Un mois à squatter en France : Carnet de voyage

En raison d’un mariage auquel nous étions invités à Nantes, nous avons décidé d’inclure la France dans notre programme, histoire de revoir nos proches, nos amis, nos clients et remplir l’estomac avant de repartir pour d’autres contrées lointaines pendant une longue période.

Nantes

Nantes est la 1ère étape de notre mini tour de France. Parce que c’est là que le mariage a lieu. Nous avons donc squatté le joli appartement de Caro et Mathieu (et leur chat) pendant quelques jours. Ils nous ont amenés voir le fameux éléphant de Nantes, Pornic et Saint-Nazaire pour voir la côte et la construction d’un énorme bateau de croisière. Et naturellement, on s’est laissé tenter par des huîtres et du tartare de bœuf haché au couteau. Nous avons aussi testé une cantine près du fleuve, j’ai craqué pour leur poulet fermier rôti.

Quant au mariage, c’est le mariage le plus beau (et émouvant) auquel nous ayons assisté, dans un domaine de princesse.

N’ayant que des vêtements et équipements de baroudeuse, j’ai dû faire du shopping, ré-apprendre à marcher avec des talons (ce n’est pas facile après 1 an et demie de chaussures de trail et sandales). Rhalala, toute une organisation ! Mais toute cette préparation n’est pas en vain puisque je dois aussi m’habiller de manière à peu près pro pour aller voir mes clients à…

Paris

Avant de squatter 2 semaines chez ma sœur (et garder ses chats)… nous passons d’abord 3 jours dans un airbnb à Neuilly (fashion week oblige, tout était full ou hors de prix à Paris…). Chose que je regrette dès le lendemain : (1) c’est loin de tout, je dois prendre par mal de Uber (2) l’appartement est au rez-de-chaussée et je crois qu’il y a un problème de canalisation. La salle de bain est d’une puanteur !

Je crois que c’est ça qui a établit un climat de stress dès notre arrivée à Paris. J’essaie de traîner dehors le plus longtemps possible pour ne pas avoir à subir cette odeur intempestive. Heureusement, le propriétaire a fini par nous rembourser.

Après 3 jours en enfer, je squatte enfin chez ma sœur, qui part 2 semaines en vacances. Je suis donc responsable de la garde de deux chats : Rosalie (qui est mon chat en fait) et Sushi. C’est parti pour 2 semaines de câlins et ronrons avec ces deux boules de poils, tandis que JB passe son temps dans le Sud avec sa grand mère.

Rosalie aime beaucoup dormir sur moi, en boule comme ça ou en mode « poulet ».

Sushi est un vrai commère qui peut passer des heures au balcon.

Rosalie n’aime pas être prise en photo. Là, elle n’arrive pas à dormir tranquille à cause de mon téléphone.

Toutes les semaines, je passe un jour/semaine chez mon client. Histoire de me préserver (prendre le métro tous les jours m’aurait achevée). On a pu aller dans de très bons restos comme celui-ci qui sert des portions monstrueuses de fruits de mer :

Et pendant mon temps libre, je ne me lasse pas de la salade aux pattes de poulet chez Piment d’Or (c’est là où il y a aussi le meilleur bun cha de Paris).

…ni du tepppanyaki version luxe chez Hanafousa

Malgré la présence des chats (adorables), et un emploi du temps pas chargé du tout, je ne me suis jamais sentie aussi mal depuis un an et demi. Au bout de 3 jours, je chope un petit rhume, puis des courbatures, puis l’envie de ne rien faire. Je me sens si mal que je suis allée voir mon ostéopathe. Elle me connaît bien et me dit que j’ai les mêmes symptômes qu’avant mon tour du monde. Alerte alerte !

Pourtant je me préserve en prenant le bus aux heures creuses, en faisant mes courses à 15h (avec d’autres mamies), en passant mon temps dans mes restaurants préférés, mes spas préférés… Mais Paris ne me réussit pas, je supporte mal les fumeurs, ces ondes négatives qu’envoient les parisiens stressés, le froid et la météo changeante d’une heure à l’autre.

PACA

Finalement, il est temps pour moi d’aller dans le Sud de la France passer quelques jours avec la grand-mère de JB. Un copain m’accompagne. JB, quant à lui, remonte à Tours chez sa maman.

Clairement, ce type d’environnement me convient mieux.

Chaque matin, je me lève avec des chants d’oiseaux. Le climat est doux et chaud (malgré le mistral). Je travaille devant la piscine ou devant le jardin.

Avec mon pote, nous visitons Grasse et Cannes. A Grasse, je revisite le musée du parfum Fragonard que j’aime beaucoup (cette photo a été prise par mon ami avec un objectif pro de 3kg, on dirait une photo officielle n’est-ce pas ?)

… sans oublier mon ordi dans le sac à dos pour faire un call client au milieu de la ville sur la place principale 😀

…avant de prendre un mojito (à 15€ tout de même), les pieds dans le sable à la plage de la Croisette

et profiter d’un joli coucher de soleil à Cannes

Spoiler alert : le fameux escalier du Palais des Festivals est en réalité tout pourrave

Nous avons visité Fréjus, son port tout mignon et sa plage (moins belle qu’à Cuba lol)

Même si nous ne sommes pas allés à Saint-Tropez cette fois-ci, on s’est régalé de la tarte tropézienne (la vraie)

La seule chose qui manque à cette région, ce sont des plages paradisiaques (avec de l’eau bien chaude).

Ici, je retrouve la gentillesse et le sourire chez les gens, et ça me fait beaucoup de bien.

Prochaine étape : Séville en Espagne

Conseils pratiques

  • Fuyez Paris
  • Un hôtel économique et propre que je peux vous recommander à Paris, c’est l’hôtel Arty Paris dans le 15ème – vous pouvez dormir de dormir dans les dortoirs ou dans des chambres privées
  • A Saint-Raphaël, nous avons pu louer une voiture pour 9€/jour (+0,2€/km) chez E.Leclerc. Vous pouvez la réserver en ligne
  • Il y a une boutique « Tarte tropézienne » à la sortie de la gare. Ne la ratez pas !
  • Les trains IDTGV s’arrêtent toujours à l’autre bout du quai à Saint-Raphael, venez en avance et repérez l’emplacement de votre wagon.
  • A la gare de Marseille, il y a une navette qui part toutes les 15 minutes pour l’aéroport. Elle ne coûte que 8,5€
  • Les jardins de fleurs ne se situent pas à Grasse même, mais à 10km de la ville. Nous n’avons pu visiter que l’usine de Fragonard mais avons entendu beaucoup de bien du musée de Guerlain aussi.
Séville (Espagne) : Premières impressions
Interview de Mathieu Thomasset, photographe reportage et ancien tour-du-mondiste
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.