[story time] Pourquoi j’aime autant les montres Omega

Nous continuons notre série d’articles sur les marques de luxe (après Hermès et Dior). J’ai un côté bling bling qui coule dans mes veines, donc j’ai vraiment un faible pour les marques de luxe. Mais pas n’importe quelle marque de luxe.

Récemment, quelqu’un a cherché « Gucci » sur mon blog. Pourquoi j’achèterais du Gucci, sérieux ? Pour qui tu me prends ? Ewwww…

J’ai découvert la marque Omega quand j’étais toute petite. Je ne savais pas que c’était une marque de luxe. Parce que mon grand-père avait une montre Omega. Le modèle DE VILLE précisément. Ma famille est de classe moyenne, donc je n’ai jamais pensé que papi aurait acheté un objet aussi luxueux. Il l’a achetée sûrement après son année au Congo (dont je vous ai parlé dans un autre article).

Image : mon grand-père avait une montre similaire, mais pas en or.

Mon grand-père était prof de physique et de maths donc il savait non seulement apprécier les belles choses mais aussi le mécanisme derrière, tel un ingénieur. Je suis sûre qu’à cette époque, avec cet argent, il aurait pu acheter une maison à la place, mais non, mon grand-père avait ce côté bling bling, à préférer les belles choses au confort quotidien, quitte à manger des légumes et du riz pendant des années.

De temps en temps, il me montrait son Omega et m’expliquait les principes de base des montres mécaniques. En tout cas, l’effet secondaire d’avoir des profs dans la famille, c’est que toute discussion se transforme en cours scientifique. Même si je ne m’y connaissais rien en astronomie, après autant de temps passé avec lui, j’avais suffisamment de connaissances pour pointer les erreurs scientifiques dans Interstellar par exemple car mon grand-père était comme une encyclopédie. Je me souviens, quand j’avais 4 ans et voulais couper des étoiles, il a sorti un compas pour me dessiner l’étoile parfaite. Truc de prof.

Donc, si mon grand-père a choisi une Omega, c’est qu’elle devait être la meilleure. Depuis toute petite, j’avais comme référence : montre automatique = Omega. Rolex who? connais pas.

Je suis devenue leur prestataire

Quand j’ai rejoint une agence digitale en 2013, un des premiers comptes qu’on m’a donnés, c’était Omega. L’agence avait d’autres marques du groupe Swatch, mais comme par hasard, je suis tombée sur Omega. J’ai sauté de joie intérieurement. OMG.

Pour faire correctement mon travail, j’ai dû lire toutes les pages disponibles sur le site pour connaître la différence entre chaque modèle de montre. Le client m’a gentiment envoyé toute la documentation, les catalogues et m’a tenu au courant de chaque sortie de produits. Ca n’a fait que renforcer mon amour pour cette marque.

Mon grand-père m’a expliqué un jour, qu’il y avait des rubis à l’intérieur du mécanisme. A cette époque, je n’avais encore jamais vu de pierres précieuses de ma vie, donc cette information toute seule m’a vraiment impressionnée. Je lui ai suggéré de démonter sa montre pour récupérer les rubis ahahaha.

Malheureusement, il n’a jamais connu le calibre révolutionnaire d’Omega : le calibre Co-axial lancé en 1999 : une véritable avancée dans l’univers des montres mécaniques depuis 250 ans.

Le calibre en question est extrêmement petit et soutenu par les 5 rubis synthétiques parfaitement bien taillés. Le choix du rubis n’est pas laissé au hasard. Sur l’échelle de Mohrs, le rubis a un indice de dureté de 9 (vs. 10 pour le diamant), afin de limiter l’usure. Ce calibre onéreux permet cependant une précision incroyable et plus de réserve de marche (jusqu’à passer le week-end sans être porté).

De plus, l’histoire des montres Omega est étroitement liée à la conquête spatiale (première montre sur la lune, rôle plutôt décisif pour Apollo 13…), James Bond, les jeux olympiques.. et plus tard associés aux sports où la montre est particulièrement maltraitée comme le golf, jusqu’aux calibres antimagnétiques pour résister aux nouvelles exigences du monde moderne…

Pour des questions sentimentales, je reste plus attirée par les modèles simples, plutôt que des modèles de la conquête spatiale de la collection Speedmaster.

Cependant, je n’ai toujours pas acheté de montre Omega. Ahahhaah

Pourquoi je n’ai pas de montre Omega ?

Premièrement, ça coûte cher. Ce n’est pas un objet qu’on peut décider d’acheter comme ça du jour au lendemain. J’ai l’ADN de mon grand-père, mais contrairement à lui, je ne peux pas me contenter de riz et de légumes pour acheter une montre.

Et malheureusement, si j’aime les belles choses, je n’ai pas l’habitude de porter des montres. J’en ai perdu plusieurs. Et j’ai mis des années à racheter une montre Tissot, que j’oublie de porter 6 jours sur 7. Donc avec une montre automatique Omega, qui fonctionne grâce au mouvement quotidien du porteur, il est inconvenable d’acheter une telle montre juste pour ma collection personnelle.

J’ai quand même essayé les montres Omega. D’abord lors d’une soirée organisée par mon client où j’ai pu discuter avec des maîtres horlogers d’Omega, et ensuite dans une boutique à New York. Attention, il est conseillé d’acheter les montres en Suisse car avec le jeu des devises, on perd un peu d’argent en achetant en EUR ou en USD. Mais malheureusement, les montres automatiques restent encore très épaisses et larges par rapport à mon petit poignet. J’attends donc les prochaines avancées technologiques d’Omega pour réduire davantage la taille.

En tout cas, quand vous choisissez une montre Omega, il est clairement marqué si c’est une montre équipée du mouvement Co-Axial ou pas.

C’est mon oncle qui a récupéré la montre Omega de mon grand-père. La montre ne marchait plus et était tout rayée, mais elle est restée devant l’autel de mon grand-père pendant plusieurs années, comme un souvenir, avant que mon oncle ne le récupère.

Bon, j’espère que cet article vous a donné quelques informations sympas sur une marque que vous n’allez sûrement pas acheter. Je pense que savoir apprécier les belles choses (sans forcément les posséder) est déjà source de joie, donc je voulais tout simplement partager avec vous mon enthousiasme pour cette jolie marque.

Comment téléphoner en France depuis l'étranger ?
Comment commander sur les sites américains et se faire livrer en France

    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.