Concepción de Ataco sur la Route des Fleurs, Eaux Thermales Santa Teresa & Santa Ana (Salvador)

Après un week-end à visiter San Salvador, nous voici de nouveau sur la route pour Concepción de Ataco, situé sur la Route des Fleurs. La Route des Fleurs comprend plusieurs petits villages, et le nom provient des fleurs sauvages qu’on voit sur la route, et non des fleurs dans les villages. Concepcion de Ataco est le plus beau des villages de la route des fleurs.

Devant être obligatoirement au Mexique pour Noël, il ne nous reste plus beaucoup de temps. Nous sommes en rythme de Tour du monde et pas Digital Nomad, nous ne restons que quelques jours sur Concepción de Ataco pour travailler, avant de bouger encore.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

La suite logique après San Salvador aurait été de se rendre à Santa Ana, mais nous n’avons pas pu trouver de logements adaptés pour travailler. Quelle erreur ! Puisque Concepción de Ataco, un village tranquillo, a aussi une connexion trop tranquilla. Mais nous ne le savions pas encore et nous nous rendons au Terminal de bus Occidente pour prendre un bus especial (avec soute pour bagages) jusqu’à Ahuachapan (2,3$). De là, nous prenons un mini-bus jusqu’à Concepción de Ataco (0,4$) (trajet & tarifs détaillés par ici)

terminal Occidente

Notre Airbnb à Concepción de Ataco

Nous sommes logés dans la plus grande chambre de l’hôtel Casa Pino (lien Booking) avec plusieurs tables de travail dans le jardin et une dans la chambre. L’eau de la douche est chaude, et l’appartement est très spacieux et équipé d’une cuisine. Cependant, que ce soit en Wifi ou 3G, la connexion est très lente (1,85Mbps descendant, 1,83Mbps montant), il semble manquer d’antennes près de chez nous. Nous arrivons tout de même à passer des appels Skype, ouf. Le jardin est magnifique et est visité par toutes sortes d’oiseaux.

A un moment, le proprio vient me poser une question. L’espagnol salvadorien, surtout dans cette partie du pays, est un challenge. Il parle tellement vite que j’ai dû utiliser la fonctionnalité traduction instantanée de Google. Et quand j’ai vu que même Google ne le comprenait pas très bien, je me suis dit « ahhhh ça va, pas de pression »

« les »= devait être traduit par « vous »

Ils ont des mots spécifiques ici. Notamment pour désigner 25 centimes de dollars, c’est une cora. Ils n’ont pas trop l’habitude de voir des touristes donc quand un touriste ne comprend pas, ils n’utilisent pas de synonymes pour expliquer mais se contentent de répéter la même chose, avec la même vitesse d’élocution.

Conception de Ataco

Le village est tout petit, peut être visité à pied. Contrairement à San Salvador, ici, il n’y a pas de grillages aux fenêtres, tout est en mode relax. C’est super calme le lundi et très fréquenté le week-end. Les maisons sont toutes petites et anciennes, et même le marché central est minuscule. Nous avons eu beaucoup de mal à retirer plus de 100$ aux ATM, en fait, les ATM distribuent de billets tellement petits (5$) qu’il faut retirer seulement 50$ à la fois 😀

Il y a plusieurs miradors, et à cause d’un malentendu avec le chauffeur de tuk-tuk, on est déposés à celui près de Vista al Cielo (1$ pour deux). Le Mirador de la Cruz, juste derrière la belle église, est plus connu et sûrement plus joli car vous verrez plus de montagnes.

Bon, ce n’est pas un plat très salvadorien mais on est super contents de tomber sur le restaurant La Raclette qui sert vraiment des fondues et des raclettes à base de fromages & charcuteries importés (tous les midis, sans réservation préalable). Cela fait trop du bien, surtout que ça ne coûte pas si cher que ça (dans les 24$).

Les comedors servent des menus du jour dans les 2,5$ à 3$ (boisson incluse), c’est à base de riz, un peu de viande et un peu de tomates. Le plat le plus économique et typiquement salvadorien, ce sont les pupusas, à base de maïs. Les farces sont mélangées directement à la pâte, le tout est écrasé et cuit sur une plaque chauffante. Ainsi, les pupusas sont faits uniquement la commande. Pour 4 pupusas + 2 boissons, on n’a payé que 3$. J’aime beaucoup le pupusa au chicharron. Ce qui est agréable, c’est que malgré le côté touristique du village, le soir, il y a toujours des restaurants locaux ouverts, permettant de manger très bon pour peu cher.

Source d’eaux chaudes Santa Teresa

Après quelques jours de travail, on décide de prendre un long week-end de 4 jours pour explorer les environs. On laisse nos bagages à l’hôtel. Finalement, ce week-end ne durera que 1,5 jours, mais on vous expliquera le pourquoi du comment plus tard. Le premier jour, nous décidons de nous rendre à Santa Teresa, très connue pour ses sources d’eau chaude. Toute la région est connue pour ça d’ailleurs, il y a même une usine géothermique un peu plus loin.

Comment aller aux eaux thermales de Santa Teresa ?

Il n’y a aucune info sur comment s’y rendre en transport public. Donc on y va un peu à l’aveugle (plus d’infos en bas de l’article). Tout d’abord, nous prenons un mini-bus depuis l’entrée du village de Concepcion de Ataco vers Ahuachapan (0,40$/personne). Une fois arrivés à Ahuachapan, on arrête un tuk-tuk.

Le premier nous annonce le tarif de 1$, et quand il comprend que ce sont les sources d’eau chaude Santa Teresa (thermales Santa Teresa) et non le quartier Santa Teresa d’Ahuachapan, il nous vire de son tuk-tuk en annonçant 10$. Le deuxième tuk-tuk annonce le même prix, mais on a réussi à négocier à 7$ pour deux.

Pour 15 minutes, on trouve ça cher, mais quand le tuk tuk a beaucoup de mal à remonter les collines, ensuite quand il doit braver les cailloux pour nous déposer pile à l’entrée du restaurant principal, on se dit que oui, il mérite quand même ses 7$. Nous payons 10$ l’entrée CHACUN, et nous voilà partis pour 3h de détente.

Eaux thermales de Santa Teresa

Il y a un restaurant sur place, ce n’est pas fabuleux mais pas non plus hors de prix (comptez 7$/personne). Il y a une quinzaine de piscines de températures différentes et je pense que la plus chaude doit être à 40°C environ. Les vestiaires et douches sont simples mais suffisantes. Une personne passe d’une piscine à l’autre pour ramasser les feuilles qui tombent dans les bains. J’aime beaucoup le lieu.

celle-ci est la piscine la plus chaude (40°C)

JB me demande comment on va rentrer sans tuk-tuk maintenant. Je lui réponds qu’au pire, on marchera 30 minutes jusqu’à l’embranchement et arrêtera un bus. Les employés du lieu confirment qu’ils marchent eux aussi pour arriver jusqu’ici. Maintenant que j’ai vu le chemin, il ne me semble pas craignos, ni au milieu de la jungle, on peut marcher.

Marcher s’avère être une bonne décision car non seulement on peut voir la source d’eau et de boue bouillante à l’entrée des thermes, mais en plus les fleurs sur le chemin et un mirador à couper le souffle.

Arrivés au niveau de Las Glorietas (coordonnées Google Maps), il y a le bus R7 qui fait demi-tour là-bas, et on peut le prendre pour aller à Ahuachapan (0,25$/personne).

En attendant le bus, je discute avec un monsieur qui habite dans le coin. Il me dit que la source Santa Teresa n’est pas la meilleure. L’eau est pompée alors que la source d’à côté (Termales de Alicante) est moins chère et de meilleure qualité : l’eau jaillit naturellement, sans besoin d’être pompée. Certes, les infrastructures sont plus petites, mais c’est celle qu’il recommande. En plus, le tuk-tuk aurait coûté moins cher (comptez 3$/personne).

Ahuachapan -> Santa Ana en chicken bus

Le bus R7 nous dépose à l’embranchement (coordonnées Google Maps) d’où partent les bus pour Santa Ana. Il me montre le chicken bus 210 au loin. Ils sont sympas ces salvadoriens, ils prennent toujours le soin de nous demander où l’on va, pour nous renseigner et nous aider. Le trajet dure 1h et coûte 0,48$/personne. On verra plein de montagnes et de volcans sur le chemin, c’est super beau !

A Santa Ana, tout le monde descend ici au lieu d’attendre l’arrivée jusqu’au Terminal Francisco Lara Pineda, puisqu’il y a plein de bus amenant au centre-ville à une rue de là (ici). Je sais tout ça parce que j’ai suivi la foule heheh.

Notre hôtel à Santa Ana

Je demande à un salvadorien quel bus va à la cathédrale principale, et il me répond que la plupart des bus y vont et peuvent nous déposer à une rue de la cathédrale. Le bus coûte entre 0,25$ et 0,35$. Un bus passe et il me dit « celui-là coûte 0,35$ ». Il n’y montera pas car il préfère le bus à 0,25$, sans clim. Sans le savoir, on vient de prendre le bus 55 qui nous dépose pile devant notre hôtel Hostal Sole (entre 19$ et 29$ la nuit, lien Booking, 9$ le dortoir).

Finalement, on aurait dû réserver ici et travailler depuis ici en fait. Santa Ana est la 2ème grosse ville du Salvador mais ça reste très tranquille et safe. La connexion est très correcte pour le Salvador (10Mbps descendant) et il y a une table dans la chambre + une table dans la salle à manger pour travailler. Les cafés du coin (je recommande Artisant) sont super bien décorés et confortables. On regrette un peu d’avoir choisi Concepcion de Ataco comme base alors que Santa Ana aurait été plus adapté pour notre vide de nomades. Le proprio de l’hôtel est d’une gentillesse !!! Sachant qu’on va au lac Coatepeque demain, il appelle un ami qui habite sur place pour demander le numéro du bus ainsi que les horaires de passage (merciii)

Ayant des médicaments à prendre en ce moment, et les effets secondaires font que je ne me sente pas très bien. Je pars à la recherche d’un simple bol de riz à la place principale. J’explique mon problème au vendeur d’un bui-bui et au lieu de m’envoyer bouler, il a été super compréhensible, d’une gentillesse incroyable. Il m’a montré le riz aux haricots rouges qu’il a, utilisé normalement comme farcie pour les pupusas – et m’a proposé de me le vendre si j’ai besoin. J’ai été très touchée qu’il m’ait écoutée avec autant d’attention et proposé une solution. Ce riz aux haricots rouges m’a fait beaucoup de bien.

Les salvadoriens sont réputés pour leur gentillesse. A chaque fois que je demande la confirmation d’un tel ou tel bus aux locaux, ils se sentent comme responsables de nous et une fois montés dans le bus, ils prennent le soin de nous indiquer l’arrêt, ou s’assurer que le terminal de bus où l’on veut aller est vraiment celui qu’il nous faut <3<3 c’est vraiment adorable. Il faut que les touristes viennent plus souvent ici, car non seulement ce pays est d’une beauté mais ses habitants aussi, ils ont tous une belle âme.

Cathédrale de Santa Ana

Le lendemain, on sort visiter la cathédrale de Santa Ana qui fait la réputation de la ville. Elle est effectivement énorme, imposante et ne passe par inaperçue. On se demande juste pourquoi le devant est peint en blanc et pas le reste.

C’est là où les choses se compliquent. J’avais concocté un programme super cool pour explorer le lac de Coatepeque et le reste des villages sur la route des Fleurs, mais j’apprends via Instagram qu’un volcan actif, déjà très actif tous les jours au Guatemala, commence à se réveiller.

Toute personne normale se serait dit « je reste ici au chaud », mais je ne sais pas quelle mouche m’a piquée, on décide de partir du Salvador ASAP au Guatemala pour voir ce volcan en éruption #facepalm. Sachant qu’il a tué 500 personnes en quelques minutes l’année dernière à la même période (les villages au pied du volcan, mais pas Antigua).

Tout est bouclé en une heure, j’arrive à réserver les deux places restantes du shuttle Concepcion de Ataco – Antigua. On fait le chemin inverse Santa Ana – Concepcion de Ataco en transport public pour récupérer nos bagages. Et entre le départ précipité (à 11h) et l’arrivée à Antigua (20h), on est crevés… mais ça vaut vraiment le coup…

La suite de notre aventure, c’est par ici. En attendant, lisez nos articles sur le Salvador ici

Partie 2 : Conseils pratiques

Comment aller à Concepcion de Ataco depuis San Salvador ?

J’ai déjà fait un article long comme le bras ici

Comment aller aux sources d’eau chaude Santa Teresa en transport public

Depuis Concepcion de Ataco, il y a deux moyens :

  • Prenez un mini-bus jusqu’à Ahuachapan (0,40$/personne). Puis un tuk tuk (3$/personne) comme nous.
  • Ou alors Prenez un mini-bus en direction d’Ahuachapan (0,40$/personne). Arrêtez-vous à l’embranchement (coordonnées Google Maps). Puis marchez 30 minutes (ça monte un peu donc prenez votre temps, ce chemin est safe et emprunté par les villageois aussi). Si vous voyez le bus R7, ne montez pas dessus car il va faire demi-tour et revenir à Ahuachapan, il n’ira pas jusqu’aux thermes

Depuis Ahuachapan, il y a deux moyens :

  • Prenez un tuk tuk (3$/personne) comme nous.
  • Ou alors Prenez un mini-bus en direction d’Ataco (0,40$/personne). Arrêtez-vous à l’embranchement (coordonnées Google Maps). Puis marchez 30 minutes (ça monte un peu donc prenez votre temps, ce chemin est safe et emprunté par les villageois aussi). Si vous voyez le bus R7, ne montez pas dessus car il va faire demi-tour et revenir à Ahuachapan, il n’ira pas jusqu’aux thermes

Pour partir des sources d’eau chaude Santa Teresa :

  • soit vous faites du stop (beaucoup de clients viennent ici en voiture)
  • soit vous marchez jusqu’au niveau de Las Glorietas (coordonnées Google Maps), il y a le bus R7 qui fait demi-tour là-bas, et vous pouvez le prendre pour aller à Ahuachapan (0,25$/personne)
  • soit vous marchez jusqu’à l’embranchement (coordonnées Google Maps) puis vous arrêtez un bus allant jusqu’à Ataco (0,40$/personne).

Budget

  • Transport :
    • San Salvador – Ahuachapan : 2,3$ en bus especial
    • Ahuachapan – Concepcion de Ataco : 0,4$ en mini-bus
    • Concepcion de Ataco – Ahuachapan : 0,4$ en mini-bus
    • Ahuachapan – Eaux Thermales Santa Teresa : entre 3$ et 3,5$ par personne
    • Las Glorietas – Ahuachapan : 0,25$
    • Ahuchapan – Santa Ana : 0,48$
    • Terminal de bus à Santa Ana – Centre-ville : entre 0,25$ et 0,35$
    • Concepcion de Ataco – Antigua en shuttle : 35$
  • Hôtel : Le Salvador a très peu de touristes, les hôtels sont souvent vides
    • Concepcion de Ataco : environ 35$/nuit : hôtel Casa Pino lien Booking
    • Santa Ana : à partir de 9$ le dortoir et 19$ la chambre privée : lien Booking Hostal Sole lien Booking
  • Nourriture :
    • Restaurants touristiques : comptez 10$ à 12$/p
    • Comedors : 2,5$/p
    • Pupusas : 1$ les deux pupusas
[Transport] Bus San Salvador - Concepcion de Ataco : Tarifs & Terminaux de bus
2 jours à San Salvador : Vieille Ville & Volcan du Salvador, Parc El Boqueron
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.