Venise (Italie) : 2 semaines en tant que Digital Nomads

Après un mois et demi à Rome, nous décidons de passer deux semaines à Venise pour profiter du beau temps avant l’arrivée de l’hiver. C’est une première pour nous ! Nous avons visité beaucoup de fausses Venise, petites Venise, Venise verte…. mais pour la VRAIE Venise, nous avons attendu 2020 pour nous y rendre.

C’est en train que nous sommes arrivés à Venise. Le train traverse une sorte de chemin étroit, entouré par l’eau. On dirait qu’on se rend dans les Keys. L’eau ne semble pas si profonde que ça car j’ai vu des gens les pieds dans l’eau et elle n’arrive qu’à leurs genoux. On voit énormément de pêcheurs aussi. Franchement, l’arrivée à Venise en train, c’est une expérience en soi. Attention, la station de train la plus proche de Venise, c’est Santa-Lucia.

Une fois sortis de la gare, on nous propose tout de suite un taxi, mais attention, c’est un water taxi c’est à dire un bateau taxi, aux tarifs très élevés (genre 80€). Il est beaucoup plus économique de prendre les transports publics (en bateau toujours, plus d’infos plus tard).

Apprenant notre arrivée à Venise, même Tom Cruise s’est dépêché de se rendre sur les lieux, pour tourner Mission Impossible 7, avant de se déclarer impuissant devant le Covid, qui a rendu 12 membres de l’équipe KO. Donc même pour Tom Cruise, vaincre le covid est mission impossible.

Acqua Alta

Je pense que nous avons énormément de chance car une semaine avant notre arrivée, Venise était au bord de l’acqua alta (un phénomène naturel ayant lieu entre Septembre et Avril, certaines marées trop hautes inondent une partie de la ville et endommagent beaucoup de maisons et business)… mais les digues, qui ont mis des années avant d’être fonctionnelles, ont parfaitement bien fonctionné (elles montent automatiquement pour empêcher les marées trop hautes) et sauvé Venise d’une grosse inondation.

source: monquotidien.fr

J’ai vu l’eau monter de manière assez critique pendant mon séjour mais à chaque fois, elle se retirait juste à temps, pour que je puisse observer le phénomène en mode touriste, sans me mouiller les pieds. Ma sœur, qui est venue à Venise l’année dernière, garde un mauvais souvenir de l’omniprésence de l’eau et était persuadée que je risquais à tout moment de mourir noyée dans mon sommeil ahahaha

Sur le site officiel, on peut voir les prévisions des marées. A partir de 82cm, il y a des flaques d’eau sur la place Saint-Marc car cette partie est très basse.

A partir de 95cm, on commence à voir des inondations un peu partout mais on peut toujours marcher sur des planches en bois installées dans la ville (pour une marée jusqu’à 135cm).

Au-delà, mêmes les planques en bois ne pourront plus garder vos pieds secs. Mais la bonne nouvelle, c’est que ça ne dure que quelques heures et les marées > 140cm sont extrêmement rares.

https://www.comune.venezia.it/it/content/centro-previsioni-e-segnalazioni-maree

Logement

Nous avons pris soin de réserver un appartement au premier étage, donnant sur un petit canal certes, mais au premier étage quand même.

la vue depuis notre salon hihihi

N’ayant jamais mis les pieds à Venise auparavant, je n’ai aucune idée des coûts en période normale (hors covid). Notre Airbnb se trouve près de la station Arsenale, à 16 minutes à pied de la place Saint-Marc (pour le lien vers nos airbnbs, consultez notre article). Vous pouvez obtenir jusqu’à 50€ de réduction sur votre première réservation Airbnb en cliquant ici

Ceux qui connaissent Venise ont mal pour notre portefeuille en apprenant la nouvelle, mais grâce au Covid, nous avons bénéficié des prix plus abordables : 688€ pour 14 nuits, soit 49€/nuit pour un F2 d’environ 40m² avec fibre optique, cuisine, lave-linge + 30€ de taxes de séjour (3€ par nuit et par personne mais plafonnés à 15€/personne, c’est à dire 5 jours max par séjour) en pleines vacances de Toussaint.

Notre propriétaire d’Airbnb affirme que pour se loger, Saint-Marc n’est pas the place to be, car il y a beaucoup d’endroits pour faire du shopping, mais aucun endroit pour faire des courses, ou manger pas cher. Alors que près d’Arsenale, chez nous, on dirait un petit village.

En restant 2 semaines, on se pose des questions hyper pratiques par exemple comme se déplacer, où faire les courses, recevoir des colis ou tout simplement où jeter les poubelles.

Structure de Venise

Il y a plusieurs îles.

La partie principale, et la plus touristique, est traversée par un canal appelé Grand Canal, en forme de S à l’envers. Les quartiers San Marco et San Polo sont les plus touristiques.
J’aime beaucoup l’île de San Giorgio Maggiore (à côté de Giudecca), pour la vue panoramique sur la place Saint-Marc & le Palais des Dognes.
L’île Lido a une plage immense, tandis que l’île Murano est réputée pour ses artistes verriers.
L’île San Michele abrite tout simplement un énorme cimetière et une église.
L’île Burano, beaucoup plus loin, est connue pour son musée de la dentelle & ses maisons colorées très Instagram.

Où loger ?

Si votre budget vous le permet, cherchez un appartement au quartier San Marco, San Polo si vous ne restez pas longtemps, et allez exclusivement aux restaurants, pour pouvoir visiter un maximum.
Castello et Dorsoduro sont moins chers mais très sympas aussi car il y a de grandes promenades au bord de l’eau et plus d’options pour manger local.
Cannaregio est plus commerçant, il y a le quartier juif où l’on mange super bien pour pas cher.
Santa Croce est à côté de la gare, c’est moins pratique pour visiter, mais il y a plus de choix de logements & hôtels pas chers.

Déplacement

A Venise, on ne peut pas se déplacer autrement qu’à pied ou en bateau. Le transport public ici, c’est le bateau.

Il y a tellement de petits ponts et petites rues que même le vélo n’est pas utilisé. Les habitants doivent avoir un abonnement à l’année pour se déplacer de manière illimité en bateau, mais pour les touristes, les tarifs des bateaux sont super élevés : 7,5€ pour un trajet (correspondances possibles pendant 75 minutes), ou 20€ pour 24h, 30€ pour pour 48h, 40€ pour 72h pour 40€ et 60€ pour 168h (7 jours). Vous pouvez même acheter les tickets en avance sur le site Civitatis ici (c’est le même prix que sur place).

Sur le Grand Canal, la largeur est assez conséquente donc il n’y a que quelques ponts. Donc, les bateaux sur le Grand canal fait du zig zag, comme ça on peut passer d’une rive à l’autre sans devoir marcher jusqu’au prochain pont.

Attention, il y a souvent de la brume très épaisse. Quand c’est le cas, tous les bateaux 4.1, 4.2, 5.1, 5.2 ne sont plus en service (vous verrez aux embarcadères, l’heure d’arrivée de ces bateaux ne s’affiche plus), il n’y a que les bateaux 1 et 2 qui fonctionnent normalement. Donc prévoyez du temps pour aller à l’aéroport ou à la station de train car les bateaux 1 et 2 prennent un chemin plus long et vous risquez d’être en retard.

Venise sous la brume

Il y a aussi des taxis, mais c’est hors de prix. Et les gondoles, hors de prix, servent plutôt à amuser les touristes plutôt que d’être un véritable moyen de transport. Certains habitants ont leurs propres embarcadères, leurs propres bateaux mais c’est une minorité.

Pour marcher de la place Saint-Marc jusqu’à la station de train par exemple, il me faut environ 29 minutes à pied, et le bateau, en prenant un chemin plus long et en s’arrêtant partout, met 27 minutes.

Sincèrement, je pense qu’à part pour visiter les îles aux alentours (qui n’ont pas de pont reliant à l’île principale), le bateau n’est pas nécessaire. Mais j’ai quand même pris la carte car après avoir marché toute la journée dans les petites ruelles, ça fait du bien de juste m’asseoir dans le bateau pour rentrer.

Je pense que beaucoup de gens qui travaillent à Venise font du commuting. Car à la fin de la journée, il y en a beaucoup qui marchent jusqu’à la station de train pour rentrer chez eux de l’autre côté (Porto Marghera), ils prennent tous le même chemin. Beaucoup de touristes aussi choisissent de dormir sur une île aux alentours, ou à côté de l’autre station de train de Venise (Porto Marghera).

Détails pratiques

Il y a des supermarchés un peu partout, on voit souvent COOP. Celui à côté de notre logement est tellement petit avec des rayons étroits qu’à l’heure de pointe, on ne peut même plus passer d’un rayon à l’autre, mais faire la queue dès la porte d’entrée, en chargeant son panier en progressant dans la queue, faisant le tour des rayons. Comme les restaurants sont désormais fermés à partir de 18h en Italie (mesures anti-Covid), nous déjeunons au restaurant à midi et achetons des pâtes fraîches et sauces toutes faites pour le dîner. Notre magasin de pâtes fraîches préféré, c’est Giacomo Rizzo. La base est préparée à l’avance, mais c’est quand on choisit la forme des pâtes qu’on veut, que le vendeur passe en l’arrière-boutique et les prépare pour nous. C’est trop cool ! Ils vendent aussi quelques produits asiatiques pour ceux qui en ont marre de manger italien tout le temps 😀

Chaque matin, il y a une équipe chargée de ramasser les sacs poubelle devant chaque maison tous les jours sauf dimanche, vers 9h. Si on ne peut pas les attendre, il y a des bateaux poubelle stationnés un peu partout. Pour les poubelles publiques, une équipe se déplace à pied pour les collecter puis les chargent sur des bateaux poubelle. Ces bateaux ramènent les poubelles près de la gare, où les poubelles sont transférés vers des énormes containers. Il y a des tris en plus, et les jours de collecte varient selon le type de poubelles (verre, ou papier etc.).

Les postes sont toutes petites, il y en a une juste à côté de mon Airbnb mais elle n’est jamais ouverte, on se demande si les gens y travaillent vraiment lol. Je me fais toujours livrer mes colis par les transporteurs privés dans les bureaux de tabac (j’en ai parlé ici). J’ai vu le bateau de DHL s’amarrer dans un des petits canaux. La livraison se termine souvent à pied.

Visites

En 2 semaines, comme nous travaillons et qu’il ne fait pas beau tous les jours, c’est difficile de tout visiter mais je vais quand même vous donner mes endroits favoris dans cet article. Vous trouverez aussi un Google Maps personnalisé que j’ai fait avec ma sœur pour l’Italie ici.

  • Les incontournables (cf le carnet de voyage correspondant)
    • Place Saint-Marc : immense place touristique
      • la Basilique Saint-Marc : de la mosaïque dorée partout
      • le Palais des Doges : des salles somptueuses, décorées du sol au plafond
    • Pont Rialto : pont avec boutiques
    • Pont des Soupirs : relie les anciennes prisons aux cellules d’interrogatoires du palais des Doges, on peut marcher dessus en visitant le Palais des Doges mais sinon on peut l’apercevoir depuis deux autres ponts
    • Pont de l’Académie : qui donne la meilleure vue sur Venise
    • Faire une balade en gondole : activité touristique mais ultra sympa car ça permet d’explorer de petits canaux qu’on n’aura pas pu avoir accès autrement
  • Vues panoramiques (cf le carnet de voyage correspondant)
    • Depuis le campanile de la place St Marc (10€/personne, montée en ascenseur)
    • Depuis le campanile de l’église San Giorgio Maggiore (6€/personne, montée en ascenseur). On peut se rendre sur l’île en prenant le bateau n°2
    • Depuis le grand magasin T Fondaco dei Tedeschi by DFS (accès gratuit)
  • Très jolis mais pas incontournables (cf. le carnet de voyage correspondant)
    • Arsenal de Venise : Chantier naval joue un rôle déterminant dans la construction de l’empire vénitien en permettant la production rapide de nombreux navires.
    • Église Santa Maria di Nazareth : juste à côté de la station de train, c’est la plus belle église de Venise
    • Basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari (3€/personne), très jolie
    • Campo San Polo : 2ème plus grande place à Venise, ambiance très relax
    • Scuola Grande de San Rocco (8€/personne) : salle somptueuse, il n’y en a qu’une seule comme ça mais c’est plus travaillé qu’au Palais des Doges
    • Palais Contarini del Bovolo (10€/personne), escalier en colimaçon, vue panoramique
    • L’île Murano & ses artistes verriers (5€/personne pour accéder à un vrai atelier)
    • L’île Lido & sa plage (uniquement en été) : eau transparente, sable fin
  • Insolites (cf. le carnet de voyage correspondant)
    • Quartier Juif de Venise : ambiance sympa et locale, même si c’est un peu petit. Falafel à 5€ à tomber
    • Conservatoire Benedetto Marcello de Venise : restez juste devant pour écouter de la musique classique jouer dans chaque salle du conservatoire
    • Squero de San Trovaso : Atelier de fabrication de gondoles, à observer depuis l’autre rive car on ne peut pas visiter l’atelier
    • Shopping ou lèche-vitrine :
      • Librairie Acqua Alta : où tous les livres sont stockés en hauteur ou dans des barques de peur d’être inondés
      • Des bibliothèques miniatures faites main chez La Bottega di Pre
      • Magic Venice Carnival : poupées artisanales en porcelaine et habillées en vêtements traditionnels
      • More Venezia : jolis sacs en cuir faits en Italie
      • Charta S.n.c. : Vitrine d’exception mais vendeur pas du tout sympa

Je vous prépare un carnet de voyage par catégorie.

A bientôt !

2 jours à Venise (Italie) : Visites Incontournables
1 jour à Vicence (Italie) : à 45mn de Venise

    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.