[avis] Mon premier Livre de la Collection Pléiade

Quand j’étais étudiante, j’allais souvent à la BnF (bibliothèque nationale de France) et avais accès à plein de beaux livres, bien reliés. Même les livres avec une couverture souple avaient été reliés avec soin par la BnF pour les protéger. On avait aussi accès en abondance à la collection Pléiade, et je bavais devant quand j’allais chez Gilbert Jeune.

C’est une très belle collection de livres de poche de qualité, avec reliure en cuir, lettres dorées, ils ont tous la même hauteur. Une des tranches est colorée. La couleur de la reliure change selon le siècle. Une bibliothèque remplie de livres de Pléiade est très jolie, comme en témoigne ce coin « Pléiade » chez Gilbert Jeune.

Il ne m’est jamais traversé l’esprit d’un acheter un.

Chaque livre de la Collection Pléiade regroupe toutes les œuvres, ou une partie des œuvres d’un auteur. C’est très rare que je m’intéresse à toutes les œuvres. Je suis souvent intéressée par un roman, ou deux maximum. Pour moi, payer 60€ à 100€ pour un livre, dont je ne lis que 10% est du gâchis.

Cette année, j’ai redécouvert Zadig & la Destinée de Voltaire avec plaisir, et j’ai voulu relire d’autres contes de Voltaire. Je me suis rappelée de la Collection Pléiade et après quelques recherches, j’ai trouvé un exemplaire d’occasion pour seulement 25€ sur le site momox. Le petit prix s’explique par un petit défaut au niveau du dos, car le plastique qui le protège a été abîmé à cet endroit (j’ai pu faire remplacer ce plastique ici).

Cela m’a permis de redécouvrir la collection Pléiade. Ces livres sont conçus pour être des livres de poche, suffisamment petits pour être amenés partout, mais de qualité, et qui sont censés durer plus de 100 ans. Ils sont imprimés sur du papier bible, qui les rend très légers.

Malheureusement, à cause de leur prix élevé, personne ne les met dans le sac comme un livre de poche ordinaire. Beaucoup achètent cette collection pour décorer leur bibliothèque.

Point forts

Heureusement, beaucoup d’autres achètent vraiment pour lire. Depuis que je me suis intéressée aux livres anciens et à la reliure, j’ai remarqué tous les avantages que représente une Pléiade.

Actuellement, les livres modernes utilisent énormément de colle pour relier les feuilles et il n’y a plus de couture. Ainsi, pour ouvrir et lire un livre, nous devons exercer beaucoup de force pour garder le livre ouvert et ça fatigue énormément, surtout quand il s’agit de gros livres.

la pression à exercer pour ouvrir et lire un livre actuel

Avec la Collection Pléiade, puisque la reliure est une reliure d’emboîtage (aidée des machines, mais avec des petits livrets cousus ensemble), le livre peut s’ouvrir en grand et rester ouvert, sans qu’on n’exerce de force. C’est un confort incomparable.

zéro pression pour lire une Pléiade

Il manque certes la perfection d’une tranchefile cousue à la main, la dorure sur la couverture, mais c’est ce qu’il faut accepter quand les livres ne sont plus reliés à la main. Le mien est en plus abîmé, il faut que je remette de la colle. (MAJ : j’ai pu recoller sans aucun problème).

J’aime beaucoup la police de caractère utilisée, ainsi que les ligatures utilisées.

Le livre est très épais donc on a droit à 2 marque-pages 😀 de la même couleur que la couverture.

Ce que j’apprécie énormément, ce sont les nombreuses annotations et les commentaires. En lisant les contes de Voltaire, je me suis posé pas mal de questions et les réponses étaient déjà présentes dans le livre, que ce soit en annotations ou dans la partie « note » qui est une sorte de commentaire de l’œuvre. Il y a plein d’informations sur la genèse des contes, la différence entre les différentes éditions, qui vont satisfaire à la fois les chercheurs et les curieux. Avec la collection Pléiade, on n’est plus obligés d’aller faire des recherches à gauche à droite, toutes les informations importantes sont à portée de main. On peut ainsi poser son smartphone, son ordinateur loin du livre, et se plonger vraiment dans la lecture.

Esthétiquement, c’est joli, c’est léger, c’est bien fait, ça donne envie de lire.

Points faibles

Qualité d’impression : J’ignore si mon livre est trop vieux ou la qualité n’est pas si irréprochable que ça : puisque certaines lettres sont plus effacées que d’autres. L’encre n’est pas déposé de manière régulière, je trouve.

Lisibilité : Le papier bible est très agréable au toucher mais il est un peu transparent et on peut voir de travers. (MAJ : ma version Proust en 2 tomes est beaucoup moins transparente cf. mon article). Certains trouvent les lettres trop petites. Perso, ça ne me pose pas de problèmes car j’ai de bons yeux, mais je peux comprendre cet argument. Les lettres en italique ont cette fâcheuse tendance à ne pas s’incliner de la même manière, par exemple les consonnes en majuscule et en italique sont plus droites que les minuscules, rendant la lecture désagréable.

Le prix : si vous ne comptez lire qu’une œuvre d’un auteur, alors le livre risque de devenir trop cher.

Le livre devient trop sacré avec ce papier très fin : on ne peut ni plier le coin, ni annoter, ni surligner. C’est impossible. Or, j’aime bien annoter mes livres et surligner.

Les bibliophiles habitués aux livres anciens avec reliures faites main vont trouver cette reliure d’emboîtage trop cheap.

La reliure est protégée par un plastique qui jaunit avec le temps. Quand on lit en gardant cette protection plastique, c’est très désagréable. Cependant, enlever le plastique à la longue peut abîmer plus facilement la reliure en cuir (qui est assez souple). De plus, le cuir utilisé est un cuir tanné chimiquement càd qu’il ne va pas patiner avec le temps => il n’y a donc aucune raison valable d’enlever le plastique quand on ne l’utilise pas.

Conclusion

Malgré tous ces points faibles, le confort de lecture est sans égal pour un livre moderne. Le travail d’éditeur est soigné et de nouveaux auteurs sont ajoutés à la collection chaque année. De nos jours, on ne peut plus acheter de livres modernes de telle qualité, à moins de payer pour des éditions limitées ou de faire de la reliure soi-même. De plus, les sites de vente de livres d’occasion rendent ces livres beaucoup plus accessibles.

Depuis l’achat de ce premier livre, je me suis laissée tenter par d’autres, jusqu’à chercher des livres imprimés sur papier bible chez les autres éditeurs, dont ce magnifique The Lord of the Rings par George Allen & Unwin.

[review] Sách Muôn kiếp nhân sinh 3 của tác giả Nguyên Phong
La réussite en 10 étapes : extrait de "Cartographie de la conscience"
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.