Fox Glacier et Franz Josef Glacier (Nouvelle Zélande)

Nous partons de Haast non sans mal car il pleut, il pleut, et le camping à Haast est si douillet qu’on a envie d’y rester une éternité. La route vers les glaciers est plutôt difficile avec des virages à 180 degrés et quelques travaux, obligeant les conducteurs à attendre jusqu’à 10 minutes.

Partie 1: Carnets de voyage

Ayant vu des photos décevantes du Fox Glacier (couvert de poussière des montagnes), nous décidons de le voir seulement de loin. Pour cela, nous prenons la route du lac Matheson, le dépassons de 2-3km, à gauche, on aura la vue sur tout le glacier.

Enfin, s’il fait beau. Les nuages cachent tout alors nous continuons jusqu’à un air pique-nique et déjeunons en attendant que les nuages disparaissent. Au bout d’une heure, nous avons effectivement ce que nous cherchons : une belle vue sur le glacier. De loin, on dirait qu’une énorme vague va bientôt nous tomber dessus. On voit très bien le bleu du glacier et ses irrégularités, ressemblant à celles d’une vague.

img_5180

Très heureux de cette belle vue, nous nous rendons au lac Matheson.

On peut prendre des photos façon « carte postale » un peu partout en Nouvelle Zélande, mais surtout au lac Matheson. Si on fait l’effort de faire le trek de 1h30, on pourra atteindre un view point où le Mount Cook reflète parfaitement bien sur la surface lisse du lac Matheson. Enfin, s’il faut beau et s’il n’y a pas de vent. Conditions que nous n’avons pas aujourd’hui. Nous ferons seulement la marche de 45mn aller-retour, très agréable et très facile (elle est même accessible aux chaises roulantes).

img_5165

Direction Franz Josef Glacier maintenant, pour une marche de 1h30 aller-retour. Tout le monde préfère ce glacier au Fox Glacier car on peut mieux le voir (de face et non de profil comme Fox Glacier), en plus il est blanc et n’est pas couvert de poussières.

img_5184

Le chemin qui mène au glacier est très facile, même sous la pluie. C’est la marche la plus longue effectuée jusqu’à maintenant en Nouvelle Zélande, je suis fière de l’avoir réussie. Il y a 2-3 cascades très accessibles sur le chemin, s’il faisait beau et chaud, les touristes ne résisteront pas à l’envie de prendre une douche froide je pense. Mais les panneaux sont catégoriques : il ne faut surtout pas s’éloigner du chemin balisé, au risque de se prendre un morceau de glacier ou de rocher sur la tête.

img_5186

Le glacier est vraiment très beau mais il fait beaucoup de peine, tellement il a fondu. Avant, à pied, les touristes pouvaient s’arrêter jusqu’au pied des Fox Glacier et Franz Josef Glacier, maintenant, ils ont tellement fondu que seul l’hélicoptère est autorisé pour toute excursion/exploration des glaciers. Nous décidons de ne pas payer l’hélico ici mais peut-être en Argentine où les prix nous seront plus accessibles (ndlr : en fait non, je viens de me renseigner, mais pour le même prix, l’excursion en Argentine dure plus longtemps).

img_5194

Après cette journée plutôt sportive, nous avançons le plus possible en voiture pour nous reposer à Ross, la ville où le plus grand « nugget » d’or de la Nouvelle Zélande a été trouvé. La ville ne compte que 200 et quelques habitants, dont la plupart se trouve ce soir à Historic Empire Hotel, qui propose aussi des places de parking aux campervans.

15000232_356529928023611_7321247513539149731_o

Le bar semble être figé dans le temps, avec des photos de classe de l’époque, des affiches d’époque, des pianos d’époque. Les clients, moustachus, portent tous des chemises à carreaux, avec des bottes aux pieds. Sur la table de la cuisine traînent des « Trucks magazine » réservés aux conducteurs de poids lourds. On a trop l’impression d’être aux US et que le shérif va passer à un moment ou l’autre. La cuisine, sans prétention, sert de bons plats basiques. Dans ce bar où j’hésite un long moment avant de commander un thé, de peur de me prendre une bouteille de whisky dans la face (en fait non, on m’a même offert 3 tasse de thé), règne une ambiance très familiale. Après leur service, les cuisiniers tapent la discute avec les clients. Les backpackers commencent à briser la glace, se parler, et… chanter. Accompagnée d’une guitare, une backpackeuse propose sa version de « Like a star ». Ce qui inspire un autre backpacker qui lui emprunte la guitare pour un remix d’Adèle. Un moment magique à l’autre bout du monde. Tout ça autour d’un feu de bois et d’un décor vieux de cent ans.

14939627_356529831356954_4929916411028821606_o

img_5195

Partie 2 : Conseils pratiques

  • Ne pas se baigner aux hot pools près de Franz Josef Glacier, c’est cher et ce n’est même pas de l’eau thermale ! Autant aller à la piscine municipale !
  • Au lieu de dormir près des glaciers, choisissez comme tout le Historic Empire Hotel, pas cher, super ambiance, super nourriture, c’est le bar préféré de JB, et il aurait aimé passer une semaine là-bas
  • Les parkings devant Fox Glacier et Franz Josef Glacier sont pleins de voleurs. Prenez tout avec vous (portefeuille, passeports, téléphones), cachez votre GPS.

 

Hokitika, Punakaiki, Abel Tasman et Picton (Nouvelle Zélande) : Que faire quand il pleut ?
Queenstown, Arrowtown & Wanaka (Nouvelle Zélande)
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.