Lisbonne (Portugal) #1 : Notre Airbnb dans le quartier d’Alfama

C’est la première fois que nous visitons Lisbonne et nous avons entendu beaucoup de bien de cette ville. C’est avec beaucoup d’excitation que nous cherchons un appartement à louer pour un mois, nous permettant de travailler à domicile, et profiter au max de cette ville.

Malheureusement, dès les premières recherches, on se rend compte tout de suite que cette ville est devenue très chère à cause de l’afflux de touristes (comme nous…). Même les portugais ne peuvent plus se permettre de vivre près du centre ville.

On s’est renseignés et essayé de négocier les tarifs sur Airbnb, mais tous les proprios nous répondent fermement, disant que l’électricité au Portugal est très chère (c’est vrai), donc les tarifs sont élevés, notamment en hiver. Certains appartements exigent même le paiement de l’électricité effectivement consommée par les locataires.

Les seuls airbnb aux tarifs acceptables que nous avons trouvés se trouvent sur la ligne Verte du métro (Martim Moniz, Intendente). Et après vérification, c’est l’endroit plutôt « craignos » de la ville (très animé et sympa la journée, et peut-être un peu dangereux le soir).

Après de longues recherches, nous tombons finalement sur un Airbnb dans le quartier Alfama. Ce quartier a beaucoup de maisons d’hôte, appartements sur Airbnb etc. car il est non seulement bien desservi par les transports publics, mais en plus il est seulement à 10mn des coins touristiques, avec, en prime, une vue exceptionnelle sur le Tage.

Sans plus attendre, je vous laisse découvrir l’intérieur de cet appartement (F2), je dirais 50m². Pour 38€/nuit.

Un appartement tout confort

Cela fait longtemps qu’on n’a pas eu un appartement aussi confortable, qui nous donne envie de cuisiner un peu. Même si ma définition de « faire la cuisine » se limite juste à ça 😀

Mais une connexion assez lente

Malheureusement, la vitesse descendante n’est que de 1mbps et la vitesse montante 4mbps en vitesse descendante. Mieux qu’au Maroc mais toujours pas super confort et un peu juste pour nos calls.

Heureusement que nous avons le roaming en Europe avec nos forfaits téléphoniques français, donc les calls se font avec notre téléphone portable tout simplement.

Lever du soleil

Tous les matins, nous avons droit à ce magnifique spectacle depuis le canapé. Malgré la présence de quelques paquebots, cela reste incroyable.

Restaurants

Il est difficile de mal manger à Lisbonne. Les restaurants ont tous un niveau incroyable, c’est rare de tomber sur une ville où la plupart de ses restaurants sont notés 4 étoiles ou plus sur Google Maps et Tripadvisor.

Notre quartier ne fait pas exception. Juste en bas de chez nous, on trouve une cantine proposant des menus très accessibles : 7,5 € (entrée / plat / dessert / boisson / café), et 6€ sans dessert. Ça fait un peu resto ouvrier, il y a beaucoup de monde à midi, et les plats ont l’air d’être faits maison.

Comme je n’ai pas eu la motivation et le temps de réviser mes bases en portugais, je me sens un peu handicapée dans un resto local comme ça, à jongler entre ce qu’il me reste encore dans la tête après mon voyage au Brésil il y a 2 ans, et Google Translate. Après avoir pu formulé une phrase grammaticalement correcte (avec accent franco-vietnamien) comme quoi je veux deux menus avec dessert, je m’attends à ce que la serveuse me pose la question suivante : « quelle boisson » ? J’ai préparé la réponse en portugais, mais c’est là où elle me pose une autre question à laquelle je ne m’attendais pas.

On devinera plus tard qu’elle nous demande si on veut de la viande ou du poisson. Alors que je croyais que le menu, comprenant « le plat du jour » = plat unique. Eh non, ici au Portugal, il y a « les plats du jour » et pas un seul plat.

Donc, comme je n’ai rien compris sur le coup, j’ai répondu « não falo português » (je ne parle pas portugais) « it’s up to you » (à vous de décider).

Elle nous amène deux soupes, deux boissons, deux plats : un à base de morue, un à base de poulet. C’est gentil ! S’en suivent les desserts et même du café si on en voulait. 7,5€/personne !! Typiquement portugais, recettes traditionnelles.

JB a trouvé un resto super super bon juste à côté de chez nous, As Ladras. Le tartare est une tuerie ! La mousse du chocolat une perfection (avec un petit goût salé), et les prix : super doux. Menu à 10€ : plat + dessert + boisson. 100% fait maison, cuisiné sous nos yeux. A la carte le soir (environ 14€ plat + dessert + maison).

Un air rétro

Notre quartier est le quartier le plus historique de la ville, comme figé dans le temps.

Cela déplaît à certains touristes, qui y voient de la pauvreté ou « quartier affamé », mais ce n’est pas le cas, c’est sécurisé et a beaucoup de charme.

les portugais sèchent leurs vêtements sur leur balcon, ou juste devant leurs portes. Ecologique et efficace

Juste à côté de chez nous, il y a la Feria da Ladra (marché de la voleuse), l’endroit où les commerçants du Moyen Âge vendaient leurs propres produits, ainsi que les denrées alimentaires qu’ils avaient dérobé. Aujourd’hui, c’est devenu un marché aux puces où se mélangent les antiquaires et des marchands venus avec des produits dignes d’un vide-grenier. J’ai repéré par exemple beaucoup de jolis manteaux, de la vaisselle portugaise et de jolis bibelots. La rumeur dit que certains y vendraient encore des objets volés.

Il y a beaucoup de restos, cafés et snack bars à proximité également, avec en prime une vue magnifique depuis le haut de la colline vers le Tage.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Je vous reparlerai de Lisbonne, plus en détails dans les prochains jours (cliquez ici pour accéder à tous nos articles sur le Portugal). A bientôt !

Lisbonne (Portugal) #2 : Assister à un match de Benfica au Stade de Luz
Je suis allée voir un chiropracteur. Mon avis sur Tamalou à Essaouira (Maroc)
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (33 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.