Interview de Pooussin, un Atelier de Figurines Personnalisées basé à Strasbourg (France)

Si vous suivez le blog depuis longtemps, vous savez que je suis une férue du hand-made, DIY, artisanat etc. Quand une amie de Strasbourg m’a envoyé cet album rempli de photos de mini-figurines faites par Pooussin, j’ai eu un coup de cœur.  J’ai suivi leur page Facebook pendant plus d’un an et chacune de leur création est encore meilleure que la précédente.

C’est en exclusivité que je vous propose une interview avec Pooussin.

J’espère qu’elle plaira aux fans du hand-made, ainsi que ceux qui envisagent d’ouvrir une boutique de vente en ligne de créations faites main.

Bonjour Pooussin ! Pouvez-vous nous en dire plus sur vous et Pooussin ?

Bonjour, merci beaucoup de nous avoir suivis depuis le début !

Pooussin est un petit atelier spécialisé dans les figurines à base d’argile japonaise / pâte à modeler. Ces cadeaux originaux, servent aussi de décorations pour les fêtes, les mariages ou les anniversaires… Tous nos créations sont réalisées SUR MESURE, ils sont uniques et c’est, selon nous, l’essence même des produits faits-main.

Actuellement, 2 personnes composent l’équipe de Pooussin :

Moi, Vu Phuong Thao, je m’occupe de la prise de brief, de la conception et la création des figurines.

et Dinh Tuan Hai, qui est en charge de la photographie des figurines et de leur mise en ligne sur Facebook (www.facebook.com/pooussin.atelier/) et Etsy (www.pooussin.etsy.com).

Nous sommes tous les deux diplômés en Architecture à l’École supérieure de Génie Civil au Vietnam et nous venons de terminer notre Master en France.

Nous sommes tous les deux passionnés du handmade.

Qu’est-ce qui vous a amenés, vous, deux étudiants en architecture, à faire des figurines après les cours ?

Ma passion pour le handmade remonte au collège. A cette époque, je passais des heures à faire des cartes de vœux 3D en papier (pop-up cards). Ensuite, à l’université d’architecture, j’ai commencé à me familiariser avec d’autres matériaux, dont l’argile auto-durcissante (séchage à l’air). J’ai été saisie par la polyvalence et les possibilités qu’offre ce matériel. Pour faire des figurines, pas besoin de beaucoup d’outils, mais de la passion, de la créativité et un peu de dextérité.

L’histoire de Pooussin a débuté en Décembre 2016. J’étais alors étudiante à Strasbourg et je suis allée pour la première au célèbre marché de Noël de Strasbourg. J’étais déjà passionnée par les créations handmade en Alsace et rêvais d’y vendre les miennes. Cependant, c’était seulement à Noël en 2017 que j’ai commencé à concevoir et vendre mes propres produits de décoration (mini-bouteilles, mini-animaux et les personnages des dessins animés).

Ainsi, Pooussin a pu présenter pour la 1ère fois ses créations au marché de Noël de Strasbourg, pendant quelques jours. Pendant cette courte durée, nous nous sommes rendu compte du potentiel de nos créations en Europe. Les figurines personnalisées (que nous faisions pour nos amis) ont été remarquées et c’est là où nous avons reçu nos premières commandes personnalisées.

Il y avait là une forte demande de cadeaux originaux, nous avons commencé à faire de la publicité pour nos figurines personnalisées.

Nos premiers clients étaient nos camarades de classe en France, nos amis au Vietnam, leurs amis et leurs collègues. C’est ainsi que nos créations se sont fait connaître, nous avons même des commandes venant d’autres pays et d’autres continents. Aujourd’hui, les figurines personnalisées représentent l’activité principale de Pooussin.

Quel matériel utilisez-vous pour vos figurines ? Quelle taille font-elles et combien de temps cela vous prend ?

Le matériel que j’utilise principalement pour toutes les figurines, c’est la pâte à modeler japonaise (de marques Hearty, Angel Clay). Une fois séchées, les figurines sont légèrement poreuses, comme du mashmallow mais la forme reste intacte. Elles sont aussi durables que la porcelaine froide, mais difficilement cassables en cas d’accident. J’intègre également d’autres matériaux comme le bois, la résine, du plastique…

Ce type de pâte à modeler est destiné à la fabrication des fleurs en pâte à modeler mais je l’ai choisi pour faire des figurines. Ainsi, elles sont très légères : une figurine entre 10-15cm ne pèse qu’entre 50 et 100 grammes. Ce poids-plume permet non seulement de réduire les frais de transport, mais d’offrir également un usage plus varié : par exemple pour la décoration d’un gâteau. Aussi légères que leur équivalent en pâte à sucre, nos figurines de mariage ou d’anniversaire (cake toppers en anglais) ne déforment pas la surface du gâteau.

Le temps consacré à chaque figurine varie selon les détails à incorporer (s’il y en a beaucoup ou s’ils sont difficiles à réaliser). De plus, nous souhaitons nous améliorer en qualité, dans les détails mais aussi dans la ressemblance avec les personnes réelles. La fabrication prend plus de temps qu’avant. Avant, chaque figurine nous demandait 2-3 heures, mais maintenant, elle peut nous prendre 1, 2 voire 3 jours. Mais l’important, c’est la satisfaction de nos clients, et notre satisfaction d’avoir délivré un produit de qualité.

Quelles sont les étapes de fabrication d’une figurine ?

Le process consiste en 3 étapes :

1ère étape : c’est aussi la plus importante. Le client me communique son projet, il peut aussi fournir un dessin. Pooussin encourage toujours ses clients à proposer des idées originales, mettant ainsi en avant la personnalisée de celui/celle pour qui le cadeau est destiné. Les échanges peuvent durer 1 à 2 semaines, jusqu’à ce que tout le monde soit content du brief. Les demandes sont très variées, ça peut être une figurine à partir d’une photo, un mix entre une vraie personne et un personnage fictif etc. On peut dire qu’il n’y a quasiment aucune limite. La seule limite, c’est notre imagination et celle de nos clients.

2ème étape : conception de la figurine. Je commence par une base, avant d’ajouter les détails un par un (cf. photo). Cette étape peut me prendre quelques heures, comme 5 à 7 jours selon les projets.

3ème étape : j’envoie ensuite la photo de la figurine au client et demande leur retour. C’est seulement quand le client est satisfait du travail que la figurine est emballée et expédiée.

Quelle est la plus grande difficulté que vous rencontrez ?

Je pense que la plus grande difficulté dans ce métier, c’est la capacité de concevoir des créations à la hauteur de ses idées et imagination.

Avant la satisfaction client, l’artiste lui-même doit être satisfait de son travail. Je passe souvent plus de temps que prévu sur mes figurines car je suis en constant apprentissage : tester un nouveau matériel, de nouvelles techniques, les rendre plus beaux…

Quelle est la commande qui vous a le plus marquée ?

Il y a autant d’histoires que de figurines personnalisées. Chaque figurine emporte avec elle une histoire d’amitié, d’amour, de famille… et j’y mets tout mon dévouement. Il est difficile d’en choisir une seule.

Je me souviens, quand j’ai eu pour la 1ère fois une commande en grande quantité : 150 schtroumpf à livrer en 2 semaines. C’était le début de Pooussin, je ne savais pas comment m’organiser. Je devais jongler entre les cours à l’université, ma thèse… et je ne pouvais faire que 20 schtroumpf en une semaine. Heureusement grâce à mes amis, qui sont venus m’aider jour et nuit, une personne s’occupant des bras, une autre des jambes, et moi me concentrant sur la tête des schtroumpf, la commande a été livrée à temps. A ce moment-là, j’avais très peur mais je me suis sentie très heureuse d’être aussi bien entourée. Quand les enfants ont reçu leurs cadeaux, chacun un schtroumpf différent, leur bonheur était tellement communicatif que j’ai été aussi heureuse qu’eux.

Quels sont vos conseils pour ceux qui souhaitent débuter dans la vente des créations faites main ?

Pooussin n’a que 9 mois et nous apprenons encore chaque jour sur la gestion, la commercialisation et la fabrication des figurines.

D’après mon expérience, je pense qu’il est très facile de démarrer un projet basé sur sa passion. Mais quand il s’agit de développer la marque, il faut du temps.

Tous les artistes spécialisés dans les créations handmade, moi incluse, nous devons continuer à nous auto-former, faire du benchmark et développer nos compétences techniques. Nous devons aussi étudier le potentiel de nouveaux marchés, pas seulement en Europe, au Vietnam, mais aussi aux Etats-Unis etc. La manière de prendre des photos des produits finis, la communication, la publicité en ligne sont des aspects importants pour donner envie, et se faire connaître davantage.

Quels sont les projets à venir pour Pooussin ?

Dans les mois à venir, nous allons agrandir l’équipe, en formant et recrutant de nouveaux artistes pour répondre aux demandes grandissantes et assurer la qualité de chaque création. Nous allons aussi créer notre site Web ainsi qu’une chaîne YouTube pour partager notre passion et nos techniques (non seulement pour la pâte à modeler mais pour les créations faites main en général).

Merci Pooussin !

Je vous souhaite beaucoup de réussite !

Et vous, si vous cherchez un cadeau original, une figurine personnalisée (cake topper) pour votre mariage, anniversaire, Noël… pour tout simplement pour décorer votre intérieur, contactez Pooussin sur Facebook (www.facebook.com/pooussin.atelier/) và Etsy (www.pooussin.etsy.com)

Si vous avez aimé leurs créations, soutenez-les en parlant de leur service autour de vous.

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Lire tous mes articles
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.