Séville (Espagne) : Premières impressions

Après plusieurs mois à vagabonder en Europe, nous avons compris qu’un mois = une ville était beaucoup trop court. Nous avons décidé de prolonger notre temps de séjour, au moins pour Séville, passant de un mois à un mois et demie.

Partie 1 : Carnet de voyage
Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Comment y aller ?

Partant du Sud de la France, j’ai naturellement pris le train vers Marseille puis un avion low cost (Ryanair) vers Séville. Je ne sais pas si les conditions de Ryanair se sont adoucies ou les gens du Sud étaient particulièrement sympas, mais je n’ai eu aucune remarque sur mes bagages à main, pourtant un chouia lourds.
Depuis l’avion, on voit les calanques du ciel… et beaucoup de maisons avec piscine !!

Aéroport => Centre ville

Depuis l’avion je vois une petite ville blanche très sympa, je crois que c’est Alcalá de Guadaíra

A la sortie de l’aéroport, personne ne m’embête (pas de taxi taxi dans tous les sens). Je sors prendre le bus EA (4€/personne) qui me dépose à la Plaza de Armas. 15 minutes à pied plus tard, j’arrive à l’Airbnb. On parlera de cet airbnb plus tard.

Séville : une très très belle ville

Que ça nous fait du bien d’être de nouveau à l’étranger. Même si nous avons fait un peu de visite en France, j’ai l’impression que le fait d’être dans un pays étranger où un rien nous émerveille (« ohhhh ils ont Carrefour et Fnac en Espagne aussi !! »), ça nous a énormément manqué ! Être dans une jolie ville, ça nous a manqué encore plus.

Palacio Marqueses de la Algaba

Nous avons commencé la visite de la ville par le Palacio Marqueses de la Algaba (entrée gratuite) dont l’architecture imite celle du palais royal; avec son petit jardin, la fontaine au milieu, et des plafonds très impressionnants.


Nous découvrons ensuite le Mercado de la Feria, avec des stands de viande, légumes, fruits et tapas spéciales fruits de mer. On y reviendra très prochainement.

Alameda de Hércules

A côté se trouve la Promenade d’Hercule, pleine de bars, cafés et restaurants sympas. Mon proprio d’airbnb me dit que cet endroit est plus local que les autres endroits à Séville. Il a raison puisqu’on a pu beaucoup, beaucoup (et très bien) manger pour seulement 17€

El Cortes Inglés

Au 5ème étage de ce magasin très « Galeries Lafayette » se trouve un coin gourmet sympa.

Ce qui est encore plus sympa c’est la vue sur la Cathédrale de Séville et la Plaza de Espana

Mercado Lonja Del Barranco

Ce marché très branchouille nous a été recommandé par un fin gourmet. Ca ressemble aux autres marchés, avec des stands de tapas, mais en plus huppé (et cher). J’ai l’impression que les locaux viennent ici pour boire et les touristes, pour manger.

Cathédrale de Séville



Un passage rapide devant la Cathédrale nous fait comprendre qu’il ne vaut mieux pas la visiter un samedi car on peut encore se marier là-bas (la chance !!)
En tout cas, elle est énorme, grandiose et très très belle de l’extérieur. De l’intérieur, ça doit être encore plus joli.

Palacio de las Dueñas

Je ne sais pas pourquoi mais quand nous y sommes allés, il n’y avait que des touristes français. Les touristes espagnols devaient être en train de déjeuner je pense (15h30).

C’est encore plus beau que le Palacio Marqueses de la Algaba. Le duc de xxx (???) y vit encore, d’où le prix d’entrée à 9€ (de quoi financer ses tapas), et 2€ l’audioguide sans grand intérêt.

Cependant, les jardins, les murs végétaux sont jolis jolis jolis. Et je visite ce palais avec émerveillement, je n’ai pas vu quelque chose d’aussi beau depuis longtemps.

Je vais en mettre une tonne de photos, parce que j’aime trop !

Vous voyez ce système de store traditionnel ? C’est super épais et fait de matériaux naturels
Ce jardin est une vraie havre de paix !
Regardez moi ce plafond !

Eslava

J’ai aussi un énorme coup de cœur pour ce restaurant à 2 pas de chez nous. Il y a tout le temps du monde, dehors et à l’intérieur. L’établissement est divisé en deux : restaurant gastronomique et bar à tapas. Les tapas sont à tomber, c’est très raffiné tout étant accessible (3€ à 4€ pour une petite portion). Certaines tapas ont remporté des concours de tapas.

Je craque pour le bœuf tataki. Et quand j’ai vu qu’il était aussi figuré sur le menu du restaurant gastronomique (24€ le plat quand même), j’ai noté d’y retourner plus tard. Je suis extrêmement difficile niveau nourriture alors si je dis que c’est délicieux, croyez-moi sur parole !

Eslava : Calle Eslava, 3, 41002 Sevilla, Espagne
Fermé le lundi, horaires limités le dimanche

Autres photos et infos

Ce que j’aime beaucoup, c’est ce côté tranquille, lève-tard, couche-tard des espagnols. C’est parfait pour une marmotte comme moi. Le premier jour, c’est un peu étonnant de ne rien trouver d’ouvert à midi (la plupart des gens petit-déjeunent encore). Mais au bout de deux jours, on s’y fait. Maintenant, on s’est entraîné pour déjeuner à 13h30 et dîner à 20h30 (soit seulement 30mn plus tôt que les locaux).

J’aime aussi le fait d’être servie très rapidement. Les locaux peuvent passer d’un bar à l’autre, deux tapas par ci, trois tapas par là… et faire un marathon de tapas en une soirée.

La nourriture ici est tellement bonne que même quand on n’a pas faim, on a envie de manger tout le temps. Dans les supermarchés, on trouve bien évidemment beaucoup de jamon serrano, de fromage, de même des croquetas congelées 😀

J’ai retrouvé mon vocabulaire en espagnol. Même si mes tentatives d’espionnage (càd écouter la conversation de la table d’à côté) échouent lamentablement – ils ont un débit de parole impressionnant – j’arrive toujours à bien communiquer avec les serveurs, et avoir une conversation acceptable avec mon proprio d’Airbnb sur Whatsapp.

En parlant d’Airbnb, comme d’habitude, j’ai filmé l’appartement et posté en ligne. Nous avons payé 16xx€ pour 40 nuits soit à peu près 40€/nuit – pas cher du tout.

La mauvaise surprise c’est qu’il se trouve au rez-de-chaussée (je n’avais pas fait attention à ce détail), et qu’il y ait des travaux juste en face (ce n’était pas mentionné dans la description). Comme c’est une vieille ville, il y a des travaux un peu partout, mais juste devant chez nous, c’est bien dommage !

Le proprio est sympathique et poli etc. il m’a donné plein d’infos et a marqué sur le plan toutes les adresses qu’il recommande. Mais il m’a saoulée dès l’instant où il a répété pour la 2ème fois « il faut faire très attention, il ne faut pas casser les verres ni abîmer ces chaises datant des années 60 ». J’ai affaire à un perfectionniste et maniaque.

Quand deux perfectionnistes se rencontrent, il y en a toujours un qui ne se sent pas à l’aise, puisqu’il est moins perfectionniste que l’autre (et dans ce cas précis, c’est moi). Il m’a stressée tout de suite en me faisant comprendre que tout le mobilier dans cet airbnb était de l’art, ou fait sur mesure… et si je casse un truc, je peux aussi casser mon PEL.

Tout ça m’a fait comprendre à quel point cette envie de perfection pouvait être fatigante. En voulant créer un airbnb parfait et artistique, il ajoute aussi trop d’éléments fragiles, cassables => non utilisables. Alors que j’aurais très contente aussi d’un airbnb meublé d’IKEA.

Dans mon ancienne vie, j’étais souvent perfectionniste et exigeante, sans que cela ne soit toujours justifié. Ça m’a fait comprendre qu’il fallait que je travaille soit avec des clients ayant le même niveau d’exigence que moi (pas plus, ni moins sinon quelqu’un sera mécontent dans cette histoire); soit je baisse mon niveau d’exigence envers moi-même et les autres quand il s’agit des choses peu importantes et peu impactantes pour mon bonheur personnel. Car le plus important, c’est que ce soit fait.

Partie 2 : Conseils pratiques

Budget

  • Transport :
    • Avion : depuis Marseille => Ryanair avec bagage en soute : 80€
    • Aéroport => Centre ville en bus (ligne EA) : 4€
    • Bus (pas vraiment nécessaire car la ville se visite très bien à pied)
      • Carte rechargeable : Tarjeta multiviaje 1,5€
      • Recharge obligatoire pour 10 trajets : 7€
  • Airbnb : pour une longue durée comme nous, cela revient à 40€/nuit/2 personnes. Sinon il faut compter minimum 60€/nuit
  • Visite :
    • Palacio de las Duenas : 9€/personne + 2€ l’audioguide (non obligatoire)
  • Nourriture :
    • entre 2,5€ et 4€ le tapas
    • Comptez entre 17€ et 24€/repas/deux personnes
Lignes noires horizontales Toshiba Kira-102 : comment je m'en suis débarrassée
Un mois à squatter en France : Carnet de voyage
    Anh

    Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

    Tous Mes Articles
    Write a comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.