Jusqu’à 6 jours de transit en Chine ? Pas besoin de visa !

Sur le chemin du retour en France après 7 mois en Asie, nous organisons notre retour pour rester quelques jours à Pékin en Chine.

Depuis quelques années, les français n’ont pas besoin de visas s’ils restent moins de 72h sur place, principe qui a été doublé en décembre 2017. Vous pouvez désormais rester jusqu’à 6 jours (144 heures).

Renseignez vous bien sur les modalités (tous les aéroports chinois ne proposent pas cette exemption de visa et vous devez repartir depuis le même aéroport que celui par lequel vous êtes arrivés).

Voici quelques conseils pour en profiter facilement.

Préparer vos documents : billets de sortie et réservation d’hôtel

En passant à l’immigration chinoise, l’officier vous demandera votre billet de sortie du territoire et votre réservation d’hôtel.

J’ai l’habitude de ne pas préparer en amont ces documents car tout est dans mes mails et je peux les ressortir sans difficulté.

Le problème c’est qu’en Chine l’accès à internet est plus difficile qu’ailleurs (à l’aéroport vous pouvez soit vous connecter en vous loguant avec l’application Wechat, soit récupérer un code gratuitement sur une borne automatique).

Toujours est-il que même si vous avez accès à internet, beaucoup de services sont bloqués(notamment tous ceux de Google, Gmail inclu), il peut donc être compliqué voire impossible de récupérer vos e-mails prouvant vos réservations.

Sur le coup, c’est l’application Google Inbox qui m’a sauvé la mise car elle sauvegarde hors ligne toutes les données concernant les voyages, mais ce fût une petite frayeur.

Evitez donc ce souci en imprimant vos documents ou en les téléchargeant sur votre téléphone.

Lors de l’enregistrement, expliquez le principe du free-visa à l’hôtesse de l’enregistrement

Nous sommes arrivés à Pékin via un vol depuis Jeju en Corée du Sud.

Même si il s’agit d’un aéroport international, l’immense majorité des voyageurs sont coréens et ont besoin d’un visa pour aller en Chine.

Lors de l’enregistrement, l’hôtesse s’est donc mise à chercher le visa sur notre passeport. Visa qui n’existe pas.

Nous avons donc dû lui expliquer qu’en tant que français, nous n’avons pas besoin de visa pour un court séjour en Chine.

Après vérifications, l’enregistrement s’est fait sans problème. Non sans qu’elle ait vérifié notre billets et la date de sortie de Chine.

Ne remplissez pas le document jaune d’immigration qu’on vous donne dans l’avion

La carte d’arrivée jaune est celle qui concerne les séjours classiques, avec visa. Ne la remplissez pas, elle ne vous servira à rien.

Prenez vos empreintes digitales aux bornes automatiques

A la sortie de l’avion à Pékin, des bornes automatiques sont disponibles pour les étrangers. Scannez votre passeport et prenez vos empreintes digitales. La borne vous donnera un ticket indiquant que vous avez déjà pris vos empreintes digitales. Ca vous évitera d’avoir à le faire un peu plus tard sous le regard menaçant d’un officier chinois.

Suivez les flèches « 144 hour visa-free transit »

C’est plutôt bien indiqué, il suffit de regarder au sol.

Remplissez le document bleu

Après quelques minutes de marche, vous trouverez sur un bureau des cartes d’entrée bleue. C’est celle là qu’il faut remplir pour bénéficier de l’exemption de visa.

Allez au comptoir spécifique pour le visa-free

Lors de notre arrivée ce guichet était vide. Sachez qu’il ne sert à rien de faire la queue à un autre guichet, c’est par celui-là qu’il faut passer.

S’il n’y a personne, essayez de demander à un employée d’appeler un officier. Prenez votre mal en patience, il faut absolument passer par là.

Une fois qu’un officier est présent, si vous avez les documents prêts (carte bleue d’arrivée, billet d’avion de sortie, réservation d’hôtel), l’opération ne prendra que quelques instants avant que le précieux tampon soit apposé sur votre passeport.

Vous devez ensuite passer par un dernier guichet pour sortir. Vous n’avez pas à faire la queue, demandez à l’officier à quel guichet vous pouvez passer, ce n’est pas hyper clair.

Au final cela nous aura quand même pris un peu de temps, nos deux valises nous attendaient seules sur le tapis à bagages.

Internet en Chine : qu'est-ce qui marche ? Qu'est ce qui ne marche pas ?
Comment Louer une Voiture sur l'île de Jeju (Corée du Sud) ?
Jean-Benoit

Passionné de SEO, Jean-Benoit a toujours rêvé d'aventures et de grands espaces. Ce tour du monde est pour lui la réalisation de son plus grand rêve.

All author posts
Write a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.