Moorea (Polynésie Française) : nager avec les requins et raies en snorkelling

Cher(e) lecteur(trice), ce que je vais partager avec vous ici est ENORME ! Je viens de passer 2 jours tellement extraordinaires à Moorea que, comme d’habitude, je ne saurai pas être avare en descriptions/mots et photos.

Si vous faites vous aussi un tour du monde, n’hésitez plus à faire escale en Polynésie française, même si ça coûte cher, ça vaut tellement le coup.

Partie 1 : Carnets de voyage

Jour 1 :

Depuis Papeete, nous prenons un ferry matinal pour Moorea. En 40 minutes de trajet extrêmement agréable (où j’ai dormi), nous arrivons à la gare maritime de Moorea, où nous attend un 4×4 pour une excursion de 4h.

Tom, le guide, nous accueille chaleureusement et nous propose de déposer nos bagages au bureau de la compagnie. Contrairement à la photo sur leur site officiel, où les voyageurs sont debout, au soleil – le 4×4 que nous prenons a 2 bancs et de quoi nous protéger du soleil, ce qui rend l’excursion très agréable. Nous ne sommes que 6.

Nous arrêtons à quelques points de vue, tous plus magnifiques les uns les autres. Nous avons aussi visité le lycée agricole, où les jus d’ananas frais sont à tomber (les ananas de Moorea sont considérés comme les meilleurs au monde). Le verre moyen à 300CFP est généreusement servi (ça suffit pour 2).

cooksbay mooreabelvedere

Tous ces arrêts sont accessibles si on a une voiture, mais nous avons fait en plus 2 arrêts accessibles uniquement en 4×4 ou en quad :

Le premier étant la plantation d’ananas. Le guide nous a servi sur le champ un ananas mûr (celui sur la photo), tellement sucré et tellement délicieux qu’on n’est pas prêt de l’oublier de si tôt.

img_5633.jpg

Il nous a montré aussi comment soigner une blessure grâce à la fleur de bananier.

Le second arrêt accessible en 4×4 uniquement est un point de vue appelé « montagne magique ». Le nom est bien mérité puisque nous avons une vue extraordinaires sur les lagoons, et les bungalows de 2 hôtels 5 étoiles.

mooreamontagnemagique

La fille du guide nous suit pendant tout ce temps, elle a 5 ans et elle est tellement mignonne. Elle nous appelle « les clients », « les clients, il faut monter plus haut, la montagne magique, c’est par ici », « allez, les clients » 😀

Une baleine au large

Et elle a bien raison ! Au moment de partir, je remarque un jet d’eau énorme au loin et montre à tout le monde. Il s’agit, oui… d’une baleine !!! Quelle chance ! Même sans jumelles on peut deviner sa queue. Le jet d’eau est tellement énorme qu’elle doit être en train de sauter, pendant une bonne quinzaine de minutes (ndlr: la baleine respire de manière très discrète, on l’a vu en Afrique du Sud, à 5m, on voit juste un petit jet d’eau). On m’apprendra plus tard que la saison des baleines est terminée il y a 15 jours, la baleine qu’on voit ici doit accoucher plus tard que les autres et elle est sûrement accompagnée d’un petit.

C’est avec beaucoup d’émotions que nous terminons le tour. Le 4×4 nous dépose directement à notre hôtel Les Tipaniers, les bagages étant déjà acheminés jusqu’à l’hôtel par une autre voiture.

Nous nous rendons tout de suite au bord de l’eau pour découvrir une superbe plage au sable blanc, avec plein de coraux, petits poissons et une superbe jetée. Il y a néanmoins un peu de trafic devant la plage, puisque nous ne sommes pas loin de 3 îlots (motu en tahitien) et pas très loin du point d’observation de raies et de requins. On est samedi : beaucoup de monde squatte la plage de notre hôtel. Eh oui, il est tellement bien situé et en plus les deux restaurants de l’hôtel sont superbes.

lestipaniers

En attendant de se baigner, on emprunte les bicyclettes de l’hôtel pour se rendre au mini « centre commercial », à 1km pour faire les courses. A part les courses ramenées de Papeete (moins chères), nous allons nous nourrir avec de d’eau (l’eau du robinet n’étant pas potable ici) et des oeufs, histoire d’économiser un peu de sous.

On emprunte la pirogue polynésienne à l’hôtel pour faire un tour. Elle est tellement mal faite qu’à chaque passage d’un bateau, on se retrouve dans l’eau. On l’abandonne rapidement pour faire du snorkelling. JB se fait, encore une fois, attaquer par un petit poisson « picasso » qui a comme un masque Zorro sur sa tête ; tandis que je poursuis, avec l’eau jusqu’au mollet, les petits poissons transparents à la queue jaune fluo. Trop dure la vie !

On passe voir le bureau des activités nautiques de l’hôtel. Je vous retranscris ici la conversation :

(guide) : si vous voulez, il y a une sortie demain à 13h pour nager avec les raies et les requins
(moi) : ouhlala, nager avec les requins ? Ce n’est pas risqué ?
(guide) : si on le propose c’est que c’est safe
(moi) : est-ce qu’on peut rester sur le bateau et décider à la dernière minute de nager ou pas avec les requins ?
(guide) : il y en a plein des comme toi, elles ont toutes fini dans l’eau et ont adoré
(moi) : le problème, c’est que j’ai mes règles
(guide) : t’es un poisson ou t’es pas un poisson ? Les requins mangent les poissons, « les dents de la mer », c’est du cinéma.

RDV pris pour 13h le lendemain.

Jour 2 :

On prend un petit déjeuner bien costaud pour nous préparer à cette journée pleine d’émotions. Je peux vous dire que pour Moorea, j’ai bien fait mon boulot de planification. Non seulement l’hôtel est à côté du point d’observation de requins, mais il est aussi à 1km de l’Intercontinental, où il y a des bungalow les pieds dans l’eau et où on peut nager avec les dauphins.

On prend les bicyclettes de l’hôtel et nous garons sur le parking de l’Intercontinental, tranquille. On y entre comme dans un moulin. Je n’aime pas squatter comme ça sans rien donner, alors on se pose quand même au bar près de la piscine, pour commander deux sodas à 500CFP chacun. C’est l’occasion aussi de comparer la plage d’Intercontinental à celle de notre hôtel  et observer la piscine à débordement avec jalousie. A partir de 300€/nuit, les clients de l’Intercontinental ont droit à une plage bien nettoyée, avec très peu de coraux, une piscine à débordement, un centre à dauphins, un centre de tortues marines. Pour 600€/nuit, ils ont droit à un bungalow sur pilotis, où il y a une petite échelle pour remonter directement après un plongeon dans l’océan. Mode JALOUSIE on !

20161127_112731

Nous nous rendons au dolphin center, en suivant les flèches. On voit 3 dauphins « bottle nose dolphins », énormes, dans un enclos. Pour 150€ on peut descendre dans l’eau avec eux, nous nous contenterons de les regarder depuis le pont. Pas très loin, il y a un autre enclos pour les tortues malades qui attendent d’être soignées avant d’être relâchées à la mer. Il y en a une, tellement énorme qu’on croyait que c’était un rocher.

Voilà c’est fini le squattage de l’Intercontinental.

De retour aux Tipaniers, nous enchaînons directement la baignade avec les raies et dauphins. Nous ne sommes que 3 sur le bateau, le luxe ! Le boss, Francis, nous dépose sur un banc de sable et nous montre 5 rochers. C’est quand ces rochers commencent à bouger qu’on se rend compte que ce sont des raies. Au milieu des explications sur la vie maritime, une ombre passe : un requin ! On croyait qu’on devait changer d’endroit pour aller voir les requins, mais non, ils viennent nous voir aussi. Dans ma tête, c’est le chaos : comment vais-je gérer à la fois les raies et les requins ?

Francis descend en premier. OK, tant qu’il est à l’eau, je peux me considérer comme safe. L’eau n’est pas très profonde (environ 1m50), pour les grands, ça arrive jusqu’à leur poitrine, mais moi je n’ai pas pied et je commence à paniquer.

Les raies montent sur les épaules de Francis de manière très amicale, il les caresse sur la tête et nourrit quelques unes. Certaines raies viennent me caresser aussi, elles sont trop adorables !!!

moorea-requins-raies1

Pendant ce temps là, de plus en plus de requins nous entourent.

DCIM100GOPRO

Je vous mentirai en vous disant que je suis sereine. D’ailleurs, la vidéo prise avec la Go Pro montre mes mouvements de panique, où je perds mon tuba, où je regarde dans tous les sens et m’agrippe à JB. D’ailleurs, toutes les photos proviennent de screenshots des vidéos.

moorea-requins-raies5

moorea-requins-raies3 moorea-requins-raies4

Tout ce stress est bien inutile, car les requins sont hyper timides. Ils viennent nous voir car ils sont curieux. Et contrairement aux films, il n’y a qu’une seule fois où je les vois nager avec les nageoires hors de l’eau. La plupart du temps, ils sont près du sable ou flottent dans l’eau. A un moment, hypnotisée par la beauté du spectacle, j’oublie ma peur et commence à nager seule vers les requins. Francis a raison, quand on s’avance vers eux, ils s’enfuient.

moorea-requins-raies2

Quand soudain, je remarque un requin qui fonce vers moi (il doit être myope lui). On a peur tous les deux l’un de l’autre, le requin change de direction, je poursuis un autre requin.

Quand Francis remonte dans le bateau, les raies comprennent qu’il n’y plus rien à manger. Elles partent. Les requins n’ont plus de raies pour les « protéger », ils partent aussi. JB passera 15 minutes à leur « courir » derrière. C’est au moment où on remonte tous dans le bateau qu’ils osent revenir. Comme quoi, ce sont des êtres curieux mais peureux. Vu depuis le bateau, les requins semblent être énormes, mais quand on les observe sous l’eau, ils sont tout petits, 1m50 de longueur maxi.

Ce petit tour en bateau a complètement changé mon avis vis à vis des requins. Je suis la preuve vivante qu’ils ne mangent pas les humains. J’ai nagé avec les requins alors que j’avais mes règles…Faut-il une preuve plus concrète que ça pour vous convaincre de nager avec eux ? C’est vrai qu’ils détectent le sang à des km, mais j’ai appris que c’était une faculté donnée à tous les poissons. C’est comme quand on détecte la boulangerie à quelques mètres.

Cela me rappelle trop cette photo NatGeo prise par un drone. On était vraiment comme ça (sans les palmes)

01drone2015-ngsversion-1436475600756-adapt-945-1

Nous passerons tout l’après-midi sous les cocotiers, au bar ou les pieds dans le sable et dînons au restaurant de l’hôtel. Le « poisson cru à la tahitienne » est un délice ! Tellement frais et tellement bon ! A essayer absolument.

Nous partons demain, les étoiles dans les yeux.

Partie 2 : Conseils pratiques

Astuces

  • Je vous conseille de faire exactement comme nous. Le programme a été calculé pour profiter au max de notre temps à Moorea. En effet, comme tout coûte cher sur cette île paradisiaque, il est important de bien rentabiliser, entre autres, les billets de ferry, la pension, le transfert à l’hôtel etc. Vous pouvez voir qu’on a profité de chaque minute sur cette île au moindre coût.
  • L’excursion raid 4×4 ne dure pas très longtemps (3h30) mais ça correspond pile poil à l’heure de check-in à l’hôtel, et surtout le bus de l’excursion nous y dépose gratos (petite économie de 22€ tout de même –  normalement le transfert ferry-hôtel est payant, eh oui).
  • L’avantage non négligeable quand on se trouve dans un hôtel comme Les Tipaniers, c’est la proximité du spot de raie feeding. On peut donc prendre un tour à 4000CFP juste pour nager avec les requins (au lieu des tours à 7000CFP comprenant la visite de la baie de je-ne-sais-quoi). Ensuite, si vous êtes doués en bateau, vous pouvez même louer un bateau sans permis (5500CFP/h), passer derrière un bateau qui vient juste de nourrir les raies (vers 15h45), et nager avec eux aussi longtemps que vous voulez.

 Budget

  • Bateau Aller/Retour : 3000XPF/personne soit 25€/personne
  • Excursion Tour de l’île Raid 4×4 : 4500XPF/personne soit 35€/personne
  • Nager avec les raies et requins depuis l’hôtel les Tipaniers : 4000XFP/personne soit 35€/personne
  • Transfert Gare Maritime -> Hôtel : 1400XPF/personne soit 11€ – sinon c’est 4500XPF/taxi pour 4 personnes maxi
  • Hôtel : Les Tipaniers : 17100XPF/jour le bungalow côté jardin avec cuisine pour deux soit 143€/jour
  • Restaurant : 6500XPF/repas pour deux, délicieux, quantité généreuse, toujours chez Les Tipaniers

Liens utiles

Île de Pâques (Chili) : au milieu de l'océan
Papeete (Polynésie Française) : plus beau que prévu
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (53 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    2 commentaires
    • Répondre Jean-Luc OLIN

      28 octobre 2018, 12 h 29 min

      Bonjour,
      J’organise un voyage en Polynésie dans le cadre d’une association.
      vos propositions ont l’air intéressante, et j’aimerai avoir de plus ample renseignement sur l’organisation de cette cette sortie pour 5 personnes. Nous seront logé sur Punaauia entre le 2 Octobre 2019 et 16 Octobre.
      Nager avec les raies et requins depuis l’hôtel les Tipaniers : 4000XFP/personne soit 35€/personne
      Restaurant : 6500XPF/repas pour deux, délicieux, quantité généreuse, toujours chez Les Tipaniers.
      Merci de me faire votre meilleure offre
      Jean-Luc OLIN

      • Répondre Anh

        28 octobre 2018, 18 h 57 min

        Bonjour Jean-Luc,

        Nous ne sommes pas une agence de voyage, juste des passionnés de voyage.
        Je vous propose de contacter directement les Tipaniers.

        Cordialement,
        Anh

    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.