Kuala Lumpur (Malaisie) : petite escale avant la Nouvelle Zélande

Quand on prend le billet tour du monde, il y a des escales obligatoires, parce que l’alliance aérienne en question ne fait pas tel ou tel vol en direct. Kuala Lumpur en fait partie. Comme nous prenons Malaysia Airlines pour nous rendre depuis Singapour à Auckland, Kuala Lumpur a été ajouté à notre trajet. Pour 20€/personne, cette escale peut être transformée en stop. Alors pourquoi pas ?
Nous sommes très fatigués quand on arrive à Kuala Lumpur et le climat chaud humide n’aidant pas, nous prenons un Uber depuis l’aéroport (le Klia Express coûte plus cher à deux qu’un Uber) et passons toute la journée à dormir et manger à notre hôtel (c’est très bon heureusement).
Nous sommes contents de pouvoir faire du roaming avec notre carte SIM singapourienne Starhub (Happy Prepaid). Bref pour 13$SG on a pu couvrir trois pays (Singapour, Indonésie, Malaisie) pendant 10 jours, avec 3GB.
Le lendemain, culpabilisant un peu d’être aussi peu productifs, on s’efforce de sortir. On déjeune dans un restaurant à côté avant de prendre le train pour Batu Caves.

Le Black Cave se trouve à gauche en sortant du métro. C’est une cave aménagée avec des scènes racontant la vie de Rama. Une chute d’eau très sympathique à l’intérieur embellit l’endroit.


Nous continuons vers la statue principale qui est malheureusement en travaux. Elle est très impressionnante.


Je laisse JB grimper les 200 et quelques marches jusqu’à la cave principale tandis que je me repose en bas, sirotant une noix de coco. Je n’en peux plus de la chaleur ! En plus, comme la Malaisie est un pays musulman, je suis couverte du cou jusqu’à la cheville. Vive le printemps en Nouvelle Zélande !
Quelqu’un tend un saut de sable à JB. Ne comprenant pas à quoi ça sert, il refuse de le prendre flairant une arnaque. Il comprendra plus tard que c’est pour les travaux du site. Il n’y a pas de monte charges donc tous les matériaux sont montés à la main. Comme ça représente beaucoup de travail, les touristes sont sollicités.
Beaucoup de singes attendent tout au long de l’escalier. Pas agressifs mais il vaut mieux ne pas avoir de nourriture dans son sac. La cave en elle même n’a rien d’extraordinaire, La vue d’en haut non plus, mais La cave à gauche, à faire avec un guide, un casque avec lampe sur la tête (en mode spéléo), semble intéressante.
Nous prenons le métro pour aller aux tours jumelles Petronas. Sur le chemin, il pleut des cordes, on entend de gros tonnerres pendant 30 minutes. On doit se réfugier dans une cantine indienne en attendant que la pluie se calme. On ne le répétera jamais assez : il faut toujours avoir un parapluie sur soi en Asie.
Le ticket pour la passerelle entre les deux tours Petronas coûte cher (85RM par personne) et je vous le dis d’avance, on en a pas forcément pour son argent. La vue n’est ni belle ni impressionnante. Il faut avouer que nous devenons exigeants, il y a tout juste un an nous étions à New York au sommet de l’Empire State Building et du Rockefeller Center avec vue imprenable sur Manhattan et Central Park. Pour ce prix on a droit à 10 minutes sur la passerelle et 15 minutes au 86eme étage.


Le soir nous mangeons à la célèbre rue du Chinatown remplie de restaurants, barbecue et fruits de mer. Mais nous craquons pour un Resto vietnamien (la nourriture Viet me manque déjà).


Pendant la commande, des branches d’arbre nous tombent dessus et auraient pu nous fracasser le crâne et assommer le serveur si nous n’étions pas assis sous un semblant de toit en taule. Ayant vu plusieurs branches cassées après la grosse pluie de tout à l’heure, je m’étais fait la réflexion qu’il fallait éviter les arbres.
Le lendemain, nous passons nos dernières heures en Asie avant notre vol pour la Nouvelle Zélande à profiter du bas prix de la Malaisie : en l’occurrence un bon restaurant japonais au prix très abordable.


Et un petit tour dans le centre commercial high tech le plus grand de la Malaisie. Toutes les marques de téléphone ont un stand là bas, il y a beaucoup de réparateurs et un énorme magasin avec des câbles de toutes longueurs et équipements pour gamers à petit prix. Bref le paradis !


Cela fait plusieurs mois qu’on essaie de trouver une solution pour sécuriser les connexions Wifi et augmenter la vitesse. JB opte pour un routeur wifi à 20€ tandis que je craque pour un mini tripod GoPro. Un jour on fera un article sur les gadgets à amener en voyage. On est très gadget mais tout ce qu’on amène est utilisé quasi tous les jours.

Christchurch, Hanmer Springs et Kaikoura (Nouvelle Zélande) : Carnets de voyage
Singapour (partie 2/2) : la douce vie
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (24 votes, average: 4,42 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.