Travel Hacking : Est-ce possible en France ?

En tant que « voyageur permanent », je suis fasciné par les voyageurs « travel hackers » en Amérique du Nord qui bénéficient de vols et de nuits d’hôtels quasi gratuitement grâce aux points qu’ils ont accumulés.

Pour la plupart, ces points sont accumulés via leurs cartes de crédit.

Schématiquement, les banques en Amérique du Nord proposent de très généreux avantages lorsqu’on utilise leurs cartes de crédit . Plus une personne consomme, plus elle accumule de points qu’elle va pouvoir transformer en avantages.

L’utilisation de ces cartes de crédit est dangereuse car on peut très vite se retrouver dans un cercle infernal et avoir des sommes importantes à rembourser avec des taux d’intérêts très conséquents.

Par contre, ceux qui sont rigoureux dans la gestion de leur budget peuvent, en effet, profiter d’avantages conséquents. C’est ce que font les travel hackers.

Après quelques recherches, à ma connaissance, la seule carte en France permettant d’accumuler des points est la carte American Express. J’en ai parlé ici. Si on se débrouille bien, on peut récupérer environ 1,7% de reversement soit 17 € pour 1000 € de dépense. Pas énorme mais c’est toujours ça.

Il y a tout de même quelques astuces qui peuvent être intéressantes pour faire du travel hacking en tant que français et faire quelques économies. Je n’ai malheureusement aucune recette miracle à vous proposer mais en cumulant tout ces « travel hacks », vous obtiendrez quelques avantages sympas de temps en temps. Si vous avez d’autre idées, n’hésitez pas à les partager, je suis preneur et les ajouterai à cet article.

Utiliser une carte American Express Air France

J’en ai parlé en détail dans cet article, la carte American Express Air France permet d’obtenir un miles Air France pour chaque euro que vous dépensez avec votre carte. 

En plus de ça, cette carte vous permettra de faire des économies lorsque vous louez des véhicules. Si cela vous arrive régulièrement, cette carte devient très intéressante.

Vous pourrez ensuite transformer vos miles en billets d’avion.

Dans cet exemple, je peux acheter un billet Miami – Guadeloupe pour 13 000 miles + 9 €. Sans miles, le billet coûte 235 €.

Chaque euro dépensé avec ma carte American Express m’a donc « rapporté » 1,7 centime, soit un taux de retour de 1,7%.

Si vous souhaitez obtenir une American Express gratuitement la première année, je peux vous parrainer en cliquant ici.

Il est également possible de transformer des miles en points Rewards Accor Hotel au taux de 4 miles pour 1 point Rewards. Sachant que 2 000 points rewards permettent d’obtenir 40 € de réduction. Cela fait un taux de redistribution de 0,5%.

Créer un programme de fidélité pour chaque alliance de compagnie aérienne

Il existe trois alliances qui regroupent un grand nombre de compagnies aériennes : OneWorld / Star Alliance / SkyTeam.

Etant très infidèle et prenant rarement la même compagnie aérienne (on prend toujours le vol le moins cher ^^), j’ai ouvert un programme de fidélité dans chacune des alliances. Comme ça je peux cumuler des points à chaque fois.

Par exemple, avec notre billet de tour du monde, nous avons effectué tous nos vols long courrier avec One World, et nous avons choisi le programme de fidélité de chez Qatar Airways car leurs qmiles peuvent être échangés contre des miles et rewards d’autres programmes.

Le billet tour du monde nous a coûté 3000€ par personne avec OneWorld, ce qui nous a généré 13 283 miles par personne.

9000miles = 40€ de voucher Accorhotels

En gros théoriquement 3000€ de vol devraient me donner 59€ de voucher soit un retour de l’ordre de 1,9%. C’est assez élevé par rapport à d’autres programmes. Bien sûr, ce calcul est un peu simpliste car la conversion se fait par palier : on peut convertir seulement 4500 miles à la fois (pour Accorhotels en tout cas).

Ainsi, au bout de deux ans de voyage, j’ai pu bénéficier gratuitement d’un vol Lisbonne – Paris avec SkyTeam et d’une nuit dans un Sofitel à Paris avec OneWorld. Là encore, rien de magique mais ça fait plaisir quand on en bénéficie.

Limite de l’exercice : la plupart des compagnies low cost ne font pas partie d’une alliance.

Le programme Genius de booking.com

Vous connaissez tous le site booking.com ? A partir du moment où vous avez fait 7 réservations via ce site, vous devenez automatiquement un « membre genius », à vie.

Les membres genius bénéficient de réductions (au moins 10% et parfois beaucoup plus) sur de très nombreux hôtels partout dans le monde. Un statut à obtenir absolument.

Dans cet exemple, le statut Genius vous permets de bénéficier d’une nuit à 57 € alors qu’on le trouve à 63 € sur tous les autres sites.

Le programme partenaire booking.com

Booking.com propose également un programme d’affiliation pour inciter à promouvoir le site.

Le principe : une fois que vous êtes partenaire de booking.com, vous recevez un lien personnalisé que vous pouvez mettre sur votre blog, votre page facebook, …

Si quelqu’un fait une réservation après avoir cliqué sur votre lien, vous touchez une commission comprise entre 4 et 5% du prix total du séjour.

L’astuce consiste à utiliser ce lien pour vos propres réservations. En le cumulant au programme Genius, cela commence à faire un discount intéressant.

Vous devez cependant attendre d’avoir accumulé au moins 100 euros de commissions pour toucher l’argent.

Gagnez des miles Air France en réservant sur Booking.com

En passant par le site https://sp.booking.com/index.html?aid=1530246&lang=fr&label=pageloyalty-link-1530246-click_brand-airfrance, vous récupérerez jusqu’à 1 miles Air France par euro dépensé sur Booking.

A noter que ce hack n’est pas cumulable avec le programme partenaire booking mais vous pouvez tout de même bénéficier des avantages genius.

Le programme de fidélité hotels.com

Hotels.com propose un programme de fidélité très intéressant : une nuit offerte toutes les 10 nuités réservées.

Plus exactement, au bout de 10 nuités, vous recevez un bon d’achat correspondant à la moyenne du prix des 10 nuités en question.

C’est finalement comme si vous bénéficiez d’une remise de 10% sur chaque séjour que vous réservez via hotels.com

Dans l’exemple ci-dessous, au bout de 10 nuits j’obtiens un bon d’achat d’une valeur de 53,86€.

Avec le statut Genius, Booking.com propose souvent des tarifs plus intéressants qu’hotels.com mais pas toujours. Je compare systématiquement les deux et j’ai parfois de très bonnes surprises.

L’obtention de miles avec Agoda

Le site Agoda propose régulièrement des tarifs plus intéressants que Booking en Asie.

En plus de ça, une réservation vous permet d’obtenir des miles que vous pourrez ensuite transformer en billets d’avion ou autres avantages.

Il suffit pour cela de renseigner votre programme de fidélité sur Agoda.

L’affiliation Kiwi.com

Kiwi.com est un site de réservation de vols qui propose un programme d’affiliation dans le même esprit que celui de Booking.com

Vous touchez une commission de 3% du prix du voyage pour chaque réservation.

Kiwi.com est rarement le site le moins cher pour des vols directs mais sur des longs voyages avec escales, ils sont parfois très compétitifs.

Et 3% sur le prix d’un vol long courrier, c’est à prendre 🙂

Le programme Delta Airlines / Airbnb

En vous inscrivant au programme de fidélité de Delta Airlines, vous obtenez des miles quand vous faîtes une réservation sur Airbnb.

Du coup, en payant avec American Express, pour une réservation Airbnb vous génèrez à la fois des miles chez Air France et chez Delta Airlines, pas mal 🙂

La carte American Express Platinum

La carte American Express Platinum est assez chères (590 € pour une business, 660 € pour une carte personnelle. Mais elle peut se rentabiliser.

Surtout, cette carte offre un abonnement Priority Pass permettant d’accéder gratuitement aux salons d’aéroport partout dans le monde, un petit luxe très appréciable.

Si vous souhaitez obtenir une carte American Express Platinum Business, suivez ce lien de parrainage et bénéficiez de 30 000 points Membership offerts. En se basant sur le taux de reversement de 0,5%, cela représente une prime de 150 €.

Réserver un aller-retour plutôt qu’un aller simple

Si vous avez l’habitude de réserver des vols en aller simple, vérifiez systématiquement le prix d’un aller-retour.

C’est complètement contre intuitif mais un aller simple peut coûter 5 fois plus cher qu’un aller-retour.

Vous pouvez donc réserver un aller-retour, n’utiliser que le vol aller et vous faire rembourser les taxes d’aéroport du vol retour.

Je parle en détail de ce sujet dans cet article.

Payer vos billets d’avion dans la devise du pays de départ

Les billets d’avion sont généralement facturés dans la devise du pays de départ. Ainsi, un Istanbul – Paris sera facturé en livre turque. On ne s’en rend pas vraiment compte car les sites de compagnie aérienne vont généralement afficher le prix dans votre propre devise en appliquant un taux de change.

Ce taux de change peut être intéressant… ou pas !

Comparez donc systématiquement le prix du billet en euro et en devise du pays de départ, il y a parfois 10% d’économie à aller chercher.

Vous pouvez lire un article complet sur le sujet.

S’inscrire à des clubs d’actionnaires

Si vous investissez une partie de vos économies dans des entreprises cotées en bourse, sachez que certaines d’entre elles proposent l’adhésion gratuite à un club d’actionnaires qui offrent certains avantages.

A titre d’exemple nous avons pu, en tant qu’actionnaire de LVMH, bénéficier de l’équivalent de 150 € d’avantage en visites gratuites dans des caves de Champagne et de Cognac.

Plus d’information dans cet article.

[Road trip en Islande] Jour 13 : Reykjavík sous la pluie
[Road trip en Islande] Jour 12 : Snæfellsjökull, Arnastapi, Krauma
    Jean-Benoit

    Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Jona

      5 décembre 2019, 15 h 57 min

      En théorie, il est possible pour un Français de faire une demande de numéro ITIN aux USA. La démarche est un peu complexe au premier regard mais en pratique c’est juste une feuille A4 à remplir (W-8) et renvoyer à l’administration US avec une pièce d’identité que sera renvoyée plus tard.

      Ensuite avec ce numéro ITIN, il est possible d’ouvrir un compte bancaire aux US. Cependant, il y a un « hic »: les banques vont ouvriront des comptes mais vous demanderont une adresse postale pour vous envoyer votre carte bancaire… Pour ça il faut rester au moins 2 semaines aux USA à un endroit fixe et ouvrir un compte des le premier jour. Ensuite vous donnez une adresse AirBnb (adresses d’hôtels sont refusés par les banques). C’est risqué, chiant et lent, mais pour les téméraires c’est possible 🙂

      Lent ?! Oui parceque ça c’est l’étape 1. Pour avoir une carte de crédit qui rapporte des points, il faut montrer aux banques que vous êtes un bon payeur. Donc elles ne vous donneront pas de carte de crédit directement mais seulement des cartes de débit avec un découvert. Après 1 ou 2 ans d’utilisation du découvert (oui il faut utiliser le découvert), il sera possible d’évoluer vers une carte de crédit qui rapporte des milles, et à vous la belle vie 🙂

      • Répondre Jean-Benoit

        5 décembre 2019, 16 h 11 min

        Merci pour ce retour !

        Par contre si je comprends bien, aucun intérêt si on ne reste pas sur une longue période aux US ?

        A moins d’obtenir une carte de débit qui ne facture pas de frais de change et qu’on puisse utiliser partout dans le monde ?

        Est-ce que l’utilisation du découvert entraîne le paiement d’intérêts ?

        Merci !

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.