[Test & Avis] Faire appel à l’hypnose pour soigner le bruxisme (grincement des dents) & autres traumatismes

J’estime avoir beaucoup de chance, car à chaque fois que j’ai besoin de quelque chose, le hasard/l’univers me donne la solution. En l’occurrence, pile quand j’en avais besoin, on m’a donné non seulement les coordonnées la meilleure dentiste de Montréal, mais m’a aussi parlé d’une méthode pour soigner le bruxisme : l’hypnose.

L’origine du bruxisme

Le bruxisme = le fait de grincer les dents la nuit. Paraît que le bruit est assez caractéristique et horrible. On peut s’en apercevoir si on partage le lit avec quelqu’un en tantinet sensible au bruit, ou en faisant une radio chez le dentiste.

Malheureusement, les dentistes français ne vérifient pas ce point systématiquement, donc si vous avez un doute, demandez à faire une radio chez le dentiste au moins tous les deux ans.

En tout cas, si vous grincez les dents depuis des années, et si vous êtes un minimum attentif, vous pouvez voir vos dents diminuer de taille (hauteur) de manière assez flagrante.

Dans mon cas, c’est lors d’une séminaire entreprise, où je partageais la chambre avec une collègue – que j’ai appris que je grinçais les dents. Elle m’en a tout de suite parlé, car son frère aussi grince les dents et d’après elle, le bruit est caractéristique.

Si la plupart des dentistes expliquent l’origine du bruxisme par le stress, je sais que dans mon cas, ce n’est absolument pas le cas. Car même pendant le tour du monde (où je ne suis pas stressée), je grince les dents.

Bruxisme à cause d’une couronne

J’ai toujours su que mon grincement de dents venait du fait que j’aie une couronne (au niveau de l’incisive). Un peu trop épaisse par rapport aux autres dents naturelles. Psychologiquement, j’ai peur de l’abîmer, donc ma mâchoire bouge la nuit pour trouver un positionnement permettant de ne pas toucher la couronne => bruxisme.

J’en ai parlé avec mes dentistes français, j’ai fait des recherches en ligne (0 résultat), personne ne m’a cru, personne ne m’a prise au sérieux. Ils ont fait le test avec le papier – à mâcher, et qui laisse une petite trace, là où ça gêne à la mastication – avant de conclure que la couronne ne pouvait être limée plus, au risque d’être fragilisée. On m’a donné des gouttières à mettre toutes les nuits, que je casse tous les ans. Et les gouttières ne suffisent pas à protéger les dents, en plus de me faire bouger complètement ma mâchoire inférieure.

Curieusement, si les chirurgiens-dentistes se sont un peu foutu de ma gueule, les autres professionnels de la médecine douce, m’ont tous crue – et m’ont encouragée fortement à refaire une couronne, plus adaptée.

C’est au Canada où j’ai pu trouver (enfin) LA dentiste qui croit à mon histoire de couronne non adaptée => bruxisme. En attendant de refaire une couronne chez elle, je suis allée voir une hypnose-thérapeute, à Montréal, pour régler ce problème de bruxisme une fois pour toutes.

Première séance d’hypnose

RDV pris en ligne avec une hypnose-thérapeute à Montréal. Personne ne me l’a recommandée, mais je crois à la magie du hasard, donc si je la choisis, c’est sûrement pour une bonne raison.

Ma hypnose-thérapeute m’envoie par mail un formulaire à remplir, avec plein de questions un peu étranges type « quelle est la couleur que vous aimez/détestez le plus ? ». Sur son site, on peut voir que le premier RDV durera plus longtemps que les RDV de suivi (pour le même prix, 80$CA), car elle doit prendre le temps de m’expliquer sa méthode et comprendre mes besoins.

Je vais vous retranscrire ici ce que j’ai compris. Mes mots et phrases manquent peut-être de précisions, excusez-moi d’avance.

Pourquoi l’hypnose ?

L’hypnose thérapeutique est très différente de l’hypnose de spectacle. On entre dans une « transe » ou un « état de conscience modifiée ». Ça fait peur dit comme ça, mais c’est le même état que quand on vient de se réveiller le matin, où l’on est entre le rêve et la réalité, ou quand on rêvasse et n’entend plus les bruits autour de nous. A tout moment, j’ai conscience de ce que je fais, je peux ouvrir les yeux et partir si je veux, mais je peux me permettre de « rêver éveillée », guidée par les paroles de ma thérapeute. L’idée de faire appel à l’hypnose est très simple : le subconscient stocke une multitude d’informations nous concernant et certains infos contenues dans ce disque dur géant dictent nos conduites.

Des recherches en neurosciences ont montré que notre cerveau fonctionnait de la même manière lorsque nous percevons la réalité extérieure que lorsque nous effectuons une action dans notre imagination. L’imagination devient réelle et est interprétée comme telle par le cerveau.

En injectant certaines données à notre subconscient via l’hypnose, l’imagination ou la méditation, on peut le re-programmer, calmer ses angoisses, changer sa façon de voir les choses, se débarrasser des traumatismes, phobies, arrêter de boire/fumer etc.

Par exemple, il y a quelques années, j’ai fait appel à une sophrologue à Paris pour mes problèmes de stress et lors des discussions, je lui ai parlé d’un « traumatisme » d’enfance : ma peluche préférée, que j’aimais énormément, qui m’a été confisquée et offert à un autre enfant, devant mes yeux, sans que je puisse faire quoi que ce soit. Même si j’en pense pas tous les jours, cela a dû me traumatiser pour que 20 ans plus tard, j’avais envie de retrouver cette même peluche et me l’acheter. Ma sophrologue m’a proposé de m’hypnotiser et de m’imaginer en train de rendre à mon enfant intérieur cette peluche. A la fin de cette séance, je n’avais plus du tout envie d’acheter la peluche en question (alors que cette idée traînait dans ma tête depuis 20 ans). Donc, le subconscient est totalement satisfait par cette « fausse » image (moi avec ma peluche préférée), et ne s’est pas dit « euh… c’est juste de l’imagination ». J’espère que cet exemple a été clair pour vous.

Déprogrammer mon bruxisme

Donc, après avoir raconté à ma thérapeute le pourquoi du comment de mon bruxisme, elle m’a proposé de « reprogrammer » la réaction de ma mâchoire par rapport à la couronne. Pour faire simple et résumer très très rapidement ce qu’il fallait faire : en fermant les yeux, j’ai dû imaginer la destruction du programme « bruxisme » dans mon ordinateur imaginaire, et imaginer la création d’un autre programme « mâchoire détendue ». Ce que j’ai fait avec brio.

C’est ainsi que je me suis retrouvé à flotter sur un nuage, au milieu de l’hôtel Winter Palace à Louxor, en Egypte, un de mes endroits préférés au monde. Et puis, je voyais vraiment des formes de nuages violets danser (aussi nettement que la couleur rouge aperçue quand on ferme les yeux en regardant le soleil), c’était tellement paisible et tellement beau.

C’est fou comment l’imagination (?! ou l’état de transe) peut être puissante : à un moment, elle m’a demandé d’imaginer un compte à rebours, et j’ai pu voir distinctement le compte à rebours comme au cinéma : 5, 4, 3, 2, 1 et à 0, un rideau noir descendre pour tout couvrir et c’est le noir total.

Résultats concluants

J’ai l’impression que mon bruxisme s’est arrêté du jour au lendemain. Même si je n’ai pas de preuve absolue (car JB dort comme un bébé et n’a jamais été dérangé par mon bruxisme), je ne me réveille plus le matin avec la mâchoire douloureuse. Je vous recommande donc vivement cette méthode !

L’hypnose permet également à arrêter la cigarette, se débarrasser de certaines phobies, n’hésitez pas à consulter des thérapeutes sérieux. Dans mon cas, il s’agissait d’une thérapeute diplômée d’EFPHQ Ecole De Formation Professionelle En Hypnothérapie du Québec. En France, vous pouvez vous adresser aux psychologues spécialisés en hypnose, comme Jean Doridot.

La suite de l’article part complètement dans l’univers du subconscient, de l’ésotérisme etc. Si vous n’y croyez pas, vous pouvez arrêter la lecture ici 🙂 Merci !

Ma thérapeute m’a dit qu’il était très important que je communique aussi avec elle pendant l’hypnose, que je lui dise ce que je vois. Car quand on est en état de conscience modifiée, le subconscient fait son travail et peut montrer des images qui n’ont RIEN à voir avec ce qu’on était en train de faire. Il peut remonter des souvenirs qu’on croyait perdus à jamais, et pointer le doigt sur le problème à travailler.

à la fin de la séance, je n’entendais plus ma thérapeute, je me suis vue avec moi-même, petite : Anh 33 ans, serrant petite Anh de 5 ans dans ses bras, en lui disant « revenons au passé ». Petite Anh 5 ans, sourit de toutes ses dents – naturelles – sans couronne, sans bruxisme.

A la fin de la séance, j’ai été très bouleversée, et pensant que je n’avais pas fini le travail sur mon enfant inférieur, j’ai été non seulement déçue de moi-même, mais en plus honteuse d’avoir complètement décroché vers la fin de la séance. Mais j’ai réfléchi sans cesse à cette expérience pendant 10 jours, et je me suis aperçu que : mon subconscient ne m’a pas délivré de message lié à mon enfant intérieur, il m’a demandé de revenir au début, à l’origine de la pose de couronne.

Eh oui, car j’ai cassé une dent de devant dans un accident de vélo à 15 ans, entraînant des années de souffrance – esthétique et physique (dévitalisation, pose de couronne puis bruxisme). Je pense que je ne l’ai encore jamais digéré, cet accident. Après la 1ère séance d’hypnose, l’image de l’accident tournait en boucle dans ma tête. Il était causé par quelqu’un d’autre, je ne pouvais rien faire pour changer l’histoire, mais dans ma tête, je me sentais personnellement responsable de ce qui m’est arrivé.

2ème séance d’hypnose

Je décide de revenir voir ma thérapeute pour soigner tout ça jusqu’au bout. Même si les premiers résultats sont concluants, je sais que tant que l’accident n’a pas été « digéré », je risque de grincer les dents de nouveau, même avec une nouvelle couronne.

Je décide de partager la « vision » que j’ai eue à la fin de la 1ère séance avec ma thérapeute, et cela me fait beaucoup de bien de tout lui dire car c’est comme ça qu’on progresse et travaille vraiment sur l’origine profonde du bruxisme.

Cette fois, je me suis vue flotter tranquillement autour de la Terre, et me reposer doucement sur l’île du Soleil en Bolivie, un des mes endroits préférés sur Terre. Et puis, ma thérapeute m’a demandé de parler à moi 15 ans (au moment de l’accident). Elle ne m’a pas donné de cadre précis pour la « rencontre », mais je me suis vue avec Anh de 15 ans, juste après l’accident du vélo, traumatisée de ce qui vient de se passer. J’ai pu lui dire tout ce que j’avais à lui dire, et je pouvais voir nettement, comme l’on pouvait apercevoir une source de lumière avec les yeux fermés, une douce source de lumière nous envelopper toutes les deux, et nous ne formons qu’une désormais. Il y a l’idée de la ré-initialisation, une sorte de recollement des morceaux, revenir à l’état d’origine.

Cette fois, j’ai suivi toutes les indications de ma thérapeute, sans divaguer, sans penser à autres choses. Fin de la 2ème séance.

Soul Retrieval

Là, je sors du cadre de l’hypnose, et vous parle d’autres choses : Une des techniques de soin de traumatisme que j’ai lu dans les livres ésotériques, s’appellerait « soul retrieval » (recouvrement d’âme). L’idée est que, lors d’un traumatisme (un accident de vélo par ex.), si le corps se raidit brusquement pour protéger les organes vitaux, l’âme aussi se cache quelque part pour se protéger – au moment du choc.

Je me souviens encore, lors de l’accident, j’ai comme vécu mon accident de manière ralentie, les bruits disparaissent soudainement, avec une petite voix dans ma tête « je n’arrive pas à croire que ça m’est arrivé. C’est sûrement un rêve. Il faut que je me réveille. Non, ce n’est pas un rêve. J’ai déjà vu cette scène quelque part, dans un rêve peut-être, et pourtant je n’ai pas pu l’empêcher de se produire ». Du coup, on peut, selon les chamans d’Amazonie, « perdre un petit fragment d’âme lors d’un choc ». Ainsi, ce n’est pas un hasard que je m’imagine de nouveau sur le lieu de l’accident, car mon subconscient m’a ramenée là-bas pour récupérer ce « bout d’âme » perdu.

Attention, il s’agit de mon interprétation à moi, et pas celle de mon hypnose-thérapeute.

Pour avoir plus d’infos sur le « soul retrieval », vous pouvez lire l’excellent livre d’Itzhak Beery : The Gift of Shamanism: Visionary Power, Ayahuasca Dreams, and Journeys to Other Realms, en anglais, que j’ai trouvé comme par hasard dans une librairie.

Note : Toutes ces pratiques (hypnose, soul retrieval) doivent être pratiquées avec des personnes de confiance. Ne tentez pas de vous auto-hypnotiser ou chercher votre morceau d’âme vous-même 😉

Je pense que si je dois faire appel à l’hypnose pour régler tout ça, c’est parce que je n’ai pas été prise en charge tout de suite après l’accident. J’aurais mieux digéré cette épisode de ma vie si j’avais été tout de suite entourée d’ostéopathes, de kinés (un de mes bras n’arrive toujours pas tendre complètement), et de psychologue. Malheureusement, tout ça n’existait pas au Vietnam quand l’accident a eu lieu. Si jamais vous tombez sur mon article fraîchement après un accident, filez tout de suite chez ces professionnels de santé. Prenez soin de vous !

[story time] Je me suis cassé une dent de devant - et les conséquences 20 ans plus tard (dévitalisation, couronne...)
Comment se garer à l'aéroport d'Orly ?
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.