Test & Avis : MasterClass, une Plateforme de Formation en ligne avec des Célébrités

Depuis plus d’un an, Masterclass mène une campagne publicitaire très efficace sur Facebook et Instagram et je pense que beaucoup d’entre vous avez vu cette campagne dans votre fil d’actualité. Je me suis fait influencer par ces publicités et ai décidé récemment de m’offrir un abonnement d’un an à Masterclass. Je vous explique dans cet article en quoi ça consiste et mon avis personnel.

  1. Masterclass : qu’est-ce c’est ?
  2. Comment ça se passe ?
  3. Combien ça coûte ? Tarifs & Abonnement
  4. A qui ça s’adresse ?
  5. Mon avis détaillé

Note : cet article n’est PAS sponsorisé

Masterclass : qu’est-ce c’est ?

Masterclass est le Netflix des formations en ligne en anglais (sous-titré anglais).
A la clé : des formations en vidéo (entre 2h et 4h) extrêmement bien filmées, données par les célébrités.

L’attrait de cette plateforme c’est l’accès indirect aux personnalités qu’on ne présente plus, comme Annie Leibovitz, Natalie Portman, Dan Brown, Timbaland, Jimmy Chin, Serena Williams, Christina Aguilera….

Les formations concernent actuellement 9 catégories :

  • Culinary Arts
  • Film & TV
  • Music & Entertainment
  • Writing
  • Sports & Games
  • Design, Photography & Fashion
  • Business, Politics & Society
  • Science & Technology
  • Lifestyle

Après avoir réussi à faire deux levées de fonds (35 millions de dollars puis 80 millions de dollars pour se développer à l’international), MasterClass compte sur sa plateforme plus de 75 cours proposés par des célébrités.

Comment ça se passe ?

  • Vous pouvez voir la liste des cours (classes) proposés sur le site MasterClass ou sur YouTube. Chaque cours bénéficie d’un trailer, qui vous permet d’avoir une preview du contenu du cours et ce que vous allez apprendre
  • Si cela vous plaît, vous créez un compte et décidez soit d’acheter un cours à chaque fois, soit opter pour un All-Access-Pass (j’en parlerai plus en détails en bas)
  • Une fois l’accès validé, vous pouvez accéder aux cours via votre ordinateur ou via leur appli. Chaque cours contient 20 à 40 mini-leçons, chaque leçon dure entre 2 minutes et 45 minutes.
  • Vous pouvez télécharger les leçons en offline via l’appli. Ou les regarder en streaming. Si vous n’avez pas envie de regarder la vidéo, vous pouvez switcher en mode « podcast » pour écouter le son uniquement. Certains cours précisent qu’il vaut mieux regarder en format vidéo. Bien évidemment, vous pouvez revoir la même leçon plusieurs fois, ou ne pas suivre l’ordre des leçons
  • Vous pouvez aussi télécharger un workbook en pdf, qui contient un résumé de chaque leçon ainsi que les exercices à la maison. Pour partager les résultats de ces exercices à la maison, il y a un espace « community » accessible sur ordinateur. Certains ont même des feedbacks venant directement du prof (càd la célébrité qui donne des cours), mais c’est très rare.
  • A la fin du cours, une fois toutes les vidéos visualisées, vous recevez un email vous félicitant d’avoir terminé le cours

Combien ça coûte ?

Vous pouvez :

  • soit acheter un cours à la fois : 90$ – et vous pouvez y accéder de manière illimitée
  • soit acheter un All-Access-Pass (180$/an) : le site indique que ça coûte 15$ par mois. En réalité, on ne peut pas payer l’abonnement mois par mois. La durée d’engagement minimum est de 12 mois, donc on paie 180$ d’un coup. Ouch ! Cela permet d’éliminer les gens qui font du binge watch en un mois et ne payer que 15$ pour visualiser tout le contenu. Ainsi, pour le prix de 2 cours, vous avez accès à tous les cours (75 pour le moment) pendant un an

Contrairement à Neflix, les accès sont individuels, on ne peut pas avoir plusieurs personnes (et plusieurs profils) avec un seul compte

A qui ça s’adresse ?

Avec des vidéos sous-titrées en anglais, bien évidemment pour l’instant la plateforme ne s’adresse qu’aux anglophones pour le moment.

Avec des cours centrés particulièrement sur la création : visuelle, musicale, textuelle ou culinaire… ces cours s’adressent principalement aux créateurs ou aux personnes intéressées par les coulisses (behind the scenes) ou par les fans de ces dites célébrités.

Avec seulement 2h de cours en ligne, même avec Natalie Portman ou Jodie Foster, et du contenu essentiellement adressé aux débutants, vous ne pourrez pas devenir acteur/actrice, soyons honnête. Ni savoir jouer au tennis en passant 2h (virtuellement) avec Serena Williams. Je pense que même 2h IRL avec Serena Williams n’aurait pas fait de moi une joueuse de tennis…

D’ailleurs, MasterClass n’offre pas de certifications à la fin de chaque « cours » – car ils sont bien conscients que ce n’est pas avec seulement 2h ou 4h de cours qu’on peut prouver ses connaissances dans tel ou tel domaine.

Mon avis

Je me suis inscrite à MasterClass car j’aime beaucoup voir comment ça fonctionne behind the scenes. Par exemple, j’ai pris des cours de couture, des cours de joaillerie – car je voulais savoir comment c’est fait. Et en essayant de le faire moi-même, j’apprécie beaucoup plus les produits, je sais mieux reconnaître la qualité. Savoir apprécier et reconnaître les belles choses, pour moi, c’est aussi améliorer la qualité de sa vie. Ainsi, les cours sur le cinéma m’intéressent beaucoup – car je voudrais apprécier davantage le travail qu’il y a chaque ligne, chaque plan, chaque expression.

Quant aux cours de photographie et d’écriture, ils ont pour but d’améliorer ma qualité rédactionnelle – et les photos que je prends pour le blog. Ces cours là auront un impact direct sur mes « créations » artistiques.

Quant aux cours de Business, à vrai dire, je ne connais pas la plupart des célébrités de cette catégorie, mais je regarderai leurs cours avec beaucoup de curiosité. Je suis quelqu’un de curieuse à la base – donc si je suis en plus « enseignée » par les experts de leur domaine et que mon abonnement inclut déjà tout ce matériel, c’est la cerise sur le gâteau.


Ces cours sont extrêmement motivants et apportent beaucoup d’informations sur les coulisses. Cela permet de mieux savoir apprécier les films, les romans, les nouvelles, les photos, les matchs de tennis ou une partie de poker… on voit la vie sous un autre prisme et l’apprécie davantage. Même si j’ai déjà un très bon niveau en anglais, regarder ces cours, couvrant une multitude d’industries, me permet d’acquérir du vocabulaire vraiment spécifique en anglais.

On peut aller plus loin en faisant des exercices à la maison mais j’avoue que j’ai vraiment la flemme. Cependant, j’apprécie beaucoup les petits challenges d’écriture accessibles à la partie Community sur le site (par ex. écrire la 1ère ligne du roman – pour qu’elle soit vraiment impactful), les concours aussi… je ne participe pas forcément, mais j’aime lire les participations. Cette partie « Community » est encore peu fréquentée malheureusement, mais avec le temps, s’il devient plus actif, ça va aussi être une mine d’or d’entraide et de motivation. Non, je ne sais toujours pas jouer au violon ou au tennis, mais je saurai mieux apprécier le prochain match à la TV ou reconnaître les fausses notes 😀

Il y a quelques détails que j’apprécie beaucoup – de l’ordre visuel ou fonctionnalités – à savoir :

  • Des formations à la qualité visuelle incroyable. On est sur du Ultra HD, avec un montage de pro – et un esthétisme commun à toutes les formations.
  • On peut choisir de télécharger en offline les vidéos – en qualité normale (1 Giga par cours en moyenne) ou en qualité Ultra HD (500Mb pour 3 minutes). Certains cours ne sont pas disponibles au téléchargement offline, mais c’est très rare.
  • On peut choisir d’accélérer les vidéos ou au contraire les ralentir (0,5 / 1 / 1,5 / 2) ce qui est très appréciable car ce n’est pas le cas sur Netflix (des fois j’aimerais aller vite sur Netflix, pour certains documentaires mais ce n’est pas possible)
  • On peut choisir le mode « podcast ». ou alors on passe à une autre application ou un autre onglet mais la vidéo ou le son continue à tourner. C’est une fonctionnalité configurable. Ça m’arrange car des fois, j’ai juste envie d’écouter mais pas forcément regarder; ou je surfe en écoutant. YouTube ne le permet pas sur mobile par ex.
  • Les sous-titres sont disponibles pour toutes les vidéos, en anglais
  • On peut tagger les cours qui nous intéressent et constituer une « liste » personnelle. Comme avec Netflix, les cours en relation avec ceux qu’on est en train de prendre sont suggérés sur la version ordinateur, permettant d’accéder aux cours du même thème
  • Dès la fin d’une leçon, on est redirigé automatiquement vers la leçon suivante en quelques secondes
  • Une barre rouge permet de suivre l’avancement du cours, on voit en un coup d’œil où l’on en est. A quelle leçon on est.

OK, mais quel est l’avantage des cours payants vs. le contenu gratuit partout sur YouTube ?

C’est vrai, ces célébrités ont déjà partagé mille fois leurs astuces, conseils… de manière gratuite, que ce soit sur YouTube, dans les émissions de TV, dans les podcasts ou dans les journaux…. de manière décousue. On a au maximum 4 pages sur eux; et 1h grand maximum pour chaque interview (où ils viennent plutôt pour faire la promotion de tel ou tel service, tel ou tel film). Alors qu’avec ce cours payant, c’est un concentré de conseils accumulés pendant toute leur carrière. Pour illustrer un point, ils vont citer par exemple plusieurs films où il a fallu imiter l’accent d’un personnage – au lieu de donner un exemple, et un film précis.

Sans compter la qualité d’image exceptionnelle : on n’a pas l’impression de regarder une simple interview, mais voir un film – avec la musique qui va bien, l’introduction qui va bien, et des vidéos en Ultra UD (grâce à Chromecast ou Apple TV). Rien que d’avoir des images d’une aussi grande qualité, des trailers qui donnent envie… ça motive pour regarder même les cours dont le domaine est très éloigné de mes intérêts d’habitude.

La même qualité d’informations ne pouvait être obtenue qu’en payant : Avant, j’aimais beaucoup acheter les Blue-Ray car pour chaque film, il y avait des commentaires de plusieurs équipes – le réalisateur et le scénariste, les acteurs principaux, l’équipe effets spéciaux, le compositeur…. ainsi je pouvais regarder et apprécier le film sous 5 lumières différentes. C’est quelque chose que j’aime énormément, mais il y a des réalisateurs qui commentent mieux que d’autres. Alain Chabat par exemple, au lieu de commenter proprement son film, lit des recettes de cuisine pour passer le temps; tandis que Jean-Pierre Jeunet donne à chaque fois des conseils et ses ressentis, pour chaque scène. David Cameron aussi est un des réalisateurs qui commente le mieux les films. J’ai beaucoup beaucoup aimé le commentaire qu’il a fait pour Titanic. Mais je regrette que tous ces commentaires ne soient pas si structurés que ça : le directeur commente chaque scène, mais ce n’est pas regroupé par thème donc ça part un peu dans tous les sens.

Certaines de ces célébrités ont participé à des émissions du type « The Voice », « America’s got a talent » ou « Hell Kitchen » où l’on avait un glimpse de leurs astuces, leurs conseils… Mais ce n’était jamais concentré que sur eux, il y avait des élèves à coacher, ou le restaurateur à coacher. Cela fait donc plusieurs heures à regarder pour seulement 5 minutes de conseil de la part de Christina Aguilera. Alors qu’avec MasterClass, c’est comme un film bien structuré et condensé. Les cours suivent un trame assez strict et le montage passe derrière pour rendre l’ensemble plus fluide. Dès que l’instructeur part un peu dans les détails insignifiants ou se répète, on passe à la prochaine leçon. Ainsi, le contenu est très concentré. Chaque leçon ne parle qu’une seule chose. C’est très bien organisé pour qu’on puisse retrouver LA leçon qui nous intéresse – ce qui n’est pas forcément le cas des podcasts qu’on a accès gratuitement en ligne.

Les cours que j’ai suivis

Catégorie Film & TV : Natalie Portman teaches acting : c’est le cours que j’ai suivi en premier. J’ai regardé beaucoup de ses films et pour moi, c’est plus facile à suivre car je connais trop bien ses films pour comprendre tout de suite à quoi elle fait référence quand elle parle par exemple d’un certain accent à imiter, ou la psychologie et le côté rigide de tel ou tel personnage. Lors des premières leçons, j’ai trouvé le contenu de ses cours très basique, et révélaient presque du bon sens « il faut lire, regarder les documentaires, comprendre la psychologie des personnages »… du B-A.BA. What else ? Ensuite, les choses deviennent plus intéressantes quand elle invite son coach de dialectes (qui met l’accent sur la maîtrise de prononciation des voyelles pour imiter l’accent, c’est le plus important selon elle) – puis nous amène sur un set, où il n’y a absolument pas de script et où l’actrice doit faire de l’impro pour nous montrer comment elle occupe la scène devant la caméra et comment elle se sert du décor. Ça, c’était du GOLD ! c’était ça le contenu que j’attendais, malheureusement cette séquence ne durait pas très longtemps. Note : j’ai regardé pas mal d’interviews de Natalie Portman (qui sont en bonus des DVD) et à part l’analyse psychologique des caractères qu’elle interprète, elle n’a jamais livré de conseils sur « comment je travaille en tant qu’actrice ». J’ai beaucoup aimé son cours, par contre, je n’aurais pas payé 90$ rien que pour ce cours, non. C’est une bonne chose que les 180$ donnent accès à beaucoup de cours, parce que 90$ rien que pour 2H, je l’aime bien mais pas à ce point là

Catégorie Design, Photography & Fashion : Annie Leibovitz teaches photography : J’ai suivi quelques cours de photographie pour savoir utiliser mon réflexe mais je ne pensais pas avoir accès (même virtuellement) aux enseignements d’Annie Leibovitz un jour. J’étais très excitée de suivre son cours. Malheureusement, il y en a qui sont doués dans leur métier mais pas doués pour transmettre leur savoir-faire. Même si MasterClass a fait tout son possible pour guider Mme Leibovitz et avoir un semblant de trame, la réalité est qu’on est face à une artiste introvertie. Et non seulement ça part dans tous les sens, mais en plus elle ne sait pas expliquer son savoir-faire. Par exemple, quand elle est censée expliquer le cadrage, elle finit par dire « ça vient avec l’expérience et une fois qu’on a passé des années derrière ce petit rectangle, on a des réflexes et on sait cadrer et capter ce qu’il faut ». C’est absolument vrai mais c’est aussi frustrant pour ceux qui veulent apprendre. Je pense qu’il faut rester attentif pendant ce cours car les bonnes informations tombent comme ça entre deux blablabla… et ce qui est intéressant c’est d’écouter les explications et l’histoire derrière chaque photo qu’elle a prise. Les exemples sont nombreux et très intéressants. Finalement, on n’apprend pas tellement à faire des photos comme Annie Leibovitz, mais à savoir apprécier chacune de ses photos. Les exercices donnés sont plutôt intéressants, même si des fois ça tombe comme un cheveu sur la soupe. Et le « case study » où l’on voit Mme Leibovitz diriger une séance de shooting est priceless. J’ai déjà vu des photographes pros en shooting, en regardant America’s Next Top Model, mais ici on met plus en lumière la photographe et non les mannequins. Et ce qui m’a beaucoup amusé c’est que quand on arrive à ce niveau-là, Mme Leibovitz ne change plus d’objectifs elle-même : elle se tourne vers son assistant, et lui dit « donne-moi un 35mm ». C’est lui qui trouve l’objectif, en change et lui donne l’appareil prêt à l’emploi. Elle ne fait pas non plus de Photoshop elle-même et se contente de s’asseoir à côté d’un expert Photoshop pour lui dire « plus de lumière ici, recadre ça ». Les dernières leçons sont d’une telle lenteur que je n’arrive plus à me concentrer. Si je n’ai quasiment rien appris, Mme Leibovitz a su transmettre sa passion de la photographie et communiquer sa sensibilité artistique. Le lendemain, je suis sortie pour prendre quelques clichés. Cependant, vu le prix, je pense qu’il y aura plus d’informations en achetant tout simplement ses livres notamment A Photographer’s Life, un livre recommandé aussi par Anna Wintour, qui a aussi sa propre formation sur MasterClass aussi.

Catégorie Design, Photography & Fashion : Jimmy Chin teaches adventure Photography : c’est le cours qui m’a touchée le plus. Venant d’un réalisateur oscarisé, un sportif accompli, très humble et passionné, son cours est extrêmement fluide, facile à suivre, mais aussi très inspirant. On débute, contrairement aux autres cours, par un cas pratique, où l’on le voit en train de photographier un sportif. Vient ensuite les conseils théoriques. Contrairement à Annie Leibovitz, il a très peu d’assistants (sauf un expert Photoshop) et utilise la plupart du temps la lumière naturelle. J’ai aimé le focus fait sur le matériel, l’impossibilité d’avoir du matos trop lourd ou des tonnes d’accessoires (quand on fait des sports extrêmes, il vaut mieux partir léger). Et notamment toute la partie concernant National Geographic, comment on devient photographe pour eux, comment soumettre l’idée d’un projet et comment les photos (magnifiques) doivent avant tout susciter de l’émotion et raconter une histoire. Bref, une formation à regarder absolument.

Catégorie Writing : Margaret Atwood teaches creative writing : Bien que je n’aie lu aucun de ses romans, j’ai découvert la série The Handmaid’s Tale et je voulais en savoir plus sur son auteure. C’est la 1ère formation que j’ai regardé du début jusqu’à la fin sans interruption tellement le contenu était fascinant. Mme Atwood est très méthodique et sa formation est extrêmement bien structurée, bien que très dense. Il y a des conseils, astuces et des informations pertinentes toutes les 10 secondes. On a l’impression d’avoir une sorte de check-list, nous permettant de savoir où trouver du matériel pour tisser la trame, comment raconter l’histoire, trouver la bonne focalisation, comment publier son roman jusqu’à comment recevoir les critiques. Elle s’appuie également sur de nombreux exemples : venant de sa carrière impressionnante mais aussi des anecdotes et livres d’autres auteurs pour illustrer ses propos. Il y a une partie importante consacrée au genre de « speculative fiction » (littérature de l’imaginaire). Elle entre plus en détails pour le genre « dystopie », comment on construit une dystopie, comment la rendre crédible… The Handmaid’s Tale, entre autres, a été cité comme exemple avec des recherches et preuves tangibles, montrant que l’histoire ainsi que la société fictive du roman, ont été inspirées de faits réels. Je pense que la masse d’informations fournies est telle qu’il faut revoir cette formation plusieurs fois. Quel que soit le genre de romans que vous choisissez, ou si vous cherchez juste à faire du story telling, vous trouverez toujours des conseils utiles dans cette formation. Sa formation est orientée vers le story telling, avec un focus historical accuracy, et n’aborde pas les sujets tels que le développement psychologique des caractères ou comment trouver son style d’écriture. The Workbook en PDF fourni avec cette formation est très utile : il résume les idées principales de la formation, mais propose aussi beaucoup d’exercices qui ne sont pas forcément demandés dans les vidéos. Les exercices à la maison sont plus importants que les formations vues précédemment car il y a beaucoup de matériel, à lire ou à regarder. Je pense que s’il fallait payer 90$ rien que pour cette formation, ça vaudrait le coup.

Catégorie Business, Politics & Society : Sara Blakely teaches Self-Made Entrepreneurship : probablement une des meilleures formations de MasterClass. Sara Blakely est la fondatrice de Spanx. Elle est devenue milliardaire grâce à son idée de génie mais pratique : des sous-vêtements confortables qui peuvent être portés sous un pantalon blanc, sans être vus. Tout ça avec ses 5000 dollars d’investissement au départ. Le rêve américain en gros ! Même si les informations et connaissances données dans sa formation sont connues par ceux qui s’y intéressent au minimum – ou ceux qui ont été à une école de commerce, ça fait quand même du bien de les entendre de nouveau. La formation est extrêmement bien structurée, on voit que c’est quelqu’un de carré et perfectionniste. J’ai apprécié sa manière qu’elle qualifie de « féminine » de gérer son business, par exemple : elle protège ses inventions avec des brevets mais n’a jamais souhaité porter plainte contre les copieurs. Elle dit que le marché est suffisamment pour tout le monde et n’a pas envie d’être « en guerre » – les brevets sont là pour apporter un argument marketing aux produits, pas pour se protéger et porter plainte contre les autres. J’ai beaucoup apprécié le côté « développement personnel » de sa formation. Le mindset qu’elle met en avant est très différent de l’approche standard, qui fait trop appel à l’égo et l’argent. Mme Blakely fait plutôt référence à la loi de l’attraction, la passion qu’elle a pour son métier, l’éthique et l’utilité de ses produits. J’ai aimé qu’elle soit si transparente sur ces thèmes. Qu’une CEO admette qu’elle parle et demande les choses à l’univers, c’est inédit. Il y a un focus sur la vision de l’entreprise qui est dite et répétée du début jusqu’à la fin et je pense que c’est le discours le plus important de cette formation. J’ai eu la chance de travailler pour une entreprise du même style que Spanx et d’expérience, je valide tous les points qu’elle mentionne. Même si vous ne cherchez pas à créer une entreprise, mais que vous réfléchissez à votre carrière, sa formation vous plaira. Elle sait motiver comme personne (elle a ce côté américain très positif « yes you can »), et les valeurs qu’elle met en avance résonnent bien en moi. Je pense que si un jour je suis démotivée et fatiguée, l’écouter de nouveau va me donner le plein d’énergie. S’il faut payer ou suivre une seule formation, c’est bien celle-là !

Catégorie Lifestyle : Bobbi Brown teaches Makeup and Beauty : j’ai tellement regardé de tutos sur YouTube que je n’ai plus la patience de suivre un cours entier sur MasterClass. Le visuel est exceptionnel et le style de maquillage de Bobbi Brown, le non makeup makeup look, est fascinant. Mais voilà, je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout. En plus, je n’aime pas du tout sa voix (sorry) 🙁

Catégorie Music & Entertainment : Christina Aguilera teaches singing : …

Catégorie Sport & Games : Serena Williams teaches tennis : …

Catégorie Culinary Arts : Aaron Franklin teaches Texas-style BBQ

Catégorie Science & Technology : Christ Hadfield teaches Space Exploration

J’updaterai mon avis détaillé d’autres classes au fur et à mesure…


J’espère que ça vous a apporté les informations dont vous avez besoin.
Si vous souhaitez voir la liste de toutes les classes disponibles, allez sur leur site ou leur compte YouTube pour voir les trailers des leçons.

Priority Pass : Test, Avis, Prix & code promo
Test & Avis : SkinCeuticals C E Ferulic, Phloretin CF & ses Best-sellers, est-ce que ça vaut le prix ?
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.