Istanbul (Turquie) #6 : Kuzguncuk, Uskudar – découverte de la Rive Asiatique

Aujourd’hui, nous avons RDV avec Kévin, un confrère SEO qui connaît Istanbul par cœur. Son Airbnb est du côté asiatique, donc on se donne RDV là-bas pour passer la soirée ensemble. Avant de traverser le joli pont qui sépare l’Europe de l’Asie, nous nous arrêtons d’abord à la mosquée que nous avons repérée de loin depuis le restaurant avec vue panoramique.

Ortaköy Mosque

Il s’agit de la mosquée d’Ortaköy. Les locaux semblent profiter autant que de nous du paysage, car ils sont nombreux à s’asseoir ici, à chiller, profiter de la streetfood et de la présence des chats de rue.

L’intérieur est assez petit, il y a une belle hauteur sous plafond ainsi que les nombreux chandeliers. Désolée pour la photo fortement retouchée ci-dessous, mais comme nous sommes à contre jour, la photo d’origine me paraît trop sombre pour vous montrer toute la plendeur de cette mosquée. Comme d’habitude, je dois me mettre une écharpe sur la tête. Les femmes ont un coin de prière dédié, c’est pour ça que vous ne voyez que les hommes sur cette photo.

Berlerbeyi Palace

Nous traversons le pont en taxi pour aller à Berlerbeyie Palace sur la rive asiatique. Depuis notre arrivée à Istanbul, c’est la première fois que je mets les pieds sur la rive asiatique 😀 hihihihi alors que JB est venu plusieurs fois pour assister à un match de football, de basket et aller au hammam.

Au moment du paiement, le chauffeur nous fait signe qu’il faut ajouter 10TL de plus à ce qu’on voit sur le compteur. On se renseignera plus tard, et apprendra qu’il ne nous a pas menti 🙂 La traversée de ce pont lui a effectivement coûté 10TL, mais on ne l’a pas vu puisqu’il y a une machine puis permettant de payer les péages à distance.

L’entrée coûte 40TL (ce qui est très cher). C’est la résidence d’été de je-ne-sais-quel-sultan, et elle a reçu plusieurs chefs d’état. Depuis le jardin du palais, on voit le joli pont qu’on vient de traverser. Beaucoup de croisières passent devant ce palais, il est plus beau vu depuis le Bosphore que depuis le jardin 😀

L’intérieur se visite avec un « sac plastique » (protège-chaussure) sur chaque chaussure. On ne peut pas prendre de photos, mais l’intérieur est vraiment somptueux, entre une salle de réception avec une piscine juste au milieu, de nombreux chandeliers, vases, des colonnes en marbre…. Je vous laisse faire une recherche sur Google Images pour voir tout ça. En tout cas, je suis vraiment impressionnée.

Kuzguncuk

Il est temps de retrouver Kévin. Il nous donne RDV au potager de quartier : Kuzguncuk Bostani. C’est un endroit super sympa. Chaque année, il y a un tirage au sort pour déterminer quel habitant aura le droit de s’occuper de telle ou telle parcelle. En été, il y a des projections de film, et des chats tout mignons ont élu domicile ici toute l’année. On se sent vraiment comme dans un village.

Cependant, la vie de village a un coût. Les vieilles maisons colorées que vous voyez au loin, coûtent très chères (2000$/mois rien que pour la location). Apparemment, pour modifier la moindre chose dans ce quartier (rénover sa salle de bain par exemple), il faut demander l’autorisation et payer (dans les 50€) mais bon, c’est assez contraignant. K. nous a montré quelques Airbnb très sympas dans le coin. Je pense que c’est un des coins rares à Istanbul à être aussi calme.

On n’est pourtant pas coupé du monde, il y a une rue remplie de cafés et de restaurants super super bien décorés. Tapez Icadiye Cd. sur Google Maps.

Nous sommes en train de marcher tranquillement quand un bruit sourd nous surprend. Les clients d’un café, assis sur le trottoir, sursautent également. Apparemment, une noix est tombée sur le toit, puis sur le trottoir. Ça n’a blessé personne. Mais une minute plus tard, une autre noix est tombée. Et tout le monde découvre que la nuisance provient d’un corbeau. A-t-il des envies meurtrières ? Non, il essaie, tout simplement, de casser sa noix, pour manger. Et il a compris qu’en le faisant tomber par terre, il y a des chances que les noix se cassent toutes seules. Malin !

üsküdar

Kévin nous fait prendre un dolmus (mini-bus local) pour aller à üskurdar. On aurait pu prendre un bus normal, mais ça fait plus local, plus turc de prendre un dolmus 😀 (prononciation : dol-mouche, il y a une cédille sur le s => prononciation ch). Nous longeons la rive asiatique (tapez üsküdar harem sahil yolu sur google maps) et assistons à un coucher de soleil de rêve.

Les minarets des mosquées de la rive européenne se détachent du paysage, on les voit distinctement. Aujourd’hui, il y a pas mal de nuages, mais la vue n’en reste pas moins satisfaisante. Un véritable paysage de carte postale. Il y a des cafés au long de la rive, on peut s’y asseoir et déguster le thé turc traditionnel, ou manger un petit bout.

On se trouve en face de Maiden’s Tower (la Tour de Léandre) sur une île minuscule.

Il y a beaucoup de légendes à propos de la construction de la tour et de son emplacement. Selon la légende, la plus populaire de Turquie, un sultan avait une fille bien-aimée. Un jour, un oracle lui prédit qu’elle mourrait mordue par un serpent venimeux le jour de son 18e anniversaire. Le sultan, pour l’écarter des terres et donc des serpents, fit construire la tour au milieu du Bosphore pour protéger sa fille jusqu’à son 18e anniversaire. La princesse a été placée dans la tour, où elle était souvent visitée par son père uniquement.

Le jour du 18e anniversaire de la princesse, le sultan ravi d’avoir pu empêcher la prophétie lui apporta en cadeau un panier de fruits exotiques somptueux. Cependant, un serpent était caché dans le panier et mordit la princesse, qui mourut dans les bras de son père, tout comme l’oracle l’avait prédit. D’où le nom de tour de la jeune fille.

Source : Wikipedia

Nous dînons ensemble dans un restaurant à proximité qui propose des narguilés.

Puis nous reprenons un taxi pour rentrer (50TL jusqu’à Karakoy, près de chez nous). On n’a pas pu prendre le bateau parce qu’il n’y en a plus apparemment 😀

Mais s’il n’est pas encore trop tard, vous pouvez prendre un bateau pour 3TL/personne pour rejoindre Karakoy, une des deux rives européennes. Voici une photo prise sur ce bateau, un autre jour.

Ce qu’on aurait aimer visiter sur la rive asiatique mais n’a pas eu le temps :

  • visiter la mosquée çamlica, aux 6 minarets, dont la construction s’est achevée récemment
  • aller jusqu’à la colline de çamlica pour voir le coucher de soleil
Istanbul (Turquie) #7 : Mosquée Süleymaniye, Palais de Topkapi & Shopping
Les Moules Farcies en Turquie : une Tuerie !
Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

All author posts
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.