Amende pour overstay en Thaïlande : que faire en cas de dépassement de durée de visa ?

On a beau voyager autour du monde depuis 18, on peut encore faire des erreurs de débutants.

L’exemption de visas en Thaïlande permettant de rester un mois, nous avions prévu de rester sur place du 3 janvier au 3 février.

Soit… 31 jours.

Alors que l’exemption de visas est de 30 jours seulement. #fail

Anh ayant fait un rapide aller-retour au Laos pour voir un ami, elle a « remis les compteurs à zéro » en ayant de nouveau droit à 30 jours.

J’étais donc le seul concerné par ce problème.

Quelques avertissements concernant l’overstay

Si certains touristes se croient tout permis lorsqu’ils voyagent en Asie du Sud-Est, ayez bien conscience qu’en cas de dépassement de durée de visa, vous devenez tout simplement un étranger en situation irrégulière.

Rappelez vous comment on parle et on traite les « clandestins » en France. Ayez conscience que vous en êtes un en Thaïlande.

En cas d’accident pendant votre overstay, vous risquez de ne pas être couvert par votre assurance.

Si vous êtes arrêté par la police, vous risquez de faire quelques jours de prison avant d’être expulsé et potentiellement interdit d’entrée sur le territoire pendant quelques années. Ce risque concerne les longs dépassements de plusieurs mois.

La devise de la police Thaïlandaise est d’ailleurs très claire :

Que faire pour prolonger la durée de votre visa ?

L’idéal étant évidemment de ne pas vous retrouver en situation d’overstay, deux options s’offrent à vous pour prolonger votre séjour en Thaïlande :

  • Quitter le territoire et revenir : de nombreuses compagnies aériennes low cost vous permettent d’aller passer quelques jours au Vietnam, au Laos ou au Cambodge pour un tarif modique. En revenant en Thaïlande, vous bénéficierez de nouveau d’une exemption de visas de 30 jours. Il n’existe aucune limite officielle du nombre d’exemptions de visas dont on peut bénéficier. De nombreux étrangers vivent d’ailleurs en Thaïlande avec des visas de tourisme qu’ils prolongent puis quittent le territoire grâce aux nombreuses agences de voyage : à bord des bus qui ne font que quitter le territoire pour revenir dans la journée.
  • Prolongez votre visa : vous pouvez demander en quelques heures une prolongation de 30 jours à un bureau d’immigration. Il vous en coûtera 1900 bahts.

Quelle amende en cas d’overstay ?

En cas d’overstay, vous serez soumis à une amende de 500 bahts par jour de dépassement à payer à l’immigration lorsque vous quittez le territoire.

Après 21 jours de dépassement ça peut devenir plus compliqué donc ne traînez pas.

N’ayant qu’un dépassement de 24 heures, j’ai pris le parti de payer l’amende.

Comment ça se passe concrètement ?

A l’aéroport, faîtes les démarches habituelles d’enregistrement et de contrôles de sécurité.

Lors du passage à l’immigration, la fonctionnaire, constatant mon overstay, m’a demandé d’aller voir un officier à un autre comptoir.

Celui-ci ne m’a pas adressé un mot, a tamponné mon passeport avec un tampon spécial plein de lettres thailandaises (je n’ai pas pu faire de Google Translate, si ça se trouve, je serai mis en prison la prochaine fois). Et puis il me l’a rendu sans m’infliger d’amende.

Il semble y avoir une tolérance pour les dépassements de 24 ou 48h sans que ce soit systématique.

Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

3 thoughts on “Amende pour overstay en Thaïlande : que faire en cas de dépassement de durée de visa ?”

  1. c’est 500 baht par jour de dépassement, à partir de 2 jours. C’est à dire que si on dépasse d’un jour, on ne paie rien et au-delà de deux jours on paie 500 b par jour de dépassement.

    1. Merci pour la précision.

      Je ne suis pas sûr que ce soit officiel mais il semble en effet y avoir une tolérance pour les dépassements d’un jour.

  2. Pour 24 heures, il y a en effet une tolérance…

    Attention : En cas de contrôle comme cela se passe parfois dans les centres commerciaux, rues, bars, marchés… , voici ce que vous risquez, en plus de l’amende :

    – Moins d’un an d’overstay : Explusion et interdiction de séjour de 5 ans dans le pays
    – Un an ou plus d’overstay : Expulsion et interdiction de séjour de 10 ans dans le pays

    http://tratimmigration.com/thailand-visa-overstay-regulations/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.