Christchurch, Hanmer Springs et Kaikoura (Nouvelle Zélande) : Carnets de voyage

Après 10h de vol depuis Kuala Lumpur (imaginez le nombre d’heures de vol depuis la France !), nous atterrissons à Auckland…
….pour prendre un avion 4h plus tard jusqu’à Christchurch.
La vérification des articles interdits ou restreints à la douane se passe mieux qu’on ne pensait. Comme l’Australie, la Nouvelle Zélande est très pointilleuse niveau douane. On a quand même pris le soin de jeter toute nourriture, tout article contenant du miel, et se déclarer comme des pestiférés (chaussures sales, articles en contact avec l’eau non potable, contact avec animaux sauvages ces 30 derniers jours). On s’attendait à être mis en quarantaine pendant des semaines afin de prouver qu’on n’est atteint d’Ebola, et finalement ça s’est très bien passé. Il vaut mieux trop déclarer que pas assez (il faut remplir un formulaire sanitaire long comme le bras en arrivant), au pire ils jettent nos biens et c’est tout.
Nous arrivons à Christchurch vers 17h et un shuttle passe toutes les 10-15 minutes pour déposer les gens exactement là où ils veulent. Pour seulement 29$NZ, on est déposés devant notre auberge de jeunesse à 17h30. On ne faisait pas trop attention aux horaires, mais c’était une chance d’arriver avant 18h, la fermeture de la réception. D’ailleurs, en passant à 21h02 au Subway en face et en se faisant presque refouler, on commence à comprendre qu’il ne faut pas rigoler avec les horaires ici. Beaucoup de boutiques ferment à 18h, les sites de camping entre 20h et 21h.
Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Nos deux jours à Christchurch se résument en un mot : REPOS. 5h de décalage horaire n’aidant pas, et la ville n’a rien d’exceptionnel à visiter, nous profitons du confort de notre auberge de jeunesse avant de passer 3 semaines dans un sleepervan.

Jour 3 : Location d’un Sleepervan

Ca y est ! C’est le grand jour ! Nous allons chez SpaceShip Rentals récupérer notre sleepervan. On l’a réservé à dernière minute (1 semaine avant la location) et en plus pour le début de la haute saison (Novembre), du coup on a eu un tarif exhorbitant. 97,37$NZ par jour (déjà avec -20% de réduction car on prend le van depuis Christchurch) et 30$NZ d’assurance (tout inclus, 0 franchise) par jour. Outch, ça fait mal au budget !
img_4706.jpg
Pris de remords, on vérifie les tarifs de… 2017 et constatons que réserver en avance ne nous aurait pas fait économiser des sous dans le sens où les tarifs sont déjà fixés en amont. Réserver en avance ne nous permet que d’avoir plus de choix et donc éventuellement tomber sur des modèles moins chers.
On récupère gratuitement des vêtements chauds et quelques bombones de gaz de cuisson laissés par les précédents voyageurs (tous les loueurs ont un petit espace où l’on peut laisser des affaires gratuitement pour les prochains voyageurs). Et c’est parti !
Notre sleeper van est une Toyota Estima transformée en campervan. Elle a l’avantage de ressembler à une voiture normale (format monospace) et attire moins les voleurs, alors que les autres campervans sont visibles à des km (soit avec des graffitis, soit avec un énorme logo du loueur). Elle est moins bien agencée que les autres campervans dans le sens où il faut obligatoirement faire la cuisine à l’extérieur de la voiture. Mais je l’ai choisie pour ça car (1) j’ai horreur que mon drap sente la friture (2) ça nous fait un lit plus confortable (3) la voiture est plus petite donc plus maniable que les autres campervans.
Nous passons au supermarché (Countdown) faire le plein de nourriture et chez Caltex faire le plein d’essence et d’eau potable. Notre loueur de voiture nous a donné une carte de fidélité AA. Il suffit de créer un compte grâce à cette carte, chaque fois qu’on achète de l’essence chez Caltex ou BP, on a droit à une réduction de 6 centimes/litre. Si on fait des courses chez Countdown, on peut augmenter cette réduction à 9 centimes/litre.
Pour nos deux premiers jours, on décide de faire un boucle : partir de Christchurch pour aller à Hanmer Springs et Kaikoura puis revenir 2h à Christchurch. Cela a pour but de tester la voiture, faire un minimum de courses, et profiter du retour à Christchurch pour acheter ce qui nous manque encore.
Notre premier arrêt est à Hanmer Springs, à seulement 2h30 de route mais comme on a pris du temps pour faire les courses, nous arrivons seulement à 18h au site de camping. C’est là qu’on réalise : on est dans les montagnes en fait, c’est pour ça qu’il fait froid !
img_4683.jpg
La proprio nous accueille chaleureusement. On en profite pour poser des questions stupides genre où pique-niquer, est-ce qu’on peut utiliser la cuisine/douche des campsites sans rester la nuit etc. Elle est d’une gentillesse et d’une patience exemplaire car j’ai eu toutes les réponses.
Pour notre première nuit, la proprio nous a donné une place de parking, pas parce qu’elle ne nous aime pas, mais parce que c’est le seul endroit à l’abri de la pluie et du vent. Comme nous n’avons pas d’électricité dans notre voiture (à part une batterie pour le frigo), et que la température descend à 1 degré cette nuit, un abri même partiel est appréciable. Elle a bien raison car une heure plus tard, la pluie commence à tomber pour cesser seulement au petit matin.
Voyant que nous ne sommes absolument pas équipés pour survivre à une température aussi basse dans la voiture, nous courons acheter deux bouillottes au supermarché du coin (5$NZ chacune). Nous la remplissons avec de l’eau chaude dispo dans la cuisine du campsite. La stratégie s’avère payante car nous n’avons pas eu trop froid la nuit.

Jour 4 : Hanmer Springs et ses piscines d’eau thermale

Il est 10h, et tout le monde doit quitter les lieux. Ca tombe bien car nous prévoyons d’aller aux piscines d’eau thermale (et chaude) qui ouvrent ses portes à 10h. L’entrée coûte 20$NZ et il y a une dizaine de piscines de températures différentes, avec ou sans jacuzzi, dont 3 très chaudes (entre 40° et 42°) qui sentent fort le soufre. Les gens passent d’une piscine à l’autre jusqu’à ce qu’ils trouvent LA piscine qui leur convient.
La vue depuis les piscines sur les montagnes enneigées est époustouflante. Et se baigner dans de l’eau chaude alors qu’il fait froid dehors est plutôt kiffant.
piscinehanmersprings
La douche bien chaude après la piscine est très agréable aussi. J’en parle parce que la douche chaude illimitée est une obsession/le graal des campeurs ici. Dans les campings les plus cheap (voire gratuits), il n’y a pas de douche. Dans les campings moyens, il y a des douches chaudes mais en général payantes ET minutées (par ex. 2$NZ pour 5 minutes). Les campeurs se relayent donc des bons plans pour prendre des douches bien chaudes et si possible illimitées. Sur l’application CamperMate réservée aux campeurs, on peut même afficher tous les lieux où on peut prendre des douches (froides ou chaudes) en dehors des campings 😀
Sur la route : on aperçoit un mec faire du saut à l’élastique. Très courageux !
img_4685.jpg
img_4684.jpg
Pique-nique sur la route. JB adore mes sandwichs à l’omelette avec pain toasté.

Jour 4 bis : Kaikoura

Nous roulons tout l’après-midi pour arriver à Kaikoura, une ville balnéaire très charmante, endossée aux montagnes enneigées d’un romantisme sans égal. Le chemin menant à Kaikoura est également très agréable où l’on fait « wow » à chaque virage, découvrant des paysages plus beaux les uns que les autres.

kaikourachemin

Nous voulions tester le fameux BBQ de langouste au bord de la route, mais il est fermé trop tôt (18h). Nous devons donc nous contenter d’aller voir la colonie de phoques (on en a vu trois, énormes) avant de finir dans un bar du coin. Si vous regardez bien, il y en a une en face de moi, sur un rocher.

img_4691.jpg

Kaikoura est très connu pour ses baleines, ses phoques et ses dauphins. Pour voir les baleines et les dauphins, il faut payer les excursions. On a décidé de ne pas le faire ici (il y a des limites, on ne va pas dépenser 130$NZ/personne à chaque fois) et profiter uniquement des paysages. Le chemin longeant la mer est une invitation au pique-nique et au jogging mais il est tard, nous devons aller au campsite.

Pour la nuit, nous choisissons un lieu 100% pittoresque : Paia Point, à 20mn de Kaikoura, au bord de la plage. Ce campsite a la particularité de dépendre d’un autre campsite très bien équipé. Donc même si on paie pas cher (13$NZ/personne) et qu’il n’est équipé que des WC, on a le droit d’utiliser toutes les équipements du campsite d’à côté (à 1km) : cuisine, douche, WC, lave-linge (payant).
img_4707.jpg

Se réveiller devant la mer est très agréable même si la nuit était froide et venteuse. Juste avant de s’endormir quelqu’un toque à notre fenêtre, une charmante voisine nous indique qu’on a oublié d’éteindre nos phares, merci madame !

C’est ici qu’on a croisé un monsieur qui nous faisait trop peur avec sa longue barbe, assis en position lotus dans sa caravane délabrée. Mais quand il ouvre la bouche pour nous parler (le lendemain), il n’y a que de la gentillesse qui émane de lui.

Jour 5 : Retour à Christchurch

Après avoir fait notre première lessive (on en profite, 2$NZ la lessive, 2$NZ le séchage c’est 2 fois moins cher que dans les autres campings), nous partons, direction Christchurch pour acheter ce qu’il nous manque encore :
– un duvet, 20$NZ chez K-Mart car on a eu froid ces deux dernières nuits
– des cintres, pour accrocher nos manteaux, vêtements d’intérieur et nos sacs à dos. Au lieu de les laisser traîner et les voir tomber à chaque coup de frein. Nous avions également pu acheter auparavant deux bonnets à prix massacrés. Comme c’est le printemps, il est très dur de trouver des articles d’hiver. Mais on vient de passer trois mois en Asie, on a froid !
100% équipés, nous passerons l’après-midi et la nuit à Akaroa

Partie 2 : Conseils pratiques

Astuces

  • Douane :
    • FAQ de ce qui est autorisé, ou pas, à entrer sur le sol néozélandais est disponible ici : http://www.customs.govt.nz/questions/Pages/default.aspx
    • Si dans l’avion, vous vous apercevez que vous avez des produits non autorisés dans vos bagages à soute, ne vous inquiétez pas, le passage à la douane se fait après la récup de vos bagages. Et avant ça, il y a plein de poubelles où vous pouvez jeter ces articles avant de se faire chopper par la douane. Impossible à rater, il y a un immense panneau « Last chance ».
    • Il vaut mieux trop déclarer que pas du tout (toute omission de déclaration entraîne 400$NZ d’amende, direct!). Mais il faut quand même une raison pour déclarer, par exemple, si on a coché la case « nourriture », un officier va vous demander « pour quel article avez-vous coché cette case ? ». On ne peut pas lui dire « j’en sais rien, j’ai tout coché comme ça vous checkez vous-même ». Non !
  • Carte SIM : il y a des cartes SIM dans tous les supermarchés. Perso, j’ai choisi SPARK. Pour 50$NZ, j’ai 3GB pour 2 mois et 100 minutes d’appels
  • Hypermarchés : Countdown (comme Carrefour), Pak’n’save (moins cher que les autres)
  • Essence : Vous pouvez prendre des cartes de fidélité chez Mobil (6 centimes de réduc/litre), la carte AA s’utilise chez BP et Caltex. Le diesel coûte moins cher que le regular 91
  • Siteweb : Kiwipal – l’unique et seul guide français à consulter. C’est super complet, chaque visite est racontée dans les moindres détails, genre quand on arrive à tel endroit on verra ceci à gauche, cela à droite. Ca permet de décider si oui ou non on veut y aller. Le seul reproche qu’on peut leur faire c’est d’avoir des temps de transport un peu trop optimistes : 300km en 3h30 ? LOL !!!
  • Applis à télécharger :
    • CamperMate (pour avoir la liste des campings, douches, essences, toilettes, lieux à visiter)
    • Camping NZ : seulement intéressant pour avoir des réducs de -10% sur les croisières et tours
    • Guide des Frogs Nouvelle Zélande : guide français, 9,99€

Budget

  • Sleepervan :
    • Location du sleepervan Spaceship Beta 2S (modèle Premium) pour 24 jours, dont 30$NZ par jour pour l’assurance (tout compris) : 3056,88$NZ
    • Le modèle Spaceship Beta 2, un peu moins bien agencé, coûte 2800$NZ, assurance incluse pour 24 jours
    • On a demandé à l’agence de prendre tout l’argent avant notre arrivée. Si on faisait comme tout le monde (càd payer le rester en carte bleue le jour de la récup de la voiture), on aurait dû payer des frais bancaires en plus (je ne sais pas si c’est propre à Spaceship ou c’est pour toutes les compagnies)
    • Location d’une table et deux chaises : 50$NZ
    • On a déjà notre GPS donc on n’avait pas à en louer, mais sinon c’est 5$NZ/jour, mieux vaut en acheter un si séjour de plusieurs semaines.
    • Essence : 10L/100km avec le prix d’essence à 1,92$NZ/litre. Budget essence estimé pour 24 jours à : 723$NZ. Budget à ne surtout pas sous-estimer si vous avez un budget serré.  
    • 0$NZ péage
  • 2 nuits à Christchurch : The Old Countryhouse, chambre double privée : 170$NZ
  • 1 nuit à Hanmer Springs : Alpine Holiday Apartments & Campground, unpowered site (site sans électricité) 15$NZ/personne
  • 1 nuit à Paia Beach : 13$NZ/personne
  • Courses : 200$NZ chez Countdown
  • Autres dépenses :
    • Bouillotes : 10$NZ les deux
    • Duvet : 20$NZ
    • Cintres : 3$NZ
    • Lessives : entre 2$NZ et 4$NZ (faites le stock des pièces de 2$NZ, les machines n’acceptent que celles-ci)
    • Dryer : entre 2$NZ et 4$NZ (ça sèche super bien malgré une grande quantité de vêtements, sauf mention contraire sur l’appli Campermate)
Akaroa (Nouvelle Zélande) : rencontre avec les dauphins Hector
Kuala Lumpur (Malaisie) : petite escale avant la Nouvelle Zélande
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles