Tour du Monde 5 continents | 2017 - 2018 - 2019

Quand rien n'est prévu, tout est possible

Bilan de nos 6 mois en tant que Nomades Digitaux

Ohlala, le temps passe vite ! Cela fait déjà 6 mois que nous voyageons et travaillons en même temps. Je trouve que le temps passe beaucoup plus vite quand on travaille (même à mi-temps) que quand on chôme à 100% (comme pendant le tour du monde).

En 6 mois, nous avons posé nos valises dans 6 pays, soit 1 mois/pays. C’était trop rapide !

Je pense qu’un mois et demie par ville et par pays, au moins, sera beaucoup plus raisonnable. Et puis, nous avons vite compris que nous n’aimions plus les grosses métropoles (Bucarest par exemple, nous a achevés) => nous préférerons à l’avenir les petites villes sympas et éviterons si possible les capitales. Séville réunit ces critères : nous y sommes actuellement, et avoir un mois et demie pour visiter la ville et ses alentours est un grand luxe.

En 6 mois, il y a eu des hauts et des bas, de bonnes comme de mauvaises décisions. Nous avons fait du « test & learn » pour nous adapter à notre nouvelle vie (coworking ou pas, comment négocier le loyer du airbnb, comment tout gérer à distance…). Nous avons pu travailler sur des projets stimulants intellectuellement, sortir peu à peu du cadre SEO/SEA et devenir encore plus efficaces.

Ce mode de vie nous plaît énormément et nous avons hâte d’être en Asie et voir si ce mode est toujours compatible quand on ajoute 5h de décalage horaire avec nos clients.

Récemment, suite à une coupure budgétaire, mon plus gros client a diminué mon temps de travail. Rien d’alarmant.

Mais cela a réveillé de mauvais réflexes chez moi. Mode « stressée de la vie »/ »on va tous mourir » réactivé : (1) ahlala j’aurais dû diversifier davantage mes revenus (2) ohlala je n’aurais pas dû refuser ce gros contrat en août (qui ne me motivait aucunement)

Voilà comment j’ai retrouvé ma plus grande peur: PEUR DE L’AVENIR! Cette peur qui m’a empêchée pendant des années de vivre le moment  présent. Cette peur dont je croyais m’être débarrassée pour toujours à la fin du tour du monde. Elle est revenue ! Et elle est tellement sournoise que je n’arrivais pas à l’identifier tout de suite, je me suis juste sentie mal à Paris, pensant que c’était le stress ambiant.

Et puis le fait de repartir de nouveau, découvrir une nouvelle ville, m’a débloqué du temps de réflexion. J’ai compris : J’étais en stress car j’avais peur de l’avenir. J’ai réalisé que mon souhait de diversifier mes revenus provenait juste des « best practices » dispensées aux entrepreneurs, de ma peur de l’avenir et de ma culpabilité de travailler aussi peu. Mon ancien boss m’a toujours dit que la santé de son entreprise n’était pas bonne, ayant un CA dépendant totalement d’un seul client.

Mais si on réfléchit bien, il ne faut vraiment pas avoir peur. Contrairement à mon ancien boss, je n’ai pas d’employés, et je ne souhaite pas travailler à plein temps de toute façon. Car nous avons besoin seulement de 570€/mois pour bien vivre quelque part dans le monde.

Eh oui, d’après le site nomadlist.com, il y a plein de villes où le loyer mensuel ne coûte que 50€. Mais bon, supposons qu’on veut quand même de l’eau chaude et des WC privés – dans un pays qui ne soit pas en guerre hihihi. Partons pour 200€/mois, Internet inclus – ce qui correspond à un loyer mensuel dans une petite ville en Asie pour une longue durée (1 an ou plus). S’y ajoutent la nourriture (250€/mois à deux, soit 8,3€ par jour – tout à fait raisonnable si on cuisine nous-même), l’assurance maladie (80€/mois), le transport et les loisirs (40€/mois). S’y ajoutent les impôts de la société, impôts sur les revenus, transfert de courrier, frais de comptable etc. => cela nous fait un Chiffre d’Affaires minimum de 1140€/mois pour couvrir la totalité de nos dépenses.

Et si je suis trop désespérée, je pourrai toujours squatter gratos un appartement de mes parents à Hanoi, ce qui réduit le CA minimum à 740€/mois.

A deux, on doit quand même y arriver ! Sinon, on ferait mieux de changer de métier 😀

 

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

Next Post

Previous Post

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Tour du Monde 5 continents | 2017 – 2018 – 2019

Theme by Anders Norén