10 arnaques les plus populaires en Égypte

Comme Cuba, l’Egypte est un pays à visiter absolument. Cependant, dans ces deux pays, le sentiment d’être un ATM sur pattes ne vous quittera pas une seconde et il faudra très régulièrement mettre la main à la poche.

Nous allons lister ci-dessous les arnaques les plus populaires en Égypte pour limiter les dégâts.

1. Des pièces égyptiennes qui ressemblent étrangement aux euros : Beaucoup de touristes donnent des pièces en euros en guise de pourboire. Les égyptiens ne peuvent pas en changer à la banque qui n’accepte que les billets. Il n’est pas rare qu’ils vous tendent des pièces en Euro, pas pour mendier, mais pour échanger contre un billet de 5€ ou l’équivalent en livres égyptiennes. Il n’y a rien de mal à ça, mais certains malins essaient de profiter encore plus de la gentillesse en glissant des pièces d’une livre égyptienne qui ressemble à s’y méprendre à une pièce d’1€. Certes, cette pièce est magnifique (masque de Toutankhamon) mais elle ne vaut rien (0,05€). Donc regardez toutes les pièces avant de faire le change. En plus, quand on y réfléchit, vous leur rendez service quand même 🙂

2. Le compteur du taxi est cassé : il est pénible de devoir négocier le prix du taxi. Etant touriste et ne parlant pas arabe, il faut malheureusement accepter de payer plus que les locaux, les chauffeurs ne voudront pas mettre le compteur. En même temps, les locaux ne gagnent pas très bien leur vie (traverser toute la ville vous coûte 3€ au compteur), la plupart des touristes viennent en tour organisé et les taxis n’ont pas beaucoup de clients étrangers à arnaquer véhiculer. Négociez ferme avec eux. Partez sur 5 livres/km (0,25€) soit 2 fois plus cher que le compteur déjà. Si vous voulez, laissez un petit pourboire, c’est rien pour vous mais ils seront contents.

3. Le pourboire n’est jamais suffisant. Enfin, c’est ce qu’ils essaient de faire croire. Il nous est arrivé à nombreuses reprises que quelqu’un boude notre pourboire d’1$ et négocie pour avoir plus. On répond qu’on n’a pas de change et il était prêt à nous faire du change ahahha. C’est de la pure comédie, n’y prêtez pas attention. Quelque soit le montant que vous donnez, ils essaieront de gratter un peu plus.

Mais, si vous donnez seulement 1$ à un guide qui a passé toute la journée avec vous, là, c’est de la radinerie. Voici les pourboires que j’ai donnés en 2018, à titre indicatif :

  • porteur de valise à l’hôtel : 5LE à 10LE
  • femme de ménage : 20LE/jour (je laisse de l’argent sur la table basse)
  • guide privé d’un jour : 200LE à 250LE pour deux (s’il ne nous a pas amenés à faire du shopping)
  • chauffeur privé d’un jour : 100LE à 150LE pour deux (s’il ne nous a pas amenés à faire du shopping)
  • pourboires pour l’équipage et le guide du bateau : chaque touriste donne minimum 50$ (question à poser à votre agence)
  • au restaurant : 20LE minimum, sinon 10% de la note
  • taxi : arrondit au chiffre supérieur, ou 10LE s’il a été sympa
  • balade en chameau : 25LE/touriste
  • gardien de temple/tombeau : si jamais il nous a accordé l’accès à une partie interdite ou permis de prendre des photos sans flash : 20LE. S’il ne fait que nous suivre pour nous montrer des trucs sans intérêt : nada !

4. Des stops shopping à n’en plus finir. Les tours organisés et notamment les croisières sur les grands bateaux incluent souvent un à deux stops shopping par jour, c’est pénible. Les prix sont astronomiques et les produits ne sont pas de bonne qualité (on peut acheter du faux papyrus au soit disant « Musée du Papyrus »). Pour les éviter, il faut faire sa croisière sur les bateaux de luxe (dahabiya, sandal), ou voyager en sac à dos, ou louer un chauffeur privé en le payant plus pour éviter les stops shopping (les tours et / ou guides sont rémunérés pour faire venir des touristes aux stops shopping).

5. Beaucoup de frais cachés en croisière. Je ne sais pas s’il faut les considérer comme une arnaque. Mais les bateaux de croisière (les gros bateaux avec 200 touristes à bord) au prix très attractif inclut très peu de visites. Il faut ajouter telle ou telle option, sinon vous restez sur le bateau. En plus, vous ne pouvez pas tout simplement descendre du bateau pour prendre un taxi. Ils s’amarrent loin du centre de Louxor et comme la plupart des touristes passent par les excursions du bateau, les taxis n’y stationnent pas. Il faut compter en plus les boissons, les pourboires pour le guide et l’équipage, et les tickets supplémentaires (par exemple la visite du musée du Caire mais il faut payer en plus pour les trésors de Toutankhamon).

Ainsi, une croisière soit disant « all incluse » à 1099€/personne coûterait en réalité 1600€/personne tout inclus (plus d’infos ici)

Pour les croisières de luxe (dahabiya, sandal) en général il n’y a pas de frais cachés sauf les pourboires pour l’équipage et le guide (dans les 50€/touriste).

6. Le « chauffeur » de dromadaire qui demande son pourboire avant de vous laisser descendre, il n’a soit disant pas envie que les autres le voient et d’être obligé de partager avec qui que ce soit. Vous êtes donc obligé de lui donner un pourboire car il est le seul à pouvoir faire descendre son dromadaire. En même temps, le pourboire est le sport national en Égypte, il est attendu partout. Donc préparez un dollar (ou 20 livres) chacun pour lui donner.

7. Les femmes étrangères âgées amoureuses d’un jeune égyptien et qui les subventionnent ne se compte plus. Il y en a tellement que même le Petit Futé a mis en garde contre ces amours de vacances transformés en cauchemar.

8. La technique du « pied dans la porte ». Rien n’est gratuit en Egypte. Si on vous offre un cadeau « car vous êtes gentils », ne la prenez pas, quitte à ce que ça tombe par terre. Parce que le vendeur ne le reprendra pas et vous annoncera le prix fort. Quand vous montez sur le dromadaire, n’acceptez pas qu’on vous mette un châle sur la tête. Quand on vous tend les cartes postales, ne les touchez pas tant que le prix n’a pas été négocié. Quand un « guide » ou gardien insiste pour vous montrer et vous accompagner à tel ou tel lieu, essayez de vous en débarrasser au plus vite. Rien n’est gratuit. Jamais. C’est triste mais c’est comme ça, rien n’est fait de manière désintéressé.

Une fois, un gardien ou policier voulait m’accompagner à l’intérieur d’une petite pyramide, il était prêt à descendre et j’ai dû lui dire clairement en anglais qu’il n’était pas obligé de m’accompagner. S’il vous arrive la même chose et qu’il ne bouge pas, partez du lieu et revenez plus tard sans lui.

Si les guides ont l’interdiction d’entrer dans les tombes et pyramides (l’humidité lié à la respiration dégrade les lieux), ce n’est pas pour qu’un gardien nous raconte n’importe quoi histoire de nous soutirer un pourboire…

9. Un billet de 200 qui se transforme en 20. Vous finissez une course en taxi et tendez un billet de 200 au chauffeur et attendez la monnaie. Celui-ci se retourne, l’air étonné en vous expliquant que vous lui avez donné un billet de 20. Pas forcément à l’aise avec les billets, vous allez croire avoir fait erreur alors que c’est le taxi qui a échangé les billets. Cette arnaque arrive rarement mais redoublez d’attention surtout le soir ! Lorsque vous payez, énoncez à haute voix le montant que vous donnez.

10. On garde vos tickets en otage. Le ticket d’entrée au complexe des Pyramides doit être gardé pendant toute votre visite. Il y a des malins qui vont demander à voir votre ticket et qui ne le vous rendent pas, pour obtenir un pourboire forcé. Ne le donnez à personne, sauf aux vrais gardiens en uniforme devant la porte d’entrée des pyramides, à l’intérieur de la Barque Solaire ou devant le temple devant le Sphinx.

Conclusion

Avec JB, on s’est dit qu’il était dommage qu’un aussi beau pays et aussi cher ne permette pas de profiter pleinement de ses vacances. Il fallait être tout le temps sur ses gardes, avoir un stock de petite monnaie à donner à gauche à droite (alors que c’est difficile d’obtenir des petites coupures). Comme ils ont un « produit » unique au monde, c’est vrai qu’ils abusent un peu et le ministère des antiquités ne se bouge pas pour rendre l’expérience plus agréable.

Cependant, la beauté des lieux, l’atmosphère unique en Egypte et la gentillesse des égyptiens (ceux qui ne nous arnaquent pas) suffisent pour rendre notre voyage extraordinaire et inoubliable. Est-ce qu’on reviendra en Égypte ? Oui oui et oui.

Pour un voyage serein en Egypte, consultez notre guide ultime :

50 Choses à Savoir Avant d’Aller en Egypte – Guide de Voyage, Budget & Adresses

Tarifs Tickets d'Entrée 2018 des Temples & Musées en Egypte
[Mon Avis] Croisière en dahabiya avec Les Gréements du Nil en 2018 - El Khedewi - Egypte
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.