans. Certaines parties n’ont jamais été finies, on le voit notamment sur les pierres censées être lisses, mais qui n’ont pas été polies à 100%.

Les structures en pierre (surtout pour le toit) sont très bien conservées au Machu Picchu, contrairement à Ollantaytambo ou Pisac (visités lors du tour Sacred Valley).

Cette conservation est liée au fait que les espagnols n’aient jamais découvert ce site (donc pas de destruction massive comme avec les autres ruines), mais aussi liée à la rénovation de certaines parties du lieu. Car on peut voir ici, beaucoup de ruines n’ont pas été restaurées :

C’est la vue que je préfère au Machu Picchu. Il y a une certaine splendeur depuis cet angle de vue, on dirait un château fort. Contrairement à la photo typique du Machu Picchu (ci-dessous) que vous voyez depuis des années. Ne trouvez-vous pas ?

Une chose est sûre : les paysages sont magnifiques aussi !

La zone urbaine et la zone agricole sont clairement séparées par un long escalier.

Les terrasses se ressemblent toutes maintenant mais avant, elles avaient 3 fonctions : agriculture, décoration ou prévention contre l’éboulement. Les lamas, introduites sur le site, ont pour mission de « couper » de l’herbe 😀 Ils sont aussi très intéressés par mes cookies (sans chocolat, je ne donne jamais du chocolat aux animaux, ils ne supportent pas ça).

Ce joli temple s’écroulera bientôt, à visiter ASAP.

Une autre vue sur le Machu Picchu

Voici une grosse pierre sacrée, censée nous donner beaucoup, beaucoup d’énergie. Les pierres qui composent les ruines autour de Cuzco contiennent du quartz et le quartz est une pierre permettant d’emmagasiner et transmettre de l’énergie. D’où cette énergie inexplicable autour de Cuzco, le nombril du monde selon les Incas.

Un escalier ancien, taillé dans la pierre vs. l’escalier fait en bois aujourd’hui 😀

Vue sur les ateliers.

Il pleut de nouveau et je ne me sens pas bien du tout. On sort rapidement du site en remerciant le guide, pour se poser à la cafétéria à l’extérieur. Il pleut des cordes maintenant. Après une bonne heure de repos, 2 dolipranes (merci le kit de survie) et le déjeuner (au prix plutôt raisonnable, à partir de 20 soles), je me sens beaucoup mieux. On attend que la pluie se calme un peu et passe pour la 3ème fois l’entrée au Machu Picchu (ce sera notre dernière entrée autorisée, il ne faut plus la rater, celle-là). Il est 14h et l’heure de pointe est passée, la plupart des gens sont découragés par la pluie et sont rentrés à Aguas Calientes. On doit être dans les 300 maintenant à y rester encore.

Nous entamons une longue marche en direction du « Sun Gate », l’entrée par laquelle arrivent les braves gens empruntant le chemin des Incas (4 jours, 3 nuits). Cette route est vraiment dangereuse (car glissante) et irrégulière, on n’a le courage que de faire la moitié de la route, avant d’abandonner aux premières ruines qu’on voit, en se disant que de toute façon il y a trop de brouillard pour continuer. Cela ne fait que renforcer notre admiration pour ceux qui osent faire ce chemin des Incas (malgré le coût et la difficulté).

Nous suivons maintenant la flèche vers Inca Bridge, avant d’être découragés par les guides, qui ne nous laissent plus entrer passé 16h. Ce n’est pas grave, on revient sur nos pas, avec une vue panoramique sur les ruines du Machu Picchu. Nous alternons entre photos et repos, marche et casse-croûte.

Pour prendre une photo comme ça, il faut un peu de patience. Le temps change d’une minute à l’autre, la vue est parfois couverte à 100% par le brouillard, pour être découverte une minute plus tard. Il peut pleuvoir des cordes, pour ne pas pleuvoir du tout 5 minutes après.

Il n’y a quasiment plus personne sur le site, on doit être une centaine maximum. Sur un gros site comme ça, ça fait très peu. JB et moi passons de longs moments aux différents points de vue avant de partir vers 16h45, l’heure à laquelle les gardiens commencent à siffler pour chasser les derniers touristes (alors que le site ferme seulement à 17h30).

A la sortie, nous tamponnons nos passeports, pour avoir une preuve de notre visite du Machu Picchu aujourd’hui. J’ai tamponné sur une page avec visas pour ne pas gâcher une page de passeport.

Puisqu’il recommence à pleuvoir, nous décidons d’acheter des tickets de bus pour le retour, au lieu de marcher (12$/personne). Après 7h passés au Machu Picchu à monter/descendre les marches, nos genoux nous remercient pour cet acte de générosité.

Conclusion

La visite du Machu Picchu était extrêmement plaisante, mais nous n’avons malheureusement pas eu de coup de coeur. Ceci n’a rien à voir avec la météo ni avec la foule car nous avons toujours réussi à voir des vues dégagées et éviter la masse de touristes. Sur les 3 « nouvelles merveilles du monde » visitées jusqu’à présent, seul le Taj Mahal dépassait toutes nos attentes. Le Machu Picchu reste un must-see de notre tour du monde, et nous sommes ravis de l’avoir visité le premier jour du nouvel an lunaire.

Partie 2 : Conseils pratiques

Consultez mon article : 10 choses à savoir avant de visiter le Machu Picchu

Budget

  • Transport aller/retour depuis Cuzco, billet d’entrée & 2 nuits à Aguas Calientes : 214$US par personne, 3 jours, 2 nuits, j’en ai parlé ici
  • Nourriture :
    • Achetée à l’avance :
      • Snack : 15 soles pour deux
      • Eau : 5 soles pour deux
    • Achetée sur place, à la cafétéria devant le Machu Picchu (un restaurant propose également un buffet, sans doute bien plus cher)  :
      • Thé : 7 soles
      • Sandwich : 27 soles
      • Pizza : 20 soles
    • Repas à Aguas Calientes :
      • entre 6 et 12 soles/personne/repas, au marché local (food court au 1er étage)
  • Guide privé : 100 soles pour 2h

A prendre avec vous

  • Crème solaire + chapeau
  • Des vêtements respirants & chauds (la météo change souvent)
  • Poncho de pluie (2-3 soles) et/ou parapluie
  • Crème anti-insectes (plusieurs personnes se sont plaints de piqûres d’insectes, nous n’en avons pas particulièrement souffert aujourd’hui mais on ne sait jamais, le Machu Picchu n’est pas très loin de l’Amazonie)
  • Snack & eau (à consommer discrètement au sein des ruines, sans laisser de déchets, ou à l’extérieur des ruines, comme tout le monde)
  • Quelques pièces pour payer les toilettes (1 sol/personne)
  • Passeport : on en a besoin, tout le temps !
Cusco (Pérou) : le nombril du monde
Aguas Calientes (Pérou) : aux portes du Machu Picchu
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (54 votes, average: 4,74 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Stephane

      16 juillet 2018, 6 h 03 min

      Salut Anh,
      un petit commentaire pour mettre à jour les infos concernant la visite du Machu Picchu.
      Je suis actuellement à Cusco et j’ai chercher les infos pour acheter mon billet d’entrée.
      Les prix ont bien augmenté et les conditions aussi.
      Maintenant le billet d’entrée pour simplement le Machu Picchu est à 69$ et il n’est valable qu’une demi-journé, soit 6h-12h ou 12h-17h !
      Et depuis le 1er juillet une seule entrée possible et non plus 3 !
      Ça devient vraiment cher et de plus en plus restrictif.
      Je n’ai pas les tarifs du train mais je pense qu’eux aussi doivent être à la hausse.
      Je vous dirai ça quand j’aurai acheté mes billets.

      • Répondre Anh

        16 juillet 2018, 9 h 45 min

        Bonjour Stéphane,

        Merci pour ces infos, je viens de mettre à jour les guides concernant Machu Picchu. Par contre, le billet d’entrée n’a pas augmenté à 69$ comme tu dis. Je viens de vérifier ce matin sur http://www.machupicchu.gob.pe/ il coûte 152 soles soit 49$. J’ignore où tu as eu ce tarif mais fais attention à acheter le ticket à la boutique officielle à Cusco (Casa Garcilaso (devant la Plaza Regocijo), 7h-19h30 de lundi au samedi) ou en ligne sur http://www.machupicchu.gob.pe/ au lieu de passer par les intermédiaires qui vont prendre des commissions.
        Quant aux tarifs de train, j’ai updaté les tarifs qui ont augmenté un tout petit peu : https://www.tourdumonde5continents.com/aller-machu-picchu-a-trekker-marcher-se-fatiguer/

        Si tu as d’autres mises à jour de tarifs (bus, guide etc.), peux-tu me laisser un commentaire pour que je mette à jour les infos stp ? Merci d’avance !
        Bon voyage !
        Anh

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.